Infos des cahiers


Classement en relief

classement en relief

Boutique

boutique

Sur le fil

RT @revlog_: Bel hommage de @richardcoudrais au "plus Nantais des footballeurs", à l'idole des Jaunes, sur les @cahiersdufoot https://t.co/…

RT @chroniquebleue: Début de la série Générations de l'@equipedefrance , avec la 9, celle de Ribéry (2006-2014), Du ravin de Polokwane cont…

L’adversaire de l'OM offre une approche radicale du football. "Salzbourg, le football sous caféine", présentation p… https://t.co/RZ1PqmPLVh

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Sans Pellegrino

"Southampton : Pellegrino limogé." (lequipe.fr)

PAOK-47

"Grèce : un président de club armé sur le terrain." (libé.fr)
Avec des crampons de 9 mm.

Les sept samovars

"Sept supporters à Moscou." (lequipe.fr)

L'Astori continue

"Le contrat de Davide Astori a bien été prolongé par la Fiorentina, malgré son décès." (lequipe.fr)

L'abeille cool

“LOSC : Maia reste confiant.” (madeinfoot.com)

Abdoulaye Maïté

"L'OM cherche la recette." (lequipe.fr)

Makelelelele

"Saint-Etienne : Paul-Georges Ntep a 'une tige de 30 cm dans chaque jambe'." (lequipe.fr)

Charles-Édouard Corrida

"Un gardien écossais blessé par une vache." (sofoot.fr)

Taye Tai-break

"Football : des supporteurs manifestent leur mécontentement en recouvrant le terrain de balles de tennis." (lemonde.fr)"

Circoncision

"Sans Tete ni Cornet." (lequipe.fr)

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 12h41 - Tonton Danijel : Gones Allons !aujourd'hui à 12h38Tonton Danijelaujourd'hui à 12h28Je ne pense pas que Jeronimo... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 12h34 - CELTIC BHOY : Le résumé est mal fait comme souvent. Il y a eu beaucoup de trois points tentés par les deux... >>


La Ligue des champions

aujourd'hui à 12h27 - et alors : Même si ses stats étaient moins folles, ce sont deux excellentes saisons que Salah a faites à la... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 12h24 - balashov22 : J'espère que le club a plus de certitudes sur la date d'application de la sanction, ce serait con... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 12h23 - gurney : Sytchev Lallanaaujourd'hui à 12h06Peut être à tort, mais il me semble qu'un coup en rencontre... >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

aujourd'hui à 12h15 - Harold Ayew : FPZaujourd'hui à 11h56J’espère que vous vous êtes régalés les mecs, l’ambiance avait... >>


Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 11h42 - L'avis des Hauts : à ça du quignon... snifffff >>


LdC : La Ligue des Cahiers

aujourd'hui à 11h37 - Jean Christophe Tout vénal : Aquitaine Fracasse (ou assimilé) >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 10h53 - Tonton Danijel : Je confirme, suppde. On finit à 9 points, juste derrière l'Ecosse qui en avait 10 (et un moins... >>


Choucroute et bierstub: l'indigeste menu du RCS

aujourd'hui à 10h21 - Françoise Jallet-Maurice : On en est à compter sur les défaillances de nos rivaux, c'est bien triste. Il faut dire qu'on n'a... >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 09h41 - 12 mai 76 : Ben ton Jesus qui montre son cœur à Paray le Monial c’est la marque de fabrique de cette ville... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 09h14 - O Gordinho : Je sais qu'il y a des fans de The Wire ici. Il y avait une émission spéciale hier sur NPR, avec... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 08h33 - Dino Dini : Le meilleur film napoléonien reste "Guerre et Amour", la parodie de "Guerre et paix" par un tout... >>


Parties de campagne, bières, et football...

aujourd'hui à 06h41 - Cris CoOL : balashov2224/04/2018 à 23h46[LYON] S-19, tic tac tic tac !Plaine des Jeux de Gerland, dimanche 29... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 00h59 - Run : Et dans le nouveau Infinite Wars, Ferrari a mis Sauber et Haas dans sa poche, Merc a FI et Williams... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 00h40 - cocobeloeil : Hooo, t'es dur Duga.Faut respecter un minimum le PSG. Un grand club tout de même.Comme nous,... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 00h11 - kelly : @Tonton : exact, j'ai confusioné les remplacements. >>


Bréviaire

24/04/2018 à 23h04 - Milan de solitude : Un joueur de chant est né"Nouvelle recrue au Stade de Reims : Virgile Pinson" (lunion.fr) >>


LA GAZETTE : les observations

Participez à la Gazette de la Ligue 1 !

Format :
Une ou deux phrases maximum.

Portnaouac

10/12/2017 à 16h08

Petit calcul rapide des possibilités restantes sur ce championnat.

Il restera donc, après le dernier match du jour, 21 journées à jouer, soit 210 matchs.

