Infos des cahiers


Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Sur le fil

RT @DBC_LOSC: A écouter : "Les joueurs de l'équipe de France de football" dans La Marche de l'Histoire sur @franceinter Invité : @FDaRocha…

La Revue de stress, menu best of. https://t.co/hhrtRxszp0 https://t.co/X5N3jWMVRp

RT @Horsjeu: Dernier rappel avant le prochain. Ce soir 20h, sur https://t.co/gYloXNKeRm, Radio Horsjeu #06 en présence de @jeromelatta Soy…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Kamil Gros beef cuit

"Près de 800 kg de viande avariée polonaise découverts dans neuf entreprises en France." (lemonde.fr)

Henrique : arrhes, sinon rien

"Les mauvais comptes de Henrique." (lequipe.fr)

Et mer...

"Le mercato inachevé du PSG." (lemonde.fr)

Marquer son époque (une fois sur dix)

"Jean-Michel Aulas rêve d'Olivier Giroud" (lequipe.fr)

Carence Seedorf

"Lille pense à Leroy Fer (Swansea)." (lequipe.fr)

FC Valens

“Bamba : ‘Certains ont peur de prendre l'avion’.” (lequipe.fr)

Coachonervos

"Le préparateur physique de l'Atlético de Madrid arrêté pour violences." (lequipe.fr)

C'est dans la mouise qu'est un club

"En Espagne, un club de foot interdit de jouer à cause de ses dettes." (libé.fr)

Le Coupet est tombé

"PSG: ‘Ce serait trois à quatre mois d'arrêt’." (lequipe.fr)

Bouchers du Rhône

"Enfin une blessure qui fait sourire à Lyon." (foot01.com)

Le forum

Gerland à la détente

aujourd'hui à 22h39 - Hok : Les rentrées de Cornet et Depay, waouh ! D'habitude les entrants apportent un plus, là cela a... >>


Le Peuple de Malherbe

aujourd'hui à 22h20 - Fugazi : Le casino de Deauville est à combien de kilomètres ? >>


Changer l'arbitrage

aujourd'hui à 22h19 - Yul rit cramé : Les arbitres de ligue 1 ont toujours été pingres en temps additionnel.Je n'ai jamais vu de temps... >>


Go Mouest !

aujourd'hui à 22h12 - McManaman : Le sachiez-tu ? Sur les 8 derniers matchs de National, le Tours FC a marqué un but en tout. Encore... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 21h54 - Milan de solitude : Quel Tarkovski ? "Stalker" ? "Nostalghia" ? "Le Sacrifice" ? >>


Foot et politique

aujourd'hui à 21h46 - Tricky : Ah désolé. Prends l’article des Cahiers sur James Milner il y a onze ans qui fait un jeu de mot... >>


Merlus, Tango et Friture

aujourd'hui à 21h43 - Christ en Gourcuff : Pourquoi faire simple... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 21h33 - rockitrOM : [PoS. Rome. Italie (oui oui)]The Blues Against Youth - You said I praise the... >>


Les CdF : cahiers de doléances

aujourd'hui à 21h27 - SocRaïtes : Nous, on a eu un lapin appelé Savora, la proposition fut adoptée à l'unanimité familiale. >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

aujourd'hui à 21h13 - FPZ : Les Dijonnais, impuissants en 1ere mi-temps, nous ont bien embêtés en 2ème. Plutôt joueurs, ... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 21h05 - Milan de solitude : RavioL'entrechat à DD"Tutu passe professionnel" (lequipe.fr) >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 21h02 - Lucho Gonzealaise : Juste un petit post pour montrer à quel point tout peut aller très vite en NBA et comment on peut... >>


Les enfants de la bulle

aujourd'hui à 20h40 - liquido : Julowaujourd'hui à 18h09(et puis bon, si un de ces Messieurs daigne répondre sur Drnaso... vous... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 20h33 - Frank Wolff : Gagné quoi? Le prix Pulitzer? >>


