Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 14h56 - suppdebastille : "JL13aujourd'hui à 14h22 ... Pour terminer, sur une note plus "gaie", j'ai, essayer de scénariser... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 14h55 - Sens de la dérision : Peut-on réellement tirer une conclusion d'un article où il est qu'on se "met en arrêt maladie" ? >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 14h53 - gimlifilsdegloin : Merci Radek ! Je m'étais repenché, pendant le confinement, sur les matchs de l'équipe de France... >>


Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 14h50 - L'amour Durix : Oh tiens, un quignon de FPZ sur un ancien nîmois ?(Ou de l'OAC mais ce serait tordu). >>


La L1, saison 2019/2020

aujourd'hui à 14h34 - Sens de la dérision : Tonton Danijelaujourd'hui à 12h38On a quand même fait des progrès, minimes certes, depuis trois... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 14h18 - poiuyt : Ben oui, c'est Olivier... >>


LdC : La Ligue des Cahiers

aujourd'hui à 13h27 - Dan Lédan : Même les bras c'est pas obligatoire ... >>


L'Atelier du Diaporama

aujourd'hui à 12h59 - Milan de solitude : Ha ! ha ! Les masques du temps de la grippe de Hong Kong !Belle fournée, les gars. >>


Bréviaire

aujourd'hui à 12h23 - De Gaulle Volant : Le Gad du président"Jean-Michel Aulas a un chouchou pour remplacer Coupet" (butfootballclub.fr) >>


Paris est magique

aujourd'hui à 11h24 - beltramaxi : D'ailleurs pour faire le lien entre ces émissions sur les 90's, de Tourtel à Liptonic, et le... >>


Flower of Scotland

aujourd'hui à 11h11 - L oeil était dans la tombe : Mauvaise, je ne sais pas (certaines réactions sont plutôt marrantes) mais c'est manifestement une... >>


Libertadores / foot sud-américain

aujourd'hui à 09h56 - Tonton Danijel : (Bon, en fait, my bad, je viens de lire l'article et une seule personne sur les 5 participants... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 08h41 - Mallardeaufraiche : En attendant les ultras exigent le remboursement des abonnements pour les matchs non joués, afin... >>


Fussball chez nos cousins germains

aujourd'hui à 06h18 - Toni Turek : Je viens de voir le calendrier autrichien, c'est juste maboul.10 matches en 32 jours...Tout ça... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

25/05/2020 à 23h15 - serge le disait : Dan Lédanaujourd'hui à 15h44Perfidia j'ai eu du mal quand même.Bon , le style de Ellroy c'est... >>


Dijonnais en paix

25/05/2020 à 23h06 - Josip R.O.G. : Excellent! >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

25/05/2020 à 21h53 - De Gaulle Volant : Munitis mutant dix >>


Aimons la Science

25/05/2020 à 21h50 - Kireg : Plus d'infos sur l'immunite cellulaire croisee a SARS-CoV-2 : https://tinyurl.com/y794ehfu >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

forezjohn

10/04/2020 à 17h27

Tricky
aujourd'hui à 17h10
Sur ton 2, justement, la visite du PR à Marseille comme encouragement des croyants à croire est bien le problème.
On peut fustiger le manque de culture scientifique, mais quand le culte est encouragé au plus haut niveau, difficile de le leur reprocher.
------------
La France est un pays laïque, tous les cultes sont autorisés et il faut bien donner le sentiment aux membres du culte majoritaire qu'on reconnait leur existence, ça ne revient pas à l'encourager.

lyes

10/04/2020 à 17h39

Maurice Eculé
aujourd'hui à 15h18
lyes
aujourd'hui à 11h46
----
Intéressant retour. Deux points que je ne comprends pas :
- "ces zones ont souffert (...) d'avoir du dans la précipitation remplir leurs réanimations rapidement puis laisser les services d'urgences se remplir jusqu'à l'intenable." : en quoi le nombre de réanimations est-il lié à la précipitation ? Tu veux dire que des gens qui n'en avaient pas besoin ont pu être envoyé en soins intensifs ? Ou que la désorganisation a aggravé des cas "contrôlables" ?
- la Lombardie serait davantage dans une situation de flux tendu des lits à l'année que les régions denses françaises ?