Pour chacun de ces matchs, trois résultats sont possibles qu'on peut désigner par 1-N-2 ; pour deux matchs, il y a donc 9 combinaisons de résultats possibles (1-1, 1-N, 1-2, N-1, N-N, N-2, 2-1, 2-N et 2-2) ; si on rajoute un troisième match, il y a 3 résultats possibles pour chacune des 9 combinaisons, ce qui fait un total de 27 combinaisons possibles ; on passe à 81 combinaisons pour 4 matchs, 243 pour 5, 729 pour 6 et ainsi de suite.

Du coup, pour une journée unique, il y a 3^10 (3 puissance 10) combinaisons de résultats possibles, soit 59.049.

Pour chacune de ces combinaisons de résultats d'une journée, il y a évidemment 59.049 combinaisons possibles pour la journée suivante ; soit 3.486.784.401 combinaisons de résultats possibles pour simplement 2 journées.

Du coup, pour 21 journées restantes, il y a 3^210 ou 59.049^21 combinaisons de résultats possibles, soit 1,56842404291315e+100 (15 suivi de 99 chiffres avant la virgule, dont les 9 premiers sont 6, 8, 4, 2, 4, 0, 4, 2 et 9) ; je ne suis pas certain de disposer d'un ordinateur capable de calculer ces diverses possibilités ni celles d'entres elles qui peuvent conduire à tel ou tel classement (d'autant qu'un certain nombre de combinaisons peuvent aboutir au final à des distributions de points, et donc à un classement, identiques) mais il me semble assez évident que certaines d'entre elles aboutissent à la relégation directe de n'importe laquelle des 20 équipes du championnat ; il me semble tout aussi évident que celles qui, à ce stade du championnat, placent le PSG dans cette situation sont les moins nombreuses ; mais statistiquement, elles existent, comme celles qui disent qu'il est possible de se qualifier au match retour, pour une équipe défaite 4-0 à l'extérieur dans une confrontation à élimination directe.

Portnaouac

10/12/2017 à 16h25

Tiens, vérification faite (après coup), le nombre que j'ai écrit ci-dessus (1,56842404291315e+100) peut s'exprimer assez facilement (quoique 3^210 se prononce assez facilement , même si cette forme ne donne pas vraiment l'idée de la véritable grandeur du nombre à un non-scientifique) ; ça peut se dire 1,5684... gogol.

Comme quoi, suivre un peu le football permet toujours d'apprendre des trucs.

Mik Mortsllak

10/12/2017 à 17h07

Avec un penalty adverse sur le poteau à la 89ème et un but victorieux marqué exactement à la dernière seconde des arrêts de jeu, peut-on dire que l'OL a réalisé le hold-up parfait ?

Tonton Danijel

10/12/2017 à 20h45

Portnaouac
aujourd'hui à 15h20

Monaco relégué avec 44 points, certes.

Néanmoins tu oublies que les 63 points se répartiraient entre 19 équipes, dont 17 devraient finir devant Paris pour que ces derniers soient au moins barragistes.

Cela semble difficile à réaliser...

Portnaouac

11/12/2017 à 08h20

Sur un plan purement théorique, je crois qu'il est parfaitement possible de voir le PSG relégué, voire même de le voir remporter le championnat à l'envers.

L'idée, c'est de chercher si toutes les équipes sont susceptibles d'arriver simultanément devant le PSG ; donc d'avoir toutes plus de 45 points.

Si je ne me suis pas trompé dans mon calcul, il manque aux équipes autres que le PSG, un total de 409 points pour arriver chacune à 45 ; or, il reste 210 matchs à jouer, chacun distribuant un maximum de 3 points, ce qui fait 630 points.

Dans la mesure où, à ce stade du championnat, toutes les équipes rencontreront encore au moins une fois le PSG (deux d'entre elles le rencontreront deux fois en championnat), il me semble que la possibilité théorique existe parfaitement pour que les 19 autres équipes passent simultanément devant le PSG et donc que le PSG soit à la fois relégué et finisse lanterne rouge.

Enfin, il me semble hein.

Tonton Danijel

11/12/2017 à 08h25

A priori, cela me semble néanmoins compliqué à cause des confrontations directes qui font que toutes les équipes ne marqueront pas 3 points à chaque journée. 19 équipes, 21 journées, il me semble que la 3e moins bonne marquerait dans le scénario le plus fou 9 points.

Portnaouac

11/12/2017 à 09h21

Sauf qu'à aucun moment il n'y a besoin que toutes les équipes prennent toujours 3 points ; je n'ai compté que ce qui leur manquait pour atteindre 45 points.

Et même Metz n'a besoin "que" de 40 points sur 63 possibles ; il peut donc en abandonner aux autres équipes pour leur permettre à elles aussi d'avancer vers ce total ( ce qui d'ailleurs, ferait peut-être un relégué à 45 points ou plus).

