Classement en relief

classement en relief

Sur le fil

RT @tleplat: Cet inquiétant "entraîneur étranger" https://t.co/Vfk5rKaBrV via @Eurosport_FR

Publication de la thèse "Analyse statistique de tous les types d’objets utilisables par des enfants pour jouer au f… https://t.co/6y09urhryr

RT @RemiBelot: Apparemment l'écharpe de foot serait devenue un accessoire de mode (en attendant le bonnet). https://t.co/aq7ALudv8g

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Adolphe un mec

"Un scandaleux tifo à la gloire d'Hitler." (football.fr)

Fanchone week

"Dupraz : 'Dix mannequins toulousains sur la pelouse'." (lequipe.fr)


Lâche investigation

"Pierre Ménès tacle Elise Lucet." (20 minutes)

Gerrard Majax

"L'excuse magique de Steven Gerrard." (lequipe.fr)

Retour au lycée

"Messi : une première en quatre ans." (sports.fr)

LOSC, le bilan offensif

"Le mandat de Bielsa en deux actions." (lequipe.fr)

Bebeton

"Au Japon, une mère coule ses bébés dans du béton." (Ouest-France.fr)

Faire un appel dans les pieds

"Le téléphone est-il mauvais pour les testicules ?" (lemonde.fr)
On va leur marcher dessus !

Jürgen Cyclope

"Espagne : un stadier perd un œil." (lequipe.fr)

Toucher de Bâle

“’Sepp Blatter m’a mis la main aux fesses’ dénonce une footballeuse américaine.” (Courrier International)

Taupe in Hambourg

"Transferts : Evra a des touches." (lequipe.fr)

Coup de bambou

"Makelele veut sauver les Pandas." (lequipe.fr)

Manquer de mordant

"Barça : pourquoi Suarez n'y arrive plus." (maxifoot.fr)

Les posts remarquables

Le joueur préféré

Dino Dini

12/12/2017 à 10h29

C'est marrant amateur pointu de ballon rond n'ira dire que CR7 ou Messi sont ses joueurs préférés, on laisse cela à tonton Nestor, au petit cousin de 9 ans ou à ce gros lourd de Kevin.
Nous, on est trop hispter, on préfère des joueurs plus humains probablement. Difficile de s'attacher à un robot me direz-vous.

On aime Bergkamp, il est magique, mais il est lent. Comme nous.
On aime Platoche, il est magique mais il est frêle. Comme nous.
On aime Diego, il est magique mais il se défonce. Comme nous.
On aime Gronaldo, il est magique mais il est gros. Comme nous.
On aime Gerard, il est magique mais il a une allure de comptable. Comme nous.
On aime Xavi. Il est magique, mais il est petit. Comme nous.
On aime Cantona. Il est magique, mais il est con. Comme nous.

Nous sommes un peuple d'ingrats, pardonnez-nous Cristiano et Lionel.

>> voir ce post dans son fil

L'autre carré magique

Raspou

11/12/2017 à 23h04

Le monde des échecs est sous le choc.

Personne ne sait bien quoi en penser, personne ne sait quelles seront les suites, mais il est à peu près sûr que c'est un événement très important dans l'histoire du jeu qui s'est produit la semaine dernière. Je vais essayer d'expliquer:

Les faits

Vous vous souvenez qu'il y a quelques mois, un programme appelé AlphaGo et conçu par DeepMind (Google) avait battu le champion du monde de Go, chose qui paraissait inconcevable il y a peu. Je suis nul en informatique, mais de ce que j'ai compris, il était utilisé une approche où sont reconstitués des réseaux neuronaux, avec la machine apprenant elle-même de millions de parties qu'elle joue dont elle tire des enseignements.

Deuxième étape: AlphaGo était assez largement nourri de savoir humain. En gros, on lui avait appris que dans telle situation, il fallait privilégier tel coup. L'équipe de DeepMind a alors créé AlphaGo Zero, une version du programme qui elle a appris le jeu entièrement par elle-même, sans aucun savoir humain. Résultat: au bout de quelques jours d'auto-apprentissage, AlphaGo Zero battait AlphaGo! Comme si de partir de zéro se révélait plus efficace que d'intégrer le savoir humain, forcément imparfait.

Troisième étape: DeepMind décide alors de lancer AlphaZero sur deux autres jeux: les échecs et le shogi (les échecs japonais) et de faire s'affronter AlphaZero et le meilleur logiciel du moment.

