Infos des cahiers


Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Gerland à la détente

aujourd'hui à 21h23 - gurney : Danishos Dynamitosaujourd'hui à 11h58On en est à parler de "hors jeu assez net" quand une bonne... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 21h17 - El Mata Mord : Par contre, « plat du pied, merde assurée » se vérifie également... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 21h05 - Hydresec : J'essaierai d'obtenir un billet (enfin, deux) pour le samedi. Mais c'est loin d'être gagné. Deux... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 20h56 - Balthazar : Je ne me dissolutionnerai que dans l'espéranto. Que je ne parle pas encore parce que je ne suis... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 20h51 - Mevatlav Ekraspeck : Vous pensez pas qu’on voit tous le Heat un poil haut, à la réflexion ? >>


Habitus baballe

aujourd'hui à 20h51 - Cush : (d'ailleurs, sur les Grandes Découvertes, j'en profite pour signaler un ouvrage collectif qui... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 20h21 - Plasil Politik : Bon faut que je vois si la sncf est prête à faire un geste elle aussi. >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 20h16 - Nicordio : D’accord avec zorro pour la compo, ça pourrait être intéressant >>


Premier League et foot anglais

aujourd'hui à 19h26 - Özil paradisiaque : Effectivement c’est pas un mauvais résultat pour MU mais c’etait quand l’occasion de prendre... >>


Le Ballon d'Or (ne pas le réveiller)

aujourd'hui à 19h15 - nima : leoaujourd'hui à 17h34nimaaujourd'hui à 16h03Comme j'étais inquiet de ne plus avoir de... >>


Messages de service

aujourd'hui à 19h11 - Marius T : Franco de port ? >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 19h07 - Lyon n'aime Messi : On est meilleur que l'Ecosse. >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 18h24 - Yoop2804 : poiuyt20/10/2019 à 22h31Sinon, les girondins derrière moi ont criés toute la 2e mi temps "Sur la... >>


Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 17h19 - Redalert : Je laisse le quignon à Josip ou à kinenveux. >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 17h17 - Run : Vous avez raison tous les 2.Sauber a rachete sa propre ecurie faute de repreuneur. >>


Changer l'arbitrage

aujourd'hui à 15h40 - Corben Gallas : Pour Letexier ou pour Cyprien ? >>


La vie et l'avis des coaches

aujourd'hui à 14h31 - Lucho Gonzealaise : Bergeroo, c'est encore plus fort parce que c'est un ancien de 86, champion du monde 98 en tant... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 14h24 - JauneLierre : Festival Lumière (suite et fin)J'étais donc dimanche à la Halle Tony Garnier pour le "final cut"... >>


Marinette et ses copines

Foot féminin, surtout chez les Bleues.

CHR$

23/04/2019 à 16h04

L'avant dernière journée de D1 se dispute demain donc en semaine entre l'aller et le retour de la demi-finale de Coupe d'Europe. En dehors du maintien, les points chauds ne le sont plus tellement, soit qu'ils sont joués ou presque (titre, Europe), soit qu'ils ne sont pas très important (podium).

Dijon-Lyon et PSG-Bordeaux : si le PSG ne fait pas strictement mieux que l'OL, les Lyonnaises seront officiellement championnes de France puisqu'elles auraient alors au moins trois points d'avance et l'avantage à la différence de but particulière à une journée de la fin.

PFC-Montpellier et PSG-Bordeaux : la lutte pour la troisième place est purement honorifique, c'est sans doute pour ça que les deux matchs à Paris ne se disputent pas en même temps, le premier à 14h30 à Charléty, le second à 18h30 à Jean-Bouin. Trois équipes se battent pour le podium, Bordeaux et Montpellier à 33 points et le PFC à 31. Mais les Parisiennes sont maîtresses de leur destin puisqu'elles rencontrent leurs deux adversaires directes pour finir mais elles doivent remporter . Avec une victoire, Bordeaux peut au mieux s'assurer deux points d'avances. Montpellier peut en prendre trois (points d'avance) mais Bordeaux pourrait revenir ayant l'avantage aux confrontations directes (le dernier match des Héraultaises sera à la maison contre Lille). Rien ne sera décidée après cette journée, seuls le PFC ou Montpellier pouvant être éliminé de la course.

Soyaux, Fleury et Dijon sont mathématiquement sauvées. Les Bourguignonnes n'ont que six points d'avances sur Lille mais ont l'avantage d'avoir battu deux fois les Nordistes.

