Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Le SDF inconnu

Le Stade de france s'est inauguré sans nous, malgré nos indiscutables mérites...

Auteur : Curtis Midfield le 2 Fev 1998

 

 

Ce soir là, je n'étais pas au Stade De France. Leurs altesses Simonet et autre Le Graet avaient estimé le nombre de penalties arrêtés dans ma bondissante jeunesse comme largement insuffisant pour avoir joué un quelconque rôle dans le processus de remise à niveau du football français à l'échelon international. Aussi ne m'avaient-ils pas placé sur la liste des sportifs à honorer.

 

Ne disposant que de faibles économies sur mon compte en banque, les susnommés n'avaient pas davantage jugé bon de m'inviter en tant que sponsor de l'événement (pourtant 300 francs minimum pour une place pour une demi-finale de Coupe du Monde, si ce n'est pas du sponsoring...). Aussi ne me restait-il que mes simples qualités de supporter et de contribuable.

 

L'enthousiasme inhérent à la première faisant avaler les couleuvres que risque d'avaler le second quant aux sommes à débourser pour le bon fonctionnement de l'enceinte*. Toutefois, ce double état, bien qu'étant le plus répandu est aussi celui qui accorde le moins de considération. Tout juste, dans leur immense bonté, les instances de la Fédération (je laisse la majuscule.

 

Dernier avertissement) ont-elles consenti à jeter en pâture quelques places à cette immense majorité. Bravo aux petits malins qui en ont profité, pour les autres: tout le monde sur TF1. Paie, applaudis et prends le métro, (mais seulement quand on te le dira), tel est le cri lancé depuis des mois par les futurs abonnés de la tribune présidentielle.


Alors, ce soir là, je n'étais pas au Stade de France.

 

* A titre anecdotique, rappelons tout de même qu'initialement le financement de ce stade était prévu pour être intégralement de nature privée.

Réactions

Aucune réaction