Infos des cahiers


Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Toujours Bleus

aujourd'hui à 20h46 - CHR$ : Tiens pour Ferreri, c'est un 4-3-3 comme contre l'Islande. >>


Lost horizons

aujourd'hui à 20h41 - JL13 : Net ..........(hi) >>


Sondages idiots

aujourd'hui à 20h38 - Cris CoOL : - la filière brésilienne à l'OL >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 20h33 - Flo Riant Sans Son : Mik Mortsllakaujourd'hui à 19h21Et attention, on reste sur une belle série de victoires face à... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 20h28 - suppdebastille : Mes amis ardéchois vont être contents, le Dauphiné annonce une arrivée à Privas, j'espère... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 19h35 - Zubar t'abat : Cette fois si tu n'es pas bloqué par la mafia arménienne tu es le bienvenu pour boire un coup !Et... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 19h27 - Milan de solitude : Maux au tibia"Mothiba blessé avec l'Afrique du Sud" (lequipe.fr) >>


Messages de service

aujourd'hui à 19h20 - PiMP my Vahid : Restent deux interrogations: la rédaction compte-elle 1200 employés ? Les cdf comptent-ils parmi... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 19h12 - Toni fils brillant : Je veux dire de mon côté, que, très concrètement, sous la troisième républiques, on a obligé... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 18h41 - Portnaouac : Nan mais si ça ne vous intéressait pas d'écouler vos stocks, vous pouviez juste répondre "non... >>


Manette football club

aujourd'hui à 18h07 - Jeanroucas : Merci pour les retours :)Carrément sehwag ! je te laisse me contacter à mon pseudoenminuscule... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 17h39 - Roy compte tout et Alain paie rien : Mevatlav Ekraspeckaujourd'hui à 16h08___________Il y en a bien qui se sont fadés Perpignan toute... >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 14h36 - Utaka Souley : Juste un (petit) commentaire là-dessus. La visio-conférence, c'est exigeant en termes de bande... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 14h27 - Utaka Souley : J'ai remis tout l'allantaujourd'hui à 10h56Vous devez regarder James avec les yeux de l'amour,... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

aujourd'hui à 11h05 - Parkduprince : info en passant, si vous souhaitez lire , le " Mémoires vives" de Snowden , je vous conseille de... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 09h58 - liquido : Ah oui tiens, merci d'avoir corrigé >>


Observatoire du journalisme sportif

13/10/2019 à 23h10 - nominoe : Lucho Gonzealaiseaujourd'hui à 12h51Joli ! >>


L'empire d'essence

13/10/2019 à 22h29 - Roy compte tout et Alain paie rien : Je suis assez surpris par cette histoire Renault vs Force India. Les mecs montent un dossier super... >>


L'empire d'essence

Pour ceux qui adorent respirer l'odeur de la gomme brûlée au petit matin.

Sens de la dérision

04/04/2014 à 13h52

Run aujourd'hui à 13h37 Diffusion planetaire: 187 pays. A peu pres 500 millions de telespectateurs annuel. 3eme evennement les plus regarder apres les JO d'ete et la Coupe du monde de foot. ----- Huh http://tinyurl.com/noncestlegolf http://tinyurl.com/ouleuro http://tinyurl.com/oulathle http://tinyurl.com/oulecyclimse

Run

04/04/2014 à 14h47

6eme alors. Merci Mr Derision d'avoir rectifie.

Run

04/04/2014 à 22h52

GP Barhein. visant, tu vas pas aimer. EL2. Ca fait mal. 1 seconde entre Hamilton, 1er et Alonso, 3eme. Et 1 seconde entre Alonso et Raikkonen, 14eme. Au moins, ca devrait bastonner derriere.

Run

05/04/2014 à 15h26

Formidable... JEV selon Eurosport: "Les pilotes de grande taille souffrent d’un réel handicap cette saison. La différence de poids entre mon équipier [Daniil Kvyat] et moi se chiffre à quatre dixièmes au tour. Je pèse beaucoup plus lourd, j’ai donc entrepris un régime cet hiver, mais nous arrivons à certaines limites que le corps ne peut plus supporter. J’ai d’ailleurs été à l’hôpital entre les Grands Prix d’Australie et de Malaisie à cause d’un manque d’eau et d’un peu de tout. J’étais tout simplement trop faible." Sinon, plus rejouissant: Michael Schumacher ''montre des moments de conscience et d'éveil''. Enfin du positif.

