Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Feuilles de match et feuilles de maîtres

aujourd'hui à 13h24 - Balthazar : "Rythme, hygiène de vie"? Sehr geehrter Herr Julow, nous nous devons de vous signaler qu'il est... >>


Futebol lusitano

aujourd'hui à 13h23 - Sidney le grand Govou : Giresse au bout de mes rêvesaujourd'hui à 13h13------Ben pour y aller, location de minibus par... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 13h18 - Julow : Hyogaaujourd'hui à 13h12(j'ai une bouteille de chateauneuf dans le gosier, ne soyez pas méchants... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 13h05 - Di Meco : 'l'est crevé Payet >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 13h03 - forezjohn : JLJe pense que la réponse honnête à l'heure actuelle c'est qu'on ne sait pas. Les efforts sont... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 12h20 - dugamaniac : tikko07/04/2020 à 18h34Sur RMC en ce moment "les joueurs doivent ils baisser leur salaire".Et... >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 12h17 - dugamaniac : Elle est dure la double page, en plus écrite par Yohan Hautbois qui est pas plume fielleuse donc... >>


Les CdF : cahiers de doléances

aujourd'hui à 11h09 - Espinas : Oui, avec même le consultant appelé par la direction qui vient en renfort contre l'avis du chef... >>


Manette football club

aujourd'hui à 10h45 - Jeanroucas : Je n'ai pas cette intention, et j'espère que mes qq messages seront noyés dans le flot des autres... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 10h34 - Qui est-il? Re : que dalle : Le Canard Enchainé de cette semaine conseille ne belle animation sur les évènements du Mans... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 10h23 - Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit : T'aurais pas confondu le grand bain avec les crevettes pailletées à tout hasard ? >>


Bréviaire

aujourd'hui à 09h41 - MarcoVanPasteque : Garçon, une coupe ! Avec deux grandes oreilles."Thilo Kehrer (PSG) a soif de Ligue des Champions"... >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 07h54 - LLBB1975 : Etienne Mattleraujourd'hui à 01h06Hidalgo fait jouer Tempet toute la saison en lui disant que... >>


Les jaunes, héros zen

aujourd'hui à 01h17 - Yul rit cramé : Sympa !Et un objet de plus pour le musée des cahiers !! >>


EAG, les paysans sont de retour

aujourd'hui à 00h39 - Mevatlav Ekraspeck : La notion de spectre prend tout son sens à l’évocation de certains noms... >>


Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 00h00 - L'amour Durix : Joswiak, on veut le résultat du quignon nocturne !(Hi,hi, tu vas bien galérer pour retrouver les... >>


Habitus baballe

08/04/2020 à 21h40 - dugamaniac : Mécréant!(merci pour le partage) >>


Festival de CAN

08/04/2020 à 21h37 - Toni Turek : J'ai entendu un reportage sur France-Info dernièrement, qui évoquait le confinement au Rwanda.Par... >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

Luis Caroll

27/01/2020 à 22h49

Je te parlais du cas défendable par un avocat, la liste est encore longue de raisons pour lesquelles ça ne tiendrait pas deux minutes.

Encore une fois, si la demande est légitime, c'est indéfendable de dire que ça allait à l'encontre des intérêts des US. Et si c'était dans l'intérêt du pays, il faisait juste son taf. Son intérêt personnel, même s'il est évident, ne rentre pas en ligne de compte.

Hydresec

27/01/2020 à 23h18

suppdebastille
aujourd'hui à 22h34

Désolé de ramener le fil à la campagne parisienne, Griveaux propose de déplacer la gare de l'Est en banlieue, Vilani de faire arriver les TGV Nord à St Denis.
Les 2 propositions peuvent paraitre loufoques
---
Et chiffrées n'importe comment.J'ai lu 1,5 milliard d'euros pour le projet de Griveaux de déplacer la gare de l'Est et aménager un parc à l'emplacement laissé vacant. La virgule est de trop, non ? Et il doit manquer un zéro aussi.

Utaka Souley

27/01/2020 à 23h22

Je comprends ton argument, mais quand tu es président des USA, si l'un de tes futurs adversaires à la prochaine élection trempe dans une affaire louche en Ukraine, y'a plus malin pour révéler le pot aux roses, non ?

Au hasard, des journalistes, les services secrets, une enquête parlementaire, une procédure judiciaire aux US si l'adversaire en question compromet l'intérêt national.

Alors que menacer un pays ami (en guerre larvée à sa frontière) pour qu'il lance une enquête (et qu'il fasse illico une déclaration publique, sans attendre de savoir s'il y a culpabilité) c'est quand même tordu, comme fonctionnement, non ?

Selon l'un des témoins, Bolton aurait qualifié ça de "drug deal".

Luis Caroll

27/01/2020 à 23h40

Genre lancer une enquête des services secrets, les services secrets du rapport Horowitz tu veux dire?

Haha.