A priori j'avais l'impression que les différences entre régions étaient uniquement dues au nombres de cas, plus faible en région lilloise que dans le grand est par exemple

---------------------------

Je ne pense pas effectivement que le nombre de cas soit le seul facteur qui met en danger la capacité d'absorption d'un groupement hospitalier.

Exemple: un ami italien m'explique que son cousin a été en réanimation deux semaines au début de l'épidémie sans jamais avoir été intubé. Dans la région de Milan on a pris d'assaut les lits dits "techniques" au début en sous estimant les besoins futurs.
Certaines régions ont eu la chance de pouvoir créer des lits de soins intensifs, des lits covid dédiés sans remplir leur réanimation "centrale" tout de suite.

Il y a aussi les choix propres à chaque région, chaque habitude locale voir chaque service de réanimation de ne pas trier les patients ou au contraire d'être très sélectifs sur les critères d'entrées en réanimation.
Sans aucun jugement je me rappelle avoir été très surpris des 2 cas transférés à Nice depuis la Moselle, intubés bien qu'agés et poly-pathologiques. Ces deux personnes n'auraient avec certitudes pas eu de lit de réanimation sur Nice en temps normal.
Je ne dis pas qu'il faut laisser mourir tous les vieux et les malades chroniques pour préserver les lits de réanimation lors d'une crise. Mais en tout cas les premières décisions influent énormément sur la suite. Une fois qu'une personne est intubée en réa c'est deux semaines en moyenne et un cas de conscience autrement plus complexe si il faut stopper la ventilation mécanique.

Lors de nos cours de médecine de catastrophe on nous apprend qu'en cas d'événements massifs, les blessés graves en urgence absolue doivent être ignorés car trop coûteux en temps et en ressources au vu de l'incertitude de l'issue.
Mes collègues du Samu06 en font encore des cauchemars presque 4 ans après le 14 juillet.
Sauf qu'un attentat, une explosion, une catastrophe naturelle ça ne dure pas des mois. Le 15 juillet à midi les urgences de Nice avaient fini de traiter tous les patients potentiels.

J'imagine que les régions qui n'ont eu que peu de temps pour se préparer à ces choix, en n'ayant pas pu à l'avance optimiser leurs lits dédiés ont du dans la précipitation vouloir faire au mieux. Et c'est tout à leur honneur.
En ce moment à Nice on a même une unité Covid gériatrique qui permet de donner une chance à des patients de 80 ans ou plus sans prendre un lit de réa plus technique plus utile si on doit pousser les soins à l'extrême.

Mais encore une fois pour moi le temps de préparation est un avantage qui change toute la donne.
Comme si on annonçait deux semaines à l'avance une catastrophe naturelle.
J'ai vu des réanimateurs et des urgentistes discuter à l'avance de quels types de patients orienter vers quelle unité bien avant de concrètement devoir faire des choix.

forezjohn

10/04/2020 à 17h46

Merci lyes, encore une fois, pour ces réflexions précieuses.

environ bâillonné

10/04/2020 à 18h54

En parlant de comm', l'Insee s'est sans doute bien fait avoir par Orange sur l'histoire des populations baladeuses suivies par les données de la téléphonie. Ces données sont hyper puissantes, mais aussi hyper casse-gueule, voire totalement farfelues quand on a des gens de différentes nationalités qui changent de région.
Le truc permet sans doute de trier des grosses régions entre celles qui ont perdu et celles qui ont gagné du monde, mais sur la part des parisiens évadés... la marge d'erreur doit bien être à 10 points.
Orange se fait un gros coup de pub, sachant qu'ils ont depuis plusieurs années un paquet de commerciaux qui essayent de vendre (et vendent !)ces données à toutes les structures locales possibles.
Ils ne laissent personne voir ce qu'il y a sous le capot, et ils attendent que les utilisateurs leur mettent sous le nez de grosses incohérences pour s'y pencher mollement. C'est pas de la stat, c'est du bizness. Rendez-nous les PTT !

forezjohn

10/04/2020 à 19h06

environ bâillonné
aujourd'hui à 18h54
Rendez-nous les PTT !

-----
Non merci.