C'est clairement peu crédible, là n'est pas la question ; mais c'est mathématiquement possible a priori.

Tonton Danijel

11/12/2017 à 10h19

Dans tous les acronymes offensifs, ne pas oublier la BAP (Balotelli-Allan-Plea) qui semble enfin partie pour faire des ravages.

Portnaouac

11/12/2017 à 15h45

Tonton Danijel
aujourd'hui à 08h25

---------------

Je viens de faire une petite tentative de fin de championnat dans laquelle le PSG deviendrait lanterne rouge.

J'ai récupéré chacune des 21 prochaines journées, j'ai repris le classement actuel et j'ai imaginé des résultats sur la base 1-N-2, sans considération de la différence de buts.

Pour que le PSG devienne lanterne rouge, puisque je ne prends pas en considération la différence de buts, il fallait nécessairement que chacun de ses adversaire ait au minimum 45 points ; oui, dans mon hypothèse, le PSG perd tous ses prochains matchs, bien entendu.

Sans y passer beaucoup de temps en optimisation du truc, je parviens au résultat recherché dès la 33ème journée, avec pour seule contrainte sur cette journée la victoire de Nice à Angers, celle de Montpellier à domicile (contre Bordeaux) et les nuls d'Amiens à Lyon et de Dijon à Nantes.

Au-delà de cette date, chaque équipe (hors le PSG bien entendu) peut faire ce qu'elle veut ; et c'est déjà le cas, lors de la journée 32, pour Bordeaux recevant Lille, Guingamp recevant Troyes et Toulouse recevant Dijon.

La conclusion, c'est bien que mathématiquement, à ce jour, le PSG n'est pas encore sauvé et qu'il peut même encore remporter le championnat à l'envers.

AKK, rends tes sets

11/12/2017 à 19h49

Quelques observations, minutes ou coin fraicheur aussi truculentes que Loulou à soumettre ? C'est le moment, dépêchez-vous !

 

Portnaouac

11/12/2017 à 22h46

[Championnat à l'envers]

Tout va très vite dans le football ; on le sait, on n'arrête pas de l'entendre à chaque journée de championnat ; d'ailleurs, si on devait supprimer du vocabulaire des footeux "l'important c'est les trois points", "voilà" et "tout va très vite dans le football", on pourrait probablement réduire des trois quarts le temps consacré aux interviews dans les émissions de foot. Eh bien, la preuve est faite que le championnat à l'envers est bien du foot puisque là aussi, tout va très vite (on me signale dans l'oreillette que l'éjaculation précoce n'est pas du foot et que pourtant... Ce n'est effectivement pas complètement faux, il faudra peut-être revoir cette approche).

Enfin, tout va très vite sauf pour le leader et son dauphin ; malgré son premier point perdu à domicile, Metz, fort d'une confortable avance, reste solidement ancré en tête du championnat et ce faux pas reste, pour l'heure, sans conséquence ; de son côté, Angers est passé assez près de la catastrophe en étant dominé de la tête et des épaules tout au long de sa rencontre avec des Rennais visiblement soucieux de rappeler à tous qu'en des temps pas si éloignés, ils frappaient avec insistance aux portes des places d'honneur ; heureusement, un dernier sursaut d'orgueil a permis aux Angevins de préserver l'essentiel, au moins pour cette fois et même de reprendre un point d'avance sur son (ses en l'occurrence) premier(s) poursuivant(s).

En fait, c'est derrière les dix premiers que ça va très vite puisque ça change toutes les semaines en ce moment ; ainsi, Toulouse qui restait sur une bonne dynamique n'est pas parvenu à la maintenir, ratant même des gestes techniques plutôt simples qu'on l'avait vu réussir les semaines précédentes ; en laissant échapper la défaite, les Toulousains ont aussi laissé échapper la troisième marche du podium au profit d'un duo composé de Lille et de Troyes.

Il faut dire que l'un et l'autre avaient la tâche plutôt facile, jouant l'un et l'autre chez deux prétendants à la lanterne rouge ; certes, pour les Lillois, un risque existait, la lanterne rouge restant sur un premier exploit en championnat mais les Nordistes ont su maîtriser sans trop de difficultés un adversaire largement à leur portée et finalement revenu à sa routine habituelle ; côté Troyen, on se déplaçait chez la lanterne rouge de la précédente édition du championnat, avec la conscience que ce match pouvait permettre une avancée décisive vers le podium ; auteurs d'un début de match catastrophique, les Troyens sont passés très près d'une immense déception ; fort heureusement, sous l'impulsion de Mathieu Deplagne, ils sont parvenus à se remettre dans le sens de la marche arrière et préserver leurs chances, accrochant ainsi la troisième place sur le podium (à égalité avec Lille).

Par manque de place, on passera sous silence la très mauvaise passe actuelle de Strasbourg qui enchaîne les catastrophes depuis deux matchs ; mais les Alsaciens ne perdent rien pour attendre.