Que Trump ait un fonctionnement que tu qualifieras de tordu et que je qualifierai de non-standard, c'est évident.

Reste qu'il avait le droit de le faire et que ça n'a mis personne en péril. En tout cas en l'état des infos dont on dispose aujourd'hui.

Et que les démocrates le savent pertinemment, ils ont juste rien d'autre à dire. Imagine s'ils devaient parler d'économie.

Özil paradisiaque

27/01/2020 à 23h57

Je ne suis pas forcément d’accord ou tout au moins pas complètement convaincu mais je te remercie Luis de ton éclairage sur la procédure en cours et sur le fond de l’affaire.
J’essaie de bien m’informer mais concernant Trump c’est assez difficile de sortir de la vision « c’est un méchant/debile » qui prévaut dans les médias que je lis. Il y a une telle stupéfaction autour du personnage que (peu de) personne ne juge ses actions et/ou ses résultats de manières objectives.

Tricky

27/01/2020 à 23h58

Ils le font.
Simplement pas ceux auxquels tu penses.

Luis Caroll

28/01/2020 à 00h31

Figurez-vous que sur le traitement de Trump en France, j'ai trouvé 2 émissions qui, pour la première fois, avaient un traitement à peu près équilibré et sain : le dernier épisode de L'Esprit public sur l'Iran, et un podcast de France Culture qui traitait de l'efficacité et des limites de son style de communication. Surprenant.

Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit

28/01/2020 à 06h22

Vive le service public.

John Six-Voeux-Berk

28/01/2020 à 07h19

@Luis ; je trouve ta conception de l’intérêt d’une nation assez étrange : si fragiliser un allié en guerre (et la réticence à verser l’aide envoyait de fait un message aux Russes ; ce sont des gens intelligents et non partisans qui le disaient lors des auditions de la Chambre) peut être mis sur le même pied qu’une lutte improbable contre la corruption, on peut plaider n’importe quoi
Mais supposons. Je me demande alors pourquoi les avocats de Trump eux-mêmes s’enferrent dans une défense à la  »chaudron percé » (on retrouve un chaudron volé et percé chez le voisin. Défense du voisin : 1/ je n’ai pas volé le chaudron, 2/ de toute façon il était déjà percé quand je l’ai pris) : donc les avocats de Trump hier 1/ il n’y a pas de témoin direct ; 2/ et quand bien même y en aurait-il, T n’a rien fait de mal.
1/ et 2/ se contredisent ; les actes de T (empêcher que ses collaborateurs coopèrent) contredisent 1/.
Alors certes tu raisonnes peut-être sur un autre plan ; mais la défense elle-même me paraît fort fragile pour un cas facile (et je passe le témoignage de K. Starr, le procureur de Clinton, qui explique qu’on a abusé de la procédure d’impeachment ces derniers temps ; ce qui est tout de même assez magnifique).

OLpeth

28/01/2020 à 08h38

O Gordinho
27/01/2020 à 11h43
OLpeth
aujourd'hui à 08h29

Oui pas grand chose à ajouter si ce n'est que le projet est critiqué pour son timing trop serré qui ne laisse pas le temps d'une réelle analyse... Comme c'est très souvent le cas avec ce gouvernement qui essaye de transformer le pays à marché forcée.
C'est aussi pour cela que LREM a gagné les élections.

On voit bien avec la réforme du bac que ce grief est fait au gouvernement par la plupart des corps intermédiaires.

Mais je ne vois pas en quoi l'avis du Conseil d'Etat serait un obstacle insurmontable, d'autant qu'il critique surtout la forme.
*******************

Ta façon d'aménager la réalité ressemble beaucoup à celle des cadres de ton écurie politique.

"C'est aussi pour cela (transformer le pays à marche forcée) que LREM a gagné les élections."
----------------
Au max 18% des inscrits ont voté pour ce projeeeeet. Ça fait une base légère pour réformer à la hussarde.

"Mais je ne vois pas en quoi l'avis du Conseil d'Etat serait un obstacle insurmontable, d'autant qu'il critique surtout la forme."
-----------------
Il critique surtout le fond plutôt : l'étude d'impact lacunaire c'est le cœur du problème.
On est dans la situation incroyable où un employeur voudrait nous embaucher, sans nous laisser le choix, avec un contrat de travail à trous : il ne connaît ni notre salaire, ni nos conditions de travail futures, ni même si ce sera un CDD ou CDI, un temps partiel ou un plein temps, mais il nous demande de signer le contrat les yeux fermés en confiance, car les trous seront complétés "en fonction de futures négociations avec certains syndicats de l'entreprise (ceux avec lesquels je suis d'accord)".

Tout est mal ficelé dans cette réforme, la preuve avec l'étude d'impact manipulatoire qui accompagne la réforme. Je cite un article de Mediapart, citant lui-même le collectif Nos retraites, composé de citoyens et d’économistes qui tâchent de décrypter les infos transmises par le gouvernement.

