Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 15h16 - Joswiak bat le SCO : Penchons nous donc sur cette étrange et hostile contrée qu'est le championnat National, dont le... >>


Flower of Scotland

aujourd'hui à 15h08 - Tonton Danijel : Vu que même le principal intéressé y va de ses commentaires, je pense aussi que c'est une... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 14h56 - suppdebastille : "JL13aujourd'hui à 14h22 ... Pour terminer, sur une note plus "gaie", j'ai, essayer de scénariser... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 14h55 - Sens de la dérision : Peut-on réellement tirer une conclusion d'un article où il est qu'on se "met en arrêt maladie" ? >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 14h53 - gimlifilsdegloin : Merci Radek ! Je m'étais repenché, pendant le confinement, sur les matchs de l'équipe de France... >>


La L1, saison 2019/2020

aujourd'hui à 14h34 - Sens de la dérision : Tonton Danijelaujourd'hui à 12h38On a quand même fait des progrès, minimes certes, depuis trois... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 14h18 - poiuyt : Ben oui, c'est Olivier... >>


LdC : La Ligue des Cahiers

aujourd'hui à 13h27 - Dan Lédan : Même les bras c'est pas obligatoire ... >>


L'Atelier du Diaporama

aujourd'hui à 12h59 - Milan de solitude : Ha ! ha ! Les masques du temps de la grippe de Hong Kong !Belle fournée, les gars. >>


Bréviaire

aujourd'hui à 12h23 - De Gaulle Volant : Le Gad du président"Jean-Michel Aulas a un chouchou pour remplacer Coupet" (butfootballclub.fr) >>


Paris est magique

aujourd'hui à 11h24 - beltramaxi : D'ailleurs pour faire le lien entre ces émissions sur les 90's, de Tourtel à Liptonic, et le... >>


Libertadores / foot sud-américain

aujourd'hui à 09h56 - Tonton Danijel : (Bon, en fait, my bad, je viens de lire l'article et une seule personne sur les 5 participants... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 08h41 - Mallardeaufraiche : En attendant les ultras exigent le remboursement des abonnements pour les matchs non joués, afin... >>


Fussball chez nos cousins germains

aujourd'hui à 06h18 - Toni Turek : Je viens de voir le calendrier autrichien, c'est juste maboul.10 matches en 32 jours...Tout ça... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

25/05/2020 à 23h15 - serge le disait : Dan Lédanaujourd'hui à 15h44Perfidia j'ai eu du mal quand même.Bon , le style de Ellroy c'est... >>


Dijonnais en paix

25/05/2020 à 23h06 - Josip R.O.G. : Excellent! >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

25/05/2020 à 21h53 - De Gaulle Volant : Munitis mutant dix >>


Aimons la Science

25/05/2020 à 21h50 - Kireg : Plus d'infos sur l'immunite cellulaire croisee a SARS-CoV-2 : https://tinyurl.com/y794ehfu >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

Qui a dit que football et littérature étaient incompatibles ? Voici le forum où vous pourrez parler de vos lectures récentes et anciennes, liées ou non avec le ballon rond.

Un conseil de lecture ? Une bonne librairie ? =>> "You'll never read alone", le Gogol Doc: http://bit.ly/11R7xEJ.

Loscoff-Plage

04/04/2020 à 21h26

[Gazprom, sponsor officiel de Roland Garros, présente]

Esquisse

Le larbin tremble. L’esclave rit.
Le bourreau aiguise sa hache.
Le tyran charcute un chapon.
La lune hivernale scintille.

Mirez la Patrie en gravure.
Le Soldat couché et la Sotte.
La vieille gratte son flanc mort.
Mirez la Patrie en épure.

Le chien aboie, le vent rapporte.
Gleb va en mettre une à Boris.
Au bal, les couples tourbillonnent.
Dans le vestibule, un étron.

La lune scintille, aveuglante.
Flotte une cervelle, un nuage…
Que ce parasite de Peintre
choisisse un autre paysage.

Iossif Brodski, 1972

Kireg

04/04/2020 à 21h28

Match 9 : Sacré
Match 10 : Bizarre
Match 11 : Savitzkaya

Merci pour cette belle sélection Aristofan.