Je ne vais parler que des échecs: après quelques heures d'auto-apprentissage, Alpha Zéro a joué un match en 100 parties contre Stockfish, l'un des meilleurs programmes d'échecs... et a gagné par 28 victoires, 72 nulles et 0 défaite.

Les contre-faits

Il y a débat depuis que les résultats ont été publiés sur les conditions du match:
- sur la cadence (1mn / coup) qui ne serait pas adaptée aux qualités de Stockfish;
- sur l'accès de Stockfish à son répertoire d'ouvertures et aux tablebases de finales (deux choses dont AlphaZero ne dispose pas à proprement parler, puisqu'il n'a d'autre savoir que celui qu'il s'est créé: on lui a juste donné les règles du jeu, et ensuite il a joué 44 millions de parties contre lui-même pour apprendre à maîtriser le jeu… mais ce savoir passé, il l’a)

Le résultat en tant que tel est donc peut-être biaisé... En revanche ce qui ne l'est pas, c'est le contenu des parties, et la domination absolument stupéfiante qu'a exercée AlphaZero.

Les parties

DeepMind a publié 10 parties parmi les 28 qu'AlphaZero a gagnées contre Stockfish. Vous pouvez les voir par exemple ici:

http://www.chessgames.com/perl/chessplayer?pid=160016

Je suis rarement hyper emphatique, mais la façon dont on a joué AlphaZero est sans commune mesure avec tout ce qu’on a pu voir aux échecs, humains et ordis confondus :
- Par rapport aux humains, il a cette infaillibilité tactique qui rend les programmes intouchables depuis une vingtaine d’années ;
- Mais par rapport aux ordis, il joue totalement différemment, avec des visions stratégiques à très long terme qui le font régulièrement sacrifier du matériel pour des compensations que lui seul évalue correctement.

Si vous regarder les parties 1, 3, 4 et 10 sur le site de chessgames :
- La partie 1 est peut-être la plus belle partie d’échecs jamais jouée, vu son contenu et le niveau des protagonistes. AlphaZero, qui a déjà joué un sacrifice de pion connu, donne un Cavalier net en plus au 19e coup en jouant 19.Te1 !!! et ensuite il y a 26.Dh1 !!! et 32.c4 !!! qui sont des coups absolument extraordinaires au milieu de coups hyper forts… Franchement, du jamais vu.
- Dans la partie 3, 30.Fxg6 !!! donne là aussi une pièce, et là aussi c’est en fait écrasant, même après échange des Dames, les Noirs sont ligotés.
- Dans la partie 4, 47.Txc5 !!! et toute la suite est incroyable…
- Dans la partie 10, 21.Fg5 !!! est aussi candidat au coup du siècle…

Ca fait un bout de temps qu’on est habitué à la façon de jouer des ordis, et AlphaZero ne joue pas comme eux. Les programmes sont très très forts, bien sûr, mais avant tout parce qu’ils calculent diaboliquement, avec une précision parfaite, et punissent donc la moindre erreur. Mais ils n’ont pas de conception de long terme : s’ils donnent du matériel, c’est qu’ils ont vu la suite concrète qui va leur permettre de gagner. AlphaZero, lui, donne du matériel pour le dynamisme sans suite concrète qu’il pourrait calculer (c’est incalculable, et AlphaZero calcule beaucoup moins qu’un Stockfish : 80.000 positions à la seconde contre 70 millions)… Ca fait bizarre de le dire, mais il ne calcule pas, il… réfléchit. Et atteint ce qui ressemble au jeu parfait, car ces sacrifices de matériel ne sont pas spéculatifs, ils sont à chaque fois parfaitement justifiés (sinon il aurait perdu au moins une des 100 parties jouées).

La suite ?

