En vous connectant, vous certifiez n'avoir jamais trompé votre club favori. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

« Les fans sont philosophes »

Bonus-web. Comment les supporters d'Arsenal accueillent-t-ils le projet de construction d'un nouveau stade pour leur club? En complément du dossier "Quels stades pour demain" de notre numéro 20, interview de Darren Bowser, animateur du site indépendant www.arsenal-land.co.uk.
Auteur : Propos recueillis par Chahine le 24 Nov 2005

 

Le futur stade d'Arsenal résume beaucoup des tendances qui fondent le concept des « mégastades » tels qu'ils se sont plutôt développés, tout récemment, dans le Nord de l'Europe continentale (ArenA d'Amsterdam, ArenA AufSchalke de Gelsenkirchen, Allianz Arena de Munich, etc.)...
Baptisé du nom d'un sponsor, ultra-moderne sur le plan architectural, calibré pour générer des revenus les jours de match (par sa contenance et la place accordée aux loges) et tout au long de l'année (via les services et sa modularité), il enterre littéralement le vieil Highbury. S'il tourne le dos à l'histoire du club et endette lourdement celui-ci, les supporters semblent en prendre assez bien leur parti. Du moins à en croire les propos de Darren Bowser.

highbury_new
De Highbury vers l'Emirates Stadium...

Que pensez-vous du déménagement d'Arsenal vers un nouveau stade?
Arsenal est un club historique et les supporters sont très attachés à ce passé. C'est difficile de laisser Highbury derrière nous après tous les hauts et les bas que nous y avons vécus, et je suis sûr que le charme de ce vieux stade nous manquera. Mais je pense aussi que les fans sont relativement philosophes sur le sujet, et ils savent bien que cela constitue un besoin pour le club, en espérant qu'un jour ou l'autre, on se sente chez nous à Ashburton Grove. L'avantage, c'est ce que le nouveau stade sera à deux pas. Ce n'est pas comme si nous avions à parcourir cinquante miles. Par ailleurs, nous connaissons les pubs et le quartier qui entourent le stade...

Y avait-il un réel besoin pour ce stade?
Absolument. Arsène Wenger est un merveilleux manager, et ce qu'il a gagné malgré les circonstances, tout autant que sa compréhension du terrain, ont transformé le club. Mais nous ne pouvons pas lutter à plus long terme, notamment avec l'arrivée d'Abramovitch et des fonds financiers illimités qu'il apporte à Chelsea. Il y a également une forte demande de billets pour les matches: ce nouveau stade permettra à beaucoup plus de supporters de voir le club régulièrement.

Comment le projet de nouveau stade a-t-il été présenté aux supporters?
L'aspect principal a été de rassurer les supporters en leur fournissant un maximum de renseignements sur le projet. Le site officiel du club est régulièrement mis à jour avec des images d'Ashburton, une webcam, et des informations factuelles. Le nouveau stade a également son propre site Internet, l'offre d'informations est donc importante. Il y a aussi eu une consultation à travers des forums Internet, et des membres ont reçu un DVD proposant une visite virtuelle du nouveau stade.

Y a-t-il eu beaucoup de supporters qui se sont opposés à la construction du stade, et comment ont-il exprimé leur mécontentement?
Pas tant que ça, selon ce que j'ai pu constater. Il y a surtout eu des oppositions de certains riverains et de businessmen locaux, qui ont mis en oeuvre de nombreux recours juridiques pour remettre en cause ce projet.

Pensez-vous que le nouveau stade, qui paraît moins « britannique » que Highbury, va améliorer ou détériorer l'atmosphère des matches?
Avec 22.000 supporters de plus présents dans le stade, j'espère que ça va l'améliorer, au moins à long terme. Avec des tribunes d'un seul tenant, je pense que l'ambiance se transmettra de meilleure manière autour du terrain. Nous verrons bien...

Comment ressentez-vous le fait que le club ait vendu le nom du stade à une grande société privée (Emirates)? Vous ne pensez pas que le club ignore l'esprit et l'histoire d'Arsenal?
Peut-être, oui, d'une certaine manière. Dans un monde idéal, Arsenal posséderait une centaine de millions et n'aurait pas besoin de cela. Mais nous les avons pas, et nous ne pouvons ignorer un deal de près de 90 millions de livres, incluant un sponsoring maillot, qui nous aidera à réduire nos dettes à long terme. Mais les supporters pourront appeler le stade comme ils le souhaitent. Ashburton, peut-être, j'imagine. Emirates sera considéré comme une grande bannière publicitaire. C'est en tout cas de cette manière que je le considèrerai...

