Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Festival de CAN

aujourd'hui à 01h18 - liquido : C'est un gros coup symbolique pour les Français, qui sahélise un peu plus une organisation déjà... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 00h18 - maDoudou Makhosa-Cisse : Ah bah apparemment ce n'est pas Washington mais ça aurait peut-être pu si Roger s'est fait avoir.... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 00h10 - chapoto : Bell-Thouvenel-Lizarazu-Sénac-Battiston-Pardo-Durand-Ferreri-Olsen-Allofs-Den Boer. Et Dogon en... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 00h03 - Gérard Scolaire : beltramaxiaujourd'hui à 20h34Ivan de la peineaujourd'hui à 16h57--------J'ai l'impression aussi... >>


Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 00h01 - Rolfes Reus : Désolé je n'avais pas de quignon non plus sous la main, à cette heure là je doute qu'il y ait... >>


Le fil éclectique

05/06/2020 à 23h45 - Roger Cénisse : Pavarroisaujourd'hui à 22h26Le fait que vous soyez voisins constitue une circonstance atténuante... >>


CDF sound system

05/06/2020 à 23h25 - Dan Lédan : Tiens en cowboys australiens le premier LP des Johnnys (qui date un peu) est une mine d or de pop... >>


Et PAF, dans la lucarne !

05/06/2020 à 23h16 - Jankulowski Desailly Galasek : sehwagaujourd'hui à 22h09Jankulowski Desailly Galasek04/06/2020 à 22h16Nous on l'avait appelé... >>


Manger (autre chose que) la feuille

05/06/2020 à 23h01 - MarcoVanPasteque : Retrouvez les meilleures recettes de kirsch dans "Les caillés du football", le magazine de foot et... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

05/06/2020 à 22h53 - Rolfes Reus : Et si ça peut te rassurer impoli, je suis certain que dans 36 ans j'aurai encore un mauvais... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

05/06/2020 à 22h37 - Rolfes Reus : Ma sœur bat Rami >>


Aimons la Science

05/06/2020 à 21h13 - gurney : Ouchhttps://twitter.com/cavousf5/status/1268955616099422209?s=19 >>


Café : "Au petit Marseillais"

05/06/2020 à 20h52 - L'amour Durix : Par exemple, toutes les confrontations OM-ASM à Louis II ? Marcelo Gallardo trouve que c'est une... >>


Premier League et foot anglais

05/06/2020 à 20h02 - manuFoU : « Deuxième du classement derrière City à l'arrêt du championnat, mais devant à la moyenne de... >>


Bréviaire

05/06/2020 à 15h41 - MarcoVanPasteque : Pickeu-bouffigue"OM : Olivier Pickeu sème déjà la zizanie en interne" (butfootballclub.fr) >>


Futebol lusitano

05/06/2020 à 13h58 - Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit : Pas plus d'infos sur les auteurs de ce caillassage.L'enquête commence juste.Il faut... >>


Paris est magique

05/06/2020 à 12h00 - VerrattiEtVeryCosto : @Madar Kvador : effectivement je trouve cela hallucinant => vouloir devenir footballeur,c'est... >>


La L1, saison 2019/2020

04/06/2020 à 23h51 - Charterhouse11 : J'ai l'impression qu'ils ont la même stratégie que Starbucks quand ils sont arrivés la première... >>


Etoiles et toiles

Non, ce n’est pas un forum sur le PSG, même si le titre aurait sans doute convenu, mais bien sur le cinéma, pour parler de tout ce qui touche de près ou de loin au septième art.

Utaka Souley

13/07/2019 à 11h28

Classico
aujourd'hui à 08h40

On vit dans le monde où la critique sociale la plus radicale peut devenir un pur objet de spectacle, servir le spectacle, devenir l'ingrédient purement esthétique d’un spectacle. [...]
J’imagine que c’est la marque d’un univers à la fois cynique, hyper-conscient, qui ne croit plus du tout à la politique et dont les techniques de production du spectacle ont atteint un niveau de raffinement inouï.
----------------
Ou bien alors est-ce le parti-pris d'un auteur qui veut faire passer sa critique sociale et qui, pour cela, la transforme en objet du spectacle. Mais si c'est cela, est-ce bien nouveau, finalement ?

Classico

13/07/2019 à 13h07

Je sais pas, j'ai l'impression que dans Parasite la critique sociale est au service de l'esthétique générale du film (elle lui confère une forte dose d'effet de réel, pour ainsi dire), alors que dans les "oeuvres à messages" traditionnelles, c'était (ou ça se voulait) exactement l'inverse. J'ai cette même impression bizarre avec les films de Peele (que j'aime beaucoup aussi). Mais bon, il faudrait que je creuse la question éventuellement, c'est seulement intuitif.

Utaka Souley

13/07/2019 à 13h44

Classico
aujourd'hui à 13h07

Tu veux dire que les "oeuvres à messages" traditionnelles utilisent l'art comme un media (comme un vulgaire tuyau, en somme), alors que pour Parasite, forme et fond sont inséparables ?

blafafoire

13/07/2019 à 15h17

@classico

Ce que tu sous-entend dans ton premier post, c'est que l'état social du monde est trop sinistre, trop grave si l'on peut dire pour en faire le sujet d'une oeuvre.

