Si vous saisissez votre mot de passe PUIS votre e-mail, vous aurez la confirmation que ça n'a aucun effet particulier. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Le respect n'attend pas le nombre de supporters

Tribune des lecteurs - Contrairement aux idées reçues, le supporter monégasque existe. Et il peut s\'énerver.

Auteur : Aurélien Maestracci le 5 Mai 2004

 

Je plains les supporters exilés et peu fortunés… Oui toi, qui ne pouvant t’offrir les chaînes du satellite est condamné, le samedi soir venu, à choisir entre le "pur direct live en direct des stades" de RMC Info (entrecoupé par d’incessants "rejoins-moi vite sur ma ligne très privée" estampillée Loana) et les hurlements en cascade de Saccomano. En effet si l’écoute de RTL risque de te vriller les tympans cher lecteur, celle de RMC s’attaque directement à ton (pour les hooligans) ou tes neurones. On passera sur les noms écorchés vifs, les pathétiques inventions sur le passé des joueurs et les blagues douteuses, pour s’intéresser au traitement réservé aux supporters de Monaco sur ces ondes.

 

Morceaux choisis pour ceux qui en ont réchappé : "Ce soir au Stade Louis II, le spectateur est habillé de jaune" (référence à la couleur des sièges vides alors que pour ce match face au PSG, 16.000 places sur 18.000 possibles sont occupées). "Ah, le Stade Louis II! (prenant un ton rêveur et entendu), le seul stade où l’on entend les joueurs discuter entre eux!" Allez un dernier pour la route: "La parole à notre correspondant de Monaco, bonsoir, alors pas trop seul?"

 

 

Ces propos tenus par un quelconque supporter n’aurait guère d’importance et démontrerait un goût prononcé pour la blague de beauf, ou bien encore que son seul intérêt à aller au stade réside dans le squattage de buvette. Mais RMC Info a une responsabilité, celle d’informer des centaines de milliers de supporters qui goberont la gueule grande ouverte ce flot de paroles évangéliques. Sous le couvert de la blague facile, de la galéjade léchée et du calembour indigeste les pseudo-journalistes s'adonnent à leur exercice favori, l’acharnement thérapeutique contre les supporters du club de la Principauté. Cette année, la fréquentation moyenne du stade est selon la Ligue de 10.000 spectateurs après quatorze rencontres. Auxerre en est à 12.000 tout comme Montpellier ou Le Mans tandis que Bastia frôle les 6.000… Lorsque Monaco avec une population de moins de 30.000 habitants remplit 15.000 places, cela équivaut à un habitant sur deux dans le stade. Cela reste bien sûr très théorique, puisque de nombreux supporters viennent des villes entourant la Principauté, mais la même remarque est valable pour tous les clubs.

 

Le voisin niçois, toujours prompt à venir démontrer au Louis II que l’homme descend bien du singe par des signes de la main (quatre doigts repliés et un relevé… non ce n’est pas le pouce), ce cher voisin devrait donc avoir quelque indulgence pour les Monégasques car quand l’ASM remplit en moyenne 10.000 places avec 30.000 habitants, Nice lui ne fait pas mieux que 12.000 supporters en moyenne avec 400.000 résidents… Un lent changement des mœurs et croyances footballistiques s’opère cette saison avec la volonté des Ultras Monaco de représenter leur équipe partout en France (et en Europe) ; les supporters de bonne foi qui se seront déplacés au stade voir leur équipe affronter la bande à Giuly auront vu le plus souvent un bon contingent de "mordus" ayant voyagé tout la journée (ou la nuit) prêt à tout donner pendant quatre-vingt-dix minutes pour leur équipe.

 

Messieurs les journalistes, tranquillement installés derrière votre micro, près du radiateur, au dixième étage d’une tour de verre parisienne, il serait temps de vous souvenir d’une chose, le respect n’attend pas le nombre… de supporters!

 

Retrouvez Aurélien et ses camarades escrimeurs sur le site de l'AS Mousquetaires.

Réactions

  • CHR$ le 05/05/2004 à 22h53
    Je note que pour cet article, la rédaction n'a pas osé mettre son résumé des réactions disparues disant que l'article était génial. Ce n'était sans doute pas crédible pour celui-ci.

  • la rédaction le 05/05/2004 à 23h08
    C'est une tribune des lecteurs, et les lecteurs bénéficient à la fois de l'indulgence et du respect que leurs camarades ressentent devant ceux qui nous ont soumis des textes.

  • axgtd le 06/05/2004 à 00h22
    L'AS Mousquetaires, par la voix de M Dumas père, nous communique que les supporters monégasques ne sont pas trois, mais quatre.

  • Axl le 06/05/2004 à 16h10
    Moi je le trouve bien cet article, je comprends pas trop où tu veux en venir, CHR$, mais faut pas m'en vouloir.

