Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 06h49 - Di Meco : Joie de KanuHaaland masséKaka où t'es ? >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 06h24 - Hyoga : Résultats / qualité de jeu n’est pas une séparation stricte, ils sont évidemment liés.De... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 05h06 - Gouffran direct : La vraie question pour la disparition "forcesque" d'Obiwan, est de déterminer si oui ou non ses... >>


Manette football club

aujourd'hui à 01h15 - Jah fête et aime dorer Anne : Premier boss du DLC : y'en a qui vieillissent mal. >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 01h01 - Tricky : Hey!The Beard, Russ, Christian Wood et l’inénarrable Boogie (très content pour lui au passage)... >>


Le fil éclectique

23/11/2020 à 23h24 - kelly : Peut-être l'entrée où tu as branché ta platine est-elle morte. Ça arrive parfois. Tu l'as... >>


Toujours Bleus

23/11/2020 à 23h02 - manuFoU : France 98 - j’avais oublié qu’il y avait une grosse main paraguayenne à moins de 10mn de la... >>


Le fil dont vous êtes le héros

23/11/2020 à 23h00 - Balthazar : Salut Raspou, je manque de temps pour te répondre en 6000 mots comme j'aimerais le faire, alors... >>


Manger (autre chose que) la feuille

23/11/2020 à 22h56 - Mevatlav Ekraspeck : [Bojolpif]Bon alors j'ai goûté.Je ne vais pas dire que c'est pas bon, je vais dire que je n'ai... >>


Foot et politique

23/11/2020 à 22h42 - Sens de la dérision : Je crois qu'on se rejoint sur cette évolution naturelle même si l'on s'oppose dans ce que l'on... >>


CDF sound system

23/11/2020 à 22h29 - theviking : très bon Add N to X !! ça fait longtemps que j'ai pas écouté cet album. >>


Utopie et football

23/11/2020 à 22h13 - leo : L'amour Durixaujourd'hui à 22h07Dans la catégorie club du siècle, Al Ahly est en tête avec 60%... >>


Au tour du ballon ovale

23/11/2020 à 21h14 - Maniche Nails : OLpethaujourd'hui à 13h39Jalibert il a un gros défaut, il a le look------Pas d'accord. C'était... >>


Marinette et ses copines

23/11/2020 à 21h12 - CHR$ : Mais de toute façon, on va écraser l'Autriche : Clara Matéo vient d'être appelée. Bon j'ai dû... >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

23/11/2020 à 20h19 - serge le disait : Figurez vous Duga qu'il va quitter la cité pour s'installer avec Mme Savanier dans un ptit... >>


L2, National, CFA... le championnat des petits

23/11/2020 à 18h26 - Mevatlav Ekraspeck : Remise = reprise, I presume?Et bien dans ce marasme global il y a un jean-foutre de Grenelle qui a... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

23/11/2020 à 18h00 - Pier Feuil Scifo : Utaka Souleyaujourd'hui à 13h45Tout à fait.D'ailleurs, respect éternel à Medvedev ne n'avoir... >>


Festival de CAN

23/11/2020 à 17h56 - Utaka Souley : C'est d'un autre niveau que Sarko et son discours de Dakar (et non, Macron n'est pas mon idole). >>


Marinette et ses copines

Foot féminin, surtout chez les Bleues.

impoli gone

20/11/2020 à 23h40

Ceci dit, vu ce qu'elles ont servi à l'aller...

CHR$

22/11/2020 à 14h27

Visiblement le déplacement jusqu'à Bondoufle était trop compliqué pour un match où il n'y a de toute façon ni le PSG ni l'OL, donc Xavier Giraudon et Jessica Houara commenteront le match PFC-Bordeaux depuis les studios de Canal+.

