Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 10h50 - Citron Merengue : Première finale de League Cup? >>


Foot et politique

aujourd'hui à 10h49 - Espinas : Ca existe Milan-Lyon en avion alors que c'est à 450 km ?Remarque, j'ai déjà pris des... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 10h44 - Pascal Amateur : Coming out "Comment l'OM a convaincu Gueye." (lequipe.fr)Et un ravio.L'aspergeur Asperger "Dugarry... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 10h31 - funkoverload : Ca m'amuse toujours le "ce Picasso ma fille de 5 ans aurait fait mieux". >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 10h28 - De Gaulle Volant : Footbaule club >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 10h03 - Nicordio : Bof, des quelques matchs que j’ai vu il était très quelconque.rocchia me semble bien... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 09h21 - Citron Merengue : Bon, a priori ce sera Pirès pour accompagner Domergue aux commentaires sur M6. Il remplacerait... >>


Premier League et foot anglais

aujourd'hui à 09h21 - Bale de jour : Leicester est dans une forme quelconque, voire mauvaise, depuis janvier, pas depuis la reprise. Et... >>


Aux Niçois qui manigancent

aujourd'hui à 09h10 - Roger Cénisse : Le club poursuit sa restructuration avec l'arrivée probable de Johann Louvel, ex-directeur du CDF... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 08h39 - arnaldo01 : Run01/07/2020 à 21h21Ok, vu de meme...je ne jugerais pas la pertinence du truc non plus. Ca me... >>


Liga, prisma de luz

aujourd'hui à 03h36 - Tricky : leo01/07/2020 à 19h13Concernant Messi, Citron, sa Coupe du Monde 2014 est remarquable, meilleure... >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

aujourd'hui à 01h37 - Rolfes Reus : Je pense que ça répond à un manque dont on entent parler depuis un moment, vu que derrière... >>


Le fil éclectique

01/07/2020 à 23h45 - Charterhouse11 : Merci JL de ces précieux conseils. >>


Marinette et ses copines

01/07/2020 à 22h18 - CHR$ : Nouveauté en D1, les clubs auront la possibilité d'engager à tout moment une joueuse comme joker... >>


Et PAF, dans la lucarne !

01/07/2020 à 19h44 - forezjohn : Spoiler... >>


Coupe de France

01/07/2020 à 15h57 - jeannolfanclub : J'ai pensé à une demande des chaïnes TV, est-ce qu'il n'y aurait pas un projet de décaler les... >>


L'empire d'essence

01/07/2020 à 15h36 - Özil paradisiaque : C'est déjà un très bon résumé!Merci Run & bon weekend de F1 >>


Festival de CAN

01/07/2020 à 14h00 - Jeanroucas : Oui pardon, je voulais dire janvier-mars (qui sont les dates habituelles). Merci ! >>


Habitus baballe

Pour causer socio, éco, sciences-po, anthropo, histoire-géo, philo, épistémo, Adorno, filporno, Bernard Pardo...

Espinas

03/04/2020 à 15h51

forezjohn
aujourd'hui à 15h09
Espinas
aujourd'hui à 14h27
Sur l'alimentation, les français trouvent qu'ils payent cher et les producteurs trouvent qu'ils sont trop peu payés.

La solution se trouve peut être dans les intermédiaires
----------------
19% du budget pour l'achat d'aliments pour les ménages les plus pauvres, ça n'est pas vraiment beaucoup en fait. Si le but est de bien manger.
-----
Je visais surtout la partie des distributeurs qui ont un énorme pouvoir de négociation face aux coopératives.

Je suis un CSP++ et mange des bons produits, par contre nos amis les ménages modestes ont moins ce luxe.
Sur le modèle des chèques vacances, serait-il possible de faire des chèques fruits/ légumes/ bouchers/ etc ? (tant que c'est valable sur lé'assortiment, ça devrait respecter les règles de l'OMC genevois)

Et une bonne taxe carbone devrait aussi dissuader les transports de Rungis aux confins de la France et rendre moins compétitives les fraises espagnoles qui sont super grosses mais remplies d'eau et n'ont strictement aucun intérêt gustatif, en tout cas celles qui sont vendues dans les supérettes vers chez moi dans le 74.

