Boutique

boutique

Infos des cahiers


Classement en relief

classement en relief

Sur le fil

RT @_HelinHugo: Plus de clubs pros, plus d'anciens pros, plus de synthétiques, plus de caméras... La présentation de la D1 féminine (plus…

Il manque un point d’interrogation au titre – parce qu’il n’y a pas de fatalité –, mais les points de vue des écono… https://t.co/YWj9kGH5wt

RT @PaladarNegroWeb: #Maradona Looks 👉 https://t.co/YCI6EpppRE https://t.co/MzlY2S1Gfa

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Onanapa

“L'Ajax refuse de laisser partir Onana à l'OM.” (foot01.com)

Monaco 2004

“Ils ont failli rejoindre l'OM.” (lequipe.fr)

Sans-Gênes

"Le PSG offrirait un pont d'or à Ivan Rakitic !" (madeinfoot.com)

José fourrait

"Mourinho, l'amour dure trois ans." (lequipe.fr)

Alcolo décanté

"Wenger en 'cure de désintoxication'." (lequipe.fr)

Drame du naming

"Le Spartak de Gigot a eu chaud à Krasnodar." (lequipe.fr)

Faire cercle autour de lui

"Tite (Brésil) : 'Neymar mérite des éloges pour son comportement'." (lequipe.fr)

Avoir le foot dans le sang

"Caillot : 'Que du bonheur !'" (lequipe.fr)

Dib throat

"Un jeune U17 du Burundi auteur d'un véritable tacle à la gorge." (ledauphine.com)

Antonin Marteau

"Antonin Panenka : 'Il fallait être soit un génie, soit un imbécile'." (lequipe.fr)

Le forum

In barry we trust

aujourd'hui à 08h54 - Westham : COTY WEEK 3Saints@Falcons 23-28Packers@Redskins 27-24Colts@Eagles 20-30Bills@Vikings... >>


Les enfants de la bulle

aujourd'hui à 08h05 - Cush : Oui j'avais beaucoup aimé aussi le City of Glass de Mazzucchelli, qui avait sans doute été... >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 07h36 - Jeremie Janette : 4 buts annulés à la maison et la VAR utilisée contre nous et pas pour nous... j'aime beaucoum... >>


Observatoire de la violence dans le football

aujourd'hui à 07h25 - Toni Turek : Encore un cas où un avocat exagère à peine :"Ils ne viennent au stade que pour la violence, nous... >>


Les jaunes, héros zen

aujourd'hui à 07h21 - Toni Turek : Surtout que le club a un jeu de couleurs que peu de clubs ont. Donc on pourrait s'attendre à ce... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 06h54 - liquido : Je peine à trouver le moindre intérêt à la Laver Cup mais: les joueurs ont l'air totalement à... >>


Marinette et ses copines

aujourd'hui à 01h03 - Backhim : Portland n'a quasiment pas existé dans cette finale (Foord quasiment jamais atteinte, Sinclair qui... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 00h32 - Lucho Gonzealaise : Ca arrive de ne pas être physionomiste. >>


La L1, saison 2018/2019

aujourd'hui à 00h22 - Portnaouac : Le départ date de fin Décembre 2016 ; il est pré-annoncé en page 435 du fil des doléances et... >>


Parties de campagne, bières, et football...

22/09/2018 à 23h08 - contact : Zénon Zadkineaujourd'hui à 22h33Vraiment pas attendu ce désistement >>


CdF Omnisport

22/09/2018 à 22h51 - L'amour Durix : Une qualification au set-average ? Et pourquoi pas au nombre de cartons jaunes tant qu'on y est... >>


Etoiles et toiles

22/09/2018 à 22h01 - ParisHilton : Manx Martinaujourd'hui à 19h47En tout cas tu es très fort pour résumer en trois phrases un... >>


Premier League et foot anglais

22/09/2018 à 21h17 - Peter Osgoude : Par rapport à Chelsea, je pense qu'objectivement l'équipe reste en dessous de Liverpool et de Man... >>


Conf de rédac'

22/09/2018 à 20h36 - Pascal Amateur : S'il vous faut un clin d’œil œnologique, j'ai ça dans mes cartons (de 6)... >>


Manette football club

22/09/2018 à 20h25 - Flo Riant Sans Son : J'ai bien aimé le Tale from the Borderlands (en même temps Borderlands quoi!), et je trouve que... >>


Le Ch'ti forum

22/09/2018 à 19h08 - PCarnehan : Ces Fonte ont du caractère, ils impriment leur marque.Blague à part, Lille est désormais... >>


Bréviaire

22/09/2018 à 18h50 - Pascal Amateur : L'amour sans risque "Écosse : fin de série pour les Hearts." (lequipe.fr) >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

22/09/2018 à 17h49 - Utaka Souley : Lasne est effectivement annoncé dans le groupe, d'après Nice Matin (on a les sources qu'on peut,... >>


LA GAZETTE : les observations

Participez à la Gazette de la Ligue 1 !

