Infos des cahiers


Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Sur le fil

Votre exemplaire de la Revue de stress est disponible à l'accueil: https://t.co/NbNn2XhFbS https://t.co/PjWTd2lnl4

RT @RemiBelot: "On ne pourra jamais faire mieux que Van Halen pour une entrée des joueurs sur un terrain de foot. C'est le morceau parfait"…

RT @kivolanov: Petit thread sur les disques sortis sur l'O.M ( ou par des joueurs évoluant au club).

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Bjeurk

"Un maillot collector contre l'Islande." (lequipe.fr)

Décision de Lacour Martial

"La justice refuse le prénom Griezmann Mbappé." (lequipe.fr)

Gastrique Bertrand

"Comment le PSG a digéré ses éliminations." (lequipe.fr)

Flop chef

“L1-Gourvennec : ‘On n’a pas mis les ingrédients’.” (l’équipe.fr)

Ravons plus grand

“De l’ecstasy dans le drapeau du PSG.” (ouest-france.fr)

Balociné.fr

"Balotelli en réalisateur." (lequipe.fr)

Marco vers Mars

“JPP : ‘Verratti, un extraterrestre’.” (sofoot.com)

Tarzanien

"Un arbitre tanzanien suspendu à vie pour corruption par la FIFA." (football365.com)

Ligue des Lampions

"Hugo Rodriguez : de la Ligue 2 aux fêtes foraines." (lequipe.fr)

Les Temps modernes

"Getafe enchaîne." (lequipe.fr)

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 12h26 - sehwag : Ça dépend, tu regardes Fox News ou CNN? >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 12h12 - cocobeloeil : (Répondais-je à Bala, bien sur) >>


L2, National, CFA... le championnat des petits

aujourd'hui à 12h12 - CELTIC BHOY : Avec ce genre de raisonnement, il devrait être mécontent de terminer à une place d'accession... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 11h17 - Sens de la dérision : Une vieille. >>


La L1, saison 2018/2019

aujourd'hui à 10h27 - poiuyt : Et puis est ce qu'ils ont mis moins de 5 ans à reconstruire les tribunes, hein? >>


Bréviaire

aujourd'hui à 09h28 - Mama, Rama & Papa Yade : Michel Rio« Caen : Samba, quel festival! » (lequipe.fr) >>


LA GAZETTE : Les gestes / Les antigestes

aujourd'hui à 07h12 - Mama, Rama & Papa Yade : Anti:Véridique, quelques secondes après qu’Andy Delort foire une reprise de volée en se... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 02h06 - Nicordio : Une sortie aérienne ratée qui aurait pu coûter un but, des ballons relâchés sur des centres et... >>


Festival de CAN

aujourd'hui à 01h37 - Gouffran direct : Merci Jus et Mix pour ces liens. >>


Liga, prisma de luz

aujourd'hui à 00h10 - leo : Aspas et Rodrigo ont changé le visage de l'Espagne face à la Russie, oui. Deux joueurs mobiles,... >>


EAG, les paysans sont de retour

20/04/2019 à 23h54 - manuFoU : Votre numéro 12 et buteur a fait une bonne entrée en jeu, Ndong est précieux même s’il est un... >>


LA GAZETTE : Le coin fraîcheur

20/04/2019 à 23h53 - nestor ouma : Le t-shirt de cette supportrice bretonne :https://urlz.fr/9xVh >>


Dans le haut du panier

20/04/2019 à 23h31 - Hierro sauve Plasil : Sinon elle se voit vraiment la jeunesse des Nets sur ce match trois, que de gachis et d'erreurs... >>


Aux Niçois qui manigancent

20/04/2019 à 22h44 - Hydresec : C'est vraiment n'importe quoi, cette fin de saison. Et encore une rencontre à un but. >>


Présentons-nous...

20/04/2019 à 22h40 - Balthazar : Merci du conseil, Toni. Ça m'est déjà arrivé... Là ce n'est plus la découverte de l'album... >>


Les jaunes, héros zen

20/04/2019 à 22h32 - Toni Turek : Je viens de regarder le classement.Ben avec 6 points de moins, même avec une différence de buts... >>


Lost horizons

20/04/2019 à 20h06 - Gouffran direct : Pour les visiteurs de la région d'Ottawa: nous faisons face à des pluies assez intenses, des... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

20/04/2019 à 18h21 - Balthazar : Ah oui, tiens, Guananamo... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

Qui a dit que football et littérature étaient incompatibles ? Voici le forum où vous pourrez parler de vos lectures récentes et anciennes, liées ou non avec le ballon rond. Un conseil de lecture ? Une bonne librairie ? =>> "You'll never read alone", le Gogol Doc: http://bit.ly/11R7xEJ.

Pascal Amateur

14/04/2019 à 22h03

« Sous le soleil de Satan » est sûrement l'un des plus accessibles, et déjà très fort. « L'imposture » agace par quelques passages bavards, mais il a de belles qualités. Les deux « Mouchette » sont de même à conseiller. « Monsieur Ouine » est la quintessence de l'oeuvre, à garder pour la fin, impérativement. Le « Journal d'un curé de campagne » m'avait moins plu, davantage lisible sûrement. Quant à « Un crime », il faut le fuir, c'est un faux polar mal fagoté. Et d'autres textes de-ci, de-là. Bref, comme pour Maupassant, des beautés partout, sans cesse.