>> le site du futur Emirates Stadium
>> retrouvez l'actualité du foot anglais sur www.kicknrush.com

highbury_new2

Réactions

  • Raspou le 24/11/2005 à 02h25
    Prem's

    Dîtes donc, c'est pas un peu un cas d'école d'interview minée, avec un journaliste qui essaie absolument de faire dire à son interviewé que ce stade est une catastrophe déplorée par les supporters alors que ce n'est manifestement pas du tout ce qu'il a envie de dire? On dirait l'interview de Candela sur son rôle de doublure en EdF, beau travail.

    Il ne manque qu'un truc: que le titre choisi ait été "Nous avons vécu tant de choses à Highbury", histoire de mettre en avant la nostalgie (et peu importe qu'elle soit factice)...


  • El mallorquin le 24/11/2005 à 04h27
    On peut aussi se dire qu'il pose les questions que tout observateur exterieur se pose legitimement. Et que les reponses qu'apportent l'interviewe, et qui vont a l'encontre de ce que l'on peut imaginer a priori, permettent de se faire une juste representation du sentiment des supporters d'Arsenal au sujet de ce nouveau stade. Ce qui n'est tout de meme pas totalement ininteressant...

  • Raspou le 24/11/2005 à 05h43
    Mouais, je trouve quand même les questions assez orientées au fur et à mesure que l'interview avance.

    La première question est OK:
    "Que pensez-vous du déménagement d'Arsenal vers un nouveau stade?"

    La deuxième aussi, même si le "réel" est peut-être un peu porteur d'une connotation dubitative, mais bon:
    "Y avait-il un réel besoin pour ce stade?"

    La troisième est OK dans sa formulation. Même si on peut supposer que c'est un essai pour trouver un autre sujet de polémique, jusqu'ici tout va bien:
    "Comment le projet de nouveau stade a-t-il été présenté aux supporters?"

    La quatrième, je trouve que ça ne va plus du tout: "Y a-t-il eu beaucoup de supporters qui se sont opposés à la construction du stade, et comment ont-il exprimé leur mécontentement?"
    La seconde partie de la question sur le "comment ont-ils exprimé leur mécontentement" est parfaitement déplacée tant que l'interlocuteur n'a pas dit si oui ou non il y avait eu mécontentement. C'est complètement biaisé, comme une question classique du style "ça doit être dur d'être remplaçant, comment comptez-vous faire part de votre mécontentement?"


    La cinquième:
    "Pensez-vous que le nouveau stade, qui paraît moins « britannique » que Highbury, va améliorer ou détériorer l'atmosphère des matches?"
    Le jugement de valeur sur le côté "britannique" de Highbury est complètement déplacé aussi, il pousse l'interlocuteur à choisir le deuxième terme de l'alternative ("la dégradation d'ambiance") en flattant le bon vieux sentiment traditionnaliste chauvin, ah la la la fameuse ambiance de nos stades bien de chez nous, ma bonne dame. C'est d'autant plus à hurler de rire que Highbury est surnommé depuis déjà un certain temps "la cathédrale" pour son absence totale d'ambiance... Ca prouve qu'un stade "britannique", ça ne veut rien dire, ou plus rien dire, et qu'on en est encore à ressasser des clichés pré-90s... 15 ans, les gars, wake up. D'ailleurs les réponses de l'interviewé montrent que le fantasme est bien plus dans la tête du journaliste que dans la réalité quotidienne du supporter...

    La question 6, c'est le bouquet final:
    "Comment ressentez-vous le fait que le club ait vendu le nom du stade à une grande société privée (Emirates)? Vous ne pensez pas que le club ignore l'esprit et l'histoire d'Arsenal?"
    Déçu de ne pas avoir eu matière à savoureuse diatribe anti-libérale, le journaliste pose une question et souffle immédiatement la réponse attendue. Qu'on compare avec un "Alors Robert, comment ressentez-vous le fait de ne plus être appelé en EdF? Avec votre talent et votre passé, vous ne pensez pas que le sélectionneur se prive d'un atout majeur?"... On dirait la pseudo "leçon" d'entretien sociologique à la fin de "La misère du monde" de Bourdieu, qui est un modèle d'entretien biaisé sur le thème "moi, sociologue éclairé soucieux de faire le bien, je vais te dévoiler les dessous du système qui t'opprime sans que tu le saches, malheureux". Ici, c'est exactement le même procédé. Et le résultat est tout aussi nul.