Format :
Une ou deux phrases maximum.

Portnaouac

16/04/2018 à 15h21

[Championnat à l'envers]

"Nous ne quitterons pas cette île de rêve
Sans jeter un dernier regard
A colorier chez soi ou à consumer sur place."

"Malédiction" chantait Alain Bashung en 1986 ; on ne sait pas vraiment si c'est à celle-là qu'il pensait alors, mais au soir de cette 33ème journée de championnat à l'envers, c'est bien la malédiction qui frappe le Roazhon Park avec son cimetière indien qui vient immédiatement à l'esprit. Car, n'en déplaise aux sceptiques et aux indécrottables cartésiens, comment pourrait-on expliquer autrement la terrible contre-performance de Metz ce Samedi en terres brito-indiennes ? Et signe supplémentaire de la malédiction, c'est par le plus fragile des messins depuis le début de la saison, Nolan Roux, que s'est matérialisé le naufrage. Il est vraisemblable que dans quelques semaines ce match ne restera que comme une malheureuse péripétie dans l'admirable parcours des Lorrains cette saison mais, pour l'heure, il est l'occasion d'un dernier moment de doute : "Et si, finalement, Metz perdait tout ?" ; de quoi peut-être re-mobiliser les troupes pour un dernier coup de collier en vue du sprint final. Alors d'accord, Metz est dans le dur et doute un peu, mais ici, on penche plutôt pour l'hypothèse du dernier regard avant de quitter cette saison de rêve.

Sinon, que vous avait-on dit il y a deux semaines exactement, ici même ? Oh, ne faites pas semblant de ne plus vous en souvenir, vous savez très bien de quoi il est question. "Pour la place de dauphin [...] c'est l'Estac qui va s'en emparer d'ici une à deux journées", voilà ce qu'il y avait dans la Gazette de la 31ème journée ; et dans celle de la semaine dernière, on soulignait que les Troyens avaient refait leur retard sur les Lillois en terme de différence de buts. Et aujourd'hui, que constate-t-on ? Que les Aubois s'emparent seuls de la deuxième place au détriment des Nordistes, à la faveur d'une meilleure différence de but. Eh oui, question prédictions, Elisabeth Tessier peut direct aller se faire rhabiller chez Paco Rabanne.

Pour le reste, Lille a donc perdu sa deuxième place mais a tout de même limité la casse dans un match très mal embarqué pour les Dogues ; s'ils ne s'étaient pas ressaisis un peu, ils auraient même pu quitter le podium à la faveur du report pour cause d'intempéries, du match qui devait opposer deux équipes en forme en cette fin de championnat, à savoir Toulouse qui pointe à une longueur derrière le podium et Caen, légèrement détaché mais qui pourrait tenter de profiter de la moindre baisse de régime des équipes de tête.

La lutte s'annonce féroce pour les prochaines journées.

poiuyt

22/04/2018 à 20h00

Garciatico à l'aller, Jeanlousitico au retour.
Asse-Troyes, une histoire d'entraineur...

Mik Mortsllak

23/04/2018 à 12h44

Attention, statalakon:

Metz et Montpellier présentent la particularité d'avoir le même nombre de victoires, de nuls et de défaites à domicile et à l'extérieur (3-4-10 pour Metz, 5-8-4 pour le MHSC).

Personne n'a réussi cette "performance" en L1 au bout des 38 journées depuis le passage à 20 clubs en 2002.

Portnaouac

24/04/2018 à 00h12

[Championnat à l'envers]

Cher ami, fidèle lecteur de cette modeste rubrique, pardonne le coup de gueule qui va suivre et auquel tu n'as pas été habitué, la distinction, le flegme et la retenue étant, après la modestie, les qualités premières que tu auras pu constater ici tout au long de la saison. Mais trop c'est trop, il fallait bien quelqu'un pour mettre les pieds dans le plat et dénoncer, comme Jean-Michel Aulas il y a quelques saisons, ce mal qui finira par priver notre championnat de tout intérêt sportif, à savoir ces équipes qui ne jouent pas le jeu, disputent leur petit championnat dans leur coin et finissent par fausser le haut de tableau.

