Infos des cahiers


Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Sur le fil

On fête la sortie du numéro 3 de notre revue ! Au Point éphémère à Paris, ce vendredi à partir de 18h30. Et à 21h:… https://t.co/KbIcy6nKVN

RT @btabaka: Les agences de presse, dont l'AFP, se plaignent que la FIFA fasse usage de son droit d'auteur et ainsi décide comment les imag…

RT @jeromelatta: "Journalisme de sport, journalisme à sponsors" Mon enquête sur les "collaborations extérieures" des journalistes sportifs…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Alliance Arena

"Quand un arbitre assistant demande sa collègue en mariage." (lequipe.fr)

Prendre les shots les uns après les autres

"Hugo Lloris, le mister penalties de Tottenham." (lequipe.fr)

Milieu de tableau

"Rembrandt s'invite sur le ballon du Championnat des Pays-Bas." (lequipe.fr)

Trafic de coquines

“Football : la Colombie rattrapée par le mouvement ‘Me too’.” (ouest-france.fr)

Veuvage

"Pepe cherche à trouver la solution en solitaire." (lequipe.fr)

Sanction immédiate

"Drinkwater arrêté pour conduite en état d'ivresse." (lequipe.fr)

Majax Amsterdam

“Roland Romeyer : ‘Si on était des magiciens, ce serait mieux’." (lequipe.fr)
Roro, mage blanc ?

Parce que cette année on est zéro

“Rudi Garcia : ‘Vous n’arriverez pas à nous diviser’.” (sport24.lefigaro.fr)

Un deal remis

"Aulas : 'Le deal ne tient plus'." (lequipe.fr)

Crâneur contre crâneur

“Rothen porte plainte contre Evra !” (football.fr)

Le forum

Les Cahiers du football : 1998-2018-…

aujourd'hui à 16h10 - la rédaction : On fête la sortie du numéro 3 !Au Point éphémère à Paris, ce vendredi à partir de 18h30. Et... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 15h55 - fabraf : @Teix'Restons un instant sur Houston si tu le veux bien. Tu regrettes certaines décisions prises... >>


La Ligue des champions

aujourd'hui à 15h54 - CELTIC BHOY : Mevatlav Ekraspeck24/06/2019 à 23h50Tiens, en cherchant un site qui diffuse le tour préliminaire... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 15h28 - fabraf : De la finalité d'un débat...Selon moi, l'intérêt d'un débat est au départ de permettre... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 15h27 - Dark Side of the Mounier : Sens de la dérisionaujourd'hui à 14h42---Jean Lucas est le forumeur, prononcé par Michel Leeb... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 14h59 - Le Pobga du Coman : OMophile"Kevin Strootman a passé la soirée avec David Ghetta" (lequipe.fr) >>


Tu sais ce qu'il te dit Casimir ?!

aujourd'hui à 14h39 - Tricky : Wollscheid, reconverti dans le futsal du coup. (Les handballeuses, tu parles. Gnonsiane Niombla se... >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 14h13 - Le Pobga du Coman : fabrafaujourd'hui à 14h08But qui sera annulé 5 minutes après car Renard jouait les chaussettes... >>


Jeux d'Olympe

aujourd'hui à 13h48 - CELTIC BHOY : Ah mais j'ai déjà répondu pour ma part en mettant en avant certains de ces points. Mais on ne... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 13h41 - Mevatlav Ekraspeck : Rossi a mis une fessée à tout le monde, du fait d'une bonne voiture certainement mais aussi de... >>


Les jaunes, héros zen

aujourd'hui à 13h37 - Dan Lédan : Vingtrasaujourd'hui à 12h35Je crois que les rennais nous ont refilé leur cimetière... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 13h32 - Mevatlav Ekraspeck : Ah mais je ne mettais pas le lien pour eux spécifiquement (même si j'adore), il faut... >>


