Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Pognon, salaires, bilan comptable...

aujourd'hui à 00h51 - leo : Après l'Atalanta qui a acheté en 20 ans pour moins que les transferts des seuls Neymar et... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 00h25 - Mevatlav Ekraspeck : Après, dans l’idée générale du concept « la routourne », pour écluser des années de... >>


La Ligue des champions

aujourd'hui à 00h02 - Mevatlav Ekraspeck : Un dernier carré Bayern Leipzig PSG OL, c’est assez improbable au départ de la compétition.... >>


Gerland à la détente

13/08/2020 à 23h58 - Cris CoOL : Leipzig est le seul club de l'histoire a avoir perdu contre Sylvinho entraîneur en Ligue des... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

13/08/2020 à 23h33 - De Gaulle Volant : Didot Dedê(Pour les fans du bel Freddie) >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

13/08/2020 à 23h23 - inamoto : Mitch17/05/2020 à 12h37Je suis en plein déménagement, je passe 2 secondes pour dire: merci Ina... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

13/08/2020 à 23h18 - lyes : Tiens Benoit Paire s'incline face à un mec de 19 ans classé -15...Alors on bien vu le... >>


Foot et politique

13/08/2020 à 22h34 - Jah fête et aime dorer Anne : Pour revenir sur l'ambiguïté potentielle du message de Biden expliquant son choix de Harris, ses... >>


Libertadores / foot sud-américain

13/08/2020 à 22h10 - cachaco : Celui qui finit le mois prochain. >>


CdF Omnisport

13/08/2020 à 21h59 - 2Bal 2Nainggolan : C'est pas humain, mais je suivrais le point de vue de Narcoleps : c'est le jeu ma pauvre Lucette !... >>


Changer l'arbitrage

13/08/2020 à 21h57 - Lucho Gonzealaise : Merci pour les précisions, je me souviens qu'il y avait eu beaucoup de débats après le match... >>


Bréviaire

13/08/2020 à 21h53 - De Gaulle Volant : Dernier Jodie"Foster quitte Monaco pour Guimaraes" (lequipe.fr) >>


Le fil dont vous êtes le héros

13/08/2020 à 21h42 - Breizhilien : J'ai commencé sur l'appli "Magnus", effectivement ça part des bases, c'est ce qu'il me... >>


Observatoire du journalisme sportif

13/08/2020 à 21h38 - Milan de solitude : Sur ESPN, c'est le vrai Mario Kempes ? Et c'est lui dont la voix est dévastée par la clope ? >>


L'empire d'essence

13/08/2020 à 21h29 - Run : Puis bon, c'est la F1, aller le plus vite possible avec ce qu'on a sous la main... >>


Déclarama

13/08/2020 à 20h26 - Milan de solitude : Il y a un petit historique. En juillet, après le nul contre Vérone, Domenech, dont la langue est... >>


Dans le haut du panier

13/08/2020 à 20h14 - fireflyonthewater : Et donc Giannis a pris 1 seul match pour son (petit) coup de tête. Je pensais pas qu’ils... >>


Les enfants de la bulle

13/08/2020 à 20h13 - Jah fête et aime dorer Anne : Je vous rejoins pour Kobane Calling. >>


Qui veut gagner des quignons ?

Les douze Commandements de la Charte du Quignon

Si le quignon tu n'as pas :
01/ S'il est libre, t'attribuer le quignon tu pourras.
02/ Sinon, le quignon de force jamais tu ne prendras.
03/ A la question posée, des réponses (sérieuses ou non) tu proposeras.
04/ La page de ton navigateur fréquemment tu rechargeras.
05/ Si tu sèches, jamais Google ou tout autre moteur de recherche tu n'utiliseras.
06/ Lorsque le détenteur du quignon te le donnera, à ton tour une question tu poseras.

Si le quignon en ta possession tu as :
07/ Une question en rapport avec le foot, et dont tu connais la réponse, tu poseras.
08/ Toutes les réponses apportées, tu regarderas et commenteras.
09/ Si personne ne trouve, des indices tu donneras.
10/ Quitter le jeu sans voir cédé le quignon, jamais tu ne devras.
11/ Si la bonne réponse est donnée, à son émetteur le plus rapide le quignon tu octroieras.
12/ Les éventuels ex aequo à ton gré tu départageras.

Le déjeuner sur Hleb

10/07/2020 à 10h45

Quignon rapide pour relancer : ou est l’ânerie que j’ai ajoutée dans cet article sur Ballack ?

Ce n’est pas le nombre de buts (29) marqués en 2002.

Pourtant, malgré un talent indéniable et une carrière bien remplie, l'ancien joueur emblématique de la Mannschaft gardera éternellement son étiquette de perdant magnifique. Né en Allemagne de l’Est, le milieu a fait ses classes à Karl-Marx-Stadt avant de gravir les échelons du football national, avec Kaiserslautern où il remporte un titre de champion d'Allemagne en 1998 (1997-1999), et puis dans un club plus huppé, Leverkusen (1999-2002) et enfin avec LE club allemand, le Bayern Munich (2002-2006). Il y atteint la plénitude avant de tenter l’aventure à l’étranger dans le Chelsea de Roman Abramovich, une expérience plus mitigée avec des blessures à répétition, suivie par un retour à Leverkusen en pré-retraite (2010-2012).

2002 et 2008, les années maudites

Mais Ballack, c’est surtout un joueur maudit. Avec en point d’orgue l’année 2002 : avec Leverkusen, il finit 2e de la Bundesliga et il joue et perd successivement, avec Leverkusen, les finales de la Coupe d’Allemagne et de la Ligue des champions (avec la fameuse volée de Zidane pour le Real Madrid) et, avec l’Allemagne, la finale de la Coupe du monde face au Brésil (2-0). Le natif de Görlitz terminera sa saison avec au compteur : 29 buts toutes compétitions confondues ! Et ce n’est pas tout. Il se verra décerner la distinction de meilleur joueur allemand de l’année, meilleur milieu de terrain de la saison (toutes équipes européennes confondues) et terminera à la 5ème place au classement du Ballon d’Or.