CHR$

22/11/2020 à 21h43

Neuvième journée de D1 et bien sûr, l'événement était le match au sommet entre le PSG et l'OL. L'équipe parisienne reste invaincue au Parc des Princes, Marie-Antoinette Katoto rejoint Camille Abily au palmarès des buteuses du PSG dans cette enceinte onze ans plus tard. Plus que la victoire parisienne, c'est surtout le fait qu'elle correspond parfaitement au déroulement de la rencontre qui constitue un événement. Les coéquipières d'Irene Paredes comptent donc désormais un point d'avance sur celles de Wendie Renard. Rendez-vous en mars pour le match retour.

Bordeaux reste largement favori pour accompagner ces deux équipes en Ligue des Championnes l'an prochain, ce qui est une forme d'exploit en ayant été capable de perdre contre Issy. Après aussi un nul contre le PSG et une large victoire contre Fleury, les Girondines terminaient leur tour d'Île-de-France dans les courants d'air de Bondoufle (rien à voir avec le huis-clos mais entre Charléty et Robert-Bobin, le PFC s'accapare les pires stades de la région) pour affronter le Paris FC. Menée par une Gaëtane Thiney en pointe basse d'un milieu à trois, les coéquipières de Clara Matéo on dominé tout le match. Mais Inès Jaurena a obtenu un pénalty transformé par Khadidja Shaw et c'est Bordeaux qui l'a emporté.

Ce résultat permet aux Girondines de rester devant Montpellier qui l'avait emporté hier face au Havre. Ashley Clark avait ouvert le score pour les hacwomen mais Dominika Skorvankova a assez vite égalisé d'une frappe superbe de 20 mètres. Les promues sont restées dans le match presque jusqu'au bout, se procurant plusieurs occasions nettes mais ce sont les coéquipières de Marion Torrent (encore avertie hier, septième carton en sept matchs) qui ont finalement fait la différence dans les dernières minutes par Ashleigh Weerden et Mary Fowler. Elles restent en embuscade de la place européenne et le match contre Bordeaux lors de la dernière journée des matchs aller sera attendu avec impatience (et sans doute diffusé sur Foot+, Canal+ se concentrant probablement sur les essentiels Lyon-Issy et PSG-Le Havre).
Les Normandes restent à la dernière place et ça ne devrait pas changer d'ici la trêve en affrontant Lyon et le PSG mais d'autres équipes semblent nettement plus en danger.

Ce n'est bien sûr pas le cas de Fleury qui recevait Dijon dans le duel des équipes qu'on n'attendait pas forcémment si haut et qui se retrouvent presque à jouer l'Europe et qui prennent au minimum de l'avance sur le maintien. La première mi-temps était équilibrée mais juste avant la pause, Kenza Chapelle profitait d'une sortie hasardeuse de Mylène Chavas pour la lober et donner l'avantage aux Floriacumoises. Et peu après le retour des vestiaires, Marine Dafeur servait Maureen Bigot en pivot dans la surface de réparation, qui décalait habilement vers Léa Le Garrec. La capitaine de Fleury ne manquait pas l'occasion de doubler le score et d'assurer la victoire de son équipe. Avec ses trois points, Fleury monte à la cinquième place (à trois points de Montpellier) en doublant Dijon et le Paris FC. On savait que le Paris FC n'était pas le premier club de la capitale, mais peut-être que l'ex-Juvisy ne va pas rester le premier club de l'Essonne (puisque le Paris FC joue ses matchs à Bondoufle qui accueil aussi ceux des garcons du FC Fleury 91).
Ce match était également le deuxième Gueugnonico entre les vainqueurs de la Coupe de la Ligue 2000 Yannick Chandioux et David Fanzel. Ce dernier a cette fois pris sa revanche puisqu'il avait perdu le premier quand il était à la tête de Metz, Dijon l'avait emporté 3-0 avec un triplé de Kenza Dali. Au match retour il n'était plus en poste.