Run

05/04/2014 à 19h21

GP Barhein. Qualification. Hamilton foire un virage dans son dernier tour et c'est Rosberg qui garde la pole. La pole de Rosberg est a 8/10eme de la pole 2013. A se demander s'ils n'iront pas plus vite que 2013 plus rapidement que prevu. Loin derriere, Ricciardo prend la 3eme devant Bottas et Perez. La surprise de la seance, c'est vettel qui ne passe pas la Q2 et partira 10eme (11eme temps). Juste devant Hulkenberg. Chez Ferrari, Raikkonen (6) devant Alonso (10), et McLaren, Button (7) devant Magnussen (9). Cote francais, pas d'etincelles: Vergne 14, Grosjean 16 et Bianchi 20.

El Mata Mord

06/04/2014 à 20h01

What a race today ! Je me suis revu en 1988 quand j'étais tout petit et que j'avais des étoiles plein les yeux devant le duel Senna - Prost. Même si l'avance de Mercedes est impressionnante et sans doute définitive jusqu'à la fin de la saison, si Lewis et Nico peuvent nous resservir ce genre de duel à toutes les courses, je signe immédiatement. Et comme les duels pour le podium et les points ont également été nombreux (tout comme les dépassements), ça m'a redonné la pêche. Merci à tous les pilotes (excepté ce "danger public" de Maldonado).

Run

07/04/2014 à 03h29

Fantastique GP. Le plus beau sur un circuit standard depuis belle lurette. Au delta d'une realisation qui a un peu delaisse les 2 pilotes de tetes. Epoustouflant Hamilton qui autoritairement garde sa place avec de spneus uses puis, apres la SC, qui en medium tient Rosberg derriere lui pendant 10 tours en tendres. Ses 2 tours en medium avant l'entree du DRS pour Rosberg, c'etait de la grande F1. Et apres, rester devant. un tres grand numero de pilote!. On sait qui est le boss. Merci a Mercedes de laisser ce spectacle avoir lieu. Dans le meme registre, Ricciardo est epatant. A l'inverse, Maldonado, c'est pas croyable…Et si c'etait une premiere. Apres, ca a bastonne partout, tout le tems. Et ca a bourrine un max. Pour un circuit (le pire avec Montreal) pas favorable a la conso, c'etait ''allez-y les gars''. Quel GP! Pour la suite, il faudra esperer que les 2 Mercedes vont continuer a se battre et etre au meme niveau. Parce que c'est quand meme plus d'1 seconde pleine au tour. C'est enorme. Et Hamilton qui dit qu'ils vaient aps toujours le rythme…Heureusement. Par contre, les communications radios, c'est plus possible. Combien de fois a-t-on deja entendu les pilotes demander quoi faire? Ils demandent meme quoi faire pour doubler ou quand ils ont une crevaison...Plus aucunes initiatives…Ca rajouterait sacremment de l'indecis si le pilote devait (re)decider de tout.

visant

07/04/2014 à 10h04

Belle course en effet, ça fait du bien après la purge malaisienne. Beaucoup de duels fratricides entre pilotes de la même écurie, on sent que chacun veut prendre rapidement l'avantage sur son coéquipier (chez Mercedes, Force India, Williams ou Red Bull ça a envoyé du pâté). Manquait plus qu'une passe d'arme entre Fernando et Kimi et le WE aurait été parfait. Merci à ce grand malade de Maldonado, qui en plus a le culot d'accuser Gutierrez de louper son freinage sur l'accrochage. Il nous a offert 10 derniers tours intenses. Et dommage que, dans ce début de saison aussi indécis, aucun frenchie ne puisse pour le moment prendre part à la bagarre. Grosjean se démène pour faire 11 et 12, honorable mais pas bandant pour lui j'imagine. Vergne subit les aléas de milieu/fin de grille depuis deux WE (pris en sandwich en Malaisie et apparemment éjecté par mister Pastor dès le premier tour hier). Et Bianchi, franchement, va falloir qu'il fasse gaffe, il ne lui reste déjà plus que 8 points sur son permis. C'est con il fait de bonnes qualifs, rivalise avec les Caterham, mais pète un peu les boulons sur des dépassements hasardeux.

