Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

En rouge et noir !

aujourd'hui à 12h30 - Dan Lédan : Y a 19 dedans >>


Foot et politique

aujourd'hui à 12h25 - suppdebastille : Classico , au Sénégal on résume entre les musulmans de la gauche, de la droite, et du... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 12h21 - suppdebastille : Inch Allah Gurney , je deviens religieux, ça va vraiment mal >>


Bréviaire

aujourd'hui à 12h16 - vertigo : Téléfoot, pas Télétouffe"Jaume Roures: 'Mediapro, c'est pas trois gars et une fille dans une... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 12h10 - Mik Mortsllak : Cette saison les semaines européennes sont longues, voilà donc une autre statistique d'Opta, mais... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 12h10 - beltramaxi : Mais tu mets qui au milieu ? Verratti, paredes, Draxler et Marquinhos sont blessés. Il y avait... >>


Le Ch'ti forum

aujourd'hui à 10h20 - Seven Giggs of Rhye : Une nouvelle fois j'ai dû me contenter de résumé, mais effectivement le ralenti du deuxième but... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 10h20 - Danishos Dynamitos : En fait je me suis arrêté au moment où tu parles de Dark. Du coup j'ai pas pris le risque de... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 10h11 - Flo Riant Sans Son : Tsss... Voilà qu'on se retrouve à devoir sauver l'honneur de la France en LdC. JHE n'a pas encore... >>


Festival de CAN

aujourd'hui à 10h03 - suppdebastille : Sahel.... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 08h44 - Mallardeaufraiche : Le but (injustement refusé pour un soit disant hors-jeu d'un 1,5mm) de Bernard Fa, c'est un joli... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 06h58 - Dan Lédan : Les commentaires en anglais puis en russe (voir en espagnol) sur la chaine que je regardais était... >>


Observatoire de la violence dans le football

aujourd'hui à 00h22 - Roger Cénisse : Le plus 'drôle' (ou scandaleux, c'est selon), c'est le président du club en question qui poste un... >>


EAG, les paysans sont de retour

20/10/2020 à 22h50 - Jankulowski Desailly Galasek : Ce serait bien qu'après trois années maudites, la rédemption vienne de l'Akademi, avec Livolan... >>


Manette football club

20/10/2020 à 22h48 - Danishos Dynamitos : Firewatch égalementJe n’ai pas dit que LiS 2 en est un mais il s’en rapproche grandement quand... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

20/10/2020 à 21h09 - Pascal Amateur : Shaw-Kaká, oh ! >>


L'empire d'essence

20/10/2020 à 21h05 - RP : Certainement, mais il doit y avoir des clauses de sortie, donc ce n'est certainement pas gratuit et... >>


Oh mon maillot

20/10/2020 à 21h03 - Pascal Amateur : On appellerait ça le fatwball ! >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

Julow

23/09/2020 à 12h14

Roger dit : "- à l'annonce du délibéré, où je me suis senti obligé de regarder le prévenu dans les yeux"

C'est étrange, non, de supposer la pitié dans le "regarder en face" ? Ou, pour Jo, de "tenir compte de la souffrance" (de l'accusé).
Il doit juger un acte, et condamner un homme. Ca me semble à la fois très courageux et la moindre des choses de regarder cet homme en face, de ne pas détourner le regard.

(ou alors, et on en revient un peu à l'autre débat, nous voilà plongés des les eaux tièdes et lacrymales de la compassion dégoulinante)

Milan de solitude

23/09/2020 à 12h17

Utaka Souley
aujourd'hui à 11h59

Je ne suis pas juriste, mais ma compréhension de l'état de droit est qu'on juge quelqu'un pour des faits qu'il a commis, pas pour ceux qu'il pourrait, éventuellement, commettre. A chaque fois que l'on remet ça en cause, on fait un petit (ou un gros) coup de canif dans l'état de droit.

