Infos des cahiers


Classement en relief

classement en relief

Boutique

boutique

Sur le fil

L’attitude des Argentins sur l’action du but, c’est juste impossible.

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Pepe honni

"Reina, gardien de Naples, dénoncé pour ses liens avec la mafia italienne." (20minutes.fr)

Mendycité

"Mendy : ‘J’ai la dalle’.” (lequipe.fr)

Pas Metz que un club

"Metz : Un groupe amoindri." (lequipe.fr)

DSKudetto

“Maurizio Sarri : ‘On a perdu le titre dans un hôtel’.” (lequipe.fr)

Mousse à mazout

"Sarr : ‘Il ne faut pas nous enflammer’." (sofoot.com)

Le Sakhi chaud !

"AJA : Option levée pour Sakhi." (lequipe.fr)

Fin du clapping

"L’Islande se prépare à interdire la circoncision." (lemonde.fr)

Dead to be alive

"Le fantôme d'Hernandez." (lequipe.fr)

Sex friends

“Amicaux : déjà plein les yeux.” (lequipe.fr)

Rabbit enculé !

"23 Bleus : La carotte et le bâton." (lequipe.fr)

Le forum

Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 03h27 - Gouffran direct : J'ai écouté RMC pour la 1ère fois depuis bien longtemps...Leboeuf, Dugachis et Pires ça ne... >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 02h59 - Hal 9000 : En effet Classico, j'ai cette même impression, genre on subit sans trop se faire peur, et on... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 02h08 - Milan de solitude : Berpachiche"Un gros chèque pour Berchiche ?" (football365.fr) >>


Paris est magique

aujourd'hui à 01h34 - Classico : Mais pourquoi vendre Guedes qui serait un joueur de rotation parfait au PSG ? Il est déjà... >>


Dans le haut du panier

21/06/2018 à 23h59 - le_merlu_frisé : Petit extrait :No. 332002: With Kenny and Chuck making fun of the influx of foreign players, Stern... >>


World Cup, the road to Doha

21/06/2018 à 23h38 - Jean Luc Etourdi : La Metz Est Diteaujourd'hui à 23h34Le lien entre coupes de cheveux et jeu pratiqué va me faire le... >>


Coupe du monde 2018 : le groupe D

21/06/2018 à 23h11 - Koller et Thil : La Metz Est Diteaujourd'hui à 22h26La Croatie, c'est un peu comme l'Uruguay, ça paie pas de mine... >>


Foot et politique

21/06/2018 à 23h02 - Coach Potato : Et à lui, on lui dit rien!J'ose à peine imaginer ce que j'aurais ramassé à la place d'Espinas.... >>


Coupe du monde 2018 : le groupe C

21/06/2018 à 22h43 - lyes : A choisir il vaut mieux tout sauf la Croatie non ? L'Islande c'est béton et pénible mais tout à... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

21/06/2018 à 21h49 - Kurby Bocanda Barcelona : Paire a eu des balles de match finalement, chuis vert, c'est de saison >>


Rumeurs de transferts...

21/06/2018 à 21h02 - Tricky : Ah non mais qu'il aille à l'Inter je peux le comprendre (et oui, Spaletti)Mais pourquoi diable la... >>


Good kop, bad kop

21/06/2018 à 17h10 - McManaman : Je ne sais pas si ça a été signalé, mais les bacheliers de la filière ES ont dû plancher ce... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

21/06/2018 à 17h01 - Harold Ayew : @Loscoff-PlageLe lien pour télécharger les bouquins de Wu Ming / Luther Blissett en VO... >>


Manette football club

21/06/2018 à 16h50 - Le Pobga du Coman : KoolDino Diniaujourd'hui à 16h37Les gens nées en 83 sont souvent susceptibles j'ai... >>


LdC : La Ligue des Cahiers

21/06/2018 à 16h40 - Josip R.O.G. : 8 ans non? >>


Le Peuple de Malherbe

21/06/2018 à 16h39 - Parisiano : Bon, je sais bien que c'est Coupe du Monde, et qu'on a du mal à associer ces mots à Malherbe,... >>


Changer l'arbitrage

21/06/2018 à 16h13 - ESD.3 : C'est trop injuste : il en est a 2 penalties en 2 matches, laissez-le jouer ! >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

21/06/2018 à 14h26 - Dan Lédan : Ah ben merde alors....c'était pourtant un champion !! je suis déception.. >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

Qui a dit que football et littérature étaient incompatibles ? Voici le forum où vous pourrez parler de vos lectures récentes et anciennes, liées ou non avec le ballon rond. Un conseil de lecture ? Une bonne librairie ? =>> "You'll never read alone", le Gogol Doc: http://bit.ly/11R7xEJ.

carolizba

03/03/2010 à 12h04

Je l'attendais plutôt de ravio celle-là. C'était même une perche (au départ j'avais mis "il y a longtemps"). Rends-la lui.

rom's

03/03/2010 à 12h10

Et je m'attendais à la comparaison. Et cette question de la traduction est un régal.