Beaucoup plus de questions que de réponses :

Déjà, que va faire DeepMind ? Publier le reste des parties contre Stockfish ? L’ensemble des 44 millions de parties de son apprentissage ? Le faire rejouer contre d’autres programmes ? Mystère. Pour l’instant, on doit se contenter de l’article qu’ils ont publié : https://arxiv.org/pdf/1712.01815.pdf

Ensuite, quel impact sur le haut niveau ? Pour l’instant, les joueurs du top 10 ont pris les choses en minimisant, ou en tout cas en disant que ça ne va rien changer pour eux, mais ça doit cogiter sec… Maxime a été le plus honnête en disant que c’était un programme qui pouvait valoir une somme à 7 chiffres… C’est très difficile de savoir dans quelle mesure un programme comme ça peut constituer un avantage sur les concurrents, mais s’il réfute la moitié des ouvertures et « invente » quelques dizaines d’idées sur des suites connues, ça peut faire très mal, avec un tournoi des Candidats à venir en mars et un championnat du monde à l’automne…

Plus généralement pour les échecs, on peut être triste et heureux (oui, en même temps) : triste, car il est probable qu’on se rapproche si ce n’est de la résolution du jeu, du moins de machines jouant tellement bien que toutes les parties seront nulles (que Stockfish en ait annulé 72 contre la Bête montre à quel point il est fort) ; heureux, parce que le jeu sec et matérialiste des ordis actuel, qui avait tellement fait de mal au romantisme échiquéen, est d’une certaine façon ressuscité par AlphaZero, qui montre à quel point le dynamisme l’emporte sur le matériel… Du coup entre humains, ça laisse de belles perspectives d’empoignades.
Pour les ouvertures, en revanche, ça risque d’en dégommer sec, en particulier 1.e4 qui se heurte à la Berlinoise, c’est confirmé (Kramnik a bien été génial, sur le coup… touchant de voir que le cerveau humain est arrivé à peu près aux mêmes conclusions que la machine pensante). Et d’autres devraient souffrir aussi.

Pour ce que ça signifie en termes d’intelligence artificielle, je laisse de plus calés répondre… Je vais mettre un appeau sur le fil scientifique.

Il y a plein d'articles et vidéos qui ont été faites sur le sujet. Si vous n'êtes pas allergiques au style "djeuns", celles du tandem Bordi-Libi, avec Mathieu Acher comme invité (chercheur en IA et accessoirement à plus de 2300 ELO) sont instructives:
- la vidéo générale sur le match: https://www.youtube.com/watch?v=PH06mEOVVyY
- l'analyse de "la plus belle partie du monde": https://www.youtube.com/watch?v=3Q3htFOlJYA





>> voir ce post dans son fil

En Vert et contre tout

Yoop2804

10/12/2017 à 08h21

Depuis mercredi que tous les médias rendent hommage à la mémoire de Diony, Sablé a toujours pas compris qu'il était mort et s'obstine à le garder dans le groupe pour ce soir...

>> voir ce post dans son fil

CDF sound system

Josip R.O.G.

09/12/2017 à 14h32

Roy compte tout et Alain paie rien
aujourd'hui à 14h26
Cette cérémonie, c'est quand même le championnat du monde de la greffe et de l'incruste !
-----
Pourquoi?
Tu as vu Pierre Menes?

>> voir ce post dans son fil

Feuilles de match et feuilles de maîtres

khwezi

08/12/2017 à 15h41

2018: La Russie gagne la coupe du Monde de la FIFA (Meilleur buteur de la compétition: Kokorin avec 149 buts). Pendant ce temps, Julow Jr est primé au Heidelberger Stückemarkt pour sa pièce " Warum habe ich mich mit diesem Alleinsein verurteilt?"

2021: La Deutsche Akademie für Sprache und Dichtung décide de mettre Julow Jr à l'honneur, et notamment son ouvrage paru l'année précédent: "Eine Artischocke im winter". L'ouvrage est une série de variation sur le désespoir existentialiste. "Bien plus profond que "le Roi pâle" écrit Taguro Hishigori de la Columbia Books Review, "sans pour autant débiter des kilomètres de conneries pour illustrer son propos" conclut il.

2023: Au plus fort de la polémique nationale opposant Martin Schultz, le vieillissant président fédéral européen à son homologue Britannique, Boris Johnson (pour une anodine remarque de ce dernier sur le fait que les Allemands aimaient faire l'amour avec leur maman), Julow Jr publie en une de Die Welt "Des artichauts dans le fondement: une histoire de l'Angleterre" ("Von Artischocken im der grundlage: eine Geschichte von England"). Plebiscite national.

2024: surfant sur sa popularité croissante, le jeune Julow Jr publie un essai intitulé "la conjuration des artichauts" qui traite de l'influence désastreuse du Cynara Cardunculus sur les oeuvres d'Arcimboldo, Van Shooten et De Chirico (qu'une malheureuse coquille dans la traduction Gallimard fait apparaitre comme "De Chiricou" déclénchant de vaste pogrom anti-artichauts dans tout l'ouest africain).