---

Pas tout à fait. Le risque de récidive est apprécié dans le jugement. Les experts psy (-chologues et -chiatres) se prononcent dessus, et le jury en tient compte. C'est aussi scruté par le juge d'application des peines, le juge qui décide, en gros, quand un condamné sort de prison et sous quelles modalités.



Classico
aujourd'hui à 11h23
syle
aujourd'hui à 10h39

Je comprends tes arguments techniques, Milan (tu es magistrat au fait ? ta façon d'en parler en donne l'impression). Mais dans un système démocratique il est capital que les grandes institutions conservent une dimension intuitive, par-delà la technicité essentielle de leur fonctionnement.

---

Je ne suis pas magistrat ; ce sont des questions qui m'intéressent beaucoup. Je suis d'accord avec ta notion de "dimension intuitive", et ça m'a fait bizarre, tout à l'heure, de réclamer l'appui des chiffres de la récidive ; mais il faut se méfier des corrélations hâtives, comme l'a souligné CHR$, et de la position de lecteur d'un journal comme le répète Roger.

Milan de solitude

23/09/2020 à 12h21

Julow
aujourd'hui à 12h14
Roger dit : "- à l'annonce du délibéré, où je me suis senti obligé de regarder le prévenu dans les yeux"

C'est étrange, non, de supposer la pitié dans le "regarder en face" ? Ou, pour Jo, de "tenir compte de la souffrance" (de l'accusé).
Il doit juger un acte, et condamner un homme. Ca me semble à la fois très courageux et la moindre des choses de regarder cet homme en face, de ne pas détourner le regard.

---

Les avocats pénalistes ont un truc pour subodorer le verdict avant le reste de l'assemblée : quand le jury rentre dans la cour d'assises après ses délibérations, ils surveillent s'il regarde l'accusé ou s'il regarde ses pieds. Dans le second cas, il a eu la main lourde.

Balthazar

23/09/2020 à 12h22

Julow
aujourd'hui à 12h14

C'est étrange, non, de supposer la pitié dans le "regarder en face" ?
---
Je ne sais pas, mais je la suppose en effet (à la fois parce que je l'ai compris comme ça et que ça me paraît naturel).

Roger Cénisse

23/09/2020 à 12h25

En m'analysant rétrospectivement, ça n'est pas de la pitié ni de la compassion mais je me suis senti devoir le faire, comme quand on annonce à quelqu'un qu'on le vire ou à une copine qu'on la largue - toutes proportions gardées - ce genre de choses doit se faire en face *smiley*

Josip R.O.G.

23/09/2020 à 12h27

OLpeth
aujourd'hui à 09h37

Josip R.O.G.
aujourd'hui à 09h12
OLpeth
aujourd'hui à 08h28
Je vais faire une tentative de réponse un peu simpliste
--
Bravo, essai réussi.

Surtout ton passage sur la paupérisation de la justice pour éviter de poursuivre les criminels en col blanc.
Le PNF qui siphonne probablement, depuis sa création en 2013, pas mal de budgets y compris ceux des expertises psy, rigole sous cape.
*******************

syle a pourtant réussi à comprendre mon intervention en deux parties, le dernier paragraphe est suffisamment introduit ("médisant" quoi...) pour préciser que c'est de la conjecture personnelle teintée de mauvaise foi (avec un fond de vérité je pense).
Sur l'autre paragraphe, en tant qu'insider, qu'aurais-tu à dire ?
---
J'ai à dire que j'entends cette musique depuis presque quarante ans que je suis "inside".
Les gouvernements sont schizophrène qui font leur beurre des victimes alors que les procès ne sont pas faits pour elles.
On les a rajoutées en tant que "partie" en précisant bien que c'était limité au "civil"
Elles encombrent le juge pénal qui devrait uniquement s'occuper du futur condamné après avoir entendu les avis souvent mais pas toujours divergents de son avocat et du ministère public.
L'argent consacré aux victimes par le budget de la justice (environ 30M) serait mieux employé à mon sens à la réinsertion effective des délinquants par des services (PJJ, SPIP et SAS) qui devraient relever d'un ministère particulier en relation avec ceux de l'éducation et de la santé.