Il est bien évidemment question ici de Marseille qui rencontrait successivement lors des 33ème et 34ème journées, les deux clubs engagés dans une lutte acharnée pour la deuxième place directement qualificative en L2, derrière des Messins que l'on continuera encore, pour l'instant, à considérer comme irrattrapables, à savoir Troyes et Lille. Et curieusement, là où les Troyens ont dû batailler jusqu'aux dernières minutes pour ne pas concéder le monde point et s'emparer de cette fameuse deuxième place, les Lillois s'en sont sortis eux avec une promenade de santé au cours de laquelle ils ont eu tout loisir de conforter leur différence de buts, celle-là même qui précisément les plaçait jusqu'alors derrière les Aubois. Et Ô surprise, il se trouve que l'un des maillons faibles marseillais de ce match est précisément Florian Thauvin, Marseillais passé par Lille (comme on dirait d'Usain Bolt qu'il est passé aux 50 mètres au cours de sa finale du 100 mètres ; on n'a pas dit qu'il s'y attardait longtemps) ; coïncidence, vraiment ? Chacun reste libre de se faire son opinion...

Du coup, les Dogues reprennent la place de dauphin aux Troyens qui la leur avait piquée la semaine dernière, le tout à la faveur d'une meilleure différence de but. Troyes qui a encore dû s'employer cette semaine pour ne pas lâcher de points face à des Stéphanois redoutables qui avaient déjà failli piéger Strasbourg la semaine dernière ; bien sûr, cette évolution contredit un peu les prévisions selon lesquelles Troyes ne lâcherait plus la deuxième place après s'en être emparé mais que voulez-vous faire face aux petits arrangements entre amis ?

Quoi qu'il en soit, Lillois et Troyens réalisent la bonne opération de la semaine, puisque Metz a encore concédé un point tandis que Toulouse a craqué à domicile et concédé la victoire à des Angevins qui ne jouent plus rien dans ce championnat.

En tout cas, personne ne devrait plus revoir Metz, Troyes et Lille dont on continue de penser qu'ils termineront certainement dans cet ordre.

Portnaouac

29/04/2018 à 23h31

[Championnat à l'envers]

Tirelipimpon sur le chihuahua, chantait Jean-Chrysostome Dolto, plus connu sous le nom de Carlos, en 1989 ; et autant vous le dire tout de suite, on ne voit vraiment pas quel rapport cela pourrait bien avoir avec cette 35ème journée de championnat à l'envers. Mais il fallait bien commencer par quelque chose, alors...

Certes, il y avait bien ce match au sommet, entre le leader messin et son dauphin lillois, séparés avant la rencontre par seulement trois points ; trois points et demi en réalité, la différence de buts étant très largement à l'avantage de Metz qui aurait donc conservé sa première place au terme de cette journée, même en cas de déconvenue ; mais déconvenue il n'y eut pas. Le leader a largement dominé son dauphin et avait même pris le soin de se prémunir, avant la pause, contre l'erreur de concentration hebdomadaire de Nolan Roux, l'erreur manifeste de casting de cette saison côté lorrain, celui sans qui les Messins auraient pu être mathématiquement assurés du titre depuis plusieurs journées.

Lille ayant failli, sans grande surprise, on aurait pu imaginer que Troyes allait en profiter face à Caen malgré la réussite insolente actuelle des Normands ; mais non. Bien que parfaitement entrés dans leur match, les Troyens se déconcentraient et voyaient leurs visiteurs revenir très viteà leur hauteur, sous l'impulsion de Rémy Vercoutre leur expérimenté gardien. Certainement décontenancé, et commençant probablement à accuser un peu le poids des ans, Benjamin Nivet se mettait ensuite à la faute, offrant aux visiteurs un avantage qu'ils n'allaient plus lâcher et allaient même amplifier, les Troyens concédant finalement la victoire aux Caennais sur le même score que les Dogues aux Messins.

Statu quo donc, entre les deux premiers poursuivant de l'inaltérable leader qui, lui, renforce son avance.

Au pied du podium en revanche, Toulouse a profité de l'aubaine en déjouant parfaitement le piège tendu par des Rennais qui n'ont pourtant pas hésité à se marquer eux-mêmes le premier but du match, pour essayer de s'éviter le risque d'une place européenne ; mais jouant le Dimanche après-midi, les Toulousains savaient pouvoir opérer un joli rapproché au classement en cas de bon résultat et Rennes en a été pour ses frais, tandis que Toulouse ne pointe plus qu'à deux points du podium avant d'affronter Lille dans un véritable match à six points lors de la prochaine journée.