fabraf

07/04/2014 à 18h17

Je vais profiter de ce maginifique GP pour répondre aux échanges Visant / Run. Je vois qu'on partage les mêmes buts quand on regarde de la F1 : assister à une course spectaculaire. Pour autant, ma vision se rapproche plus de celle de Run. En effet, j'ai le même souvenir que toi du GP de France (avec des arrêts au stand de 15-16 secondes, essence comprise). Et finalement, la course d'hier nous a bien montré que le spectacle ne vient pas des artifices mais bien des différences de stratégie. Ainsi, je vois quelques mesures hyper simples à mettre en place pour que le pérenniser : 1) Pirelli doit mettre à disposition 3 types de gommes à chaque GP : "speed" pouvant tenir 75 km, "medium" 125 km et "safe" 175 km. 2) chaque pilote doit choisir un seul type de gomme pour la qualif et la course. 3) un système de points plus compact : 16 points pour le premier, 11 pour le second, 7 pour le troisième, 4 pour le quatrième, 2 pour le cinquième, 1 pour le sixième, 1 pour le poleman et 1 pour celui ayant effectué le plus de tours en tête 4) la possibilité d'engager une 3ème voiture pour chaque écurie 5) la stricte limitation des budgets pour permettre aux écuries indépendantes de vivre 6) la possibilité pour les écuries d'effectuer des essais le lendemain de chaque GP 7) la possibilité offerte aux pilotes d'utiliser le DRS, à leur convenance, 10 fois maximum par GP 8) la poursuite de la politique actuelle de la FIA : permettre des transpositions au civil des innovations technologiques de la F1 (notamment environnementales) 9) la fin des consignes radio, sauf celles liées à la sécurité des pilotes (accidents, débris, huile...) 10) à la fin de la saison, la diffusion à toutes les écuries des plans de conception des voitures de l'année précédente. A vos avis !