Espoirs, des bleus et des verts

aujourd'hui à 13h25 - fabraf : Merci Mionnet ! Tu fais bien de le signaler car, sûrement trop occupé à subir Genin, je n'avais... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 13h19 - Tricky : Ouverture d’un centre de formation au Cameroun avec MontpellierD’ailleurs, c’en est où, ces... >>


Le Ch'ti forum

aujourd'hui à 12h44 - Joswiak bat le SCO : Merci garf. >>


Changer l'arbitrage

aujourd'hui à 12h29 - nima : fabrafaujourd'hui à 10h36@nimaMais même si elle était devant de quelques millimètres, en quoi... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 11h25 - Tricky : Par contre, il y a une location à Cassis qui vient de se libérer. >>


Marinette et ses copines

aujourd'hui à 08h20 - nima : CHR$aujourd'hui à 00h06"Metzallica24/06/2019 à 22h58Oui enfin elle a jugé qu'il n'y avait pas... >>


Manger (autre chose que) la feuille

L'ultime fil culturel : celui de la gastromonie. Parce que si la France n'est pas un pays de football, c'est au moins celui de l'art culinaire. Le doc est ici

Yoop2804

22/04/2009 à 19h28

En fait la recette que j'avais trouvée était compliquée. Fallait laisser refroidir le roux puis incorporer le lait bouillant et ensuite remettre sur le feu toujours doux, qu'ils disaient. En plus faute d'ustensile idoine (puisque ma seule et unique casserole contenait déjà le roux), j'ai dû faire bouillir ledit lait dans un verre doseur au micro-onde. Donc en versant, je me suis brûlé les doigts, j'ai foutu du lait partout et j'ai touillé pour rien de 19h30 à minuit sur feux doux. Cela dit, pour un premier essai, et malgré les diverses péripéties à surmonter, j'ai été fort satisfait du résultat. Du coup j'hésite à m'en refaire ce soir...

Teixeira Encore

22/04/2009 à 19h54

Bonne nuit yoop.

Diablesse Rouge

22/04/2009 à 19h54

Merci Teix et courage pour la béchamel, clap 2e Yoop.

