Infos des cahiers


Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Etoiles et toiles

aujourd'hui à 01h06 - blafafoire : @OLpethJ'adore Friedkin et je suis assez curieux de voir ce qu'il en a fait (même si je le... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 00h54 - Jean-Huileux de Gluten : J'ai arrêté de compter après, mais Maxwel a marqué au moins 4 corners en première mi-temps.... >>


Au tour du ballon ovale

23/10/2019 à 23h41 - Tonton Danijel : Twitter aura passé un bon moment, au moins: https://tinyurl.com/y2mdq2mu >>


Foot et politique

23/10/2019 à 23h36 - Hyoga : Trickyaujourd'hui à 01h49Cleaz22/10/2019 à 11h24Même stratégie que les Uber, Lyft, etc...Les... >>


L'empire d'essence

23/10/2019 à 23h30 - Run : Les 2 Renault disqualifiees du GP du Japon. Je peux pas croire qu'il n'y aura pas de changements... >>


CDF sound system

23/10/2019 à 23h29 - Hydresec : Tu sais, il y a des gens qui viennent en festival essentiellement pour se pinter - parfois pendant... >>


La Route de l'Orient

23/10/2019 à 23h20 - Cush : L'Indian Super League est de retour !Et avec elle, l'occasion d'avoir des nouvelles de joueurs... >>


Observatoire du journalisme sportif

23/10/2019 à 23h16 - Dédie mon Stück : Troisième but napolitain très vite a remise en jeu après le second but salzbourgeois, et... >>


Dans le haut du panier

23/10/2019 à 23h09 - lyes : Sympa ces deux matchs de reprise NBA. Les Raptors avec un collectif solide et du Siakam prêt à... >>


Habitus baballe

23/10/2019 à 23h02 - McManaman : C'est marrant ! Si jamais tu as des bonjours à passer, vincent.tours chez chaud courrier en France >>


Le pousse-baballe sur le reste de l'orange bleue

23/10/2019 à 22h04 - Redalert : Qu'est ce qui est arrivé au Widzew Lodz pour se retrouver si bas ? >>


Le Ch'ti forum

23/10/2019 à 21h58 - PCarnehan : Dommage que la Var soit à géométrie variable. Cette main de Valence sur l'occasion lilloise a... >>


En rouge et noir !

23/10/2019 à 21h36 - Redalert : Ouais, les joueurs et le staff vivent bien ensemble et regardent dans la même direction (sauf... >>


La Ligue des champions

23/10/2019 à 21h14 - animasana : Pour l'instant le français le plus en forme ce soir c'est Clément Turpin. >>


Paris est magique

23/10/2019 à 19h36 - beltramaxi : Tetsuo Shimaaujourd'hui à 10h08Malgré cela, on ne concède au final que très peu d'occasions et... >>


Café : "Au petit Marseillais"

23/10/2019 à 18h59 - djay-Guevara : J'ai toujours du mal avec le 3-5-2 (ou 5-3-2), peut etre parce que j'ai été traumatisé par la... >>


Le Ballon d'Or (ne pas le réveiller)

23/10/2019 à 18h48 - Hal 9000 : Oui nima, sur ça je suis d'accord. Mais je vois toujours pas le rapport avec le fait que le foot... >>


Messages de service

23/10/2019 à 18h26 - Portnaouac : Normalement, le Diaporama, c'est "la crème de la crème (de la crème)" ; genre, c'est la... >>


Au tour du ballon ovale

Le retour en force des deux "Stade", le titre de Biarritz, l'EDF face à l'hémisphère Sud et la rivalité avec l'Angleterre.

OLpeth

11/02/2019 à 08h24

Dupont à la place de Parra, des commentaires les gens ? La différence abyssale entre les deux (certes c'était plus les mêmes Anglais en face mais même).
En pure stratégie de jeu, je comprends pas comment on a pu croire qu'envoyer des chandelles pourries tout le match sur des Anglais trop contents qu'on leur rende le ballon aussi vite à chaque fois était une bonne idée. Il fallait garder les ballons un max quitte à multiplier les petits tas pendant 80 minutes.
Le bilan est quand même assez effrayant d'un pur point de vue technique, comment notre jeu au pied a pu passer de ce qu'on a vu en première mi-temps contre le Pays de Galles à ça ? Et puis les fautes de main à la pelle, les passes approximatives, les réceptions de chandelle d'amateurs... Quand on montre du niveau de Fédérale 2 dans tous les compartiments de base du jeu, tu m'étonnes qu'on prenne une volée contre des mecs qui montrent une efficacité technique de robots (putain ce jeu au pied chirurgical...).

