Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Le fil dont vous êtes le héros

aujourd'hui à 17h38 - Lapostat : Balthazar, en retournant sur le Chess Insights, je vois qu'il y a un moyen plus simple que le... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 17h34 - Delio Onnisoitquimalypense : Mevatlav Ekraspeckaujourd'hui à 16h56--------------Pas entendu non plus mon député s'exprimer... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 17h27 - tes fessées : La sortie d'Arnold fait mal. Placines ne fait pas une mauvaise entrée mais il y a ces pertes de... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 17h25 - El Mata Mord : Tu veux dire le 06 octobre... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 16h49 - Label Deschamps : Oui, juste après avoir pris la clé des champs. >>


Changer l'arbitrage

aujourd'hui à 16h42 - Vas-y Mako! : Man United gagne 3-2 à Brighton, avec un pénalty accordé à la 97 ème minute, après que... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 16h30 - Jankulowski Desailly Galasek : Râh ! >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 16h10 - Charterhouse11 : Aulas déclare en gros qu'arsenal est loin du compte pour Aouar. Espérons que c'est pas une... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 15h51 - Le déjeuner sur Hleb : Ma Harley à quai >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 15h48 - De Gaulle Volant : Rachid all guez >>


Bréviaire

aujourd'hui à 15h47 - De Gaulle Volant : RavioMagie de la coupe"Attaque au hachoir à Paris : le principal suspect 'assume son acte'."... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 15h24 - Run : Hamilton, Verstappen, Bottas. Hamilton avec les mauvais pneus, max et Bottas avec l'aspiration. Ca... >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 14h39 - rougénoir : On va devoir jouer sans un véritable latéral gaucher ? Brassier peut-il tenir ce poste ? >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 13h45 - Jah fête et aime dorer Anne : Divulgâchage ChausseltesDivulgâchage ChausseltesDivulgâchage ChausseltesDivulgâchage... >>


Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 13h01 - Le déjeuner sur Hleb : Oui pour Diarra - j’ai deux buts pour Saihi avec Montpellier on dirait >>


Le fil prono

aujourd'hui à 09h11 - Flo Riant Sans Son : @Charlie Inscription okPseudo: BenComA >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 08h09 - CHR$ : D'ailleurs l'UEFA te permet de jouer même si tu es positif quand tu as un dossier médical... >>


Le Palet des Glaces

aujourd'hui à 05h40 - Gouffran direct : Match 4 de folie, suspense haletant, va et vient et ça se finit en prolongations.Dallas 1-0 Tampa... >>


Etoiles et toiles

Non, ce n’est pas un forum sur le PSG, même si le titre aurait sans doute convenu, mais bien sur le cinéma, pour parler de tout ce qui touche de près ou de loin au septième art.

Tonton Danijel

05/06/2020 à 20h22

Ah oui, j'ai même pas fait gaffe à la faute... Running man, bien sûr.

beltramaxi

05/06/2020 à 20h34

Ivan de la peine
aujourd'hui à 16h57
--------
J'ai l'impression aussi qu'on reçoit mieux certaines choses dans une autre langue, ça crée une distance avec le jeu et la voix, les fragilités ou facilités de certains dialogues par exemple qui pourraient susciter un peu de moqueries ou qu'on tolérerait moins dans la notre (Je t'aime vs I love you). Etendu au domaine de la SF, c'est certain que culturellement on a grandi avec un genre exploité principalement par les US qui est délicat de transposer. C'est pour ça qu'on préfère la Soupe aux choux.

Sens de la dérision

05/06/2020 à 21h14

N'empêche que Louis de Funès a fait quelques incursions remarquées dans la science-fiction : on a déjà cité Hibernatus, la Soupe aux Choux (que personnellement je trouve vraiment bien) mais on a oublié le mésestimé Le gendarme et les extra-terrestres. Je vois aussi en explorant vite fait la filmo qu'avait été prévu un 7ème opus des Gendarmes : Le Gendarme et la vengeance des extraterrestres (qui se serait passé en partie dans le triangle des Bermudes) et Le gendarme et l'Empereur où les gendarmes avaient voyagé dans le temps. Bon en vrai Le gendarme et les extra-terrestres est quand même bien bien moisi.

leo

05/06/2020 à 21h19

beltramaxi
aujourd'hui à 20h34
---

C'est pas simplement une histoire de marché anglophone vs francophone, comme évoqué pour les bouquins qui doivent à tout prix être traduits ?

