Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 21h08 - Radek Bejbl : JeanLoupGarouaujourd'hui à 19h54Zverev est entré dans le top 5 à 20 ans (dans le top 3 même) et... >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 21h07 - cri soi gueule : bah il suffit de démonter ton disque dur, le mettre soit dans ton nouvel ordi soit le mettre dans... >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 20h48 - Danishos Dynamitos : 35, pas 40J’ai jamais vu un club anglais aligner 1€ de bonus >>


Foot et politique

aujourd'hui à 20h41 - Classico : Splendide intervention de l'ami Geoffroy, merci pour l'info, je viens de l'écouter. Ce pauvre... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 20h31 - zorrobabbel : Bofaujourd'hui à 15h31Une vanne relative à tes remarques sur les xg et à l'amour que leur porte... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 20h29 - gurney : Runaujourd'hui à 19h03T es pas d accord avec moi ? On dirait que si >>


Premier League et foot anglais

aujourd'hui à 20h27 - khwezi : Blessé pas du tout, mais justement parce que je pensais l'inverse; on se focalise beaucoup sur la... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 20h16 - Julow : (eh, Milan, psssst : tinyurl.com/ArchivesSonoresGallica y'a du chouette) >>


Le fil prono

aujourd'hui à 19h32 - Westham : A part démontrer que coach a un doctorat en statistique, c'est quoi l'intérêt de ce COTY... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 18h45 - Le déjeuner sur Hleb : (Même lui avait l’air surpris sur les images) >>


Bréviaire

aujourd'hui à 15h44 - MarcoVanPasteque : (si c'est dans la surface ça fait pénalty + carton rouge ?) >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 15h02 - Mallardeaufraiche : Moi ce qui me fait le plus mal au fondement, c'est la probable arrivée de Diego Rolan à Nimes... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 13h44 - JeanLoupGarou : A vrai dire, cette liste est un savant mélange de joueurs marquants pour une raison ou une... >>


FFF et LFP, un univers (im)pitoyable

aujourd'hui à 10h08 - Aulas tique : Les présidents et Le Graet font juste du Valls sans le savoir, du blanco là ou il y en peu pour... >>


En rouge et noir !

29/09/2020 à 21h29 - FPZ : Avec les départs de Gomis chez vous et de Runnarson à Arsenal (lol), j'ai cru que que Coupet... >>


Aimons la Science

29/09/2020 à 20h35 - Sidney le grand Govou : (désolé j'écris comme un cochon) >>


L'empire d'essence

29/09/2020 à 17h43 - Run : Bon, je vais pas bouder mais c'est (vraiment) la derniere fois, hein...Ceci etant dis, nous avons... >>


Et PAF, dans la lucarne !

29/09/2020 à 17h40 - Danishos Dynamitos : Tu peux troller sans être inexact, je ne t'en voudrai pas. Même si j'ai tendance à tirer à vue... >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

forezjohn

20/01/2020 à 18h28

Portnaouac
aujourd'hui à 17h49
Easy Sider
aujourd'hui à 16h39
[...]
Toues les anciens étudiants que je connais, et d'où qu'ils viennent, racontent la même chose sur les cours magistraux: le prof passe juste son temps à déclamer son propre bouquin. Surtout dans les deux ou trois premières années, où il s'agit juste de faire le tri entre ceux qui passeront en master et les autres.

---------------

Peut-être une évolution plus ou moins récente alors.

L'un des enseignements de 1ère année, c'est Droit Constitutionnel ; je peux te dire que cet enseignement assuré par un Guy Carcassonne alors âgé d'à peine plus de 35 ans, ça n'avait pas DU TOUT la forme de la déclamation d'un bouquin ; et la plupart des cochons que nous étions alors, avait assez vite conscience du fait que c'était de la confiture qui leur était servie ; ce n'est qu'un peu plus tard (dans certains cas après confrontation avec la pratique d'autres enseignants) que venait la prise de conscience de la qualité réelle de ladite confiture.