Balthazar

04/04/2020 à 21h29

Le Chameau
aujourd'hui à 19h19

Balthazar
aujourd'hui à 19h10

Peut-être parce que j'ai lu ta prose et ton rappel sur Valéry au réveil d'une sieste spéléologico-oppressante?

(y a même un jeu de mot de l'Amateur! cet article a un pouvoir)
---
Oui, tu as remarqué? il y revient petit à petit, ça fait plaisir. ("Pauline Tortel", ha, ha.)

Je compatis sincèrement pour le spéléologico-oppressant. Et j'aurais dû mettre un smiley tout à l'heure.

le petit prince

04/04/2020 à 21h39

@kireg
Bizarre, vous avez dit bizarre, comme c'est Viarre !

@Balthazar
Je n'ai justement pas compris le jeu de mots amateur sus-souligné. Tu me donnerais la soluce avant la vigile pascale èssetépé ?

Kireg

04/04/2020 à 21h40

Pardon. Viarre, bien sûr. Le correcteur fait des siennes.

Balthazar

04/04/2020 à 22h14

le petit prince
aujourd'hui à 21h39
---
Te souviens-tu d'une publicité pour une bière sans alcool?

Balthazar

04/04/2020 à 22h18

John,

Je pense vraiment que tu te méprends sur Baudelaire. Je ne vais pas m’appesantir (bon, ben un peu quand même, finalement) parce que ce ne sont pas des choses qui se démontrent, mais j’ai l’impression que tu me parles de quelqu’un d’autre, là.

Baudelaire, et tu le sais, ce n’est pas seulement la mort, le remords, les ciels bas et lourds.
C’est l’humour (« Assommons les pauvres » ou « Le vin de l’assassin », pour prendre les banals exemples qui me viennent en premier lieu), l’agressivité (« Seigneur mon Dieu ! accordez-moi la grâce de produire quelques beaux vers qui me prouvent à moi-même que je ne suis pas le dernier des hommes, que je ne suis pas inférieur à ceux que je méprise ! »), la pétulance (« Plains-moi !… Sinon, je te maudis ! »), l’amour de la beauté, le « culte des images », le goût de la volupté sous toutes ses formes.

C’est aussi une psychologie complexe, ce que ne saurait être un « pur » mélancolique. Exemple tiré de « Mon cœur mis à nu » : « Tout enfant, j’ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires, l’horreur de la vie et l’extase de la vie ».
Que fais-tu de l’extase ?
Je pourrais multiplier les exemples de ce genre.

Je ne t’apprends rien. Mais j’ai le sentiment que tu as laissé tout cela de côté pour te faire une image de Baudelaire que trop d’éléments – de mon point de vue, bien sûr – contredisent.

La poésie ne l’a pas sauvé, dis-tu. Mais c’est quoi, « sauver quelqu’un » ? Si tu entends cela dans un sens religieux, c’est vers la religion qu’il faut se tourner, pas vers la poésie. Et puis, « cette horreur qu’est la vie », dis-tu encore : d’accord, mais par rapport à quoi ?

Tu ne nous couverais pas quelque chose, toi ? Si je puis me permettre un conseil médico-littéraire : une page de Proust et une autre de Nietzsche tous les soirs pendant deux semaines, et rien d'autre. À la diète.

(D’ici là je lis le texte de Bonnefoy que je viens d’imprimer (merci !))

Julow

05/04/2020 à 01h36

Décidément faut que je me procure Brodski en version Loscoff. Ca se trouve où ?

Pascal Amateur

05/04/2020 à 08h09

(Et sur Baudelaire, j'ajoute ce texte pertinent, qui évoque l'approche de Starobinski et son idée de "mélancolie au miroir", qui fait écho à l'approche psy de la mélancolie :
https://tinyurl.com/RingoStarobinski
Ici, Baudelaire est bien vu comme un mélancolique, mais l'écriture poétique est devenue le miroir où il a pu se constituer dans le jeu de regards absent alors infans. Baudelaire est un mélancolique qui a pu négocier la désaffection du monde née de sa maladie, un peu comme Joyce, sans doute, a trouvé dans l'écriture de quoi nouer sa psyché éparpillée. C'est un papier à corner, très intéressant.)

Marius T

05/04/2020 à 09h09

Je suis très heureux du retour de Pascal.

 

Johnny Ringo

05/04/2020 à 09h17

Moi aussi. Salut !