Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 17h48 - hulumerlu : @Joswiak et UtakaVous retombez sur le "99,99%" ou le "quelqu'un de passablement dérangé passe à... >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

aujourd'hui à 17h46 - Tonton Danijel : Il s'est fait prendre par Darmanin? >>


Futebol lusitano

aujourd'hui à 16h25 - Espinas : Sidney le grand Govou18/10/2020 à 12h13Le génie se meurt ? Ah mais l'mage ritaujourd'hui à... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 16h17 - Tonton Danijel : Oui, effectivement, je le sais, c'était par rapport à son surnom. D'ailleurs, est-ce que les... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 16h17 - Mallardeaufraiche : Trop énervé samedi soir pour poster dans la foulée. Et j'avoue que depuis, ça ne passe pas.... >>


Libertadores / foot sud-américain

aujourd'hui à 16h16 - Tonton Danijel : (Le fil pol étant occupé, je préfère transférer la question de Tricky - sans réponse là-bas... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 15h46 - Di Meco : Robson Eyrault Denayer >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 15h31 - Aulas tique : Garcia dans le remake de Cliffhanger : Traque au sommet à la place de Stallone.On tournerait ça... >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 14h50 - Danishos Dynamitos : Puel a semblé dire en ITW d'après-match que c'était un schéma prévu à l'entrainement avec le... >>


Manette football club

aujourd'hui à 14h50 - I want my Mionnet back : Tell me Why a un peu le même souci d'ailleurs, très bon, mais tu as vite l'impression de ne... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 14h10 - suppdebastille : @olpeth, je vais répondre ici car le fil pol est un peu embouteillé.J'ai regardé ce weekend le... >>


Habitus baballe

aujourd'hui à 13h25 - dugamaniac : Je pense à peu près avoir compris la même chose que vous donc.Donc à son avis, il faut remettre... >>


Tu sais ce qu'il te dit Casimir ?!

aujourd'hui à 13h10 - Isaias : Tricky > Certes, et je ne devrais pas minimiser pas les performances de Mikautadze : le deuxième... >>


Le fil prono

aujourd'hui à 11h43 - Charlie Brown : [KAMOULCUP]Le merkato étant maintenant lancé à pleine vitesse, il est plus que temps de se poser... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 11h03 - dugamaniac : Il est reconnu comme une des bonnes autobiographies de sportif. Mais perso j'avais pas trop... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 10h42 - magnus : L'étoile m'a surtout fait penser à Heineken.Bon c'est toujours mieux que "ici c'est Marseille... >>


In barry we trust

aujourd'hui à 08h49 - Jeremie Janette : Non on ne peut pas >>


Bréviaire

aujourd'hui à 07h06 - De Gaulle Volant : ravioSchalke 01"Schalke gagne son premier point." (lequipe.fr) >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

Qui a dit que football et littérature étaient incompatibles ? Voici le forum où vous pourrez parler de vos lectures récentes et anciennes, liées ou non avec le ballon rond.

Un conseil de lecture ? Une bonne librairie ? =>> "You'll never read alone", le Gogol Doc: http://bit.ly/11R7xEJ.

Utaka Souley

04/04/2020 à 14h25

Le Chameau
aujourd'hui à 13h41

Pseudo idoine : tu es grec!
---------------------
Et naturaliste :

" l'animal seul, Monsieur, qu'Aristophane
Appelle hippocampéléphantocamélos
Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d'os ! "

Milan de solitude

04/04/2020 à 14h27

Aristofan et
Balthazar
aujourd'hui à 10h16
L'auteur aurait pu se contenter d'une défense et illustration de la rime, tout le monde lui aurait pardonné ses raccourcis ; c'est l'affirmation selon laquelle les poètes contemporains seraient des fainéants qui est franchement malheureuse et bête.

---

J'ai trouvé l'article excellent parce qu'il explique avec science et précision les bonheurs de la rime.
Que l'auteur exagère en fourrant tous les poètes actuels sauf Roubaud dans le même sac et en le balançant du haut de l'île d'If, nous sommes d'accord. J'ai pris sa condamnation générale avec un peu de second degré, je pense qu'il force sa sévérité pour les besoins de l'article.
Quant au passage sur la chanson, il retrouve en elle le souci de rimer qu'il aime dans la poésie d'avant, sans prétendre que poésie et chanson sont choses égales (même si on peut, à mon avis, les rapprocher sur bien des aspects : "Odyssée" n'était-elle pas chantée et mise en musique, en son temps ?). Les chansonniers puisent leur inspiration chez les poètes d'antan, très peu chez ceux d'aujourd'hui. L'auteur souligne cette généalogie.

Pascal Amateur

04/04/2020 à 14h33

Bonjour à tous. Voici que je j'en dis, moi :
Emaz
Viarre
Royet-Journoud.
C'était bien, merci.

Julow

04/04/2020 à 14h34

Match 9 : SACRE
Beau rapprochement, belle rencontre.
Sacré gagnant pour la pendule qui tricote et la chaudière du chauffage, la nuit qui remue de notre vieux vainqueur de Grand Chelem, absent de la compétition pour cause de retraite, pour la poésie de lotissement que j’attendais (c’est peut-être une maison de campagne mais je m’en fous, je VEUX de la poésie de lotissement**), je regrette juste l’emphase du dernier vers, célébration excessive pour un premier tour.

