Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Gerland à la détente

aujourd'hui à 14h24 - LYon Indomptable : Pier Feuil Scifoaujourd'hui à 14h02________Merci pour l'info.J'avais par lu le contrat ni vu les... >>


Ligue Europe, la coupe de l'UEFA

aujourd'hui à 14h19 - Lucho Gonzealaise : Seaman doit encore en faire des cauchemars. >>


Le fil dont vous êtes le héros

aujourd'hui à 14h18 - Label Deschamps : Pour préciser c'est y compris la modeste cotisation club, la licence proprement dite doit... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 14h03 - Tonton Danijel : Et tu peux rajouter Di Caprio à la liste car Hugh Glass a réellement existé (et il a... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 13h30 - Mevatlav Ekraspeck : Kamoulox! >>


CDF sound system

aujourd'hui à 12h03 - Mevatlav Ekraspeck : Je viens de réaliser avec effroi qu'avec l'âge, ce bon James Hetfield est désormais le sosie... >>


Tu sais ce qu'il te dit Casimir ?!

aujourd'hui à 11h57 - Mevatlav Ekraspeck : On n'est pas à 50 bornes près en terme de spot d'atterrissage, hein... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 11h51 - Mevatlav Ekraspeck : Ah oui, la tentative sous les poteaux... c'était un peu le bordel, il faut dire... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

aujourd'hui à 11h12 - Balthazar : *"je l'avais oublié", pas publié... Ce serait dégueulasse de publier un truc pareil. >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 10h43 - Pascal Amateur : C'est un polar, non ? Pas mon truc. Et précision importante : la neige n'est pas indispensable. >>


Futebol lusitano

aujourd'hui à 00h40 - Sidney le grand Govou : matthias27/02/2021 à 22h25Ça va Sid'?-----On fait quoi Matthias la ?Ne pas s'enflammer, ne pas... >>


Marinette et ses copines

27/02/2021 à 23h33 - CHR$ : Bon du coup, c'était la quinzième journée de D1. Les trois premiers affrontaient les trois... >>


Scapulaire conditionné

27/02/2021 à 22h28 - Gouffran direct : Ya aussi Marouane qu'a marqué avec l'US Lormont en vétéran.On l'a laissé partir pour pas un... >>


Aimons la Science

27/02/2021 à 22h17 - forezjohn : Edjiaujourd'hui à 20h11Un frein au recrutement ? Mais sans déconner ?!_______ Si tu as des gens... >>


CdF Omnisport

27/02/2021 à 20h54 - L'amour Durix : En léger différé sur kiplé TV en ce moment. >>


Café : "Au petit Marseillais"

27/02/2021 à 19h18 - Marius T : Gagner pour ne pas être distancé par Metz.Je l’ai écrit pour le lire plusieurs fois.Il faut... >>


Paris est magique

27/02/2021 à 19h13 - la menace Chantôme : Encore un match dont il sera difficile de vraiment retenir quoi que ce soit, l'opposition n'étant... >>


Bréviaire

27/02/2021 à 18h54 - De Gaulle Volant : Châteauneuf et demi"Slimani : « Le vin a fait longtemps partie de la culture musulmane »"... >>


Dans le haut du panier

NBA, Pro A, EuroLigue : l'important, c'est les (paniers à) 3 points.

Jah fête et aime dorer Anne

23/02/2021 à 23h17

Non, c'était plutôt un hors-sujet de ma part. Je pensais plutôt aux commentaires du genre "à l'époque, c'étaient de vrais adversaires, ils ne s'alliaient pas pour une bague, leur rivalité prenait le dessus", et n'empêche qu'ils ont bien pris un ancien des Pistons qui ont foutu des trempes (figurativement et littéralement) à Jordan.

Tricky

23/02/2021 à 23h19

Personne n’en voulait aussi parce que les équipes un peu ambitieuses étaient déjà bien pourvues à ce poste (Barkley, Malone, Shawn Kemp, Larry J., Oakley, Campbell, et j’en oublie sûrement un ou deux).

Tricky

23/02/2021 à 23h20

(De Rodman)

Lucho Gonzealaise

23/02/2021 à 23h42

DansonsLaBostella
aujourd'hui à 22h23

l'epoque n'etait pas aux super teams certes (quoique les Celtics et les Lakers de l'époque ont pu y faire penser).
---------

Les Rockets d'Olajuwon, Drexler (puis Pippen) et Barkley, on en parle pas trop parce que ça a été un échec lié à l'âge avancé des joueurs, mais ça se pose bien niveau superteam.

lyes

24/02/2021 à 00h09

Drexler est encore d'un très bon niveau en 1995 et il contribue grandement à aider des Rockets sur les rotules après le premier titre. Il arrive en janvier s'avère très precieux en playoffs pour le back to back.

Tiens de lire son nom ça me file un coup de nostalgie, quel joueur ce Drexler, une polyvalence folle et quelle élégance. Un mec capable de sortir un quadruple double, de tirer à 3pts, de dunker, de défendre sur le meilleur arrière adverse.

Son seul défaut c'était ce petit supplément de hargne et de dépassement qu'il aurait fallu face à des tarés comme Jordan ou Isiah.

DansonsLaBostella

24/02/2021 à 00h16

Ben pas tant que ca Houston car tous sur la pente descendante, voire completement bouillis pour Barkley, et il n'avait aucun joueur de complement valable. Pas de comparaison possible avec les Heat 2010 ou les Warriors 2016, ni meme les Celtics 2008 d'ailleurs ou ce que Lebron a essayé de monter avec Irving et Love à Cleveland.