Ca me rappelle le fameux dialogue entre Bourdieu et Günter Grass, dans lequel l'allemand note, comme une sorte de reproche, que l'oeuvre de Bourdieu est totalement dénuée d'humour alors qu'il défend, lui, une version tragique de l'humour, un "comique de l'échec". Et Bourdieu de lui répondre que les situations qu'ils étudiaient n'étaient PAS drôle. Et il souligne son intention, dans ses travaux, de barrer la route autant que possible à l'idée de raconter ou de décrire les choses par des "mots", par ce qu'il appelle de la "littérature".

Les deux positions sont pour moi très éclairantes, puisqu'elles montrent d'un côté Grass, qui représente en quelque sorte celui qui digère la réalité en en faisant de la littérature, de la fiction et du rire. Autrement dit qui accepte d'être (ou qui se résigne à être) lui aussi objet de la machine sociale. Et de l'autre un Bourdieu qui formule l'hypothèse qu'on peut/doit essayer d'avoir un regard scientifique (il dit "positif") sur les phénomènes sociaux et que ce regard exclut le rire ou ce que tu appelles le "spectacle".

Bien sûr, Grass n'étant pas sociologue et Bourdieu n'étant pas écrivain, les deux points de vue se complètent plus qu'ils ne s'oppose ce qui me fait penser que le malaise légitime que tu ressens en voyant Parasite montre à quel point l'oeuvre est réussie. Personnellement, je suis beaucoup plus gêné par le travail des Dardennes qui cherchent à masquer la narration, à cacher qu'ils sont par essence de gros menteurs et qui, insidieusement en tirent une position morale qu'ils estimeraient presque, pour un peu, scientifique, axiomatique.

Classico

13/07/2019 à 16h57

Merci pour la référence à la discussion Grass / Bourdieu, j'irai jeter un oeil curieux. Je n'ai jamais lu Grass, mais en effet ça semble toucher quelque chose de mon ressenti : les phénomènes sociaux exhibés par Parasite ne sont pas drôles, pas funs du tout, et ils sont pourtant mis au service de quelque chose de globalement fun, excitant. C'était déjà un peu le malaise avec le Tarentino de Django par exemple, mais le niveau d'intelligence critique y est tellement bas, grossier (volontairement diront les fans, peu importe), que le niveau de malaise est également très bas, et il ne reste que la "funitude" du spectacle. Avec Parasite ou les Peele, on a l'impression que la sociologie critique est transformée en carburant pour le très grand spectacle du blockbuster cinématographique. C'est fascinant et assez déroutant.

(L'utilisation de la critique sociale dans l'art a toujours existé bien sûr, mais c'est cette fusion critique sociale / fun qui me frappe comme quelque chose d'inédit. La comédie humaine ou Madame Bovary, c'est sublime et ultra-esthétisé, mais c'est pas fun. Le cinéma social à la Ken Loach ou à la Brizé, c'est grave. Etc.)

blafafoire

13/07/2019 à 21h11

Je suis quand même curieux d'avoir ta définition de l'entertainment et du fun, parce que pour moi Parasite n'appartient ni à l'une ni à l'autre de ces catégories.
Concernant Django, pour moi ce n'est pas une différence d'intelligence critique, c'est une différence d'intention. Tarantino utilise le contexte social pour ce qu'il charrie de tension et de symbolique (pareil dans Inglorious basterds). Il ne produit aucune analyse critique du système esclavagiste ou su nazisme (encore heureux pourrait-on dire).
Mais justement, Tarantino peut le faire de manière intelligente (selon moi), parce que de nombreux films l'ont fait avant lui (il pourrait s'attaquer au Vietnam, un jour).

En ce moment je regarde la série Utopia. Sur un thème qui n'a évidemment rien à voir, ils te balancent tranquille une référence aux camps de la mort et là effectivement, tu te dis que pour eux, la Shoah fait partie de la pop culture...

(concernant la discussion Bourdieu/Grass, elle n'est pas inoubliable en fait. Grass semble poursuivre son idée sans trop se préoccuper de ce que dit Bourdieu et ce dernier semble un peu perdu)

Jus de Nino

15/07/2019 à 13h19

Le prochain James bond sera une femme noire. Je suis quand même un peu déçu qu'elle ne soit pas handicapée, ils n'ont pas eu le courage d'aller au bout du truc.

Roy compte tout et Alain paie rien

15/07/2019 à 13h38

Erreur Jus de Nino, c'est l'agent 007 qui sera une femme noire. James Bond reste, pour le prochain film, incarné par Daniel Craig.

C'est assez habile d'avoir dédoublé le personnage de James Bond 007 comme ça. Evidemment cela rend prévisible la mort ou la disparition de la nouvelle 007 mais c'est bien joué quand même.

L'amour Durix

15/07/2019 à 13h42

Être une femme noire, c'est déjà pas mal comme handicap, dans le milieu des espions comme dans celui du cinéma.
Et pour être précis, il me semble que Lashana Lynch (tiens, elle a un nom) n'incarnera pas Bond mais l'agent 007, matricule laissé vacant par le départ à la retraite de James.

L'amour Durix

15/07/2019 à 13h44

Oh ce point ! Pour une fois que Roy Contout marque quelque chose, il faut que ça tombe sur moi.
J'offre donc le point à Sochaux

 

Tricky

15/07/2019 à 13h55

Désolé, on prend 25% du point pour avoir été le club où il s’est révélé.
Et rappelons que Daniel Craig était très très réticent à l’idée d’enfiler à nouveau le costume, la disparition, c’est plutôt pour Bond que pour 007, non ?