Les deux équipes à 7 points, Guingamp et Reims se déplaçaient à Issy et Soyaux, les deux équipse à 6, la seconde étant relégable. L'écart est désormais de quatre points et les Charentaises sont toujours dans la zone rouge.
Au stade Le Gallo de Boulogne-Billancourt, Issy a cru un moment pouvoir engranger au moins un point. À la mi-temps, il y avait 0-0 et Ella Kaabachi répondait très vite à Sarah Cambot qui avait ouvert le score dès la reprise. Mais dans la dernière demi-heure, Faustine Robert, Alison Peniguel, Anissa Lahmari, Louise Fleury et Sarah Cambot à nouveau trompaient Solène Froger. Autant le 14-0 contre le PSG pouvait être considéré comme un événement particulier face à un adversaire qui joue un autre championnat, sur une pelouse inhabituelle, autant ce 6-1 face à Guingamp est inquiétant à domicile face à un concurrent direct. Et avec le 7-1 concédé à Reims, les Chouettes possèdent les trois plus lourdes défaites de ce début de saison (celle du jour à égalité à avec celle de Fleury à Bordeaux). Grâce à la victoire contre un Bordeaux réduit à dix et un Soyaux en décomposition, les coéquipières de Laurie Teinturier sont encore au-dessus de la ligne de flottaison mais la cote pour le maintien est élevée.

Soyaux justement a perdu contre Reims, reste relégable et a à peine plus la faveur des pronostics. Tout avait pourtant bien commencé pour les Sojaldiciennes de retour dans leur stade Léo-Lagrange après un peu plus d'un an de travaux. Au bout de 50 secondes, Alice Benoît trouvait Viviane Boudaud sur un corner et l'ancienne joueuse de Vendenheim trompait Phallon Tullis-Joyce. Mais l'avantage était de courte durée, moins de cinq minutes plus tard Mélissa Gomes égalisait. Puis une heure et assez peu d'occasions plus tard, la Portugaise de Nogent-sur-Marne(12 sélections) donnait l'avantage à Reims.
On laissera au nouvel entraîneur des Charentaises le temps de mettre en place son projet mais son équipe semble pour l'instant filer tout droit vers la D2. Et dans son histoire, la seule entraîneuse qui a réussi à la faire remonter est Corinne Diacre, deux fois.

La prochaine journée aura lieu dans quinze jours puisqu'entre temps, les Bleues vont se qualifier pour le prochain Euro.

PCarnehan

23/11/2020 à 01h47

Ça dépendra moins de l'Autriche que de l'état d'esprit des joueuses. Rapport à qui tu sais.

Même pour des professionnels, on peut parfois ne pas se dépasser dans un temps faible, un malheureux concours de circonstances, ou une injustice patentée. Genre une glissade, un mauvais rebond du ballon qui termine sa course dans le but, la descendance de Charles Corver au sifflet, etc.

Les précédents sont légions. Surtout quand le coach, sensé insuffler le vent de la victoire, est toussoteux et souffre d'un fâcheux discrédit de sa parole.

Je n'y crois pas une seconde avec les filles de l'EDF, mais il arrive parfois que l'improbable se substitue à l'impossible. J'étais au Parc quand Giresse s'est fait virer du PSG.

Rationnellement, l'Autriche devrait se prendre une volée.

CHR$

23/11/2020 à 07h44

Comme expliqué il y a quelques pages, il est quasiment certain que le match contre l'Autriche n'aura pas d'importance et qu'une victoire contre le Kazakhstan (l'équipe qui a perdu 4-1 contre la Macédoine) suffira à finir dans les 3 meilleurs seconds et donc à se qualifier directement.

 

CHR$

23/11/2020 à 21h12

Mais de toute façon, on va écraser l'Autriche : Clara Matéo vient d'être appelée.
Bon j'ai dû manquer un épisode, visiblement c'est pour remplacer Aïssatou Tounkara, positive au Covid (enfin la sélectionneuse ou la FFF doit s'être rendue compte que c'était bizarre parce que le communiqué officiel, c'est que Tounkara ne sera pas remplacée mais qu'on va prendre une joueuse en plus suite au forfait de trois joueuses, sachant que les deux autres avaient déjà été remplacées).

Parce que sinon, après Valérie Gauvin, c'est Marion Torrent qui doit déclarer forfait. Il ne manque plus que Maéva Clémaron se blesse et l'équipe de France sera complètement perdue.