2032: Le film "Art is choked" de Kevin Potatoe (fils de Coach) est primé aux Oscars. Lors de son discours de remerciement (imprimé sur un Cerfa, en hommage à son paternel) il ne manque pas de citer ses influences, et notamment celle de Julow Jr, Docteur Honoris Causa es Dycoletidones (les plantes angiospermes dont fait partie l'artichaut).

2064: Dans une tribune intitulée "halte aux Carciofo a la giudia" (les "artichauts à la Juive"), Julow Jr révèle finalement que pendant son jeune âge, il fut abusé culinairement par son père à coup d'artichauts froids, et que le traumatisme qui s'ensuivit explique en grande partie sa personne, sa carrière et son oeuvre. Immédiatement, la twittosphère s'émeut, et le #MiCuit trend en tête pour les 19 semaines suivantes.

>> voir ce post dans son fil

CDF sound system

Joey Tribbiani

07/12/2017 à 23h03

Mevatlav Ekraspeck
06/12/2017 à 13h40

PCarnehan
aujourd'hui à 12h58

Aux infos, à l'instant, je viens de voir une espèce de président de fan club entouré d'une dizaine de sosies de Johnny. Ils exigent que Macron organise fissa des obsèques nationales, et que le corps soit rapidement exposé sous l'Arc de Triomphe... où ils comptent se recueillir, avant de monter une garde d'honneur de sosies chargée de canaliser la foule.

Voilà, voilà.

-------------

Ceci étant, je comprend la détresse des types. C'est tout leur business qui fout le camp, parce que maintenant, pour se revendiquer sosie officiel, il suffit de quatre planches de sapin et d'une vingtaine de clous.

-------------

Et c'est le retour de la fameuse boîte à clouclou ...

"Ah que clou clou !
(clou clou)
Mwahahahahahaha !"

>> voir ce post dans son fil

CDF sound system

Mevatlav Ekraspeck

06/12/2017 à 12h53

ravio
aujourd'hui à 12h36

Josip R.O.G.
aujourd'hui à 12h03

Vous ai je déjà dit que Sacha Distel était un immense guitariste?
---
Mais un piètre conducteur

----

Claude François aussi.

>> voir ce post dans son fil

Observatoire du journalisme sportif

Annyong

05/12/2017 à 23h47

Comment peut-on être aussi affligeants que le duo du soir et continuer à officier ?

Remise en question immédiate et péremptoire des décisions arbitrales (malgré l'arbitrage parfait de l'arbitre turc et de ses assesseurs), incapacité à lire le jeu ou à analyser un ralenti, attaques contre la réalisation allemande qui a l'outrecuidance de ne pas interrompre une attaque du Bayern pour repasser un ralenti d'une simulation de Cavani pourtant présentée 1 minute auparavant comme un penalty indiscutable par le duo - idem pour le premier but tout à fait valable -, avec sous-entendus terrifiants sur la probité et l'honnêteté du réalisateur, et surtout cette volonté d'être à la fois l'arbitre, l’entraîneur des deux équipes, le démiurge qui décide du nombre de buts marqués, avec un soupçon de catastrophisme et de superstition en fin de match.

>> voir ce post dans son fil

Observatoire du journalisme sportif

Moravcik dans les prés

04/12/2017 à 22h44

Plaignez-vous, moi mon père ne parle pratiquement QUE d'arbitrage. Et un peu du PSG (mais surtout pour dire que le PSG se fait entuber par les arbitres).


>> voir ce post dans son fil

Observatoire du journalisme sportif

Moravcik dans les prés

03/12/2017 à 22h59

Festival Ménès à venir.

J'éteins ma TV.


>> voir ce post dans son fil


La rédaction
2017-12-14

aucune réaction

Vu du Banc : Saison 3, Episode 18 : Duel Mourinho-Guardiola, Liga et tirages

C'est la tempête avant le calme des fêtes. À peine sorti des phases de poules de Ligue des champions et Ligue Europa, Christophe et Florent replongent dans un week-end riche en football.


La Gazette de la L1 : 17e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Le match qu'il ne fallait pas raterLes minutes • Les observations • Le championnat à l'enversVu de Twitter 


Photo du PSG à Disneyland : le décryptage

Ce week-end, l'effectif du PSG s'est rendu à Disneyland Paris pour fêter Noël. Révélations sur la photo de groupe dans l'escalier du château.