Seuls 36% des internautes parviennent à saisir leur e-mail / password du premier coup. En feras-tu partie ? Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Le PSG contre les fachos?

poursuivi pour discrimination raciale par SOS Racisme, le PSG a trouvé un accord avec l'association et annoncé des mesures pour lutter contre les dérives dans certaines tribunes du Parc... Une première tardive mais intéressante.
Auteur : Pierre Martini le 14 Dec 1999

 

SOS Racisme a renoncé à sa plainte pour "discrimination raciale" contre le PSG, les deux parties s'étant entendues à l'amiable. L'association avait fait constater par huissier qu'un jeune d'origine africaine s'était vu refuser l'accès de la tribune Boulogne, à la raison que sa sécurité ne pouvait y être assurée! Cette sinistre réponse illustre bien la gravité du problème, et son inexplicable longévité. L'"accord écrit mais purement moral" implique l'engagement formel du club parisien à éradiquer le problème, et annonce une politique volontaire de lutte . Cette annonce paraîtra spectaculaire à ceux qui connaissent un peu les pratiques du Paris Saint-Germain dans sa gestion traditionnelle du "problème" Boulogne. Depuis la reprise par Canal+, la stratégie a été faite de discrétion, voire de passivité, et de contradictions : nomination d'un chargé des relations avec le public issu des rangs extrémistes, réactions très mesurées aux incidents parfois graves (titre 94, "fête" pour la coupe d'Europe 96, départ de Weah, mise à sac du magasin…). A l'inverse, la politique d'affaiblissement de l'implantation des groupes extrémistes a eu quelques résultats. Fractionnée en 5 parties, la tribune Boulogne s'est progressivement dépeuplée et ses "agitateurs" se sont trouvés isolés et révélés à leur véritable état : celui de groupuscules parasites. Aujourd'hui, le sud du Parc des Princes semble ainsi prêt à être réouvert à tous les publics, et le PSG pourrait judicieusement décider de mener délibérément cette reconquête des gradins de la honte.
Mais au-delà de l'effet d'annonce, il faudra juger sur pièces cette nouvelle attitude des dirigeants, affichée tête haute par Laurent Perpère. Pour l'instant, les mesures annoncées semblent assez confuses ou limitées : "nettoyage" des éléments les plus remarquables de la section R1, accès réservé aux abonnés (si tant est que les extrémistes ne le soient pas…), diffusion de spots à message antiraciste…

L'éviction des fachos squatteurs de stade serait un immense soulagement pour les spectateurs du Parc, qui pourraient enfin ne plus être systématiquement assimilés à une pareille engeance, aussi minoritaire qui plus est. Elle constituerait aussi pour Canal+ la disparition d'un handicap certain dans son identification au club de la capitale, l'image donnée par la tribune étant plus qu'embarrassante pour la chaîne : peut-être s'est-on résolu en haut lieu à effectivement mettre un terme à cette "zone de non-droit". Symbole de cette fièvre sociale au PSG, Laurent Perpère s'est aussi engagé à aider des clubs de banlieue en difficulté, comme l'US Montfermeil. Si les actes suivent les mots, les espoirs sont permis.

Réactions

Aucune réaction