Coach Potato

07/04/2014 à 21h43

Suite @Fabraf, jeune lecteur du Var par interim. Partie 1 1) Pirelli doit mettre à disposition 3 types de gommes à chaque GP : "speed" pouvant tenir 75 km, "medium" 125 km et "safe" 175 km. 2) chaque pilote doit choisir un seul type de gomme pour la qualif et la course. Pirelli fourni déjà 4 types de pneus par Grand Prix en incluant 4 Rainurés et 3 full Wett. Les prime et les option sont choisi dans un catalogue de 4 slicks qui répondent à des impératifs qui tiennent à des paramètres qui anticipent la température de piste et sa granulométrie. Un type supplémentaire de option 2 va rallonger le camion Pirelli. De plus choisir un seul qu'un seul type de gomme imposerait de fournir 11+1 trains de chaque soit (44+4 )*3 enveloppes plus 4x(4+3)=28 à sculptures qui vont imposer des problèmes logistiques insolubles.(144 contre 48 pneus secs ! Inter et full wet restent à 28) Dans le cas d'un choix tout option vs tout prime entre 2 types de gomme, il y aura un train d'agressifs et un train endurance qui ne se doublera que dans les stands. Il suffira sans doute de pourrir un relais des rapides pour se classer devant eux. Et Pirelli emmènera deux types de trains pour rien. Il faudrait étaloner le gain/perte en début et fin de relais pour chaque type de pneus. De plus, la gomme unique la plus tendre est condamnée d'avance car elle ne permettrait pas de couvrir la distance d'un GP plus Q123 et libres 123. Celui qui fait un plat aux essais et qui a une crevaison lente ou qui prend un choc lors d'un dépassement ne peut rallier l'arrivée, dans la pratique il en faudrait 4 trains minimum pour un GP. De plus certains options fournis couvrent une distance inférieure à 75 km avant de salement se dégrader. Et comment procéder au choix : Essais libre hors dotation du vendredi matin ou bien choix entériné au simulateur. Quid de l'adaptation à la météo, revêtement retraité et un peu vert, découverte en libre 2 que le train AR se bouffe plus vite que prévu et comment faire progresser l'auto si les deux fous du volant se marquent et choisissent les mêmes pneus. 3) un système de points plus compact : 16 points pour le premier, 11 pour le second, 7 pour le troisième, 4 pour le quatrième, 2 pour le cinquième, 1 pour le sixième, 1 pour le poleman et 1 pour celui ayant effectué le plus de tours en tête L'attribution des points est un problème insoluble qui dépasse le seul classement pilote. La logique commande la prime au vainqueur mais si les mêmes gagnent trop souvent le championnat est mort en juin. De plus il faut permettre à des écuries de scorer pour figurer au championnat constructeur qui rapporte des sous en dépit d'une redistribution très inégalitaire en faveur des écuries historiques. Le ventre mou du championnat doit avoir à y gagner sans quoi on gomme tout intérêt à figurer entre la 7e et la 10e et pourquoi pas la 12e plutôt. C'est d'autant mieux pour le spectacle : dans la pratique, mieux se battre pour la douzième place qu'abandonner si l'on pense ne pas pouvoir obtenir mieux que 7e et préserver son propulseur et sa boîte. (ndla : je suis contre, par principe, la boîte 1000 tour unique à 8 rapports fixes) Sinon, la course, c'est le dimanche ; on garde les point pour les voitures classées. 4) la possibilité d'engager une 3ème voiture pour chaque écurie 5) la stricte limitation des budgets pour permettre aux écuries indépendantes de vivre Il faudrait être fou pour caper les budget. La décence m'interdit de rappeler ici ce qui advint au dernier Président de la FIA qui voulut s'en prendre aux revenus des teams. Tout le monde ne fouette pas les gens en tenue rayée mais quand-même, faut se préserver si on veut durer, rester toujours numéro un. Le toujours délicieux Ron Denis disait : Si vous n'avez pas les moyens de faire de la formule 1, n'en faites pas ! Des audits pour intégrer des entrants ont débuté. Ils ne pourront être plus mauvais que les candidats de la dernière fournée Mosley. De toute façon, si on m'empêchait d'utiliser de la puissance de calcul ou de la soufflerie, je créerai une filiale qui récupère les ordis, les datas et les souffleries échelle 0,5 pour contourner le règlement. Il y a déjà des tests et des fabrications de pièces externalisées. Le toujours facétieux Ron Denis s'était illustré de sa façon si particulière lorsque la FIA nous avait sorti pour le GP suivant une obligation de planifier les arrêts aux stands. Discipliné, le toujours primesautier Ron Denis avait prévu autant de fenêtre d'arrêt au stand que de tours en course. D'ailleurs, lorsqu'on pense Ron Denis, on associe toujours délicieux, facétieux et primesautier. Les trois voitures par écurie constituent le plan B de tonton Bernie qui a vendu 20 autos par plateau. Des écuries de pointe ont un jour débuté modestement avant de devancer des historiques du plateau. Des écuries, il en disparaît, il s'en rachète, c'est la marche du monde. Quelques profiteurs pourraient disparaître, on ne va pas les regretter longtemps. 6) la possibilité pour les écuries d'effectuer des essais le lendemain de chaque GP Je suis pour, avant ou après, pour donner des tours aux pilotes d'essais et pour valider certaines solutions hors simulateur. La formule idéale serait le GP de 4 jours à partir du jeudi inclus sur certains GP. Pas tous non plus car le problème de la logistique se pose pour les GP éloignés. (ndla : le lendemain du GP, il faut faire passer plusieurs fois la balayeuse car c'est l'enfer hors trajectoire. Faut pas mettre une roue dedans, ça glisse et le petit gars de derrière se fait flashballer sa visière. Blague à part, cela prend beaucoup de temps de tout rebalayer un circuit et les bouts de gomme, la poussière, reviennent. Quinze jours après, il y en a encore. La trajectoire est cirée, on ne peut pas la rater au niveau repère visuel mais si il pleut avec ce qu'ils laissent sur la piste après un week end, c'est holiday on ice.)