LA GAZETTE : Les gestes / Les antigestes

aujourd'hui à 19h33 - le Bleu : Geste :La Nabil Fékir de Téji Savanier.Ca commence bien. >>


Manette football club

aujourd'hui à 19h07 - le Bleu : Si vous êtes nostalgiques de la série C&C/Alerte Rouge, j'ai un petit quelque chose pour vous... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 18h53 - J'ai remis tout l'allant : Arse anal >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 18h33 - Sens de la dérision : Danishos Dynamitosaujourd'hui à 14h14Oui, avec les travaux, vieux mieux ----"Vieux mieux". Voilà... >>


Etoiles et toiles

Non, ce n’est pas un forum sur le PSG, même si le titre aurait sans doute convenu, mais bien sur le cinéma, pour parler de tout ce qui touche de près ou de loin au septième art.

Milan de solitude

24/01/2018 à 00h38

Misères et splendeurs des longs-métrages


L'accueil des premiers Godard était très mauvais, je crois. Des suivants aussi.

L'Opinion publique, de Chaplin, a été si mal reçu qu'il a décidé, vexé, de le retirer des cinémas. Ce n'est toujours pas son film le plus apprécié mais les cinéphiles le regardent avec une certaine tendresse maintenant.

La Règle du jeu est un bon exemple de film généralement mal accueilli à sa sortie et considéré aujourd'hui comme un chef-d'œuvre.

Sueurs froides (Vertigo) avait aussi déçu en 58, et beaucoup ont trouvé, progressivement, que c'est le meilleur Hitchcock.

Je ne crois pas que Freaks (La Monstrueuse Parade) ait eu droit aux éloges des critiques et du public de l'époque, loin de là. Il est maintenant révéré.

Et cetera.

narcoleps

24/01/2018 à 02h57

"Le Mécano de la General", défoncé à sa sortie et four financier qui valut à Buster Keaton de perdre l'indépendance artistique dont il jouissait pour ses films, et aujourd'hui considéré comme l'un des films majeurs du muet.

Dino Dini

24/01/2018 à 06h21

Bonnie & Clyde a été nominé à un paquet d'oscars, Dino

-------
La distribution des films en salle était différente et la première sortie fut un échec. Heureusement la sortie suivante fut proche d'où les Oscars, la reconnaissance, etc.

theviking

24/01/2018 à 08h42

Je regardais précisément "La porte du paradis" hier, et je me demandais bien ce qui avait pu susciter un tel rejet de la critique et du public à l'époque, jusqu'à couler un studio.
On peut ne pas aimer, certes, mais un tel rejet unanime, c'est étrange.
Il y a aussi sans doute les attentes que mettent les gens derrière : un film d'auteur avec gros budget, j'imagine que les critiques en attendent quelques chose de pas possible.
"les Amants du Pont-neuf" sont peut-être à ranger dans cette catégorie, d'ailleurs, même s'il a eu ses défenseurs à l'epoque, je pense.

Sens de la dérision

24/01/2018 à 09h00

Tonton Danijel
23/01/2018 à 19h43
"Plan 9 from outer space" (là c'est le cas fameux du film tellement raté qu'il est devenu culte. Mais je lui trouve une certaine tendresse, a fortiori après le visionnage du biopic de Burton qui ne peut que rendre Ed Wood sympathique).
----
Il n'est pas devenu culte parce que trop raté. Il est devenu culte parce que je ne sais quel critique américain l'a classé comme pire film de tous les temps.
Il est certes mal fait, il y a plein de faux raccords mais on sent qu'il est fait avec le coeur.
Dans mes pérégrinations sur internet, je suis tombé sur Orgy of the dead de Stephen C. Apostolof (sur un scénario de Ed Wood quand même). Sur tous les plans, Plan 9 est extraordinaire par rapport.

