Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 16h36 - Ligue Huns : Douglas Costa ? >>


La L1, saison 2020/2021

aujourd'hui à 16h36 - gurney : Ben déjà à partir du moment ou sur ces 5 dernières années 80% des affiches du dimanche 21h... >>


Absolutely UEFAbulous - absolutely FIFAbulous !

aujourd'hui à 16h34 - balashov22 : Je l'ai déjà dit, en profitant des nouveaux revenus pour élargir les effectifs (quand tu vois... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 16h30 - Tonton Danijel : Cheikhou Boule à théaujourd'hui à 15h17Toulouse aurait été concernée à terme par la limite... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 16h14 - Flo Riant Sans Son : Marius, l'erreur originelle du projet est de faire revenir Payet à ces conditions-là. Mais... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 16h07 - balashov22 : Quand je vois son temps de jeu à Elche, j'imagine que tu veux dire qu'on est sûr qu'il va revenir... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 15h47 - Tricky : Roger Cénisseaujourd'hui à 14h09Ami Tricky, je pense que tu as mal compris ce que je... >>


Le Ch'ti forum

aujourd'hui à 15h35 - balashov22 : Il poursuit donc ce qu'il avait commencé à l'antenne, c'est bien d'ouvrir l'information au plus... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 15h30 - Pascal Amateur : Bertrand ? >>


Merlus, Tango et Friture

aujourd'hui à 13h08 - Christ en Gourcuff : L'espoir était mince, la nouvelle est tombée hier, le match de Nîmes est reporté.Du coup on... >>


Futebol lusitano

aujourd'hui à 12h23 - Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit : Les élections pour la présidentielle c'est déjà ce dimanche.La dernière enquête à date,... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 12h22 - dugamaniac : Je ne comprends pas non plus.Je ne sais pas l'origine et les raisons de ces formules au hand et... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 11h49 - Bof : À ce sujet, j'ai pas de chiffre mais c'était évoqué dans une interview* sur le Média par... >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 11h28 - forezjohn : Content pour toi ULF >>


Le Palet des Glaces

aujourd'hui à 10h40 - theviking : Pour le coup, je n'ai pas trop suivi les transferts, donc je serais bien incapable de te dire ça. >>


CDF sound system

aujourd'hui à 09h31 - JauneLierre : Charterhouse1120/01/2021 à 21h00Sinon, gros big up sur Sweeping... >>


Le fil dont vous êtes le héros

aujourd'hui à 08h56 - pavlovitch : Label Deschampsaujourd'hui à 00h21Hmm, tu t'es tapé toute la rediffusion commentée ?>> Non, je... >>


Changer l'arbitrage

aujourd'hui à 00h38 - leo : C'est ça, magnus. Le contrôle de Mings (il joue délibérément le ballon) remet en jeu Rodri,... >>


Aimons la Science

Le meilleur endroit pour discuter informatique, sciences et techniques (sauf celles du ballon).

Classico

14/01/2021 à 14h53

Très joli article, et vraiment nécessaire : même dans un endroit comme celui-ci, rempli de gens bien formés, on a des surprises.

Par exemple, lorsqu'on tente de pousser l'idée que la défiance des français à l'égard du nouveau vaccin devrait être reliée aux nombreux scandales sanitaires qui émaillent l'actualité depuis des décennies, on obtient des réactions violentes ; idem lorsqu'on suggère que le complotisme se nourrit de la corruption généralisée des univers politiques et médiatiques. Et pareil enfin lorsqu'on pose en principe méthodologique qu'au lieu de se laisser aller au mépris d'individus qui ont rarement poursuivi des études universitaires, il serait préférable de viser les causes de leurs égarements.