Et ce n'était (alors) pas un cas unique ; certains pouvaient être assez passionnants, bien que suivant le plan de leur bouquin ; d'autres pouvaient être très chiants, tout en n'ayant pas publié de bouquin ; pas vraiment de règle.

-----------------------------

Disons que c'est totalement dépendant du prof.
Des cours magistraux, j'ai des souvenirs totalement atroces en maths et physique de mecs qui étaient là parce qu'on les forcait et débitait leur cours à toute blinde, la marche forcée de l'enseignement des sciences, je sortais dépité du machin.
Et puis je me souviens de mon prof de théorie des quanta qui étaient absolument passionant, je sortais de l'amphi en ayant tout assimilé.

Luis Caroll

20/01/2020 à 18h57

Il y a eu pas mal d'études sur le sujet depuis l'explosion des MOOC et elles vont à peu près toutes dans le même sens: impossible par ordinateur interposé de transmettre autant qu'en présence du prof. Ca tient à des trucs instinctifs qui ne passent pas quand on regarde un écran.

En revanche, vu l'argent en jeu, et les perspectives que ça offre, je suis persuadé qu'on est à l'aube d'un investissement colossal dans les études à distance. Mais pas une caméra sur un prof dans un amphi.
Des trucs avec un niveau de production - sans rire - entre Red Dead Redemption et Avengers.
On sait river des gens à leur écran, on sait leur faire retenir des informations, le marché est gigantesque, très uniforme, et peu dépendant de la conjoncture.

Je sais pas où étudieront vos enfants mais vos petits enfants n'iront pas à la fac, c'est certain. Si vous cherchez où investir votre PEL, cherchez un truc qui ressemblerait à Netflix pour l'éducation.

Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit

20/01/2020 à 19h28

Juste pour info, c'est déjà le cas pour le public.
Comme pour les projets de recherche avec l'ANR (Agence nationale de la recherche), on peut obtenir des financements sur projet pédagogique (à défaut de mieux payer les profs).
L'université dans laquelle je suis à gagner un appel de ce genre de plusieurs millions pour entre autres faire de la FOAD.

Josip R.O.G.

20/01/2020 à 19h40

forezjohn
aujourd'hui à 18h28
Portnaouac
aujourd'hui à 17h49
Easy Sider
aujourd'hui à 16h39
[...]
Toues les anciens étudiants que je connais, et d'où qu'ils viennent, racontent la même chose sur les cours magistraux: le prof passe juste son temps à déclamer son propre bouquin. Surtout dans les deux ou trois premières années, où il s'agit juste de faire le tri entre ceux qui passeront en master et les autres.

---------------

Peut-être une évolution plus ou moins récente alors.

L'un des enseignements de 1ère année, c'est Droit Constitutionnel ; je peux te dire que cet enseignement assuré par un Guy Carcassonne alors âgé d'à peine plus de 35 ans,
---
Monsieur Bretecher?

Red Tsar

20/01/2020 à 20h02

À chaque jour, sa pépite. Après un journaliste, des avocats :
https://www.nouvelobs.com/social/20200120.OBS23707/un-avocat-brievement-interpelle-lors-d-un-rassemblement-avant-une-visite-de-macron.html
Ca me fait penser à une pancarte vue sur le Lycée Louis Le Grand, jeudi dernier : "La bourgeoisie culturelle est en train de se rendre compte que la bourgeoisie économique est en train de la jeter par dessus-bord"...

Luis Caroll

20/01/2020 à 21h27

Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit
aujourd'hui à 19h28
Juste pour info, c'est déjà le cas pour le public.
Comme pour les projets de recherche avec l'ANR (Agence nationale de la recherche), on peut obtenir des financements sur projet pédagogique (à défaut de mieux payer les profs).
L'université dans laquelle je suis à gagner un appel de ce genre de plusieurs millions pour entre autres faire de la FOAD.
---

En toute amitié, je parle plus du budget d'Avengers I et II, pas du budget de Joséphine ange gardien.