Fleury-Guingamp, Lille-Soyaux et Metz-Rodez : pour le maintien, les regards se tourneront bien sûr vers la Lorraine. L'équipe locale est juste au dessus de la zone rouge avec trois points d'avance sur son adversaire du jour (et un sur Lille). Une défaite enverrait presque à coup sûr les grenates en D2 : les Aveyronnaises reviendrait alors à égalité de point, au moins à égalité dans les confrontations directes (victoire de Metz 3-2 à l'aller) et devant à la différence de buts (-29 contre -41 pour le moment). Et comme le dernier match de Metz sera à Lyon, la probabilité de se rattraper sera quasiment nulle. Une victoire serait au contraire suffisante si Lille ne l'emporte pas (et enverrait Rodez en D2 mathématiquement). Un nul serait également rédhibitoire pour les Ruthénoises puisqu'elles resteraient à trois points des Messines mais qu'elles ne reprendrait pas l'avantage aux confrontations directes. Bref, Metz-Rodez devrait nous donner le nom d'une équipe reléguée à coup sûr ou presque.
Pour se maintenir, Lille doit reprendre au moins deux points à Metz ou six à Guingamp, mais aussi conserver un peu des deux points et six buts d'avance sur Rodez (égalité aux confrontations directes). Une victoire contre Soyaux donnerait aux joueuses Rachel Saïdi au mieux deux points d'avance sur la zone rouge avec un match à jouer à Montpellier pour finir. Mais une défaite ou un nul les enverrait mathématiquement en D2 en cas de victoire messine.
Enfin Guingamp n'est pas mathématiquement sauvé avec quatre points d'avance sur Metz et cinq sur Lille. Un nul à Fleury suffirait et la persepective du déplacement de Metz à Lyon offre une assurance supplémentaire

CHR$

24/04/2019 à 22h45

On est passé à ça d'avoir une 22e journée totalement pour du beurre.

On se doutait qu'il n'y aurait plus d'enjeu pour le titre. Le PSG a fait ce qu'il pouvait pour rester en course en battant les Girondines de Bordeaux 6-2, 4-0 dès la première demi-heure. Mais si l'OL a peiné une mi-temps à Dijon avec un moitié d'équipe, il a fini par trouver la faille et l'emporter 4-0.
Lyon championne, et PSG européenne, c'est fait.

Montpellier est venu l'emporter 1-0 sur la pelouse du PFC (enfin sur celle de Charléty, celle de Bondoufle étant occupé par Fleury) et reprend la troisième place à Bordeaux avec trois points d'avance. Le podium n'est pas encore joué, Bordeaux peut encore revenir en battant le PFC à condition que Montpellier perde contre Lille.

Rodez a cru pouvoir réussir quelque chose à Metz : Kim Cazeau a ouvert le score à la 25e et juste après, Laurie Cance a obtenu le pénalty du 2-0. Mais Flavie Lemaître l'a manqué et les Messines sont revenues dans la foulée. Et les Lorraines ont fini par prendre l'avantage, envoyant les Aveyronnaises en D2.
Pendant ce temps là, Guingamp est allé l'emporter à Bondoufle face à Fleury grâce à un doublé de Louise Fleury. Sans surprise, Guingamp assure son maintien.
Longtemps, Lille a été tenu en échec sur sa pelouse par Soyaux. Pire, Ouleymata Sarr a été exclue à un quart d'heure de la fin. Avec la victoire de Metz, un nul condamnait le LOSC. Mais dans les arrêts de jeu, Jessica Lernon a permis à son équipe d'espérer encore jusqu'au 4 mai. Les Lilloises sont toujours relégables et doivent toujours reprendre deux points à Metz mais si leur tâche sera difficile à Montpellier, elle le sera encore plus pour leurs concurrentes à Lyon.

CHR$

24/04/2019 à 22h49

Par ailleurs, c'était aujourd'hui la dernière occasion de se montrer pour la plupart des postulantes à la Coupe du monde puisque la prochaine journée aura lieu deux jours après l'annonce de la liste.
Dans la course aux places offensives, le duel à (petite) distance entre Valérie Gauvin et Marie Katoto a nettement tourné en faveur de la seconde, autrice d'un quadruplé face à Bordeaux, quelques heures après que sa concurrente n'avait fait peser aucun danger sur l'arrière garde du PFC. Et la troisième larronne Ouleymata Sarr n'a sans doute pas marqué de points en se faisant expulser.

impoli gone

24/04/2019 à 23h28

4 164 spectateurs à Dijon, ça doit en faire une des plus grosses affluences de la saison.

CHR$

25/04/2019 à 00h11

La quatrième si mes infos sont correctes, derrière Lyon-PSG (25907), PSG-Lyon (8704) et Bordeaux-PSG aux fissures (4192).

Par ailleurs il y avait près de 3500 personnes à Charléty ce qui doit être un genre de record pour le PFC (la moyenne d'âge devait être autour de huit ans mais ça compte quand même) et plus de 1000 à Jean-Bouin et à Lille, ce qui va bien faire monter la moyenne aussi.

Run

25/04/2019 à 00h53

Avec la LdC, j'imagine que ca efface toutes les affluences hors OL-PSG.