Lucho Gonzealaise

24/02/2021 à 01h49

C'était aussi pour souligner qu'on se souvient moins de ces équipes quand elles perdent, comme le souligne ta comparaison avec les autres superteams. On parle très peu des Lakers de Kobe, Shaq, Payton et Malone alors qu'ils font quand même un run jusqu'en finales. Par pudeur, je ne parlerais pas plus des Lakers de Kobe, Dwight et Nash. Deux équipes qui ont été freinées par les blessures, mais sur le papier, c'était des superteams.

Lucho Gonzealaise

24/02/2021 à 03h15

Wiseman est de retour côté Warriors et tout de suite les automatismes avec Draymond se remettent en marche. Y a du potentiel dans ce duo.

Jah fête et aime dorer Anne

24/02/2021 à 03h41

Les All-Stars sont annoncés. J'espère que Conley prendra la place de Davis blessé.

DansonsLaBostella

24/02/2021 à 09h49

@lyes

Oui Drexler et ses Blazers 90-92 m'ont fait découvrir et aimer la NBA. Il a contre lui une tendance à ne pas répondre présent dans les moments importants et d'avoir été monté en epingle par les médias de l'epoque comme le rival principal de Jordan, qui s'est efforcé de le detruire dans la finale 92. Ils auront été associés une bonne partie de leur carrière car les Blazers prennent un pivot et pas Jordan en numero 2 de la draft 84 justement car ils ont deja pris Drexler au meme poste l'année précédente...

 

BIG

24/02/2021 à 21h00

[Une ligue, combien de divisions ? Ep. 1]
Euh, et bien six exactement en NBA, vous n'avez pas besoin de moi pour savoir ça, mais fallait bien un titre raté pour cette série à vocation hebdomadaire centrée sur des duels de division - comme s'ils avaient une importance à notre époque alors que non, probablement pas ? - ladite série commençant par un Portland @ Denver du plus bel effet.

C'est vrai quoi, y'a bien des choses à dire sur ces équipes et leurs trajectoires respectives cette saison. D'un côté, les Blazers, se posent en complets "overachievers" multipliant les victoires malgré une avalanche de pépins en tous genres, et dominant la conf' Ouest tel newuser qui gratte selon la rumeur 5000€ de revenus mensuels (dépensés en briques Lego de contrebande) malgré un dossier médical qui coupe l'appétit à sa diététicienne. Denver, en face, fait tout l'inverse, dans un rôle de Darling/semi-Darling/tiers de Darling (enfin, peut-être, vu que je ne sais absolument pas ce que c'est sensé signifier) affriolante pour tous les observateurs, carrément allumeuse par séquences, mais encore bien endormie niveau bilan comptable à ce stade.

On évitera de trop charger les Blazers sur leur début de match, SeGaBaBa oblige, avec des transitions défensives légères et insouciantes, et une ordonnance de Jokic qui soigne la défense d'Enes Kanter sans attendre. Denver semble totalement imperturbable en début de Q2, avec en point d'orgue la rencontre entre le malheureux Anfernee Simons et Facundo Campazzo, le premier cité se retrouvant, pendant deux bonnes minutes, en apnée et dans l'incapacité de remonter la balle ou de poser le moindre dribble. C'est le moment que choisit LE Carmelo Anthony, EL Caramelo Antonio señores y señoras, pour sortir son équipe de la torpeur. Ça commence par Brian Anderson et Jim Jackson, assez mauvais soit dit en passant aux commentaires, qui nous vendent la storyline de son retour annuel à Denver - comme si c'était aussi important qu'au Garden, sans déconner - et soudain le vortex vers le passé s'entrouvre : 5-6 mètres sur la droite à 45°, une iso, puis deux isos, puis trois isos, puis d'autres isos, encore des isos, ah et une dernière iso pour la route, et voilà qu'il fait payer à Mike Malone l'insulte consistant à avoir envoyé Isaiah Hartenstein défendre sur lui au large, un truc que j'aurais moi-même pris comme une atteinte ma dignité. Quel autre joueur sortant d'un banc NBA peut se permettre de griller cinq ou six isos de rang comme ça (et tant qu'à faire, en scorant à chaque fois) ? Quel plaisir coupable, il ne me manquait qu'un pot de glace dégusté en mode Bridget Jones au moment de regarder ça depuis mon canapé. Tout ça pour dire que les Blazers sont totalement dans le coup malgré un Lillard un peu désintéressé, grâce aussi à un Gary Trent Jr. insolent de réussite. Le Q3 ressemble à tout ce qui pose problème à Denver en ce moment : errances dans l'intensité (peut-être accentuées au plan défensif par l'absence de Millsap ?), pas de relais derrière Jokic en attaque (et quelques rotations discutables quoique dictées par les circonstances), et Portland qui semble deux niveaux en dessous sur le papier reste devant. C'est en Q4 que s'enclenche, dans le plus pur style NBA 2K, un duel Murray-Lillard qui a nettement plus de sens pour le second, enfin contraint de porter ses ouailles, que pour le premier et sa singulière capacité à incarner par sa shot selection le sketch des chasseurs des Inconnus ("le bon Jamal Murray, il voit un shot, bon, il tire ; alors que le mauvais Jamal Murray ..."). Heureusement pour les Nuggets c'est Jokic qui a les derniers ballons, et comme dirait Sophie Pétoncule à la cantine, la défense d'Enes Kanter, c'est pas comme les frites : quand y'en a plus, on peut pas en re-commander.

Allez, à la semaine prochaine.