"...on est tenté de lier la dévaluation des politiques et celle des experts, exilés ensemble dans un univers séparé". Certes. Après il y a quand même deux questions séparées je pense :

- la dévaluation de la parole des politiques, journalistes et scientifiques liée à leur adossement (conscient ou non) à des grands intérêts économiques. C'est le gros morceau de l'époque actuelle.
- la dévaluation de la parole des scientifiques liée aux limites internes de la perspective scientifique elle-même, qui prétend (ou à qui on prétend faire) recouvrir et assumer toutes les problématiques possibles du débat public mais qui en est en réalité absolument incapable, structurellement incapable. Il y a des questions qu'il ne faut pas poser au scientifique en tant que scientifique. Même dans un univers social débarrassé du néo-libéralisme et de ses super-entreprises corrompant tout ce qui est "public", il y aurait encore ce problème récurrent de confusion entre l'objet scientifique et l'objet politique, la question à poser à un scientifique et la question à ne pas lui poser (ou à ne pas lui poser en tant que scientifique). C'est une question d'ordre plus général et abstrait, mais assez cruciale en fait, je pense.

Jamel Attal

14/01/2021 à 14h53

@john
En effet, je n'ai pas voulu développer sur Raoult, d'autant que d'autres médecins habitués des plateaux se sont aussi mis à la faute. Il semble que le besoin de répondre à la "demande" médiatique en ait entraîné beaucoup dans l'imprudence, voire dans une recherche de notoriété.

D'accord avec toi sur le fait que beaucoup d'acteurs, notamment politiques, ont eu tendance à plus considérer leurs petits profits qu'à respecter la prudence pourtant indispensable dans un tel contexte.

Jamel Attal

14/01/2021 à 14h57

@Classico
Oui, il faut souligner le hiatus "structurel" entre les sphères scientifique et politique (qui n'obéissent pas non plus à la même temporalité). La difficulté de vulgariser, de transmettre dans l'espace public la complexité des problématiques, réside en grande partie là.

Utaka Souley

14/01/2021 à 16h02

Le lien établi entre dévaluation de la parole des politiques et dévaluation de la parole des experts se justifie dès lors qu'on limite la sphère des "experts" à ceux qui passent tout le temps à la télé (politologues, économistes, experts en sciences sociales).

La parole scientifique dans la presse et plus spécifiquement à la télé est très souvent cantonnée à de (rares) émissions scientifiques et à quelques occasions (catastrophes météorologiques, commentaires sur la remise des prix Nobel, découvertes spectaculaires en astronomie, accidents d'avions).

Le vrai problème, à mon sens, c'est le niveau d'inculture scientifique incroyable de notre classe politique et de nos intellectuels. C'est HDL qui soulignait à juste titre sur ce fil voilà quelque temps que les marqueurs culturels dans l'élite intellectuelle, ce sont les sciences sociales, l'histoire, la philosophie, l'histoire des idées, mais extrêmement rarement la physique, la biologie, les mathématiques ou l'informatique. La même remarque s'applique aux journalistes.

Une des sources de consternation des gens ayant une formation scientifique, c'est d'écouter les intervenants (radio et télé) se mélanger allègrement les pinceaux sur des notions aussi basiques que les pourcentages et la logique élémentaire, mélanger tranquillement causalité et coïncidence.

Jamel Attal

14/01/2021 à 16h19

@Utaka Souley
Je t'avoue que je désignais plus, à propos de cette dévaluation commune, ceux des scientifiques / experts qui ont l'oreille des politiques, c'est-à-dire ceux qui influencent les politiques publiques – au travers du lobbying ou de la proximité entre industriels et élus. Autrement dit, ceux qui ont une responsabilité dans l'orientation de ces politiques.

Mais il ne fait pas de doute que les "scientifiques médiatiques", comme les "intellectuels médiatiques", font du mal à leur corporation (et au-delà).

Par ailleurs, j'aurais tendance à penser que le déficit de connaissances / de culture en sciences sociales est assez frappant dans les médias comme dans la classe politique (alors que leurs formations auraient dû les sensibiliser bien plus). À droite, la disqualification des sciences sociales est même un marqueur idéologique.