Hurst Blind & Fae

03/03/2010 à 12h19

J'accepte tout à fait qu'un livre traduit ne soit plus tout à fait l'oeuvre originelle. Mais ça veut dire que ce qui t'importe dans un livre c'est de saisir l'intention de l'auteur, non? Si l'objectif est de ressentir des émotions (en acceptant que tu ne ressentiras jamais tout à fait celles que l'auteur espère te faire ressentire, traduction ou pas) je ne vois pas de frustration à lire un truc passé au filtre du traducteur. T'as essayé de lire du Kundera traduit et du Kundera ecrit directement en français, voir si tu ressens une différence?

Troglodyt

03/03/2010 à 12h19

Suis plutôt d'accord avec caro. C'est insupportable cette idée d'aimer tant la traduction d'un ouvrage sans savoir ce que cela nous ferait si nous avions le niveau linguistique pour lire l'ouvrage en sa version originale. Il est peut-être "moins bien écrit", le rythme est peut-être différent, le niveau de langage aussi, certains jeux de mots ont peut-être disparu/apparu, nous sommes peut-être privés de la musique des plus belles allitérations et assonances. Une "bonne traduction", ce n'est pas forcément celle qui nous fait aimer le bouquin. Sans parler des risques: nous parlions quelque part ici il y a quelque temps de la re-traduction en italien de Flaubert, "Un coeur simple". Losrque les ouvrages de Flaubert ont été réédités en France à partir du manuscrit original, afin de rétablir, notamment, des erreurs de ponctuation, cela a également été l’occasion de re-traductions. Or, la re-traduction du français vers l’italien a permis de révéler une erreur qu’avait commise le précédent traducteur italien. Dans l’une des œuvres de Flaubert, Victor offre à Félicité une "boîte à coquillages". Celle-ci est rangée sur une étagère entre un "arrosoir" et un "ballon". La précédente traduction italienne avait traduit "ballon" par "pallone", qui désigne en italien l’objet sphérique qui sert, notamment, à jouer au football. Mais en fait, il s’agit ici d’une erreur de traduction : il s’agit du moule que se mettaient les femmes sous leurs jupes/robes, sur le derrière, pour relever les jupes/robes afin qu’elles n’épousent pas les fesses. Et je vis dans la crainte de subir, sans m'en rendre compte, de telles erreurs. Et donc dans l'ignorance potentielle des oeuvres que je crois aimer.

J'ai remis tout l'allant

03/03/2010 à 12h21

Peut-être une volée de points, mais des gens parmi vous ont-ils testé "Level 26" d'Anthony Zuiker avec une partie interactive Web ? Ca marche-tu vraiment ? Ca me rappelle les "Livres dont vous êtes le héros" dans lesquels il faudrait d'ailleurs que je me replonge...

ravio

03/03/2010 à 12h22

carolizba mercredi 3 mars 2010 - 12:04 Me permets-tu plutôt un : En fait, il s'agit donc d'un problème doublement kafkaën.

carolizba

03/03/2010 à 12h23

Il faut arrêter ce truc avec d'un côté "ressentir des émotions" et d'un autre côté "comprendre". Mais vraiment hein. Ça fait un. Pour tout le monde différemment, mais ça fait un. A part ça, le problème, c'est juste qu'en tant que francophone lisant en français, on lit des livres de Balzac mais on ne lit pas des livres de Nabokov. On de livres de untel, dont 90% du temps on ne retient pas le nom écrit petit et qui nous livre ce qu'il a compris de Nabokov. C'est tout.

carolizba

03/03/2010 à 12h25

(Je répondais à HuBliFa)

ravio

03/03/2010 à 12h28

Sinon, y'a un truc qui me tarabiscote depuis tout à l'heure. On évoquait le fait qu'écouter un opéra dans son salon, ce n'était évidemment pas aussi bien que d'aller l'écouter à l'opéra. Mais écouter, par exemple, la Tosca, même à l'opéra, maintenant qu'elle n'est plus dirigée par Puccini, n'est-ce pas écouter une traduction de l'oeuvre originale ?

Jean Christophe Tout vénal

03/03/2010 à 12h29

Plutôt qu'une "compréhension" de l'œuvre originale, on peut souvent parler de "re-création" pour les traductions (pardon pour le néologisme moche). Un des meilleurs (et des plus extrêmes) exemples de ce point de vue est la traduction du "Moine" de Lewis par Antonin Artaud, bien supérieure à l'original en anglais (d'après les critiques, puisque ne lisant pas l'anglais, je n'ai pas lu l'œuvre en VO...).

 

Jean Christophe Tout vénal

03/03/2010 à 12h30

Et là je prends un demi point.