SocRaïtes

15/04/2019 à 23h49

Allez, va pour Le Soleil.
Merci.
J'espère profite pour pousser un cri de protestation et de rage !

C'est à propos de soleil.
Non, non, NON, " En plein cagnard", ça ne veut pas dire "en plein soleil. T'en a même qui écrivent ou disent "Sous le cagnard".
Honte !
Le cagnard est un lieu ! En plein soleil (provençal) coupé du vent. Plutôt sympa les jours d'hivers avec Mistral, mais franchement dur en été sans pouvoir être rafraîchi par le dit vent.
C'est ce côté fournaise, ambiance chaude et menace d'hyperthermie qui est signifié par "En plein cagnard".
Si c'est pour les coups de soleil sur la Côte ouben Charente, mettez un chapeau et de la crème sur le pif.
Ça suffira.

SocRaïtes

15/04/2019 à 23h51

Je sais, vous y êtes pour rien, mais c'est un des seuls lieux où je peux exprimer mon courroux.
Coucou (PD)

hulumerlu

16/04/2019 à 00h24

Pascal Amateur
14/04/2019 à 20h30

De Hesse, je n'ai lu que Le jeu des perles de verre qui, privilège rare, a fini à la poubelle.
--------

Qu'est ce qui lui a valu cette triste fin ?

Pascal Amateur

16/04/2019 à 12h00

Oh, l'aspect "mode d'emploi de l'existence", une approche qui ne m'a pas intéressé. Voilà tout. Je commence un livre sans trop savoir ce que je vais y trouver, et ce que j'y trouvai me déplut.

hulumerlu

16/04/2019 à 13h07

Ah ok, vu la violence du châtiment (un livre à la poubelle, ça me choque je crois), je m'attendais à une position plus tranchée, un désamour plus viscéral.

Du coup, pour compenser, je me laisse aller à dire tout le bien que je pense de ce bouquin que j'avais également "commencé sans trop m'attendre à ce que j'allais y trouver".

Il s'agit en quelque sorte de mémoires d'une initiation puisque le narrateur raconte les différentes étapes de son apprentissage du jeu des perles de verre.

Malgré cet aspect initiatique, je ne me souviens pas avoir subi un "mode d'emploi de l'existence", d'autant moins que le jeu en question est purement imaginaire et que le personnage se situe dans une société qu'on pourrait qualifier d'utopique.

Le jeu des perles de verre apparait comme une activité combinant parfaitement et intégralement l'art, les sciences, la culture, voire même le sport ou au moins l'activité physique (mais ma mémoire me trahit sur ce point).

Sans aller jusqu'à un détail qui pourrait donner une existence au jeu en dehors du bouquin, Hesse décrit une pratique qui mêlerait la virtuosité d'un musicien, la stratégie d'un joueur d'échec et la maîtrise des multiples domaines de la connaissance humaine.

L'apprentissage de ce jeu est donc à la mesure de sa complexité et de sa profondeur, justifiant que les pratiquants y consacrent toute leur existence.

Plus largement, la société utopique décrite par Hesse est entièrement construite, structurée, organisée autour du jeu. La hiérarchie sociale n'est pensée que par rapport à la maîtrise du jeu. Cette société utopique serait donc celle d'une "domination" du savoir et des arts, ayant réglé le problème des aspirations matérialistes. J'y voyais comme une "société université", toute dédiée à la recherche. Mais Hesse n'oublie pas d'imaginer les travers d'une telle société et de les évoquer au fur et à mesure du livre.

SocRaïtes, tu n'y trouveras pas du tout la même chose que dans le Loup des steppes (que j'ai également aimé pour des raisons radicalement différentes) mais à mon sens le Jeu des perles de verre mérite (beaucoup) mieux que la poubelle.

Françoise Jallet-Maurice

16/04/2019 à 15h44

Merci pour cette explication, hurlumerlu, qui m'a donné envie de m'y remettre. Parce que, pour répondre à SocRaïtes, je me croyais assez bon germaniste et ai essayé de le lire en allemand. J'ai bien sûr très vite calé et n'y suis plus jamais revenu.
Donc, Le loup de steppes, que j'ai beaucoup aimé, ce fut en traduction.

Françoise Jallet-Maurice

16/04/2019 à 16h46

Ah tiens, hasard pur, dans ma lecture du moment je viens de tomber là-dessus :

"J'ai beaucoup lu et, pour la première fois, une œuvre de Victor Hugo : Notre-Dame, œuvre qui m'inspire de la répulsion, à la réflexion. Elle fourmille de digressions, de vulgarités, d'incohérences, d'invraisemblances. Dans tout cela, pas un seul caractère noble ; tout est de la plus folle extravagance, avec une brutalité qui vous secoue. Sans doute est-ce écrit avec esprit, en français. Ce genre d'œuvres s'adresse surtout aux Français car ils se délectent surtout de l'horrible et du grotesque ; pour une saine nature allemande, c'est une horreur qu'une œuvre semblable."

Qui peut bien l'avoir écrit ?
Bien sûr, c'est une traduction.

Pascal Amateur

16/04/2019 à 16h50

Hoffmann ?

Balthazar

16/04/2019 à 16h52

C'est drôle, sous la plume de Heine, c'était plutôt l'Allemand, l'adepte du bariolé et de l'extravagant...

 

Françoise Jallet-Maurice

16/04/2019 à 16h54

C'est en effet contemporain de Hugo.