Gérard Scolaire

06/06/2020 à 00h03

beltramaxi
aujourd'hui à 20h34

Ivan de la peine
aujourd'hui à 16h57
--------
J'ai l'impression aussi qu'on reçoit mieux certaines choses dans une autre langue, ça crée une distance avec le jeu et la voix, les fragilités ou facilités de certains dialogues par exemple qui pourraient susciter un peu de moqueries ou qu'on tolérerait moins dans la notre.
--

J'adore «Votre manque de foi me consterne» dans le genre. Je l'avais proposée pour la dernière lucarne de Raymond... (https://tinyurl.com/yakn2qtz)

Jah fête et aime dorer Anne

06/06/2020 à 12h36

Allez, maintenant un petite liste garantie sans SF : celle des films vus récemment.

---------------

**Veronica**, de Paco Plaza

Une jeune fille fait une séance de spiritisme pendant une éclipse. Evidemment, ça tourne mal.
Film d'horreur pas trop mal. Ce qui est assez réussi, c'est l'appartement qui petit à petit est envahi par l'esprit, transformant un refuge en lieu inhospitalier. Par contre, point noir que l'on retrouve fréquemment dans les films d'horreur, c'est l'ouverture, avec une scène qui à la fois nous confirme l'horreur, bousillant le suspense, donne le lieu et la date du *climax*, bousillant encore plus le suspense, et nous sort du "inspiré de faits réels", qui nuit à la suspension de crédulité.


------------------------------
------------------------------

**Oscar**, d'Edouard Molinaro

Un homme déboule chez son patron aux aurores car il a une nouvelle urgente : il veut être augmenté. Et puis il y a la fille, le masseur, cette demoiselle, etc.
Adaptation d'une pièce de théâtre qui connut le succès quand de Funès l'interpréta. Comédie enlevée, qui joue beaucoup sur l’enchaînement des dialogues et des mouvements des corps. En soi, c'est sympathique, on sourit, les quiproquos s'enchaînent et on a une valise digne de la cassette d'Harpagon. Malheureusement, on filme parfois trop longtemps de Funès faisan du de Funès dans ce film, rajoutant parfois de longues minutes de mouvements nerveux, ce qui nuit au rythme de la pièce.
Moyen+, au final.


------------------------------
------------------------------

**L'Héritage des 500 000**, de toshiro Mifune

Un ancien militaire est forcé de revenir sur l'ancien lieu de sa défaite militaire (Philippines pendant la seconde guerre mondiale) pour récupérer un trésor.
Je ne savais pas que Toshiro Mifune avait réalisé un film. L'intrigue et l'action rappellent plus le film d'aventure, et celui-ci est plaisant. Le propos, lui, se concentre sur la rappel des horreurs de la guerre, l'incompréhension entre ceux qui l'ont vécue et les autres, la dignité de l'être humain. Le message est asséné parfois un peu lourdement, et on peut le considérer comme un peu ambigu sur la question du nationalisme, mais ça réussit quand même à toucher.
Bon film en tout cas.


------------------------------
------------------------------

**Fureur apache**, de Robert Aldrich

Un groupes d'Apaches s'échappe de sa réserve. Un bataillon de l'armée les poursuit, avec à sa tête un blanc-bec assisté d'un civil baroudeur.
On a un film avec musiques pimpantes, lumières pour les scènes de jour assez flashy (les scène de nuit sont elles par contre très contrastées), ça ressemble à un western classique tout joyeux. Puis la première confrontation entre blancs et indiens, incroyablement violente et sèche, arrive et on comprend que l'on est chez Aldrich.
Film assez dur sur la mentalité humaine, mais pourtant pas pessimiste. Très bon.


------------------------------
------------------------------

**Mango**, de Trevor Hardy

Une jeune taupe commence le travail à la mine, où les problèmes s'accumulent. Mais ce qu'elle veut, c'est jouer la Coupe du Monde de foot.
Bon, au vu du pitch, vous pouvez déjà connaître le déroulement de la chose. Film d’animation image-par-image assez classique donc, avec des personnages ancrés dans leur archétype. Mais c'est justement grâce à cette acceptation des rôles que les auteurs finissent par sortir des bons gags, n'ayant pas peur du ridicule.
Pour les jeunes, c'est pas mal, pour les adultes c'est moyen.