matthias

22/04/2009 à 23h40

Alors on se moque dés que j'ai le dos tourné, on ourdit de machiavéliques complots dans mon sillage, mais autant vous prévenir tout de suite : je n'en ai cure. Et là, je vous vois les yeux béants et la bouche écarquillée, subjugués (ou pas) par autant de désinvolture, mais je préfère vous le dire tout de go : en comparaison de vos interrogations terre-à-terre, j'ai en ce moment des soucis d'un niveau bien plus céleste. En effet, car je prétends, et sans prétention aucune, qu'alors que vous en êtes au stade de l'inquiétude face à une vulgaire sauce originaire d'un pays de dégénérés adeptes de la toxicomanie légalisée, j'en suis personnellement au stade de la repentance agnostique : et oui, pardonnez-moi mes frères (et sœur pour Diablesse), car j'ai pêché. Et pas une petite pêche de chalutier familial Quimpérois. Un vrai pêché, comme le truc qui vous fout la honte sur des générations de petits matthiassons qui, sûrement, finiront dénigrés de tous, répudiés pour une faute gastronomique dont ils ne sont pas responsables mais dont ils paieront les pots (au feu) cassés. Bref, trêve de laïus introducteur trainant en longueur, je vous l'annonce comme cela me vient à cet instant précis car il n'y a pas d'autres termes pour désigner une telle infamie : je me suis mis au régime... Alors oui, comme vous pouvez l'imaginer, cette sentence sonne sous mes doigts boudinés comme un aveu de masochisme auto-mutilateur primal. Une torture que mon subconscient inflige à ma réalité corporelle dont je subis le joug à chaque instant qui passe. Mais cela n'en demeure pas moins une réalité que l'aiguille de la balance ayant sonné le Glas (et là, permettez-moi de placer une spéciale kassdédi à ce fameux blog trop tôt disparu) de mon laisser-aller, j'ai dû me résoudre à changer mon alimentation. Je me sentais pourtant à l'abri d'une telle déconvenue avec mon régime alimentaire composé de hot-dogs et de bruschettas au jambon de parme, mais comme quoi, des fois, les Dieux de la Nutrition sont des vrais salopards de la sous-espèce. Mais rassurez-vous, pour tout le moins que radical fut ce bouleversement, je n'en ai pas moins développé une stratégie de survie adaptée. On n'a pas fait Bac +5 pour rien, et mon intellect d'un niveau particulièrement honorable m'a agréablement surpris en développant des ripostes adaptées à cette lâche offensive de mon taux de cholestérol. Donc, pour faire court, voici deux astuces particulièrement astucieuses vous permettant de ripailler dans l'allégresse tout en ne dénigrant pas l'exaltation papillaire. 1°) La fameuse recette de "la tomate améliorée car baignant dans un fond de graisse mono-insaturée" : Pour bouffer une tomate en n'ayant pas l'impression d'être un vulgaire Leporidae Oryctolagus (également appelé "lapin transgénique élevé dans une cage de 25cm²"), c'est très simple. Tout d'abord, faites préchauffer votre four à 200°C. Pendant ce temps, laver une tomate (bio de préférence). Puis faites comme si vous la coupiez en 4, mais en s'arrêtant au milieu de la circonférence. Vous obtenez donc une tomate entière, tenant encore debout, mais surplombée par 2 fentes perpendiculaires. Servez vous ensuite de ce même couteau qui vous a servi à réaliser ces deux mutilantes entailles, pour le planter à l'intersection de ces balafres afin de creuser un petit trou dans cette tomate s'étant sacrifiée sur l'autel de la diététique. Une fois cela fait, passez une grosse gousse d'ail dans un presse-ail (ou alors découpez une grosse gousse d'ail en tout petit morceau), puis fourrez-la dans le trou afin d'en emplir la totalité de la tomate -ceux qui voient ici une allusion vulgairement pornographique, merci d'aller consulter de toute urgence-. Puis mettez cette tomate ainsi fourrée d'ail au four pendant 20 minutes. Sortez là du four, arrosez là d'huile d'olive (de la vraie, pas de la Puget, vous serez mignons) et saupoudrez là de basilic (frais, vous serez mignons aussi, mais je sais que depuis le temps que je vous le conseille vous faites dorénavant pousser vos herbes sur votre balcon). Voilà, c'est prêt, vous avez ainsi devant vos mirettes émerveillées une banale tomate transformée en délicieux met emplie de vitamines A, B, C, et de divers antibiotiques naturels (bon, évidemment, faut aimer l'ail sinon ça sert à rien). 