Tonton Danijel

24/01/2018 à 10h12

Sens de la dérision
aujourd'hui à 09h00

Le plus mythique dans ce film, c'est qu'Ed Wood a dû faire face au décès de son principal acteur (et ami), Bela Lugosi et fidèle à son principe de ne jamais retourner une scène [1], va continuer le tournage avec un acteur guère ressemblant (le médecin de sa femme, embauché car il avait la même coiffure, mais qui a joué toutes ses scènes le visage masqué, et alors qu'il était bien plus grand que Lugosi!).

[1] Dans le film "Ed Wood", on voit ce tournage incroyable où un de ses acteurs fétiches, l'ex catcheur Tor Johnson, loupe une porte et fait s'écrouler le décor. Ed Wood s'exclame "Perfect" et garde néanmoins la prise.

Danishos Dynamitos

24/01/2018 à 11h02

Quelqu'un a cité Citizenb Kane parmi les grands échecs ? Il n'a pas marché à sa sortie ce film ?
Pour l'avoir vu avec 90 ans de retard, je l'ai trouvé remarquablement moderne dans sa réalisation.

Pascal Amateur

24/01/2018 à 11h15

La question n'était pas tant, me semble-t-il, l'échec commercial, qu'un torpillage critique.

leo

24/01/2018 à 11h22

Pascal Amateur
aujourd'hui à 11h15

La question n'était pas tant, me semble-t-il, l'échec commercial, qu'un torpillage critique.
---

Qui n'a pas eu lieu, concernant Citizen Kane. Le film n'a pas été rentable mais il a été encensé par la critique dès sa sortie, peut-être pas unanimement mais ça parlait déjà du plus grand film des 25 dernières années, du meilleur film sorti par un studio d'Hollywood... (on peut lire plein de critiques positives mais aussi négatives, dont une assez pertinente de Jorge Luis Borges, sur la page wiki du film)

blafafoire

24/01/2018 à 14h08

Coïncidence ou pas, hier j'ai vu Downsizing, le dernier film d'Alexander Payne avec l'ami Matt Daaamon.

Je le recommande chaudement, même aux allergiques de Damon car j'ai beaucoup aimé.
Dans la forme et dans l'exposition du sous-texte, c'est très déconcertant. Ce n'est ni un film à thèse, ni une simple comédie absurde (même si c'est souvent proprement hilarant). On navigue entre les deux et l'on sort avec plus de questions que de réponses. La mise en scène est très neutre, on se sent "seul avec le film", c'est à dire qu'il n'y a (presque) pas ce fil d'Ariane des films à thèse qui nous permet de nous retrouver dans le propos. Les dialogues sont parfois volontairement ennuyeux et les situations inconfortables mais pas insupportables.
Damon est très bon en gros benêt perdu dans l'absurdité de son existence ("Nice and pathetic", comme le dit Christoph Waltz) et tous les seconds rôles sont parfaits (Hong Chau est incroyable en éclopée énergique).
La fable tient la route car elle ne semble pas totalement sous contrôle et se laisse porter par le hasard (une série là-dessus pourrait être passionnante). On peine parfois à savoir l'opinion de l'auteur sur un personnage ou ses actions car eux-même vivent des situations inédites qu'ils interprètent selon leurs penchants et plus rarement selon une pensée rationnelle et structurée.
Les questions d'écologie sont de ce fait très justes car elle sont simplement mises en parallèle du comportement des gens, influençant davantage leur moral que leurs comportements.
Toutefois le film avance au moins une idée assez claire, celle d'une société américaine qui s'ennuie, pervertie par son désir de confort au-delà de toute question de sens. Mais le traitement n'est pas vraiment radical. Il n'y a pas de péril évident. Le monde reste le même et les personnages restent face à leurs choix.

Un film qui pourrait bien entrer dans cette catégorie des mal aimés à leur sortie et qui trouvent leur public dans la durée.

 

Pascal Amateur

24/01/2018 à 15h04

*** spoiler blafafoire ***

C'est une coïncidence.

*** fin du spoiler blafafoire ***