A la gloire de Coco Michel

25/04/2019 à 08h35

12000 spectateurs pour Guingamp Lyon au Roudourou en 2011.

CHR$

28/04/2019 à 14h37

Pour la quatrième fois en cinq ans, Kheira Hamraoui fait partie d'une équipe finaliste de la Ligue des Championnes. Et pour la quatrième fois en cinq ans, elle ne jouera pas la finale en question.
Les deux dernières saisons, elle était remplaçante à Lyon (elle était sur le banc contre Wolfsbourg). En 2015 avec le PSG, elle avait été expulsé juste après son entrée lors de la demi-finale retour contre Wolfsbourg et elle a récidivé aujourd'hui avec Barcelone contre le Bayern.

Et cette fois, elle pourrait avoir laissé passer plus que la finale : ses chances de participer à la Coupe du monde étaient faibles mais elle avait été décisive à l'aller à Munich et une belle finale aurait pu plaider en sa faveur. Mais là, plutôt qu'une joueuse qui fait une bonne finale, elle en est une qui laisse son équipe à dix.

CHR$

28/04/2019 à 22h27

On connaît donc l'affiche de la finale de Ligue des Championnes avec d'un côté l'équipe la plus expérimentée (8e finale, 5 victoires, devant Francfort 6 et 4) et de l'autre une équipe novice.
Ça sera non seulement la première finale de Barcelone, mais aussi la première d'un club espagnol qui devient le 7e pays a accéder à ce niveau. Mais une fois qu'on a évacué 15 finales pour l'Allemagne, 9 pour la France et 7 pour la Suède, les autres pays n'ont fait qu'une apparition. Au moins Arsenal l'a emporté contrairement aux Russes de Zvezda 2005 et aux Danoises du Fortuna Hjørring.
Barcelone sera la première équipe au palmarès de la C1 masculine à tenter sa chance pour le doublé. Arsenal est actuellement la seule équipe à avoir remporté des Coupes d'Europe chez les garçons et les filles mais c'était les C2 et C3 pour les premiers (et ce n'est pas le même club qui représente Francfort dans les deux genres).
La finale ne sera pas franco-allemande comme cela avait pourtant été le cas sept fois sur neuf depuis que la compétition s'appelle Ligue des Championnes. Mais cette fois, il n'y aura donc ni équipe suédoise à crédit, ni duel franco-français.

Du côté des vaincus, Chelsea a laissé passer en même temps que la finale sa dernière chance de revenir en Europe l'an prochain puisque ce seront Arsenal et Man City qui représenront la FAWSL.
Et le Bayern a encore échoué sur la scène européenne : il est le seul club allemand à avoir fréquenté la Coupe d'Europe sans jamais la remporter. Tous les autres (Francfort, Potsdam, Duisbourg et Wolfsbourg) ont même été titrées dès leur première apparition. Mais en cinq participations (dont les quatre dernières), les Bavaroises ne sont jamais parvenues à dépasser les demi-finales.

CHR$

01/05/2019 à 21h50

Demain dans le JT de TF1 (ou juste après, je n'ai pas compris), Corinne Diacre annoncera la liste des joueueuses qui auront l'honneur de disputer une Coupe du monde à domicile.
Comme d'habitude avec un annonce à plus d'un mois du début de la compétition, il faut prévoir un peu de marge pour ne pas avoir à rappeler une joueuse en vacances à Hénin-Beaumont.

A priori on s'achemine vers une liste des 23 et une liste de réservistes d'une taille indéterminée. La FFF a déjà communiqué à la Fifa avant le 26 avril une liste d'au plus 50 joueuses où se trouvent les 23. Il est toutefois peu probable que la sélectionneuse annonce demain une liste de 23 et une autre de 27 réservistes.
Je mise sur un 23+9 à peu près.

Et en avant première :
Gardiennes : Sarah Bouhaddi, Pauline Peyraud-Magnin, Solène Durand
Défenseuses : Marion Torrent, Ève Périsset, Wendie Renard, Griedge Mbock, Aïssatou Tounkara, Julie Debever, Amel Majri, Sakina Karchaoui
Milieux : Amandine Henry, Élise Bussaglia, Charlotte Bilbault, Grace Geyoro, Gaëtane Thiney
Attaquantes : Eugénie Le Sommer, Kadidiatou Diani, Delphine Cascarino, Valérie Gauvin, Viviane Asseyi, Marie Katoto

Ce qui fait 22 et j'ai un doute entre Maéva Clémaron et Kenza Dali.

Réservistes : Karima Benameur (G), Estelle Cascarino et Hawa Cissoko (D), Kheira Hamraoui et Maéva Clémaron ou Kenza Dali (M), Émelyne Laurent et Ouleymata Sarr (A)

Voilà, simple sans surprise.

 

LLBB1975

01/05/2019 à 21h55

Selma Bacha est trop loin pour être réservistes ?