2°) Le Méli-mélo de soles à la julienne de légumes et citrons verts (aussi appelé "vrai plat parce que les deux pov' tomates améliorées, faut pas déconner, ça nourrit pas son bonhomme") Ici, comme j'ai la flemme de développer de manière pédagogique, je copie-colle la recette : Ingrédients pour 2 personnes : 8 filets de soles, 1 petit citron vert, 1 fenouil, 1 petite carotte de sable de préférence, ½ poireau, 1 courgette, 1 tomates, 20 g de beurre, 5 cl de crème liquide, 1 gousse d'ail, 1 cuiller à soupe de sucre semoule, gros sel, sel fin, poivre, huile d'olive, basilic, persil Recette : Réaliser 8 goujonnettes (=petits filets) avec les filets de soles : Tailler en julienne carotte, poireau et courgette. Les blanchir (=les plonger dans l'eau bouillante pendant un moment pas trop long) et réserver. Peler le citron vert à l'aide d'un économe pour récupérer le zeste en prenant soin de bien séparer l'écorce de la partie blanchâtre et amère de la peau, et récupérer le jus. Puis tailler le zeste en julienne. Blanchir deux fois de suite la julienne de zeste : mettre la julienne de zeste dans une petite casserole remplie d'eau froide, faire bouillir, à la première ébullition, l'égoutter, la plonger ensuite dans de l'eau froide. Renouveler l'opération une seconde fois. Remplir une petite casserole d'eau froide, ajouter 1 cuillers à soupe de sucre semoule et une pincée de sel, ajouter les zestes de citron et laisser confire 45 minutes à petits bouillons. Préparation de la garniture : Tailler et blanchir les fenouils. Les cuire à l'anglaise (=les mettre dans l'eau légèrement bouillante, attendre la reprise de l'ébullition pour les sortir et les passer sous l'eau froide). Réserver et passer au beurre avant dressage. Dans une poêle, faire revenir les goujonnettes, les retirer. Rajouter du beurre dans la poêle et le faire mousser. Ajouter les tomates épépinées, mondées et taillées en cubes. Ajouter le jus de citron, le persil et le basilic. Crémer. Egoutter la julienne de zestes de citron vert. Répartir les légumes dans l'assiette, poser dessus les filets de soles, napper de sauce et parsemer la julienne de zestes dessus. 3°) Généralement, quand vous en êtes arrivés là, vous crevez encore la dalle. Mais ne vous inquiétez pas, il y a une solution radicale : le whisky-coca (light). Je m'explique. La faim est une sensation qui se produit quand le niveau de glycogène dans le foie tombe sous un certain niveau, précédant habituellement le désir de manger. Cette sensation, souvent déplaisante, provient de cellules sensibles à une très faible chute de la glycémie, localisées dans l'hypothalamus, puis est libérée par des récepteurs dans le foie. Bien qu'un être humain puisse survivre plusieurs semaines sans manger, la sensation de faim commence en général après quelques heures sans manger. Or, et c'est là que la nature est bien faite, l'alcool a ce don de modifier la perception du cerveau de telle sorte que les neurones récepteurs de glycogène ne fonctionnent plus de manière optimale. Ainsi, grâce au whisky, ces neurones déclencheurs de la sensation de faim ne seront plus activés et la sensation de faim sera annihilée. De plus, le coca light ne comportant quasiment aucune calorie, vous pourrez en boire à volonté sans que cela ne développe en vous un embonpoint malencontreux. A vous la sveltesse d'une Nadia Comaneci associée à la vitalité d'un Yohann Gourcuff en plein passement de jambe : vous venez à l'instant même de revitaliser votre body tout en procurant une sensation de légèreté dans votre esprit, tout ceci en respectant à la fois votre équilibre psychique et biologique. Alors ? Merci qui ? Merci matthias !

