Infos des cahiers


Classement en relief

classement en relief

Boutique

boutique

Sur le fil

L’attitude des Argentins sur l’action du but, c’est juste impossible.

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Pepe honni

"Reina, gardien de Naples, dénoncé pour ses liens avec la mafia italienne." (20minutes.fr)

Mendycité

"Mendy : ‘J’ai la dalle’.” (lequipe.fr)

Pas Metz que un club

"Metz : Un groupe amoindri." (lequipe.fr)

DSKudetto

“Maurizio Sarri : ‘On a perdu le titre dans un hôtel’.” (lequipe.fr)

Mousse à mazout

"Sarr : ‘Il ne faut pas nous enflammer’." (sofoot.com)

Le Sakhi chaud !

"AJA : Option levée pour Sakhi." (lequipe.fr)

Fin du clapping

"L’Islande se prépare à interdire la circoncision." (lemonde.fr)

Dead to be alive

"Le fantôme d'Hernandez." (lequipe.fr)

Sex friends

“Amicaux : déjà plein les yeux.” (lequipe.fr)

Rabbit enculé !

"23 Bleus : La carotte et le bâton." (lequipe.fr)

Le forum

Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 03h27 - Gouffran direct : J'ai écouté RMC pour la 1ère fois depuis bien longtemps...Leboeuf, Dugachis et Pires ça ne... >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 02h59 - Hal 9000 : En effet Classico, j'ai cette même impression, genre on subit sans trop se faire peur, et on... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 02h08 - Milan de solitude : Berpachiche"Un gros chèque pour Berchiche ?" (football365.fr) >>


Paris est magique

aujourd'hui à 01h34 - Classico : Mais pourquoi vendre Guedes qui serait un joueur de rotation parfait au PSG ? Il est déjà... >>


Dans le haut du panier

21/06/2018 à 23h59 - le_merlu_frisé : Petit extrait :No. 332002: With Kenny and Chuck making fun of the influx of foreign players, Stern... >>


World Cup, the road to Doha

21/06/2018 à 23h38 - Jean Luc Etourdi : La Metz Est Diteaujourd'hui à 23h34Le lien entre coupes de cheveux et jeu pratiqué va me faire le... >>


Coupe du monde 2018 : le groupe D

21/06/2018 à 23h11 - Koller et Thil : La Metz Est Diteaujourd'hui à 22h26La Croatie, c'est un peu comme l'Uruguay, ça paie pas de mine... >>


Foot et politique

21/06/2018 à 23h02 - Coach Potato : Et à lui, on lui dit rien!J'ose à peine imaginer ce que j'aurais ramassé à la place d'Espinas.... >>


Coupe du monde 2018 : le groupe C

21/06/2018 à 22h43 - lyes : A choisir il vaut mieux tout sauf la Croatie non ? L'Islande c'est béton et pénible mais tout à... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

21/06/2018 à 21h49 - Kurby Bocanda Barcelona : Paire a eu des balles de match finalement, chuis vert, c'est de saison >>


Rumeurs de transferts...

21/06/2018 à 21h02 - Tricky : Ah non mais qu'il aille à l'Inter je peux le comprendre (et oui, Spaletti)Mais pourquoi diable la... >>


Good kop, bad kop

21/06/2018 à 17h10 - McManaman : Je ne sais pas si ça a été signalé, mais les bacheliers de la filière ES ont dû plancher ce... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

21/06/2018 à 17h01 - Harold Ayew : @Loscoff-PlageLe lien pour télécharger les bouquins de Wu Ming / Luther Blissett en VO... >>


Manette football club

21/06/2018 à 16h50 - Le Pobga du Coman : KoolDino Diniaujourd'hui à 16h37Les gens nées en 83 sont souvent susceptibles j'ai... >>


LdC : La Ligue des Cahiers

21/06/2018 à 16h40 - Josip R.O.G. : 8 ans non? >>


Le Peuple de Malherbe

21/06/2018 à 16h39 - Parisiano : Bon, je sais bien que c'est Coupe du Monde, et qu'on a du mal à associer ces mots à Malherbe,... >>


Changer l'arbitrage

21/06/2018 à 16h13 - ESD.3 : C'est trop injuste : il en est a 2 penalties en 2 matches, laissez-le jouer ! >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

21/06/2018 à 14h26 - Dan Lédan : Ah ben merde alors....c'était pourtant un champion !! je suis déception.. >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

Qui a dit que football et littérature étaient incompatibles ? Voici le forum où vous pourrez parler de vos lectures récentes et anciennes, liées ou non avec le ballon rond. Un conseil de lecture ? Une bonne librairie ? =>> "You'll never read alone", le Gogol Doc: http://bit.ly/11R7xEJ.

