Classement en relief

classement en relief

Sur le fil

Si le contenu des articles est pondéré, les titres font tellement règlement de comptes... https://t.co/XyWg6WNFpA

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Un transfert nommé désir

"Marlon prêté à Nice pour deux saisons." (goal.com)

Chaude piste

“PSG : ça brûle pour Mbappé !” (footlegende.fr)

Papic fait de la résistance

"Mamic s'est fait tirer dessus." (lequipe.fr)

Bouffer la feuille

"Un club de foot est passé au régime végétalien." (lessentiel.lu)

Bukkake

"Nice douché par Troyes." (lequipe.fr)

Maïs que un club

"Loïc Perrin, itinéraire d'un géant vert." (lefigaro.fr)

Une défense aux abois

"Des chiens avec les joueurs." (cahiersdufootball.net)

Dimitri Pillé

"Le footballeur Dimitri Payet cambriolé, 100.000 euros de butin." (europe1.fr)

Rosa Parks des Princes

"Ben Arfa cite Luther King." (lequipe.fr)

Stèle Mandanda

"Mandanda : ‘Montrer que je ne suis pas mort’." (lequipe.fr)

Le forum

Gerland à la détente

aujourd'hui à 10h27 - 2Bal 2Nainggolan : Sinon, Nico s'en est pris 4 hier soir face à Miré. >>


Le Calcio, du foot qui te botte

aujourd'hui à 10h25 - 2Bal 2Nainggolan : Bon...le Toro n'a pas du tout existé face à la vecchia, malgré un match énorme de Sirigu. Pas... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 10h21 - Pascal Amateur : Alors pourquoi on parle de l'importance du 12e homme, hein ?Le problème, c'est qu'il y a des... >>


Alpins perdus

aujourd'hui à 10h05 - Tonton Danijel : Et en plus, on perd Vandenabeele pour quelques temps (entorse à une cheville), ce qui fait que... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 10h03 - El Mata Mord : Gros +1 avec Annyong >>


In barry we trust

aujourd'hui à 09h44 - L oeil était dans la tombe : COTY WEEK 3Ravens@Jaguars 23-13Broncos@Bills 27-17Saints@Panthers 10-17Steelers@Bears... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 09h34 - BIG : (ayant usé le plus de possessions en isolation la saison dernière, évidemment) >>


Tout en haut du Nou Camp

aujourd'hui à 09h11 - White Tripes : Je pense qu'il parle du vrai suarez, le ballon d'or. J'imagine une sorte de parallèle avec le vrai... >>


EAG, les paysans sont de retour

aujourd'hui à 09h01 - De Gaulle Volant : Cela fait un moment que je n'ai pas vu jouer les rouges. A lire les commentaires, j'ai l'impression... >>


Sondages idiots

aujourd'hui à 08h44 - Pascal Amateur : Je trouve les blagues des CDF assez nazes. >>


Futebol lusitano

aujourd'hui à 08h42 - Sidney le grand Govou : Eh oh il y a de quoi être fier, l'adversaire n'a pas marqué !! >>


Bréviaire

aujourd'hui à 08h41 - De Gaulle Volant : Alou Diary"Des sénateurs globe-trotteurs aux frais des entreprises et des Etats" (lemonde.fr) >>


Sport et santé

aujourd'hui à 08h19 - La Metz Est Dite : Passage au semi en 60'45 demandé finalement, il va y avoir de la casse ! >>


Parties de campagne, bières, et football...

aujourd'hui à 08h12 - balashov22 : Sans moi la semaine prochaine, il y a "Run in Lyon". Et si vous voulez aller à la Plaine des Jeux... >>


LA GAZETTE : les observations

aujourd'hui à 03h49 - Matu-Verratti-Vieira-Touré-Clément-Cearà : On est oblige de parler d'argent a chaque match du PSG ? >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 02h19 - Lucho Gonzealaise : Avec Bielsa, on a vu du jeu dès les amicaux de pré-saison, tu m'étonnes qu'on lui a accordé... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 00h30 - dugamaniac : Carrasso non?Sinon je rejoins étrangement un peu tes fessées, on est pas aussi génial que le... >>


L'autre carré magique

23/09/2017 à 23h05 - Raspou : @HydresecCarrément. Gamin, jouant avec les Noirs, un gars voulait m'empêcher de faire le grand... >>


Etoiles et toiles

Non, ce n’est pas un forum sur le PSG, même si le titre aurait sans doute convenu, mais bien sur le cinéma, pour parler de tout ce qui touche de près ou de loin au septième art.

Josip R.O.G.