    Si tu te sens capable de développer, n'hésite pas, tu nous tiens tous en haleine.

  • palinodie le 06/05/2004 à 18h00
    Puisque cet article (au demeurant fort intéressant) est plein de chiffres, il aurait été judicieux de nous informer de la provenance de ces "nouveaux" supporters monégasques et surtout de leur "nature" : des "touristes", c'est à dire une population volatile qui s'évaporera dès que les résultats seront moins glorieux, des "vrais" amateurs de foot qui vont devenir de fidèles supporters (dans ce cas, d'où viennent-ils ?).
    La courbe des abonnés aurait été significative par exemple.
    Je ne parle pas à dessein des ultras (ou qui se considèrent comme tels) qui comme dans tous les clubs ne dépassent pas quelques centaines de membres. Mais il est vrai que de passer de quelques dizaines à quelques centaines est une grosse progression.

    Pour avoir assisté une fois (je sais, c'est insuffisant pour être significatif) à une demi-finale de CdF Monaco Nantes en avril 2000 me semble-t-il,dans un stade rempli certes, mais par beaucoup de vacanciers comme moi venus constater de visu la médiocre qualité de la pelouse monégasque, je n'ai pas beaucoup entendu le public soutenir l'équipe locale comme par exemple à St Symphorien (que je fréquente assidument) .
    Par contre les supporters canaris (qui ne doivent être les plus bruyants de France) massés derrière un but faisaient plus de bruit que le reste du stade.
    Il me semble que pour tout autre club hexagonal, une demi-finale aurait été un évènement et qu'il m'aurait été impossible d'acheter une demi-heure avant le coup d'envoi 2 billets, pratiquement donnés vu leur faible coût.
    Ma conclusion est donc : bravo pour ceux qui soutiennent leur club, mais dans le cas monégasque, il faudra attendre un peu (beaucoup) avant que Louis 2 ne devienne un enfer.
    PS : l'image d'Albert applaudissant comme à l'Opéra hier soir à Chelsea vous a fait beaucoup de mal !

  • Huggy bons tuyaux le 06/05/2004 à 20h59
    mais bon...qu'est-ce qu'on a à foutre que Louis II deviennent un enfer ???

    Y'en a qui ont des supporters fantastiques, nous on a une super équipe. C'est bien du foot qu'on parle, non ? Ca sert à quoi de chanter et de se peindre en mauve ? (et même avec leurs super-supporters, ces equipes trainent souvent en milieu de tableau et ne sont plus là depuis longtemps en europe. Ca sert à quoi, donc ?)

    C'est sûr que sur RMC Info ils blaguent pas autant sur les résultats de l'OM(*), de Nice ou de Bordeaux (les clubs des commentateurs, ils ne s'en cachent pas), alors que je trouve ca plus drôle que le vide à Louis II !!!
    RMC radio branlette-OM depuis longtemps


    (*) en championnat, car l'UEFA ils vont la gagner

  • Huggy bons tuyaux le 06/05/2004 à 21h04
    l'image de Albert ne sera jamais aussi mauvaise que celle de Aulas ou Bouchet. Et en ce moment c'est pas ca qui risque de nous faire mal....

    De plus, moi j'aime bien ca...ca change de ces balai-dans-le-cul au sang bleu. Il a toujours été supporter et, s'il a applaudi comme à l'Opéra hier, c'est parce que s'il se laisse aller comme contre Madrid, certains rats vont faire les pète-sec le lendemain dans leurs torchons.

  • palinodie le 06/05/2004 à 23h28
    Euh, Huggy, tu réagis uniquement sur les 2 dernières lignes ((l'enfer et Albert), un peu insuffisant, is'n'it ?

    Ce que l'on appelle le foot, ce n'est pas seulement une équipe et la façon dont elle joue, c'est aussi un spectacle, une ambiance, de l'émotion, de la passion quoi ! Sinon, pourquoi les gens viennent au stade (froid, pluie, chaleur, sièges inconfortables, prix des places etc.) au lieu de siroter tranquilles leur bière devant la télé ?
    Et pour ça, que tu le veuilles ou non, rien ne vaut un stade bien rempli qui vibre avec son équipe.
    Pour peu que tu te déplaces un peu avec ton équipe, tu devrais rapidement t'en apercevoir.
    Ajaccio, tu peux t'en passer comme dep'.

  • PhB le 07/05/2004 à 11h17
    Bien que je sois supporter monégasque, je trouve cet article très faible.
    On veut combattre les idées reçues sur le public monégasque par des chiffres qui n'ont au final peu de sens.
    La fréquentation du Louis 2 est en hausse mais il n'y pas d'explication sur cette situation (résultats de la saison, niveau de jeu de l'équipe, efforts de la nouvelle présidence, des ultras ....).

    Au final, un article médiocre sans véritable fond!
    Dommage car il y aurait beaucoup à dire.