Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Premier League et foot anglais

aujourd'hui à 00h36 - Özil paradisiaque : Concéder autant de tirs, d’occasions, 2 buts et 1 défaite à ce Tottenham là...Quelle... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 00h19 - Lucho Gonzealaise : Il faut noter aussi qu'à diplôme équivalent, l'école dont on sort et sa réputation vont jouer... >>


L'empire d'essence

12/07/2020 à 22h35 - Run : La protestation de Renault est jugee valable par la FiA qui a demande des pieces a Mercedes et RP... >>


Qui veut gagner des quignons ?

12/07/2020 à 21h53 - Pascal Amateur : Mouais, personnellement je ne compterais pas sur E. >>


Bréviaire

12/07/2020 à 21h31 - Pascal Amateur : Edouard flippe "Amical : le PSG se balade au Havre (9-0) pour son match de reprise." (lequipe.fr)... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

12/07/2020 à 21h30 - Vel Coyote : Coaché par Howard Hawks avec L'impossible Monsieur Pépé, Le grand David Sommeil et Seul Itandje... >>


Habitus baballe

12/07/2020 à 21h24 - Delio Onnisoitquimalypense : JL13aujourd'hui à 13h11Les Pieds Noirs auraient pu rester en Algérie... >>


Paris est magique

12/07/2020 à 20h51 - PCarnehan : Malgré la curieuse singularité de l'agencement justement soulignée par Vas-y Mako. >>


Gerland à la détente

12/07/2020 à 17h21 - Espinas : Exact, je ne sais pas lire. La formulation du sitoff "ce samedi 18 juillet" m'a induit en erreur. >>


Changer l'arbitrage

12/07/2020 à 16h52 - Citron Merengue : Sur Aston Villa - Crystal Palace, pas de peno sifflé pour un cas bien plus flagrant que les 2 de... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

12/07/2020 à 14h28 - Pascal Amateur : A ceci près, Milan, qu'il n'est nullement question ici de palmarès, ou d'auteur qu'une... >>


Aimons la Science

12/07/2020 à 14h19 - Joswiak bat le SCO : Beaucoup aimé aussi. Bravo. Vraiment prenant. Et pareil que Sens de sur ce que je ressens du... >>


Toujours Bleus

12/07/2020 à 12h39 - Espinas : Attention au trafic routier entre Clairefontaine et Saint-Denis, on annonce du monde en fin... >>


Go Mouest !

12/07/2020 à 10h25 - Mevatlav Ekraspeck : Dites, bandes de lavallois, vous n'auriez pas signé un certain Yannick Padilla par hasard? >>


Etoiles et toiles

12/07/2020 à 08h45 - Sens de la dérision : J'ai vu un bien étrange film, un documentaire plutôt : Si c'était de l'amour de Patric Chiha... >>


Le pousse-baballe sur le reste de l'orange bleue

12/07/2020 à 02h39 - Jah fête et aime dorer Anne : Avec le recul, c'est toujours une hypothèse qui tient debout, ou est-ce que ça accorde à Tayyip... >>


Fussball chez nos cousins germains

11/07/2020 à 22h30 - Toni Turek : A Ingolstadt, joueurs et fans ont de quoi être dégoûtés des barrages.Relégués l'an dernier... >>


Le fil éclectique

11/07/2020 à 22h09 - Dan Lédan : Tout a fait..bon nous on achete en gros chez Lenovo et Dell donc on a de l OEM..mais pour les... >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

Tricky

07/06/2020 à 01h48

(Roger, promis, un peu plus tard)

Jah fête et aime dorer Anne

07/06/2020 à 03h46

Ainsi, le blanc serait "systémiquement" raciste, et le non blanc "systémiquement" racisé. "Systémique" est le mot à la mode pour déguiser la généralisation (la faillite de la perception) raciste en théorie pseudo-scientifique. La théorie qui professe que seuls les blancs sont racistes et qu'ils le sont systématiquement est une pure théorie raciste.
--------------------------------

Ce n'est pas vraiment ça quand les gens disent que le racisme anti-blancs n'existe pas ou ce genre de trucs similaires.
Ce n'est pas qu'une personne à la peu ambrée ne peut pas être raciste envers les couleurs blanches par exemple, mais que ce n'est pas "grave" selon les pays où l'action se situe, vu qu'il y a peu de chances qu'il en soit victime.
Exemple, pour caricaturer, en France, la majorité des propriétaires sont blancs de peau. Donc un blanc, s'il a un bon boulot, arrive à trouver facilement un appart' à louer car il a peu de chances de tomber sur un propriétaire ayant des biais négatifs envers lui — globalement il ne sera donc pas atteint. Le noir, lui aura plus de chances de tomber sur un propriétaire biaisé négativement envers lui — globalement il en sera donc atteint.
J'ai envie de dire, c'est une question de statistiques, de majorités de population, de qui a les rênes du pouvoir et de culture du pays.
Par exemple un juif aura une meilleure vie en Israël qu'en Arabie Saoudite, et ce sera l'inverse pour un musulman (même si dans les deux pays les noirs ne sont pas très bien vus).