Ils font quoi en centre de formation les jeunes de maintenant ? J'espère qu'on leur apprend à réciter les bases : faire des bonnes passes, jouer juste au pied, travailler les réceptions dans toutes les situations. Ainsi, peut-être qu'on rejouera au rugby dans 5 ans...
Sinon, je m'y connais pas assez pour savoir, mais peut-on imaginer fixer des quotas de joueurs français dans le XV de départ des clubs pros français ? Genre 5 étrangers max ?

Label Deschamps

11/02/2019 à 09h00

Je n'ai regardé que la 1ère mi-temps pour le moment, mais Parra y a été abyssal, je ne l'avais pas vu aussi mauvais depuis un test en Argentine il y a sept ou huit ans. Je ne sais pas s'il a réussi un coup de pied, ce qui est ennuyeux quand ça constitue 90% de sa production.
Sinon les deux meilleurs centres jouent tant bien que mal aux ailes, on sent qu'ils y manquent un peu de réflexes mais au moins avec le peu de ballons dont ils bénéficient ils parviennent à avancer. Devant j'ai vu un peu Lambey et Bamba, un petit peu Picamoles. C'est lent, maladroit et l'équipe subit sur les impacts et dans le jeu aérien.
Le retour de Bastareaud est emblématique de cet espoir débile de parvenir à imposer un rugby des années 80 en 2019. On s'en doutait déjà mais ça ne marche pas, jouer 20 mêlées par match n'est pas viable si tu dois faire 18 en-avant toi même et Jean-Pierre Garuet et Michel Perie coulent une retraite rugbystique bien méritée.

JohnMurdok

11/02/2019 à 09h27

Ca devient compliqué au rugby quand vous n'avez pas de plan de jeu précis pour affronter une équipe qui se prépare à gagner la coupe du monde. Les Irlandais ont subi le jeu des anglais la semaine dernière en prenant une correction (Bonus offensif chez eux en Irlande quand même, on ne parle pas d'une victoire étriquée).

La tactique d'Eddie Jones était très simple et permet à son équipe de peu se fatiguer en attaque en bottant des coups de pieds très ciblés sur les poteaux des 22 mètres adverses : cela permet à la fois de faire remonter les lignes, de gagner des touches, de garder l'adversaire sous pression et d'éviter un maximum la fatigue de son équipe. Portés par le vent en première période, on a très souvent fait le jeu de leur équipe avec des ailiers véloces et ultras mobiles, deux ouvreurs de métiers (Farrell bien sûr , mais Slade en position de centre 5/8e).

Le jeu anglais doit être très frustrant pour des joueurs en manque de repères dont on leur impose de mettre les "c" sur le terrain, qui ont envie d'aller au contact mais qui se font prendre systématiquement à revers par des coups de pieds dans le dos. Et c'est là où notre charnière doit prendre le relais pour gagner et soulager l'équipe, sauf que Lopez et Parra ont été infâmes dans ce domaine. On loupe les pénaltouches, du coup on se fait contrer et l'équipe n'a pas le temps de se dégager car directement remises sous pression. Les seuls coups de pied intéressants viendront de Parra à la 10e minute pour la pénalité obtenue et Dupont vers la 70e avec une touche trouvée à 5m de l'en-but anglais.

Par contre au bout d'un moment, on veut bien être gentil avec le brave capitaine "Guirado", courageux, brave, mais ce n'est pas possible d'être aussi manchot sur un terrain de rugby. L'essai anglais à la première minute est pour lui, s'en suit une touche dans les 22m anglais avec un exploit de Fickou et Bastaraud, il nous gratifie d'une pizza digne des plus belles heures de Szarzewski. Sa place devrait être remise en question, voire la fin du tournoi sur le banc devrait lui faire du bien.

Malheureusement, malgré les éclairs Dupont, Penaud (même Bastaraud a été pas mauvais avec beaucoup d'offloads), Lambey, la faillite est collective et est imputable au sélectionneur qui tente de faire du rugby d'il y a 15 ans, accompagnés de ses adjoints dont on se demande ce qu'ils doivent faire de leurs semaines au vu de l'impréparation tactique du match. L'interview à la mi-temps, et à la fin du match montre un Brunel dépassé, trop en retrait par rapport à la situation, n'ayant pas les clés pour remonter l'équipe du naufrage dans lequel elle s'est engouffrée.

Je pense que Ramos se souviendra malheureusement de sa première sélection pendant longtemps ...