 

Coach Potato

07/04/2014 à 23h07

Suite @Fabraf, jeune lecteur du Var par interim. Partie 2 7) la possibilité offerte aux pilotes d'utiliser le DRS, à leur convenance, 10 fois maximum par GP Dans l'absolu, je suis pour mais sous la forme de Push to pass. Je ne condamne pas le DRS car il nous aura épargné les voitures bouchons qui à une seconde près passée en trop dans les stands vous prive d'une belle performance ou d'un titre mondial. Cependant, le DRS corrigeait abusivement des voitures à l'aero compliquée qui plaçait la zone de dump charge dans le museau de la voiture qui suit et qui les empêchaient de coller et de se rapprocher dès la sortie de courbe. Aujourd'hui, les spécialistes rapportent des flux moins perturbés et des autos qui glissent dans les virages. Ainsi, avec un push to pass nous aurions des dépassements moins inéluctables. Coller un coup de DRS pour doubler dans le peloton reste pratique mais il est désagréable de voir des teammates pouvoir l'utiliser lors de leur explication à la régulière. 9) la fin des consignes radio, sauf celles liées à la sécurité des pilotes (accidents, débris, huile...) Rappel : Pour prévenir d'un danger, il existe des gens qui agitent des drapeaux de couleur voir des signaux lumineux. Sans ces commissaires, aucune course ne serait possible ; rendons-leur l'hommage qu'ils méritent. Hommage, donc. Lorsque qu'on prend une licence pas super mais chère quand-même, on inclut un test de dépistage du daltonisme dans l'examen physique. C'est à cause de les drapeaux que ils ont des couleurs. Et il existe un drapeau noir et orange pour signaler la glissance. Les drapeaux en voiture, c'est un peu comme les grades à l'armée, faut les apprendre en premier. Et derrière les passerelles, pas côté pub, il y a souvent des feux qui renseigne sur le tronçon à venir (si tu les voies pas, tu es en survitesse!): vert OK, croix rouge problème à venir, guetter les drapeaux, tout au rouge, rentrer au stand à allure modérée, race stopped) Pour passer les consignes sans radio, il y a le panneautage. Exemple : OIL PUMP (©Jacques Laffite / Patrick Head)  SAVE FUEL MAP P 6 HIGH TEMP PIT => Variante Ross Brawn @Barichello :  Jens / Mich P1 Je ne vois pas la différence avec : Fernando is faster than you ; Felipe. Les consignes existeront toujours. Faut faire avec. 10) à la fin de la saison, la diffusion à toutes les écuries des plans de conception des voitures de l'année précédente. 8) la poursuite de la politique actuelle de la FIA : permettre des transpositions au civil des innovations technologiques de la F1 (notamment environnementales) Non. Il y a déjà suffisamment d'espionnage comme ça. Chaque écurie doit conserver tout avantage gagné à coup d’ingénierie de pointe, si petit soit-il. Le jour où la F1 devient monotype, elle disparaît. Je reste farouchement opposé à toute idée de redistribution de technologie en direction de toutes les écuries. Pour les tickets restaurant, je n'ai pas d'avis. A terme, les meilleurs volants vont aux meilleurs pilotes. La F1 pour se rendre acceptable aux yeux des constructeurs généralistes a suivit leur mouvement vers le green washing et l'emploi d'une technologie inapplicable aux autos de série en l'état. De plus, je ne suis pas convaincu par la verdeur des batteries et autres génératrices qui fourmillent dans les F1 de cette année. Et l'arbre de turbine qui traverse le bloc moteur pour rapprocher la turbine de gaz chaud des échappements et la turbine froide de la prise d'air ne va pas équiper tout de suite les Clio. Le générateur qui devient moteur pour entraîner les turbines afin de rester dans les tours lorsqu'on accélère pas ne va pas être monté de série sur les monospasmes turbo-mazouts dans l'immédiat. Il faut rappeler qu'une auto légère et performante en matière de chevaux / litre a généralement un rendement à faire pâlir les voitures de série présumées éco-présentable. Un monospasme de série de 1,8 tonnes demande une consommation effrayante pour démarrer, vaincre la résistance de l'air en comparaison d'une auto plus légère et mieux profilée. Il existe un rapport entre prise de poids et puissance demandée, renforcement de structure exigé. La surface à l'air est pénalisante, le flux d'air rarement laminaire, et le dessous rarement caréné oblige à adopter sur une vulgaire berline tri-corps moisie qui monte à 130 des spoiler pour détourner le flux d'air du dessous et éviter d'avoir des tourbillons qui allègent le train AR. Les cloisons entre les deux mondes me semble étanches pour encore un moment. Mes points de vues restent subjectifs et soumis à l'amour, la gloire et le débat d'idée. Il n'y a pas de questions idiote, que des réponses idiotes. Au large, les barges se gondolent dans le roulis.