------------------------------
------------------------------

**La Tête contre les murs**, de Georges Franju

Un jeune homme est interné en hôpital psychiatrique.
M'enfin, plutôt à l'asile, vu la réalité du lieu, avec un directeur qui considère d'un œil borgne sa mission de "soigner les patients et protéger la société".
Un film très sobre, tout en retenue, qui ne montre pas de choses horribles en soi, mais qui montre l'effet destructeur du principe même d'enfermement sans horizon de sortie (au contraire de la prison).
Bon film.


------------------------------
------------------------------

**Rafiki**, de Wanuri Kahiu

Une jeune fille tombe amoureuse de la fille du rival politique de son père.
Histoire classique de la découverte d'un sentiment amoureux très mal vu par la société et son entourage, menée classiquement, bien qu'il y ait des spécificités liées au lieu de l'action. La diction des actrices est assez mauvaise, et si la mise en scène semblait prometteuse au vu de la scène d'ouverture, elle se révèle finalement bien classique. Mais néanmoins les émois mal assurés des jeunes filles touchent, et le film est vraiment très coloré.
Mais quand même plutôt moyen au final.


------------------------------
------------------------------

**7 ans de réflexion**, de Billy Wilder

Un homme se flattant d'être un parangon de vertu envoie sa femme et son fils en vacances tandis qu'il reste travailler en ville. Il découvre alors sa nouvelle et très sensuelle voisine.
Comédie très caustique sur le rapport au sexe des américains par un Wilder psychologue, comme en témoigne la fine morale du film. Le personnage principal, dont l'imagination part à toute allure, que ce soit positivement ou négativement, est très bon, et Marilyn Monroe est très bien en sensuelle plus fine qu'il n'y parait (perso, quand je la vois dans les Misfits, je regrette quand même un peu qu'elle ait été cantonnée à ce genre de rôle). Freud se régalerait de tous ces sous-entendus visuels et dialogués.
Vraiment très bon, et on comprend pourquoi certaines scènes sont devenues cultes.


------------------------------
------------------------------

**Madame de...**, de Max Ophüls

Madame de..., comtesse, vend un bijou offert par son mari à l'insu de celui-ci. Mais, alors qu'un charmant ambassadeur italien vient d'arriver, ce bijou va créer bien des remous.
Film tout en douceur, mais puissant. Les duels à fleurets mouchetés ne peuvent rester longtemps cordiaux devant la puissance des sentiments. Les dialogues sont d'une grande finesse. Il y a énormément de soin et de détails dans l'image (ces variations du visage, le tapis de jeu usé au niveau du 13, ces rideaux que l'on ferme comme on ferme les portes d'une forteresse, etc.), et les acteurs sont vraiment bons.
Brillant.


------------------------------
------------------------------

**Les Nuits de Cabiria**, de Federico Fellini

Scènes de vie d'une prostituée romaine.
Le sujet pourrait sembler déprimant, mais le film est plein d'énergie, énergie tirée de l'héroïne, très beau personnage magnifiquement interprété par l'hyper-expressive Giuletta Masina. La scène de l'hypnose est magnifique.
Fellini nous montre les aventures d'une prostituée, mais en profite également pour montrer les activités romaines, notamment nocturnes, et on sent vraiment beaucoup d'amour et d'humanité chez ce réalisateur.
Et ça fait toujours quelque chose de voir ces images de Rome en plein développement, avec ces plaines où se dressent des immeubles solitaires.
Vraiment très bien.


------------------------------
------------------------------

**Le Rebelle**, de King Vidor

Un architecte visionnaire refuse le compromis.
Film symbolique, où les personnages ne sont pas des personnages mais des incarnations d'idées. Plaidoyer pour l'artiste et l'inventeur en opposition à la foule, voire plaidoyer en faveur de l'esprit de conquête américain en opposition au communisme.
Les acteurs sont puissants, le film visuellement très maîtrisé, et le réalisateur utilise nombre d'imageries très symboliques.
Très bon.

Koller et Thil

06/06/2020 à 13h29

Ça fait plaisir de te revoir Dino !

PS : ton pseudo précédent était très bien

Dino Dini

06/06/2020 à 14h31

T as vu Koller.

En plus je fais l'effort de faire des listes moins longues afin de m'adapter à mon public.

Jah fête et aime dorer Anne

06/06/2020 à 14h36

La psy m'avait pourtant bien dit de ne pas arrêter mon traitement contre la schizophrénie.

suppdebastille

06/06/2020 à 14h43

Encore combien de temps pour réouvrir les cinémas ? Le 22? Pas d'espoir que ce soit avancé?

 

cocobeloeil

06/06/2020 à 14h57

Nan.