Jean Christophe Tout vénal

23/04/2009 à 00h16

Si j'ai bien tout compris à la savante explication de Matthias (le whisky qui dit au foie "meuh nan t'as pas faim, c'est juste une impression"), en fait, pour un régime efficace et vraiment pas chiant à préparer, autant ne faire que l'étape numéro trois. Et là, même plus la peine de faire son marché ou de faire la vaisselle (bon peut-être la cuvette des toilettes à nettoyer, mais on n'a rien sans rien non plus, hein ?). Merci Matthias !

matthias

23/04/2009 à 01h37

Jean Christophe Tout vénal jeudi 23 avril 2009 - 00:16 Pour une fois que je rencontre quelqu'un de réellement réceptif à mes recettes... Je suis joie et félicité. JCTV, tu n'as qu'à demander ma recette des "crêpes au rhum avec plus de rhum que de crêpes", et je t'adoubes sur le champ comme Grand Chevalier de la Cuisine Improbable (GCSI pour les adeptes déjà nommés, genre Yoop, ou Teix', qui a refusé cette distinction suprême alors que je sais bien qu'il l'enviait depuis un bon bout de temps mais qu'il l'a refusé juste pour le plaisir égoïste de satisfaire son esprit de contradiction...)

Clarence Cyborg

23/04/2009 à 01h50

Les crêpes au rhum, c'est: Vous avez d'la pate, vous avez du rhum? Avec la pate, vous faites des crepes, vous mettez du rhum, ca fait des crêpes au rhum ?

matthias

23/04/2009 à 01h56

Clarence Cyborg jeudi 23 avril 2009 - 01:50 Les crêpes au rhum, c'est: Vous avez d'la pate, vous avez du rhum? Avec la pate, vous faites des crepes, vous mettez du rhum, ca fait des crêpes au rhum ? ------------ Ah non, malheureux !! Trop de rhum rend la crêpe au rhum trop fluide, ce qui ne la rend pas idéale pour accueillir un saupoudrage de sucre-poudre, ou un tartinage de pâte chocolatée à tartiner (du Nutella quoi...). Bref, ça a rien à voir. Foi de campagnard.

poiuyt

23/04/2009 à 02h24

Mathias? Mais alors? d'où viennet ces 10 kilos pris en 1 an à peine? j'ai pourtant passé plus de temps avec le whisky qu'avec une table devant moi... je pensais même que tous ces whiskys influaient sur le résultats des verts? bn, des fois c'était du rhum et de la vodka, et des fois pas du coca light mais de la redbull, mais quand même, ça devrait faire l'affaire, non? En tout cas, si je persiste, comme ce soir, tu me dis qu'il ne sert à rien que j'aille m'inscrire dans cette salle de sport? Celle qui me dit que malgré mon entorse persistante à la cheville, là bas, je pourrais faire du sport sans me blesser? Non, continuer à boire doit suffire, non?

Teixeira Encore

23/04/2009 à 10h14

matthias jeudi 23 avril 2009 - 01:37 (...) Grand Chevalier de la Cuisine Improbable (GCSI pour les adeptes déjà nommés, genre Yoop, ou Teix', qui a refusé cette distinction suprême alors que je sais bien qu'il l'enviait depuis un bon bout de temps mais qu'il l'a refusé juste pour le plaisir égoïste de satisfaire son esprit de contradiction... ____________ Je l'ignorais mais mon supérieur esprit de contradiction va jusqu'à mon inconscient, il est donc possible que j'ai effectivement refusé sans le savoir. Je compatis matthias, je suis moi même dans une période de régime peu draconien, avec surtout une option "pas d'étape 3" qui rend le challenge supérieur encore (Ouais bon, y a des fois aussi où il faut admettre qu'arrêter de picoler comme un polak quelques temps ne fait pas de mal). Et question apport en calories, ladite étape 3 doit plomber quelque peu tes efforts. Mais quand je cuisine et que j'ai quelques menus moyens à ma disposition (disons, plus qu'une casserole avec plaques électriques et pas de four), je me défends pas si mal. Mon principal problème serait parfois dans le timing, n'ayant pas l'oreille musicale, ca sera un fardeau à porter... Mais pour vous remettre en joie après le pavé de diététique matthiassesque, une recette testée et approuvée : Ah bah non, je la retrouve pas...

 

holybinch

23/04/2009 à 10h46

Pour les amateurs de regime: Bon, deja, malgre tout le charabia technique du Matthias, la solution 3, c'est le mal. Sinon, le mot d'ordre, c'est: Mangez! Je developpe un peu, puisque visiblement on fait dans la dietetique. Il est important de manger souvent. Nombre de personnes se mettant au regime pensent qu'il faut se priver, et ne pas manger, ou tres peu, et/ou sauter des repas. C'est une grosse erreur. Moins de 3 heure apres votre dernier repas, votre corps passe en mode "famine" et commence a stocker des graisses, en attendant des jours meilleurs. Du coup, a votre prochain repas, peu importe quand celui-ci arrive, vous risquez de perdre tout le benefice de votre "regime", voire pire, de prendre du poids. La solution est simple, manger souvent, en petite quantite. Apres si vous voulez des recettes de mets "dietetiques" j'en ai quelques unes sous la main. Je precise: ce ne sont pas des recettes pour perdre du poids, mais bien des recettes pour "manger mieux". Un des resultats de ce manger mieux, cependant, est que les personnes en surpoids auront tendance a perdre du poids, mais ca n'est pas le but initial.