Seuls 36% des internautes parviennent à saisir leur e-mail / password du premier coup. En feras-tu partie ? Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

En finir avec le football de la Super Ligue

Comment agir concrètement contre le football oligarchique ? Fans Supporters Europe lance une Initiative citoyenne européenne pour contraindre l'UE à légiférer. 

Auteur : La rédaction le 29 Mars 2022

 

Il y a bientôt un an, l'annonce du lancement d'une "Super League" privée et semi-fermée avait suscité un vaste front du refus de la part des supporters, des institutions sportives, des médias et des pouvoirs publics, précipitant le fiasco du projet.

Pourtant, force est de constater que cette vague d'indignation n'a quasiment pas eu de lendemains. Les hyperclubs et leurs superstars ont encore été célébrés sans réserve, à l'instar, en France, du transfert de Lionel Messi au PSG. Dissonance cognitive ou inconsistance politique ?

 

 

Les superligués à la relance

On pouvait espérer que les pouvoirs publics, en particulier européens, se saisissent du dossier et s'interrogent sur les manières d'enrayer une fuite en avant engagée depuis plusieurs décennies, c'est-à-dire de réguler une industrie du football qui a livré celui-ci à la cupidité des uns et aux visées géopolitiques des autres, creusé artificiellement les écarts de puissance économique et sportive.

Aujourd'hui, les dirigeants de la Juventus, du Real Madrid et du FC Barcelone continuent de travailler à leur projet de Super Ligue, en annoncent une version à peine remaniée, tandis que l'UEFA n'a guère profité d'un rapport de forces pourtant exceptionnellement favorable.

Tout semble suspendu à une décision de la Cour de justice de l'Union européenne, saisie par un tribunal espagnol pour déterminer si l'UEFA et la FIFA abusent d'une position dominante en s'opposant au projet de Super Ligue en infraction avec le traité sur le fonctionnement de l'Union européenne qui interdit les monopoles.

En attendant une décision qui pourrait ne pas survenir avant la fin de l'année, et pourrait déclencher un séisme auprès duquel l'arrêt Bosman prendrait des allures de peccadille, la question est éminemment politique, et il faut la politiser encore plus.

C'est l'objectif de l'Initiative citoyenne européenne (ICE) coordonnée par Football Supporters Europe, qui invite à "transformer l'élan d'indignation, de solidarité et de vision commune soulevé face à la Super League en un plan d'action clair, pratique et à long terme au niveau européen."

Une minute pour signer

Cette ICE appelle "la Commission à adopter une recommandation fournissant un cadre et des lignes directrices pour guider l'action des États membres en vue de :

1. protéger le modèle du football en Europe ;

2. reconnaître la valeur sociale du sport dans la société européenne ;

3. reconnaître la nature particulière du sport dans les règles de concurrence de l'UE ;

4. renforcer la vision et la politique à long terme de l'UE concernant l'avenir et la gouvernance du sport européen."

On reconnaît dans le point 3 l'ancienne aspiration en faveur d'une "exception sportive européenne", déjà promue au début des années 2000 par la France et l'Italie, mais qui n'a débouché que sur une reconnaissance du bout des lèvres, en annexe des traités européens, sans traduction concrète.

Elle permettrait pourtant de conforter les confédérations dans leur rôle de gouvernements du football, non sans exiger d'elles d'exercer pleinement ces prérogatives. Il serait alors possible de mettre en œuvre de véritables régulations, de protéger l'ouverture et l'équité des compétitions, de préserver l'enracinement des clubs dans leurs territoires, d'accorder voix aux supporters, etc.

Si une ICE atteint le million de signatures, la Commission européenne doit décider de l'action à entreprendre en faveur de nouvelles législations. La signer prend moins d'une minute : une minute pour contribuer à enrayer trente ans de libéralisation du football.

"Le sport est un bien social qui appartient à tous, pas seulement aux plus fortunés et à l'élite. Aujourd'hui plus que jamais, il est capital que les institutions de l'Union européenne, les États membres et les responsables politiques collaborent avec les supporters et les citoyens concernés en vue de protéger le football et les autres sports sur tout le continent."

Réactions

  • theviking le 29/03/2022 à 12h10
    Je ne veux pas être pessimiste, mais l'UEFA aurait décidé de réserver dans la nouvelle version de la LDC 2 places pour des équipes qui n'auraient pas réussi à se qualifier via leur championnat, mais qui auraient eu des bons résultats en LDC sur les 5 dernières années...

  • El Mata Mord le 29/03/2022 à 12h43
    Même si je comprends l'idée sous-jacente, je rappelle que Messi n'a pas été transféré du Barçà au PSG mais s'est engagé avec ce dernier club libre de tout contrat, comme le 1er Ben Arfa venu.

  • Jamel Attal le 29/03/2022 à 13h39
    Et on appelle ça un transfert sans indemnité :)

  • Mangeur Vasqué le 02/04/2022 à 10h00
    Merci pour l'article. Pétition signée (1 500 signatures seulement, c'est pas gagné). Faudrait effectivement que l'UE intervienne et établisse un cadre légal. Espérons que la Cour de justice de l'UE donne raison aux instances.

    Les gros clubs anglais sont obsédés par ces "super ligues", ils étaient 6 y'a un an à faire le forcing. Les chantages de "breakaway league" (surnommée "Super League" par les médias britanniques) au tout début des années 1980 par le Big Five de l'époque, avaient fini par payer (Premier League), après des années de résistance de la FA et la Football League, au cours desquelles les concessions furent nombreuses. Dans les années 1980, l'objectif des gros s'entendait vu la situation (expliquée ici lien) mais aujourd'hui, ces mêmes tentatives, à l'échelle européenne, sont ridicules. Même financièrement, ça me semble voué à l'échec leur truc. Enfin, qu'ils la fassent leur super ligue aux allures de Brexit, qu'ils dégagent. Une fois les Man United, Man City, Chelsea, Arsenal and co dégagés du paysage domestique, Sunderland pourra enfin monter et dominer le foot anglais, avant de conquérir l'Europe et le monde.