Tricky

20/01/2020 à 23h12

O Gordinho
aujourd’hui
Par contre, tes exemples ne sont pas des "preuves". Ce sont juste des petites phrases de communiquant, typiques de politiques bien entraînés à la langue de bois. Rien de factuellement inexactes mais des assertions discutables et critiquées par l'opposition. C'est la vie d'une démocratie.
——————
Non, c’est exactement sa mort.

C’est probablement un peu rapide que de plaider la simple roublardise du communicant, ce répertoire d’astuces langagières et imagées qui ne serait rien d’autre qu’un tour de passe-passe limite espiègle, limite bien joué, car après tout c’est le jeu, ma pauvre Lucette, voilà, c’est ça, un jeu.

Parce qu’en face, il n’y a pas que des inconséquents qui n’ont pas lu les petits caractères des polices qu’on leur a refourgué et qui, pauvres fous, sont prêts à se faire arnaquer par n’importe quelle fraude 419, il y a des gens qui souffrent de ne plus se voir imposer que des KPI et des tableurs Excel bicolores (vert, c’est bien, rouge, c’est mal), pas seulement des foyers de stalinisme 2.0 classiques dans les grandes entreprises de transport ou l’ESR (mais on trouve même de plus en plus difficilement des témoignages publics en rafale de l’exaspération que ceux-ci susciteraient, la comparaison avec 1995 est de ce point de vue saisissante), mais aussi les avocats, les danseurs ou les médecins qu’on a connus moins soviétisants.

Et ce ne sont pas des tours de passe passe réthoriques qu’ils se voient opposer. C’est qu’il faut plus que la posture goguenarde du communicant pour offrir cette armée de soldats somnambules sommés d’annôner sans rémission cette indignation mollassonne d’une flambée de violence qui a principalement attaqué des statues de plâtre, des restaurants chics et, oui, des murs universitaires, indignation mécaniquement éructée par des spectres indistincts qui ont, eux, de la chair vivante, des yeux, des mains et du sang sur la conscience, et une dame de quatre vingt ans, et une fracture du larynx.

Et ce ne sont pas des ‘assertions discutables et critiquées’ qu’ils offrent, c’est un appel assez peu vibrant à restaurer la démocratie parce qu’on peut ne pas être d’accord, mais mince, vous n’avez qu’à voter autrement la prochaine fois, comme si vous n’aviez pas été élus, et pour la plupart d’entre vous, littéralement portés à l’existence publique par la simple peur de l’ignominie blonde, ce qui devrait inciter à un peu plus d’humilité.

Et puisqu’on en est à invoquer la démocratie en danger de mort parce que trois mecs viennent chanter leur irritation dans les locaux d’un syndicat de sociaux-traîtres, l’indifférence complète avec laquelle ces gens accueillent la souffrance de eux qu’ils gouvernent, cette indifférence qu’ils manifestent dans leur manière de triturer non seulement le langage mais les concepts même, où puisque tout se vaut et peut être dit sans que la question du sens ne soit systématiquement dévorée par le registre de la domination technique (et techniciste, mais c’est un autre problème et pourtant le même), quand Agnès Hartemann, pourtant pas Ariane Ascarides ou un personnage de Ken Loach, raconte précisément à quel point cette logique l’a transformée à la Pitié en comptable d’heures de lit et décrit le business model des grands diabétiques avant de démissionner, la réponse de Buzyn est de se rendre en Essonne chanter les louanges des bed managers, ce qui aurait pu être modérément amusant il y a trois ans mais n’est aujourd’hui plus que tristement exécrable et si caractéristique de cette imperméabilité à l’empathie pour la vie, la vocation et la foi de ceux qu’ils écrasent.

Et ne me faites pas partir Bob, on a besoin de lui ici.

Mevatlav Ekraspeck

20/01/2020 à 23h46

Personnellement, je veux bien qu'on puisse penser que Macron a une politique discutable, mise en place par des méthodes qui le sont tout autant.