Espinas

03/04/2020 à 15h53

beltramaxi, rien n'est neutre, mais ce sont des choix.
On va choisir de bétonner moins et de rendre des terrains à l'agriculture, ce qui évite aussi de nombreux camions si on rend l'import et le transport de bouffe plus cher.

Etienne Mattler

03/04/2020 à 16h47

leo
aujourd'hui à 14h53

Espinas
aujourd'hui à 14h27

Sur l'alimentation, les français trouvent qu'ils payent cher et les producteurs trouvent qu'ils sont trop peu payés.
---

On n'a pourtant jamais aussi peu dépensé, en pourcentage du budget total, en alimentation. Ça permet d'acheter des smartphones et des télés à ouatmille pixels.

----

Ça permet aussi (surtout ?) d'engraisser plein de parasites intermédiaires (agents immobiliers, promoteurs, proprios, héritiers, certificateurs, vendeurs de terrains, percepteurs de droits et de taxes divers, banquiers, assureurs, courtiers, bailleurs sociaux assis sur leur rente...)

leo

03/04/2020 à 17h11

Etienne Mattler
aujourd'hui à 16h47
---

Clair que dans le même temps, le budget lié au logement a explosé.

suppdebastille

03/04/2020 à 17h17

Les particuliers bénéficiant d'une maison avec 200 M2 de terrain ont interdiction d'en faire une pelouse (encore moins une piscine, bien sur), ils doivent en faire un potager ou alors le laisser à disposition de la commune.

forezjohn

03/04/2020 à 18h07

suppdebastille
aujourd'hui à 17h17
Les particuliers bénéficiant d'une maison avec 200 M2 de terrain ont interdiction d'en faire une pelouse (encore moins une piscine, bien sur), ils doivent en faire un potager ou alors le laisser à disposition de la commune.
--------------
Ah tu viens de faire grimper en flèche la valeur immobilière des propriétés avec une piscine.

Utaka Souley

03/04/2020 à 18h27

Espinas
aujourd'hui à 15h51

Et une bonne taxe carbone devrait aussi dissuader les transports de Rungis aux confins de la France
-----------------------
Et les poissons de l'Atlantique viendraient à Lutèce de Gésocribate en chars à boeufs.

JauneLierre

07/04/2020 à 20h03

Profitant de mon temps libre avant même qu'il me soit imposé par le confinement, j'ai entrepris un ménage dans mes fichiers numériques. S'il y en a que ça intéresse, je peux leur mettre à disposition les 13 années de la contre-histoire de la philosophie d'Onfray à l'UP Caen (m'écrire à jfpopen chez il y a où point fr).
Pendant ce temps-là le désormais aigri Michel en question publiait un article à propos du coronavirus, article cité (partiellement bien sûr) par des médias d'extrême droite comme c'est régulièrement le cas.

Classico

07/04/2020 à 20h05

Il vieillit encore plus mal que Larqué celui-là, c'est très impressionnant. Et faut voir les conneries qu'il débite sur les grands auteurs qu'il a fait profession de mépriser au profit des petits.

le petit prince

08/04/2020 à 21h16

Luc Ravel n'écrit pas des Boléros, mais des lettres à ses ouailles : c'est l'archevêque de Strasbourg. Voici son 3ème "message à [s]es chers alsaciens". Abstraction faite de la dimension religieuse du texte, ça peut intéresser tout le monde.

"Comment soigner le remède ?

Le virus fera beaucoup de dégâts mais le confinement en fera encore plus.

Après deux semaines, les psy. ont remplacé les médecins sur les plateaux des TV. Dans les journaux, les conseils au confinement arrivent en rangs serrés : prennent la parole des commandants de sous-marins, des psychologues, des philosophes etc.

On a oublié d’inviter d’anciens (ou actuels) prisonniers. Et pourtant, ceux-là aussi auraient à nous enseigner. De plus, discrètement, on nous informe qu’il y a +32% de signalements de violences conjugales en zone gendarmerie et +36% dans la zone de police, en une semaine.