Le vrai problème étant aussi que pour éviter la récidive le seul moyen cyniquement efficace est la perpétuité réelle dont ne veulent pas les gardiens de prison sauf associée à une sédation permanente.
Si l'on admet que le retour de la peine de mort est un délire de frustrés, et parce qu'elle est inefficace à faire diminuer la criminalité (sauf aux yeux des gouvernants démagogues qui laissent croire qu'on fait "disparaître le crime avec le criminel" selon la formule de Robert Badinter) et parce qu'elle est immorale, et parce que c'est plus la peine d'en parler depuis le 23 février 2007 et le nouvel article 66-1 de la Constitution et à la Convention de sauvegarde des droits de l'Homme.

Josip R.O.G.

23/09/2020 à 12h29

Si l'on admet ça donc, on constate que l'auberge Justice criminelle est un dédale est qu'on en est pas sorti.

suppdebastille

23/09/2020 à 12h30

Je plussoie sur Roger, c'est vraiment un honneur et une chance d'être juré d'assises même si dans mon cas je n'ai pas été tiré au sort pour les 2 "meilleurs" procès ( double homicide volontaire et viol) mais seulement pour le 3 ème qui n'était qu'une simple affaire d'homicide involontaire sans grand intérêt.

C'était curieux vu que tous les témoins confirmaient bien l'acte totalement involontaire, il fallait bien qu'on trouve quelque chose et du coup le procès tournait beaucoup sur son comportement assez irresponsable dans sa vie.
D'ailleurs nous l'avons condamné à quelques mois de prison avec sursis plus diverses obligations certes pas très contraignantes avec en tête le but de le responsabiliser.

Johnny Ringo

23/09/2020 à 12h34

C'est vraiment un sujet compliqué, en ce sens qu'il est si viscéral qu'on ne peut l'aborder uniquement sous l'angle des chiffres.
Aux deux exemples posés par Classico, qui le font conclure à un dysfonctionnement de la société, on pourrait répondre de manière absolument rationnelle que les indicateurs sur la récidive tendent à montrer que le système français est plutôt efficace (je ne sais pas si c'est le cas, j'ai ça en tête, mais non vérifié). Sauf qu'on répond alors à côté de la plaque - enfin, en partie, on a pas les deux pieds sur la plaque, disons. L'approche purement rationnelle est sans doute la meilleure pour structurer et réfléchir le système, mais elle ne répondra pas seule aux attentes d'une majorité de la population qui est confrontée aux exceptions de ce système, ne serait-ce que par voie médiatique. Et à l'inverse, personne ne voudrait d'une politique du fait divers. Il y a quelque chose au milieu de tout ça, qu'on cherche à trouver.

Mécanisme à l'oeuvre également lorsqu'on répond sur l'insécurité avec des indicateurs, pour rejoindre un débat récent.

Toute proportion gardée, ça me rappelle une grosse grève de NAO. La direction avait fait un "kit de communication" (sic) expliquant que le coût de la vie avait légèrement diminué, chiffres INSEE à l'appui. Les managers étaient ainsi chargés d'aller expliquer la réalité des chiffres munis de ce bréviaire. Alors, tout était factuel, juste et sourcé dans ce document. Le coût de la vie avait effectivement diminué. Mais vous savez quoi ? les gens n'ont pas bien pris cette approche, ça avait même fait basculer en grève des non-grévistes. Que c'est étonnant.

Josip R.O.G.

23/09/2020 à 12h36

Homicide involontaire aux assises ?
Disons plutôt coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner non?
Donc dans ton cas soit la victime est ressuscitée, soit il n'y avait pas de coups volontaires.

 

suppdebastille

23/09/2020 à 12h38

Oui exact Josip , on a du répondre à la question " volontaire ou non" et nous avons répondu " non volontaire".