Je veux bien admettre que ses opposants puissent constater des médias aux ordres, une justice à deux vitesses, des répressions violentes et disproportionnées lors de manifestations...

Ce sont des choses qu'il est possible de lire ici, souvent, portées par des contributeurs positionnés à gauche, modérée ou plus radicale.

Je ne suis pas nécessairement d'accord avec tout ça, mais c'est le jeu de la démocratie.

Ce que je ne comprends absolument pas en revanche, c'est de diaboliser de façon parfois délirante l'homme, ou son action.

Que je sache, la liberté d'expression n'est pas atteinte, les médias d'oppositions estampillés FI, PCF, gauche indépendante ont encore droit de cité, grèves et manifestations pullulent, les contre-propositions syndicales et politiques sur tel ou tel sujet sont audibles.

Et les élections municipales approchent, pour pouvoir s'y exprimer.

En continuant à ce rythme d'hystérisation du débat et de l'action, là, oui, on va dans le mur, droit dedans.

Parce que sous la coupe de Narine, mes enfants, votre beau forum sur lequel vous vous écharpez allègrement, terminé. Coupé. Fini.

Vous avez aimé les violences policières sous Macron? Vous allez adorer celles sous la folle d'Hénin.

La presse compatissante mainstream pensée unique vous hérisse le poil? Attendez la gestion des médias version frontiste, en Russie, en Hongrie ou au Brésil, à côté, c'est l'ire à la pluralité.

Les grèves vous agacent? Un tout de passe-passe constitutionnel des nazillons, et hop, apu, nada, fini.

Retraites, impôts et fiscalité indirecte, injustices à la redistribution, évasion fiscale... Ces sujets vous ont filé des boutons sous Macron? Attendez voir ce que les flèches d'économistes estampillés RN vont vous pondre, vous n'allez pas être déçus du voyage. "Un pognon de dingue", qu'il disait.

Arrêtez vos conneries. Sérieusement. Il faut revenir sur terre et mesurer le fait que les soubresauts actuels, tout démocratiques soient ils, nous emmènent dans les bras du pire.

Rationalisez la parole, les gestes de résistance anti-Macron, sans changer leur intensité mais en veillant à ce que son expression ne face pas plus de mal à la cause qu'autre chose.

Gilets jaunes, casseurs syndicaux, brûleurs de flics, il faut arrêter, sauf à ce que vous souhaitiez qu'une LePen prennent les urnes et la France en otage.

Autant cela me parait légitime pour la gauche de prôner la revanche constante envers un type qui l'a trahie, autant les excès du moment vont contribuer à enterrer LREM, certes, mais la gauche et le pays tout avec.

Pas sûr que le jeu en vaille la chandelle, surtout quand on sait quelle pyromane attend sagement 2022...

Brian Hainaut

20/01/2020 à 23h59

C'est toi Laurent Joffrin ?

PCarnehan

21/01/2020 à 00h04

Le problème de Mev, c'est qu'il n'a pas encore compris que Macron a réalisé nos pires cauchemars d'un Lepen au pouvoir.

 

suppdebastille

21/01/2020 à 00h07

Je suis toujours étonné par le "j'ose tout "de certains politiques. Tout à l'heure était interrogé Roussel le chef du PC dont le visage doit être connu par son concierge et sa famille, il dirige un ancien grand parti qui pèse aujourd'hui 2% maxi de l'électorat et qui survit depuis 20 ans grâce à des alliances qui lui permet d'avoir encore des élus.
Donc tout cela n'empêche pas Roussel de se présenter comme si il était à la tête d'un immense mouvement et de demander au président le retrait du projet sous prétexte que la grande majorité du peuple le demande. Ça ne repose sur rien de concret mais c'est pas grave.

Et même si c'était le cas, je n'ai plus les chiffres en tête mais il y avait autant de monde dans les rues contre le mariage pour tous donc j'imagine qu'à l'époque Roussel demandait le retrait du projet ?