Dan Lédan

11/02/2019 à 09h45

Il faut noter la qualité de ces coups de pieds offensifs anglais , je crois que Farell a du en louper 2 en 2 ème mi-temps mais sino..pfioou...et avec Slade et Ford , ils avaient de la solution pour balader l'arrière français (le seul à couvrir) sur toute la largeur..Injouable..
May expliquait que vu les défenses à plat avec 14 joueurs c'était la solution offensive moderne ...on a du boulot et il va falloir trouver un ouvreur plus précis mais as t on ça en réserve même chez les jeunes ?

Mevatlav Ekraspeck

11/02/2019 à 09h50

Non.

Pascal Amateur

11/02/2019 à 09h59

Je rebondis sur le message intéressant de JohnMurdok pour souligner qu'en effet, le déni était là : en condamnant un rugby prétendument "moderne" parce que trop physique, ce fut surtout l'occasion de se voiler la face sur son évolution en terme de jeu - une prise en compte tactique faite de jeu au pied, de pression certes exigeante physiquement, mais où il est question d'asphyxier l'adversaire, de le désorganiser dans les têtes et non seulement dans les corps. Sans doute le rugby français est-il dépassé, mais il se ment comme s'il s'agissait de catastrophe climatique, tout va bien et on a de bonnes vieilles recettes.

OLpeth

11/02/2019 à 10h31

Je vois le coup gros comme une maison : on va se mettre à copier le modèle anglais, et quand on y sera, le style de jeu et les problématiques auront changé. Ou alors faut être capable de singer les rosbeefs en un an (ah, ah, j'y crois).

Mevatlav Ekraspeck

11/02/2019 à 10h35

Exactement.

Ce renoncement à l'utilisation généralisée du jeu au pied, je le date à la retraite de Yachvili, qui avait pourtant pris Parra sous son aile, mais hélas nous savons bien ce qu'il est advenu ensuite des schémas tactiques ***rires enregistrés*** qui furent imposés au garçon.

Alors attention, on n'a pas renoncé à l'utiliser, ce jeu au pied, il nous a même parfois permis de sauver quelques matches, mais c'est toujours du dernier recours, du plan B ou C, jamais une arme choisie.

Et comme ce n'est plus trop dans l'ADN de nos 9, lentement la qualité se dégrade, surtout que le top14 n'incite pas au travail du jeu au pied autre que dans sa version défensive (j'allais dire passive).

Il y a un vrai problème de culture à ce niveau.

Sinon j'ai revu le carnage.

C'est lent. Terriblement lent. Il n'y a plus aucun réflexe, tout est réfléchi, il manque une demi-seconde, une seconde, deux peut-être, sur toute phase de jeu, de la passe au placement, du saut en touche au soutien au porteur. Lent. Archi-lent.

Et puis je nous trouve gros, suant le gras, rapport à des anglais affûtés comme des couteaux. Un effet visuel lié à la différence criante de vélocité, certainement.

Et puis faut arrêter avec les jeunes. Non sérieusement Brunel, foutez-leur la paix. J'insiste hein, je sais, mais faut plus qu'ils approchent du groupe. Guirado il en est devenu dangereux, contaminant, toxique. Gentil, hein, mais avec ce niveau de lose sa suite de carrière est toute tracée : à la FFT pour la préparation mentale de joueurs français à chaque Grand Chelem.

Faut rappeler les vieux, dans un concept à mi chemin entre stars 80 et le variété club de France, on fait une grande tournée d'adieu qui se finit en apothéose au Japon, et après, hop, là, on refout du Ramos, du Dupont, du N'Tamack, du Lambey autant que tu veux.

Pascal Amateur

11/02/2019 à 10h37

Quelque part, en France, en 1980.
"Les amis, je vous présente notre nouvelle révolution : le Minitel !
- Oh, c'est marrant, on dirait l'Internet que les États-Unis développent depuis les années 60."
#LeRugbyFrançaisUneMétaphore

Beau gosse chiant

11/02/2019 à 10h51

Tout est dit (et pas "tout Eddie")

https://miniurl.be/r-2atg

en vous remerciant

 

CELTIC BHOY

11/02/2019 à 10h58

Pour copier un modèle, anglais ou autre, encore faudrait-il être capable de comprendre ce modèle, d'analyser ce qui en fait sa force, comment il transforme la tradition rugbystique locale, etc.
Si ça revient juste à nommer un nouveau sélectionneur, étranger ou français, mettre une génération à la retraite et prendre quelques mesurettes d'affichage, ça ne changera pas.