Pascal Amateur

10/07/2020 à 10h46

Il ne finit pas 2e avec Leverkusen, mais avec une autre équipe.

Le déjeuner sur Hleb

10/07/2020 à 10h48

Quignon rapide pour relancer : ou est l’ânerie que j’ai ajoutée dans cet article sur Ballack ?

Ce n’est pas le nombre de buts (29) marqués en 2002.
Ballack termine bien 2e de la Bundesliga avec Leverkusen cette année là après avoir longtemps dominé le championnat.

Pourtant, malgré un talent indéniable et une carrière bien remplie, l'ancien joueur emblématique de la Mannschaft gardera éternellement son étiquette de perdant magnifique. Né en Allemagne de l’Est, le milieu a fait ses classes à Karl-Marx-Stadt avant de gravir les échelons du football national, avec Kaiserslautern où il remporte un titre de champion d'Allemagne en 1998 (1997-1999), et puis dans un club plus huppé, Leverkusen (1999-2002) et enfin avec LE club allemand, le Bayern Munich (2002-2006). Il y atteint la plénitude avant de tenter l’aventure à l’étranger dans le Chelsea de Roman Abramovich, une expérience plus mitigée avec des blessures à répétition, suivie par un retour à Leverkusen en pré-retraite (2010-2012).

2002 et 2008, les années maudites

Mais Ballack, c’est surtout un joueur maudit. Avec en point d’orgue l’année 2002 : avec Leverkusen, il finit 2e de la Bundesliga et il joue et perd successivement, avec Leverkusen, les finales de la Coupe d’Allemagne et de la Ligue des champions (avec la fameuse volée de Zidane pour le Real Madrid) et, avec l’Allemagne, la finale de la Coupe du monde face au Brésil (2-0). Le natif de Görlitz terminera sa saison avec au compteur : 29 buts toutes compétitions confondues ! Et ce n’est pas tout. Il se verra décerner la distinction de meilleur joueur allemand de l’année, meilleur milieu de terrain de la saison (toutes équipes européennes confondues) et terminera à la 5ème place au classement du Ballon d’Or.

Alain Delon? Non Alain Deroin.

10/07/2020 à 10h48

Pas Karl-Marx-Stadt (ancien nom) mais Chemnitz ?

Milan de solitude

10/07/2020 à 10h50

Second ou troisième au Ballon d'or ?

Le déjeuner sur Hleb

10/07/2020 à 10h51

Bon point Alain car le club est renommé quand Ballack y est mais il s’appelait bien KM Stadt quand le jeune Ballack le rejoint

Pascal Amateur

10/07/2020 à 10h51

Il n'a pas un talent indéniable, comme démontré sur le fil politique, parce que pour affirmer cela il faudrait intersectionnaliser philosophie racisée et libéralisme LFI ?

Le déjeuner sur Hleb

10/07/2020 à 10h52

Quignon rapide pour relancer : ou est l’ânerie que j’ai ajoutée dans cet article sur Ballack ?

Ce n’est pas le nombre de buts (29) marqués en 2002.
Ballack termine bien 2e de la Bundesliga avec Leverkusen cette année là après avoir longtemps dominé le championnat.
Bon point d’Alain sur Karl Marx Stadt mais le club ayant changé pendant que Ballack y était, il a bien évolué un certain temps sous l’ancienne appellation.
La place de cinquième au ballon d’or est exacte.

Pourtant, malgré un talent indéniable et une carrière bien remplie, l'ancien joueur emblématique de la Mannschaft gardera éternellement son étiquette de perdant magnifique. Né en Allemagne de l’Est, le milieu a fait ses classes à Karl-Marx-Stadt avant de gravir les échelons du football national, avec Kaiserslautern où il remporte un titre de champion d'Allemagne en 1998 (1997-1999), et puis dans un club plus huppé, Leverkusen (1999-2002) et enfin avec LE club allemand, le Bayern Munich (2002-2006). Il y atteint la plénitude avant de tenter l’aventure à l’étranger dans le Chelsea de Roman Abramovich, une expérience plus mitigée avec des blessures à répétition, suivie par un retour à Leverkusen en pré-retraite (2010-2012).

2002 et 2008, les années maudites

Mais Ballack, c’est surtout un joueur maudit. Avec en point d’orgue l’année 2002 : avec Leverkusen, il finit 2e de la Bundesliga et il joue et perd successivement, avec Leverkusen, les finales de la Coupe d’Allemagne et de la Ligue des champions (avec la fameuse volée de Zidane pour le Real Madrid) et, avec l’Allemagne, la finale de la Coupe du monde face au Brésil (2-0). Le natif de Görlitz terminera sa saison avec au compteur : 29 buts toutes compétitions confondues ! Et ce n’est pas tout. Il se verra décerner la distinction de meilleur joueur allemand de l’année, meilleur milieu de terrain de la saison (toutes équipes européennes confondues) et terminera à la 5ème place au classement du Ballon d’Or.

Le déjeuner sur Hleb

10/07/2020 à 10h53

Bien vu Pascal et c’est une erreur grossière mais il y en a une autre qui l’est encore plus !

Alain Delon? Non Alain Deroin.

10/07/2020 à 10h54

Il ne joue pas la finale de la Coupe du monde (suspendu).

 

Pascal Amateur

10/07/2020 à 10h56

Leverkusen est moins huppé que K'lautern à l'époque ! Moindre budget, bien sûr.