12/09/2017 à 15h41

Si tu regardes le décor de la maison du deuxième viol, où ils arrivent en pseudo-Lotus, c'est du contemporain assez haut de gamme, deuxième partie du XXeme qui n'a pas vieilli d'un pouce et quasi intemporel à présent, comme, l'intérieur de ses parents, qui regorge à l'inverse d'horreurs très British, et très sixties seventies effectivement, mais que tu retrouves encore en mode accumulé dans beaucoup d'appartements anglais populaires, ou en mode clin d’œil chez les "bobos". Je trouve que Kubrick était assez visionnaire pour ça. Comme on dit, il était "d’œil"

Moravcik dans les prés

12/09/2017 à 19h09

(pardon pour le malentendu sur l'emploi du terme 'contemporaine' : je voulais parler en effet de musique de l'époque précise où le film est tourné, typiquement des chansons)

Tonton Danijel

12/09/2017 à 21h42

En tout cas, si le film peut sembler avoir vieilli, le livre de Burgess reste intemporel.

(Pour l'anecdote, le "Singin' in the rain" figure dans la BO parce que Kubrick a demandé à Malcolm McDowell de chanter une chanson lors du passage à tabac de l'écrivain, n'importe laquelle, et c'est la seule qu'il avait dans la tête à ce moment-là).

Françoise Jallet-Maurice

13/09/2017 à 10h41

Di Meco
12/09/2017 à 15h28
----------
Voilà. À aucun moment Kubrick ne donne d'élément factuel permettant de situer l'action dans le temps par rapport à celui du spectateur.
Par contre il y a quand même l'aspect science-fiction au sens propre du terme avec la méthode Ludovico qui est au cœur du film (ça va, je n'ai pas trop spoilé ?).

Françoise Jallet-Maurice

13/09/2017 à 11h02

Pour ce qui est de Cronenberg, je pense qu'il parle aussi de la musique savante contemporaine, celle qui est la plus avancée à une époque et qui court en effet le risque d'être très vite oubliée (parce que finalement pas si intéressante) ou sinon dépassée (exemple qui devrait parler : Boulez). Un bon exemple d'un tel compositeur qui a beaucoup travaillé pour le cinéma : Takemitsu (Ran, La femme des sables...).
Howard Shore, c'est comme 99 % des compositeurs de musique de film américains, un bon artisan, qui fait de la bonne musique post-romantique mâtinée des quelques influences acceptables du XXe siècle (Ravel, Stravinsky, Bartok, Strauss, un peu Chostakovitch). Bref, un produit standard, centré sur l'orchestre symphonique, qui correspond bien à l'idée qu'un Américain moyen se fait d'une musique intemporelle.
Mais attention je ne dénigre pas, Howard Shore c'est la crème de la musique de film holywoodienne (John Williams étant la crème de la crème, presque l'égal d'un Bernard Hermann).

Di Meco

13/09/2017 à 11h20

Françoise Jallet-Maurice, sans vouloir ergoter, la mtéhode Ludovico ne fait appel, de mémoire, à aucune technologie qui n'était pas disponible à l'époque du film. A mon avis le terme d'anticipation conviendrait mieux que celui de science fiction.

Françoise Jallet-Maurice

13/09/2017 à 11h26

De mémoire aussi, il y a une piqure mystérieuse pendant les séances de visionnage. Connaît-on un produit qui fasse ce genre d'effet ?
Anticipation si on veut, mais je préférais uchronie.

Pascal Amateur

13/09/2017 à 12h01

Avec tout ça, je me suis roffert un petit visionnage de Vidéodrame :
http://www.dailymotion.com/video/x7zj85_videodrame_sport

Tonton Danijel

16/09/2017 à 09h54

Le meilleur des seconds rôles est décédé hier soir. Harry Dean Stanton n'a eu qu'une seule fois le premier rôle, dans "Paris, Texas", et est surtout connu pour avoir traîné sa célèbre gueule dans des films d'horreur mythiques comme Christine, New York 1997 ou Alien (où il est la deuxième victime du monstre). David Lynch en avait fait un de ses seconds rôles récurrents (la scène la plus amusante fut celle où Stanton imite le cri de la hyène dans "Sailor et Lula").

Gouffran direct

16/09/2017 à 16h18

Paris, Texas c'est un dimanche soir sur Arte pour moi et une claque monumentale.

Quel bijou, quelle performance d'acteurs.

 

Tonton Danijel

16/09/2017 à 16h22

Il me semble que Sam Shepard avait insisté pour prendre Stanton, Wim Wenders était un peu plus hésitant pour confier le premier rôle à un acteur peu connu et bien plus âgé que Nastassja Kinski (35 ans d'écart entre les deux, tout de même!).

Une belle ouverture, une fin touchante, malheureusement un peu trop de longueurs entre les deux.