cachaco

07/06/2020 à 05h15

Classico
aujourd'hui à 01h48

Ainsi, le blanc serait "systémiquement" raciste, et le non blanc "systémiquement" racisé. "Systémique" est le mot à la mode pour déguiser la généralisation (la faillite de la perception) raciste en théorie pseudo-scientifique. La théorie qui professe que seuls les blancs sont racistes et qu'ils le sont systématiquement est une pure théorie raciste.

-------

Désolé Classico, je te porte sincèrement beaucoup d'estime, mais tu gagnerais à prendre un peu de recul sur ton propre paradigme.

Ça éviterait de poster des pavés parfois complètement à côté de la plaque depuis quelques jours sur ce qui est en train de se passer actuellement dans le monde entier. Plusieurs contributeurs ont patiemment tenté ici d'expliquer que quand on parle de racisme systémique, encore une fois, on ne parle pas d'individus blancs qui porteraient en eux le gêne du suprémacisme, mais d'une construction historique et sociale qui mène à la domination de certaines catégories identifiées de la population (et qui n'est évidemment pas exclusivement raciale, c'est pour cela qu'on parle également de société patriarcale, encore un gros mot, et de société de classes. Et pourquoi la "convergence des luttes" est une expression autant à la mode).

Quand on parle de "privilège blanc" par exemple, on ne dit pas qu'une personne blanche est foncièrement raciste et exploite les personnes noires, ni n'exige un acte de contrition ou d'auto-flagellation individuel; on tente d'expliquer que des situations qui sont totalement banales et insignifiantes pour une personne blanche, ne le sont pas pour d'autres. Voir le témoignage plus haut: le privilège blanc, c'est pouvoir se promener dans la rue avec un parapluie sans risquer sa vie.
Je ne vois pas de racisme ni d'accusation de "racisme systématique" des blancs en énonçant ce simple état de fait. Soit dit en passant, les personnes blanches sont invitées et bien accueillies dans les manifestations actuelles, ce qui serait tout de même très étrange si les "blancs" étaient considérés comme des adversaires intrinsèquement racistes. Bref.

Nous avons des personnes admirables, parmi les plus brillantes et ouvertes au dialogue que j'ai connues dans ma vie (et je ne parle évidemment pas de la minorité d'illuminés panafricanistes), impliquées politiquement et scientifiquement pour contribuer à faire évoluer ces situations et aider à construire l'utopie d'une société réellement égalitaire: sans classe, sans race, sans genre. La moindre des choses serait de s'intéresser réellement et un peu plus humblement à leur lutte et à leur travail intellectuel, et de respecter un peu plus leurs expériences vécues.

John Six-Voeux-Berk

07/06/2020 à 08h07

Cachaco
"l'utopie d'une société réellement égalitaire: sans classe, sans race, sans genre"
----
Brrr.

Je suis de loin ces conversations dont le sens m'échappe en grande partie : la valeur ajoutée de mon propos risque donc d'être faible.

Malgré tout sur le racisme potentiel des mouvements d'émancipation, Sartre disait déjà que la haine du fort par le faible était parfaitement admissible tant que le faible restait faible. En gros un palestinien antisémite ne lui posait pas de problème moral. Cette affirmation, apparemment scandaleuse, lui permettait notamment de justifier ce qu'il voyait comme la persistance d'une forme de racisme chez Senghor, le poète de la négritude, celui qui écrivait que si "le Grec" avait apporté la raison au monde, "le Nègre" lui avait apporté "le rythme" (si, si, pour Senghor, "le Noir" a le rythme dans la peau ; textes bien connus).

Bref, pour Sartre le moment Senghor est le moment de l'antithèse (racisme renversé en quelque sorte), insuffisant mais nécessaire, et le condamner comme raciste reviendrait à bloquer le mouvement qui devrait porter vers un dépassement de la catégorie de race elle-même. Ce qui s'est produit en littérature par exemple avec Césaire ou Glissant et la notion de créolisation : notion contraire à celle de métissage, qui, elle, a le tort de présupposer du pur avant le mélange ; la créolisation à la Glissant place l'hybridation en première place... ce qui abolit l'idée même d'une pureté raciale, culturelle ou linguistique.

J'ignore si ces manières très littéraires d'aborder la question sont tenues pour valable dans le champ, mais elles m'ont aidé à dépasser mes propres impensés, et, par exemple, l'espèce de vague mépris dans lequel j'ai longtemps tenu les littératures dites francophones.