En attendant, comme l'aurait dit Jean-Chrysostome fort à propos, "touche mes castagnettes, moi je toucherai tes ananas".

Julow

29/04/2018 à 23h41

En ces temps grincheux sur les cahiers, je tiens à dire que cet exercice délicatement absurde est toujours aussi charmant. Bravo, Port'.

Daijinho

02/05/2018 à 11h46

Je seconde Julow, le championnat à l'envers était la rubrique qui me manquait le plus ces derniers temps, et j'en remercie Portnaouac de l'avoir ressuscitée si brillamment.
Ceci étant, Carlos s'appelait en réalité Yvan-Chrysostome. Si jamais on devait citer à nouveau cet artiste inoubliable (et pourquoi ne le devrait-on pas d'ailleurs), autant respecter son état civil.

Portnaouac

02/05/2018 à 17h07

Alors oui, j'ai trouvé les deux versions et j'ai probablement choisi la source d'info la moins fiable (mais ne le dites pas au fil politique : là-bas, je me fais passer pour un maniaque de la précision).

Eviv Bulgroz

06/05/2018 à 19h09

Lille vient peut-être d'inventer le maintien en deux minutes

Portnaouac

08/05/2018 à 00h33

[Championnat à l'envers]


Quelle journée cher lecteur, quelle journée ! Autant la semaine dernière, on ne savait pas trop par quoi commencer, autant cette semaine... on ne sait pas trop par où commencer. Mais bon, la maison sait déjà faire des phrases à propos de rien, alors elle devrait bien réussir à sortir un truc ou deux de tout ce foisonnement. Allez hop, démonstration.

On commence bien sûr avec le leader depuis la 4ème journée qui cette fois a définitivement validé son billet pour la division supérieure. Et de quelle manière ! Courant après le score depuis la 20ème minute, Metz a bien cru devoir concéder la victoire à ses visiteurs angevins avant de finalement réussir à les faire craquer par deux fois en une minute, alors que le temps règlementaire était terminé depuis plus de deux minutes. Avec désormais sept points d'avance sur l'actuel barragiste et deux journées restant à disputer, les Grenats sont assurés de terminer à l'une des deux places directement qualificatives pour la L2 et voient là le couronnement d'un début de saison exemplaire. Joué devant son public à St-Symphorien, ce match restera à n'en pas douter un souvenir emblématique de la saison messine. Chapeau à l'envers messieurs, vraiment.

Derrière le leader, le dauphin lillois se déplaçait en terres toulousaines pour un véritable match à six points ; et au terme d'un scénario à rebondissements là aussi, c'est finalement Toulouse qui a disposé des Dogues, les poussant à la faute par deux fois à deux minutes d'intervalle et à dix minutes du terme du match. Et puisque deux points seulement séparaient les deux adversaires avant le match, ce résultat permet aux Toulousains de dépasser les Lillois qui sont donc éjectés du podium. On vous avait bien dit, il y a deux ou trois journées, que personne ne reverrait Metz, Troyes et Lille ? Ben on s'était trompé, que voulez-vous qu'on vous dise...

Parce que, non seulement Toulouse est revenu dans la course, mais c'est aussi le cas de Strasbourg, qui profite de la défaillance lilloise et d'une meilleure différence de but pour passer devant les Nordistes, au bénéfice d'un match en terres rennaises que les Alsaciens auront su se rendre facile ; du coup, il se pourrait bien que la saison strasbourgeoise se joue lors de la dernière journée à la Beaujoire.

Un mot enfin sur Troyes, qui profite de la défaillance lilloise pour s'emparer de la place de dauphin, au bénéfice d'un match facile au FormidOut face à des Lyonnais mal en point et qui pourraient d'ailleurs subir la loi des Strasbourgeois dès la prochaine journée ; les Troyens sont désormais les seuls en mesure de venir contester le titre à l'envers aux Messins et ils sont en tout cas idéalement placés pour accompagner Metz dans son voyage vers l'étage du dessus.

A deux journées de la fin, le championnat à l'envers est relancé, épicétou.

 

Hydresec

13/05/2018 à 21h42

Note à l'attention de Didier Deschamps suite au visionnage de Strasbourg-Lyon : "Didier, je t'informe qu'il existe un autre Dimitri évoluant en Ligue 1 qui tire très bien les coups-francs. NB : par contre, il ne joue pas pour le club que tu m'as demandé de superviser."