Maurice Eculé

10/04/2020 à 19h16

@lyes
Oui merci pour cette précieuse description du fonctionnement intra-hospitalier. Deux questions supplémentaires au cas où :
- à te lire, on a l'impression que les situations extrêmes dans les hôpitaux auraient pu être évitées par une meilleure organisation ; pourtant tu conclues en plaidant pour une augmentation du nombre de lits : peux-tu expliciter ? L'organisation demande du recul, et seule une capacité large permet de répondre immédiatement et de laisser une marge de manœuvre ?
- si Nice était mieux préparé que Strasbourg, c'est grâce à la proximité géographique avec une région touchée : cela sous-entend que les réseaux informels et/ou l'empathie (les vertus que je déduis de la proximité) sont plus efficaces en terme d'organisation qu'un plan blanc ?

suppdebastille

10/04/2020 à 19h17

Si vous voulez un président qui montre l'exemple, qui ne sort pas, ne communique pas, vous avez Paul Biya que personne n'a vu ni entendu depuis le début de la crise.

O Gordinho

10/04/2020 à 19h33

Bouteflika est plutôt discret également.

John Six-Voeux-Berk

10/04/2020 à 19h35

Chirac et Mitterrand, aussi. On peut aller loin. C'est une variante du "si vous n'êtes pas content, allez voir en Corée du Nord". C'est vrai que je n'imaginais pas vos standards si bas !

suppdebastille

10/04/2020 à 19h37

Je ne pense pas que la vie au Cameroun ressemble beaucoup à la vie en Corée du Nord.

 

lyes

10/04/2020 à 21h14

Maurice Eculé
aujourd'hui à 19h16
@lyes
Oui merci pour cette précieuse description du fonctionnement intra-hospitalier. Deux questions supplémentaires au cas où :
- à te lire, on a l'impression que les situations extrêmes dans les hôpitaux auraient pu être évitées par une meilleure organisation ; pourtant tu conclues en plaidant pour une augmentation du nombre de lits : peux-tu expliciter ? L'organisation demande du recul, et seule une capacité large permet de répondre immédiatement et de laisser une marge de manœuvre ?
- si Nice était mieux préparé que Strasbourg, c'est grâce à la proximité géographique avec une région touchée : cela sous-entend que les réseaux informels et/ou l'empathie (les vertus que je déduis de la proximité) sont plus efficaces en terme d'organisation qu'un plan blanc ?

----------------------------------------

En deux temps donc:

- je pense que les accès aux lits d'hospitalisation et de réanimation sont deux choses différentes mais surtout que ce n'est vraiment pas homogène sur le territoire. Souvent lié à des pôles medicaux universitaires forts plus qu'à un bassin de population.
En PACA par exemple les stats globales sur la région vont être rassurantes et pourtant le Var ou les Alpes de Hautes Provence vont être vite dépassées avec des lits de réanimation faméliques. Le manque de plateau technique, de spécialistes etc etc.
J'ai lu un truc sur le Japon qui s'attache à multiplier des petits pôles hospitaliers disposant tous d'un IRM, d'un bloc d'urgence, d'une réanimation etc.

- pour la proximité géographique clairement oui à Nice ce fut une claque emphatique. L'Italie pour nous c'est littéralement la porte à coté, beaucoup de soignants italiens, la même vie quasiment.
Les italiens sont treeeees nombreux à venir visiter Menton et Nice au moment de la fête du citron et du carnaval.

On a eu quelques suspicions au retour de Chine que tout le monde prenait à la rigolade.
On avait un box de soins dédié.
Dès que la Lombardie à flambé ça nous a mis dedans, tout le monde à oeuvré de manière sérieuse.
Nous avons une organisation interne de plan blanc mais en aucun cas pour quelque chose de cette ampleur et de cette durée. Ça a très bien fonctionné pour le 14 juillet mais c'est totalement inadapté au vu du profil des victimes, de la difficulté à savoir qui est Covid et qui ne l'est pas.
Je pense que dans ce cas la outre la proximité c'est la chance de pouvoir tenir compte de ce qui s'est passé ailleurs qui permer de s'adapter. C'était opaque en observant la Chine, c'est devenu concret et objectif en voyant les italiens puis d'autres départements français se débattre avec ce virus.