Balthazar

07/06/2020 à 08h13

cachaco
aujourd'hui à 05h15

(...) l'utopie d'une société réellement égalitaire: sans classe, sans race, sans genre.
---
Que le seul moyen d'instaurer l'égalité de classe soit de supprimer les classes, je le conçois. Mais pour la "race" et le genre, il n'y a pas d'autre option que la suppression à tes yeux ? Aux miens ça évoque plus un cauchemar qu'une utopie.

Manx Martin

07/06/2020 à 09h58

Classico
aujourd'hui à 01h48
_______

L'idée d'un racisme "systémique" (ou structurel) permet justement de se sortir des considérations sur la morale, l'essence du raciste et sa culpabilité.

À la limite, on pourrait presque lui faire le reproche inverse : en disant que "c'est la faute à la société", on déresponsabilise le raciste à titre individuel.

Mais toi, quand on te dit "les sociétés occidentales, pour des raisons historiques, politiques, économiques et sociales, ont édifié un système dans lequel les personnes racisées (désolé !) sont placées en situation d'infériorité", tu sembles entendre : "on me traite de raciste ! on me culpabilise !" Alors que non. C'est curieux. Peut-être un catholicisme fantôme ? (smiley clin d'œil)

Edji

07/06/2020 à 10h04

Balthazar
aujourd'hui à 08h13
cachaco
aujourd'hui à 05h15

(...) l'utopie d'une société réellement égalitaire: sans classe, sans race, sans genre.
---
Que le seul moyen d'instaurer l'égalité de classe soit de supprimer les classes, je le conçois. Mais pour la "race" et le genre, il n'y a pas d'autre option que la suppression à tes yeux ? Aux miens ça évoque plus un cauchemar qu'une utopie.
——
Si par « suppression », on entend « suppression des discriminations », pourquoi cela prendrait la forme d’un cauchemar ?
Mais peut-être n’était-ce pas le propos de cachaco...?

Luis Caroll

07/06/2020 à 10h18

Manx Martin
aujourd'hui à 09h58
L'idée d'un racisme "systémique" (ou structurel) permet justement de se sortir des considérations sur la morale, l'essence du raciste et sa culpabilité.
---
Avec pour conséquence que des alliés potentiels du combat, avec cette théorie, deviennent des opposants farouches, que la polarisation devient extrême, et que des blancs s'organisent en tant que blancs contre les autres.

Superbe stratégie de la lose (sauf pour la popularité et le compte en banque de Rokhaya Diallo, là oui c'est super efficace)

Edji

07/06/2020 à 10h24

Quant à l’argument du mérite, je suis un peu circonspect.
S’il s’agit de l’agiter pour renvoyer les personnes défavorisées à leur propre sort (=> « vous le méritez bien »), on sera, je pense, tous d’accord pour l’écarter (voir le mythe de la mobilité sociale aux USA, alors qu’il s’agit du pays occidental où elle est la moins présente).
S’il s’agit de ne lui accorder plus aucune espèce de considération, alors je crains que la Société ne coure à sa perte (voir la tentative de neutralisation des notes inférieures à 10 à Paris 1, ou comment faire plus à côté de la plaque, tu meurs).

Balthazar

07/06/2020 à 10h28

Edji
aujourd'hui à 10h04
---
Eh bien, justement, il me semble que la formulation "sans classe, sans race, sans genre" va plus loin que la simple et souhaitable "suppression des discriminations", et vise une suppression des différences.
C'est peut-être un simple problème de formulation, peut-être aussi que j'ai mal compris ; s'il en est ainsi, tant mieux.

 

Roger Cénisse

07/06/2020 à 10h31

@manx deux points. Je trouve au contraire que le fait de parler de racisme systémique culpabilise ceux qui font partie dudit système ou de ladite société , puisque cela nie les actes et les pensées de ceux qui sont à mille lieues d'être racistes (marche aussi avec le patriarcat) bien qu'étant part de la société. En disant ça, on intériorise le fait que, globalement, chaque mâle cis blanc het, non seulement est privilégié, ce qui ne me semble pas contestable en effet, mais en plus coupable de l'être. Le Blanc devient donc globalement et collectivement raciste.

Le second point qui me semble paradoxal, c'est que j'ai l'impression qu'on se retrouve avec les mêmes types de comportements que l'on peut trouver "dans l'autre sens" quand "on" reproche à la communauté musulmane, par exemple, de ne pas prendre position fermement contre les attentats terroristes et de se désolidariser des islamistes radicaux. Que n'entend on pas alors comme reproches comme quoi il ne faut pas confondre, qu'il n'y a aucune raison pour que les musulmans se sentent coupables collectivement de ce que peuvent faire les autres.
Mais par contre dans l'autre sens, les blancs devraient se sentir coupables parce que certains blancs ont des comportements discriminants ou racistes ?