Utaka Souley

14/01/2021 à 16h41

Jamel Attal
aujourd'hui à 16h19

Par ailleurs, j'aurais tendance à penser que le déficit de connaissances / de culture en sciences sociales est assez frappant dans les médias
----------------------
Ça, je ne saurais pas dire, j'écoute France Cul. À leur décharge, eux sont toujours très prudents sur les sujets qu'ils ne maîtrisent pas, et je n'ai aucune culture en sciences sociales.

À droite, la disqualification des sciences sociales est même un marqueur idéologique.
----------------------
Ça n'élève pas leur niveau en sciences, si ça peut te rassurer, et c'est contrebalancé par des certitudes en économie basées sur pas grand chose.


Deux comparaisons font super mal. La première c'est Giscard vs ceux qui l'ont suivi; y'a un monde en termes de profondeur conceptuelle, d'articulation du raisonnement, et de conclusions politiques tirées d'informations diverses et disparates. La seconde, c'est Angela Merkel, dont le responsable de la lutte anti-Covid en Allemagne indiquait que c'était facile pour lui de travailler avec elle, à cause de sa formation scientifique.

Utaka Souley

14/01/2021 à 16h49

Sinon, bel article, Jamel. un point non abordé, mais essentiel à mon avis, est l'état de délabrement de l'enseignement scientifique (mathématiques, physique et biologie/géologie) au collège et au lycée. Or ces élèves là, ce sont les électeurs de demain.

leo

14/01/2021 à 16h50

Utaka Souley
aujourd'hui à 16h41

Deux comparaisons font super mal. La première c'est Giscard vs ceux qui l'ont suivi; y'a un monde en termes de profondeur conceptuelle, d'articulation du raisonnement, et de conclusions politiques tirées d'informations diverses et disparates. La seconde, c'est Angela Merkel, dont le responsable de la lutte anti-Covid en Allemagne indiquait que c'était facile pour lui de travailler avec elle, à cause de sa formation scientifique.
---

Giscard était polytechnicien, tiens, tiens, le dernier PR à avoir eu une formation scientifique.

Tonton Danijel

14/01/2021 à 17h33

C'est vrai que Giscard a mis en branle pas mal de projets d'innovation technologique. Avec un échec toutefois: avoir préféré parier sur le Minitel au lieu d'Internet: https://tinyurl.com/y4ahdtye

Milan de solitude

14/01/2021 à 17h38

Utaka Souley
aujourd'hui à 16h02

La parole scientifique dans la presse et plus spécifiquement à la télé est très souvent cantonnée à de (rares) émissions scientifiques et à quelques occasions (catastrophes météorologiques, commentaires sur la remise des prix Nobel, découvertes spectaculaires en astronomie, accidents d'avions).

---

Cette place pour la science, en particulier lors des remises de prix, étant souvent rongée par la sociologie de bas étage :
- nationalité du récipiendaire
- ses organes génitaux
- sa couleur de peau
- son âge
- situation dans le palmarès
- son parcours de vie, parfois, mais ça demande un peu de recherche journalistique.

 

forezjohn

14/01/2021 à 17h50

Je ne suis pas un grand défenseur du minitel mais parler d'échec n'est pas très juste : la france a été pionnière en matière de télématique, avec des millions d'utilisateurs et de terminaux et des choix qui étaient logique : le X25 c'est pas fifou mais c'est sécurisé, le TCP/IP absolument pas.
D'ailleurs internet émerge dans les foyers 20 ans après le minitel.
A la fin le minitel aura été problématique en retardant le passage à internet : certains utilisateurs ne voulaient pas changer, FT ne voulait pas perdre sa poule aux oeufs d'or mais au final ça s'est plutot bien passé. On a des personnes et des sociétés compétentes en télécom et en web et un public qui ne partait pas en terrain inconnu une fois qu'il acceptait de sortir de sa zone de confort.