Troglodyt

03/03/2010 à 12h53

(Ouais. Quoi que "L'école des femmes" dans une maison clause en Allemagne pendant la WC2006, c'est priceless)

Troglodyt

03/03/2010 à 12h55

close*... (trop de droit)

ravio

03/03/2010 à 12h57

En tout cas, merci pour vos réponses. Pour le théâtre, c'est évident. L'an dernier, j'ai vu le "Malade Imaginaire" avec Michel Bouquet. J'ai trouvé ça très bien mais je suis bien conscient que ça n'avait rien à voir avec celui que Molière a présenté.

ravio

03/03/2010 à 12h58

(oui, je sais, vous attendiez plutôt à ce que j'aie été voir le Bourgeois Gentillhomme de Bigard...)

rom's

03/03/2010 à 13h53

Je n'y connais absolument rien en théâtre, donc je vais peut-être dire une grosse bêtise, mais c'est pas un peu le but du jeu, compris et voulu par les auteurs, de laisser libre cours à la ré-interprétation de leur oeuvre par les metteurs en scène, les comédiens, etc... Je vous donne de la matière, à vous de la modeler. Il me semble que les auteurs ne portent pas systématiquement leurs pièces sur scène, j'imagine même que c'est assez rare. Ca me paraît totalement différent de l'écriture ou de l'opéra, qui sont plus arrêtés, précis.

Jean Christophe Tout vénal

03/03/2010 à 14h17

Les auteurs étaient plus enclins à porter leurs œuvres sur scène au XVIIème (Molière ou Racine par exemple). Mais depuis, le rapport entre auteur et metteur en scène est dépendant de chaque rapport à l'écriture : Musset a écrit une pièce qui n'avait pas vocation a être jouée (Lorenzaccio), plus tard Beckett multipliera les didascalies (indications scéniques incluses dans le texte)... A présent les processus de création tendent vers des collaborations étroites entre les deux métiers.

carolizba

03/03/2010 à 14h30

Tout à fait, rom's. La question des didascalies est d'ailleurs un très très vaste et passionnant sujet, pas si éloigné sans doute de celles des notes manuscrites sur les partitions cependant.

Vel Coyote

03/03/2010 à 17h29

Jeanroucas mardi 2 mars 2010 - 16:29 Zaratinga lundi 12 octobre 2009 - 20:55 Une claque en passant: Le temps ou nous chantions de Richard Powers. Un roman sur les unions mixtes et qui s'étale sur plusieurs générations aux états-unis, à conseiller aux musiciens mais pas seulement. ----- On m'en a dit beaucoup de bien de celui là. Par contre je rebondis là dessus car j'ai lu y'a un mois La Chambre Aux Echos, du même Richard Powers, sans être vraiment emballé. D'autres l'ont lu? L'histoire d'un jeune chauffeur routier dans le Nebraska, qui suite à un accident de la route reconnaît tout le monde sauf sa soeur, qu'il rejète en la prenant pour une usurpatrice. Avec en toile de fond des enjeux politico-economiques autour d'une réserve naturelle. Bon. C'est très bien écrit et ça aborde avec talent les méandres du cerveau humain et la neurologie (sujet casse-gueule), mais l'intrigue est lente, et entre l'accidenté, ses potes rednecks, la soeur rejeté, le neurologue de renom, etc... je n'ai accroché avec aucun des personnages. Faut dire que le cadre du Nebraska aide pas (j'ai fait un coup de google street view sur les routes et villes du livre... et ça a l'air d'un des coins les plus déprimants du globe). (Le bouquin a eu le National Book Award je précise).

Jean-Luc Skywalker

06/03/2010 à 13h55

Une petite prolongation au débat sur la traduction, un extrait de la gazette d'arrêt sur images qui traite du sujet : "Traducteurs d'écrivains vivants, ils doivent parfois se colleter avec les caprices de l'auteur. Ainsi James Ellroy, qui refuse d'être traduit au présent de narration, et a exigé le passé simple, au grand effroi de son traducteur, Jean-Paul Gratias (...)"

Troglodyt

06/03/2010 à 14h23

Oui, et sur la dénaturation de l'oeuvre par la traduction, je lisais hier soir un texte assez édifiant sur les difficultés pour traduire les poèmes en général (perte de la mélodie, sacrifice à choisir entre la conservation de la rime ou du sens originel), et sur cette difficulté rapportée à certains cas particuliers. L'article s'attarde notamment sur les problèmes dans la traduction d'Omar Khayyām. Traduire le persan est déjà, semble-t-il, une prouesse. Encore plus quand les traductions se basent sur des premières traduction (en anglais notamment). La traduction de la traduction ne me paraît pouvoir laisser que peu de place à l'oeuvre traduite.

 

scarbo

06/03/2010 à 14h31

Pas mal les Rubayat comme truc horrible à traduire. Mais question absurdité de la démarche et difficulté, je pense qu'on fait difficilement pire que les haikus.