En vous connectant, vous certifiez n'avoir jamais trompé votre club favori. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Faut-il de Raymond Domenech à Nantes souhaiter l'échec ?

Minichronique – L'arrivée de l'ancien sélectionneur de l'équipe de France à la tête du FC Nantes suscite indignation et sarcasmes. A-t-on raison d'espérer qu'il y échoue? 

Auteur : Jérôme Latta le 29 Dec 2020

 

 

La minichronique pose une question, elle n'y répond pas toujours et, à la fin, elle en pose une autre.

* * *

 

La nomination de Raymond Domenech comme entraîneur du FC Nantes semble lancer la chronique d'un fiasco annoncé, l'ultime épisode d'une ère Waldemar Kita marquée – entre autres – par une gestion sportive absurde ayant conduit à un divorce complet avec les supporters, les acteurs locaux et l'histoire même du club.

 

Le dernier troll du propriétaire des Canaris serait donc lui-même un troll, dont le destin serait de parachever l'incompétence présidentielle par son incompétence technique.

 

En outre, Domenech, en tant que président de l'Unecatef, a été en pointe de la défense de ce qui est perçu, non sans raison, comme la médiocrité corporatiste voire consanguine des entraîneurs français. On entend déjà de risibles plaidoyers en faveur du "personnage" et ceux le présentant comme la victime d'un délit de sale gueule.

 

Pour autant, faut-il miser sur son échec en assumant qu'il constituerait une sorte de leçon de morale?

 

 

 

 

Il faudrait déjà faire la part de l'incompétence postulée du nouveau coach et celle de la détestation qu'il nourrit, lesté de l'image accablante du fiasco de Knysna, deux ans après la demande en mariage de Zurich. Une image qu'il n'a pas particulièrement restaurée, depuis, en se transformant en polémiste médiatique.

 

Conformément à une tradition puissante en France, tous les arguments sont bons pour dézinguer un sélectionneur, quel qu'il soit. Du temps de Domenech, il y en avait beaucoup de très valables, mais ils étaient quand même noyés parmi d'autres complètement fallacieux.

 

On se souvient par exemple de Jean-Michel Larqué piquant une crise sur TF1 parce que c'était un ancien gardien (Bruno Martini) qui passait les consignes aux remplaçants. On a également peu considéré qu'il avait dû composer avec une génération faible (avant et après le retour des grands anciens) et ingérable.

 

Domenech n'était pas le pire technicien ou le pire tacticien de l'histoire: son principal problème a été sa totale perte de légitimité, en premier lieu auprès de son effectif. Après son absurde reconduction en 2008, il n'avait plus fait que de la politique et de la com, et ce fut un facteur majeur de l'explosion du groupe en 2010.

 

Cela sera son principal problème à Nantes. Il lui faudra quelque habileté pour convaincre ses joueurs qu'il n'est pas un tocard certifié et les faire adhérer à son projet. Cependant, il dispose de suffisamment de ficelles pour tourner l'hostilité à son profit, et sa tâche n'est pas insurmontable.

 

Reprendre en cours de saison une équipe qui flirte seulement avec la zone de relégation n'a rien d'une mission impossible: le "choc psychologique", la relance de certains joueurs, la remotivation d'un groupe sont autant de facteurs qui ont suffi, par le passé, à assurer un objectif sportif modeste – le maintien.

 

"L'espoir" assez vindicatif de le voir échouer risque donc d'être déçu. Même si la tentation est grande et son profil idéal, Domenech peut-il incarner à lui seul les turpitudes et les impasses du football français? En est-on au point où c'est tout ce qu'on peut "espérer" pour ce dernier?

 

 


 

Réactions

  • cocobeloeil le 29/12/2020 à 13h49
    Une chose est certaine: un tas de journalistes et prétendus experts en tous genres vont s'en donner à coeur joie.

    Ca sera épuisant comme d'habitude, mais ça permettra de changer de temps à autre de tête de Turc.

    Du pain béni pour les fieleux de tous poils!

  • Luis Caroll le 29/12/2020 à 17h49
    Faut-il souhaiter que la titraille putaclic de Buzzfeed n'envahisse pas tout le web ? A-t-on raison d'espérer qu'il y ait un peu de résistance?


  • Jamel Attal le 29/12/2020 à 17h56
    @Luis Caroll
    Peux-tu m'expliquer en quoi ce titre versifié avec une métrique bancale est putaclic ? Merci.

  • Julow le 29/12/2020 à 18h42
    Ouais, l’octosyllabe avec des vers en « -ec », c’est complètement galvaudé depuis au moins Gainsbourg, mec ! Y’en a trois par jour sur footmercato, au moins.
    Merci pour l’article, sinon.

  • Toni Turek le 29/12/2020 à 18h55
    Plus qu'espérer que Domenech échoue, je crois surtout qu'on n'en attend pas grand-chose...

  • José-Mickaël le 29/12/2020 à 19h27
    Eh ouais : quand on est inscrit au chômage, on n'a pas le droit de refuser une offre d'emploi ! C'est dur, mais c'est la loi.

  • Toni Turek le 29/12/2020 à 20h35
    Des inscrits à Pôle Emploi de 68 ans, il y en a beaucoup ?

  • pipige le 29/12/2020 à 20h41
    Je ne comprends pas l'article ?
    Désolé, mais je ne comprends pas.

    Espérer que Domenech échoue ? Et bien en tant que supporter nantais, je dirais non, bien sûr, et bien que je déteste le personnage.

    Mais il y a les faits :
    1 - Domenech n'a plus entrainé depuis 10 ans, il est vieux (si, si) et moins adaptable à une époque qui réclame cela.
    2 - Il a pas su tenir un groupe France, un comble quand on sait ce que les joueurs sacrifieraient pour jouer en EDF, même peu talentueux.
    3 - Et surtout, Nantes essore les entraineurs à la volet ! Pourquoi diable Domenech réussirait là ou raneiri, Gourcuff, Furlan ont échoué ? Que peut apporter de plus raydo ? RIEN !

    Donc non, je ne souhaite pas son échecs, mais je sais, hélas, qu'il est déjà programmé. Sauf si, bien sûr, on entend par ne pas échouer maintenir le club en L1, car cela reste faisable.

    Donc la question serait plutôt : pourquoi Domenech a toutes les raisons d'échouer ?




  • Tonton Danijel le 29/12/2020 à 21h17
    Comme le mentionne l'article, Nantes a normalement l'effectif pour espérer se maintenir.

    En fait, personne ne souhaite l'échec de RayDo à Nantes, a fortiori les supporteurs. Par contre, ils craignent - à juste titre - que sur tout le panel d'entraîneur possible, Kita ait pris celui qui a le plus de potentiel pour se planter.

  • Luis Caroll le 29/12/2020 à 21h44
    @Jamel Attal
    Les "faut-il souhaiter X", "A-t-on raison d'espérer Y", en plus de ne rien vouloir dire, sont devenus des clichés de titraille pour annoncer des jugements lapidaires, on dirait des titres de débats de l'équipe TV.


    Il faudrait un peu plus qu'une mini-chronique pour aller au fond de la question "A-t-on raison d'espérer" *smiley*

Bonjour, le site souhaite utliser des cookies à des fins marketing.