Match 10 : ROCHE
Tu as raison Aristofan: Viarre, chanté par Bashung, ou un Brel un peu rock, serait peut-être magnifique. Là, sans guitare électrique ou voix éraillée, sans lyrisme gueulard assumé, je le trouve grandiloquent.
Roche : je n’arrive pas à reconstituer la scène, ça me frustre, mais le cul oléagineux et le droit d’occuper la banquette m’ont ravi.
Vos dos perd son nom, avec si bonne grâce...
J’ai cherché « solfatare », et ai fini par me demander si c’était pas gentiment scato.
Envie de voir la suite.

NB : vers 2 : Qui a le bras droit embrassé avec violence, se
Tu es sûr du « se » ? Seule énorme bizarrerie grammaticale du texte...

Match 11 : Savitzkaya
.. mais sans doute par pure mauvaise foi de supporter, car je n’aime pas trop le baroque. Ca fait un peu poème pour ado gothique, oui je sais je viens de dire baroque, keskyaa ?, et j’aime pas le gothique, et j’aime pas l’adolescence, mais voilà : Savitzkaya a pris le risque d’écrire deux bouquins de poésie de la paternité (Marin mon cœur, Exquise Louise), risquant la culculterie sans jamais y tomber, je pense, et comblant le papa-lecteur que je suis.
Je voudrais pas qu’il perde contre des aphorismes.
J’aime pas les aphorismes.
D’habitude.
Pourtant ceux-là sont très bien, je reconnais.


** allez, tel un streaker en plein Court Central, je vous propose ça, cadeau pour l’apéro :
https://tinyurl.com/dimanches

Aristofan

04/04/2020 à 14h38

Utaka Souley
aujourd'hui à 14h25

Et naturaliste :

" l'animal seul, Monsieur, qu'Aristophane
Appelle hippocampéléphantocamélos
Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d'os ! "

—————

Au moins Rostand sait rimer lui !

le petit prince

04/04/2020 à 14h38

Narcoleps il faut choisir pour les matches 1 et 2.

Vote au pif ! Tu as peut-être du nez,
Pour moucher la fragile chandelle !
Qui se sent morveux qu'il prenne la mouche
D'un coude, déjà, mais nabot, liera le hasard !

www.cahiersdufootball.net/forum_fil.php?id_forum_fil=54&page=1260

Balthazar

04/04/2020 à 14h41

Milan de solitude
aujourd'hui à 14h27

(...) je pense qu'il force sa sévérité pour les besoins de l'article.
---
Oui, là-dessus je te suis tout à fait, c'est pourquoi je qualifiais son attitude de malheureuse. De mon point de vue, la question de la rime est une vraie question, mais c'est dommage de l'avoir amenée, au début de l'article, de cette façon racoleuse. Surtout que, comme l'a souligné Aristofan, ce n'est pas seulement fabriquer une opposition caricaturale, c'est aussi prendre le parti du plus fort. Bref, si j'étais aussi directement concerné que lui, la plaisanterie ne me ferait pas rire non plus.

Aristofan

04/04/2020 à 15h01

Julow, oui c’est bien « se », et j’en suis aussi surpris que toi !

Etienne Mattler

04/04/2020 à 15h02

Science et précision pour une paraphrase pauvrette de Paul phraseur Valéry, c'est bien payé.

Pascal Amateur

04/04/2020 à 15h04

(Sur l'article hirsute traitant des rimes, est-ce moi ou l'auteur pose son existence comme du Bon et du Beau incontestable, sans raison, sans démonstration, sans appui, pour une simple lecture personnelle d'une prosodie-c'est-parti-mon-kiki ? J'ai souffert à ce pensum s'asseyant sur lui-même pour en louer les bourrelets moelleux. La musique, que je sache, n'est pas consubstantielle à la rimaison ; et je crois aussi que Mallarmé fut une date dans la poésie qui vient interroger les confins de cette écriture. Puis vinrent les guerres, la Shoah qui hacha bien au-delà - Celan, Luca ; l'hypothèse de l'inconscient qui a marqué une génération complète, Prigent étant l'un d'eux. Le c'était-mieux-avant quand on savait retomber sur ses pattes, c'est pas l'argument top, quand même. Gide expliquait même que le bon Hugo était celui du début, quand la rime surprenait, écho au "viandox" de l'article. Mais "viandox", ça cabosse, ça fait des éclats, c'est pas Paul Valéry qu'a mis des embouts à ses poèmes déjà ronds. Y a des fous aussi, des "logographes" qui sont allés loin, reculant ou pas, y a Guyotat qui démantèle, qui fait de la peinture noire à la Goya (pasque oui, c'est de la poésie, en prose), "L’jiarret boueux, l’orbit’ empossiàrée, ta poitrin’ m’trembler, l’comptoir caiss’, ta mâchoir’ a’c, mes chieveux chiauds, d’ö, l’hors bordel, banlioue ?, Franç’ ?, m’dehanchier, gars, tes cent-un kilogs chantants, quaqu’ banquet celest’ ?, d’quà ta faç’ mâchiurée d’chiarogn’rat – l’relent l’tueur en refaufiler sa lam’ d’dans sa taill’ !-, l’mouchiassat t’en rentrer s’assoupir dedans tes narin’ !", ça prosode, que diable. Bon dieu, que ces nostalgies sont fades ! La poésie n'est pas la rime, ça n'est qu'une technique, du fer à repasser par-ci par-là, du furet. Fouchtra, éparpillez-vous l'âme au lieu de la ranger bien pliée dans ses hémistiches. Crénom.)

 

Balthazar

04/04/2020 à 15h15

Et voilà, M. Le chameau! Deux messages de suite qui traitent Valéry avec mépris! Ah la la.