"On l’a compris depuis la présentation du rapport Delevoye en juillet : un âge pivot devrait être fixé pour tous les Français concernés par la réforme, ceux nés à partir de 1975. L’ex-haut commissaire avait évoqué l’âge de 64 ans. Il était donc prévu que les Français partant à 63 ans perdent 5 % du montant total de leur pension, et que ceux partant à 62 ans perdent 10 %. À l’inverse, ils devaient obtenir un bonus de 5 % par année de travail supplémentaire.

Ce principe est inscrit noir sur blanc dans l’article 10 du projet de loi, mais aussi page 197 de l’étude d’impact. Il est tout aussi officiellement prévu que l’âge pivot recule avec le temps, en théorie d’un mois par an – l’équivalent des deux tiers des gains d’espérance de vie attendus dans les années à venir. Il atteindrait ainsi 66 ans et 3 mois pour la génération née en 1990, et 67 ans pour celle venue au monde en 1999. Cet élément est tellement connu qu’il s’agit de l’un des arguments de communication du gouvernement, qui vante le fait que « l’âge d’équilibre garantira l’équilibre financier » du système.

Première surprise à la lecture de l’étude d’impact et des cas types : l’âge d’équilibre est en fait fixé par le gouvernement à 65 ans, et non 64 ans. Deuxième surprise, et elle est énorme : le gouvernement a « oublié » de prendre en compte le recul de cette borne pour calculer ses simulations ! L’étude d’impact l’assume : même si elle détaille les cas des générations nées de 1975 à 2003, « l’âge d’équilibre du système universel s’établit pour ces générations à 65 ans et la durée d’assurance requise à 43 années ».

Dans ces calculs, il n’y a donc aucune différence pour des générations nées à vingt-huit ans d’écart. Résultat, en choisissant des exemples de salariés qui auront tous travaillé 43 ans, le gouvernement n’a comptabilisé aucun des malus qui les pénaliseront pourtant à coup sûr s’ils partent à la retraite plus tôt que l’âge pivot."


Autre bidouille vaseuse :
"Une lecture, même rapide, des cas types du gouvernement fait apparaître une autre série de bizarreries. Par exemple, Marie, artisane née en 2003, est présentée comme travaillant toute sa carrière pour un salaire mensuel « équivalent à » 1 333 euros par mois. Elle est pourtant censée toucher 1 899 euros de pension par mois dans le futur système. Même constat pour Thomas, agriculteur, gagnant « l’équivalent de » 1 000 euros par mois, et touchant au final les mêmes 1 899 euros de retraite.

Comment peuvent-ils gagner plus à la retraite que lors de leur carrière ? En fait, le gouvernement mélange les euros « constants » (calculés comme si l’inflation n’existait pas), et les euros « courants » (sur lesquels l’inflation est prise en compte), ce qui lui permet de gonfler artificiellement le montant apparent des retraites. La vérité est moins glorieuse. Les 1 899 euros promis correspondraient en fait aux 85 % du Smic net qui est promis par l’exécutif.

Un point qui permet de souligner que les hypothèses de revalorisation du Smic retenues pour ces calculs sont particulièrement généreuses. Ces hypothèses, rappelle le secrétariat d’État, sont les mêmes que celles du Conseil d’orientation des retraites. Elles sont exposées à la page 731 de l’étude d’impact. Cette dernière considère qu’en 25 ans (entre 2025 et 2040), le Smic augmenterait de pas moins de 53 %, alors qu’il n’a augmenté que de 26 % ces 15 dernières années. Entre 2032 et 2040, le Smic augmenterait carrément de 3,07 % par an, un niveau pas atteint depuis 2006."


Mal ficelée, pleine de trous, faussement présentée (pourquoi si elle est si bénéfique ?), pourquoi s'entêter à brusquer tout le monde pour pondre une réforme foireuse au lieu de se poser gentiment et faire un travail de fond ? Les Suédois, avec leur esprit national de conciliation, ont mis 10 ans ! Pourquoi "rusher" alors ? Et bien parce que c'est une occasion unique, vu l'état du pays, de faire passer cette couleuvre. Y'aura probablement aucune autre fenêtre aussi favorable, et ils le savent bien.

Par contre ce que je comprends pas stratégiquement, c'est que ça servira à rien au final : même si ça passe tel quel, c'est une réforme tellement polémique que les autres partis auront beau jeu de faire campagne sur son retrait lors des prochaines présidentielles. Et vu comme LREM se met tout le monde à dos, le boulevard se rétrécit pour 2022, et la victoire semble de moins en moins assurée.

 

Luis Caroll

28/01/2020 à 10h49

John Six-Voeux-Berk
aujourd'hui à 07h19
Je me demande alors pourquoi les avocats de Trump eux-mêmes s’enferrent dans une défense à la »chaudron percé »
---

Là dessus je suis entièrement d'accord avec toi. C'est ce que j'entendais quand je disais que c'était à ma connaissance la vraie première grosse erreur de com' de Trump.