Sur ce thème, je vous partage la confidence reçue récemment d’un ami médecin alors qu’il revenait de l’Institut médico-légal de Strasbourg : « Malheureusement, c’est une autre facette de ce qui nous arrive, en plus ; beaucoup de violences en famille et entre voisins ; l’alcoolisme y est pour beaucoup. C’est une autre facette invisible… Une catastrophe qui nous tombe sur la figure… »

Cette vérité commence à suinter derrière la retentissante promotion des gestes solidaires. Je veux bien qu’on chante ce qui se fait de beau mais il y a un risque à taire ce qui se vit de sombre. Croyant ou incroyant, nous assumons une humanité ambivalente qui n’est pas simple à endosser en toutes circonstances même avec une forte spiritualité enracinée dans une foi vive.

Cette vérité sur l’homme, nous la connaissions déjà grâce à notre Tradition chrétienne. Elle se résume à ceci : nous ne sommes pas appelés à vivre cloitrés en moine (là, je ne m’adresse ni aux moines et ni aux moniales). Et ça vaut aussi pour nos prêtres diocésains. Et aucune spiritualité ne nous évite ce conflit intérieur.

Certains exaltent le confinement comme une chance pour grandir. Cette idée me semble vraiment abstraite. Ceux qui la soutiennent vérifieront en eux-mêmes si elle n’est pas une incantation pour fuir leur difficulté personnelle à vivre l’assignation à résidence. Une sorte de mantra à effet magique : « Tout va bien », claironne celui qui se défait au milieu des illusions qu’il s’est construites.

Il est vrai qu’une certaine forme de solitude enracine l’homme en son cœur profond. Mais nous la vivons ou la cherchons dans le cadre d’une retraite spirituelle et avec les moyens appropriés.

De plus, cette idée ne me convient pas du tout. Comptez sur moi pour prier pour chacun de vous, pour nos admirables personnels soignants, pour tous ceux qui délaissent leur vie familiale en servant les autres. Je le fais tous les jours à la messe. Mais ne comptez pas sur moi pour exalter ce confinement.

Il est nécessaire comme l’est un remède dont il eut mieux valu se passer. Le confinement est au covid-19 ce que la chimiothérapie est à un cancer. Il faut choisir la bonne dose pour éviter que le patient ne décède du remède avant de mourir de la maladie.

Pour une personne exceptionnelle qui aura profité de cette mise à l’écart pour grandir (croissance qu’elle gagnera à faire valider par ses proches), des centaines de personnes en feront les frais. La note à payer risque d’être lourde quand l’épidémie sera « derrière » nous.

Le confinement est un remède de choc appliqué d’un coup et à tous sans essais cliniques préalables. Ses effets secondaires n’ont pas pu être mesurés : jamais depuis la guerre nous avons été dans ces circonstances exceptionnelles. Ce remède semble nécessaire.

L’État nous l’impose et à nous d’en suivre religieusement la posologie. Mais il implique aussi un défi à détecter avec lucidité car la bataille n’est pas moins rude sur le front du confinement que sur le front des hôpitaux. Pour le dire autrement : Comment soigner le remède ?

Si ses effets sont conséquents sur les gens solides, qu’en sera-t-il sur les personnes fragiles ? Je pense beaucoup aux personnes les plus fragiles. Celles-ci paient toujours avant les autres. Le confinement ne gomme pas les fragilités, il les révèle et il les accentue.

Comme la pression sur une plaie fait sortir le pus, cette clôture non choisie (et non préparée) presse les fragilités. C’est le couteau qu’on retourne dans la plaie. Ce qui était douloureux tourne au désastre. Comment faire pour garder chez lui un jeune de 25 ans atteint de troubles psychiques graves ? Ajoutons que sont rares, très rares ceux qui n’ont aucune fragilité.

Prenons garde à nous croire plus solides que nous ne le sommes en réalité. La colère est souvent aux portes de notre cœur, toute prête à jaillir et à blesser.

Prions encore pour nos autorités politiques qui tentent de choisir le moins pire entre la maladie qui assassine en face et le remède qui détruit par derrière.

Et invitons l’Esprit saint à régner entre nous, en nous. Sa marque de fabrique nous est connue : paix et joie. Seul ou seuls nous ne nous en sortirons pas par le haut."

 

sehwag

08/04/2020 à 21h28

Pas mieux.