    (Précision pour qu'on évite de me tomber dessus sur ce point de détail: l'oeuvre de Bourdieu, grand sociologue, comporte par ailleurs des choses passionnantes)

    Je finirai sur les photos, biaisées elles aussi. Oh qu'elle est belle la verte pelouse de Highbury baignée sous un soleil printanier qui évoque les samedis après-midi chargés d'émotion de la Premiership... Oh, qu'il est froid ce nouveau stade dont on ne voit que les alentours merchandisés et les loges VIP, qu'il est loin du foot, du sport que l'on aime, on se croirait dans un shopping center de Dubaï. Sauf que si tu fais une photo des loges actuelles de Highbury (y en a pas, peut-être?) et une de la pelouse ou des tribunes du futur stade (même en maquette), tu fais passer exactement le message inverse.

    C'est plus des ficelles, c'est de gros cordages, et bravo à l'interviewé d'avoir su résister à l'entortillement annoncé.


    Cela dit, bravo aussi aux CdF d'avoir publié cet article même s'il ne va pas, malgré tous les efforts de l'intervieweur, dans le sens de leur doxa populo-passéiste. ;-)



  • Tom York le 24/11/2005 à 07h44
    Personellement j'aurai posé des questions du même genre. Disons que c'est un questionnaire orienté mais que cela va dans le sens de ce que beaucoup se demande...

  • Gabriel Fouquet le 24/11/2005 à 11h19
    Orienté, le mot est faible.
    Quand on lit en introduction "(…)les supporters semblent en prendre assez bien leur parti.", on comprend que l’intervieweur n’imagine pas un instant que l’on puisse considérer que ces déménagements aient des aspects positifs.
    Et lorsqu’il ajoute aussitôt "Du moins à en croire les propos de Darren Bowser.", ça devient franchement désobligeant pour l’interviewé qui a commis l’erreur de ne pas aller sans le sens espéré.
    Cette remarque est vraiment d’une impolitesse rare.
    Orienté et indélicat, donc.
    Mais pas inintéressant, effectivement.


  • mateo le 24/11/2005 à 11h32
    assez d'accord avec vous gaby fouquet et raspou..

    et encore vous avez oublié le titre!!!

    "les fans sont philosophes", sous entendu "et ben il faut en avoir de la sagesse pour pas cracher sa haine sur ce nouveau stade et répondre poliment en interview".

    cela étant pour moi c'est exactement le boulot de journaliste, qui pose les questions et oriente l'interview comme il souhaite qu'il se passe..

    à ce propos - enfin là je ne parle pas forcément de cet article - mais j'ai l'impression que pas mal d'interviewers n'écoutent pas les réponses et enchainent sur la question qu'ils avaient déjà prévu, ce qui donne souvent une impression d'insistance pénible quand l'interviewé ne répond pas comme prévu..

    style:

    A: vous êtes déçus de ce revers, vous pensez que c'est obtenu de manière irrégulière?

    B: euh, non, pas du tout, je l'accepte fort bien

    A: vous envisagez de porter plainte?

    B: non non je vous dis, il n'y a pas de problème

    A: on a bien vu pourtant que lors de cette élection untel ou untel a fait telle ou telle chose qui paraissent curieuses

    B: peut être mais je vous répète (une 3e fois) qu'il n'y a aucune espèce d'intention de notre part de nous plaindre.

    bon c'était un exemple fictif, mais si B ne répond pas comme A le veut, A n'a pas de plan "B" pour son interview... je trouve que malheureusement ça se passe souvent comme ça..

    pour le cas d'aujourd'hui article plutot intéressant en tous cas.

  • anahuf le 24/11/2005 à 11h39
    Boarf, à relire les questions elles ne me semblent pas si orientées que cela. Surtout pas le titre, en tout cas (lol dans la sur-interprétation)!
    Les questions sont directement liées aux thèmes du dossier du mag, et aux problématiques qui se posent de toute évidence avec l'abandon d'un stade mythique comme Highbury...

    Le propre d'un interview orienté, c'est de parvenir à des réponses qui vont dans le sens souhaité (quand il n'y pas carrément censure des éléments contradictoires avec la "thèse" du journaliste). Ce n'est clairement pas le cas ici.

  • mateo le 24/11/2005 à 11h41
    anahuf - jeudi 24 novembre 2005 - 11h39
    Boarf, à relire les questions elles ne me semblent pas si orientées que cela. Surtout pas le titre, en tout cas (lol dans la sur-interprétation)!

    ------

    tu trouves? ;-))

    un peu peut être, mais ça aurait pu être "les fans sont pragmatiques" ou "les fans sont enthousiastes" ou "les fans sont impatients" ou "les fans en redemandent" (euh non là je m'égare)


  • anahuf le 24/11/2005 à 12h13
    >> mateo
    Le problème, c'est que dans ce cas de figure, il faut prélever une phrase effectivement dite par l'interviewé...

    >> Raspou
    Pour les photos "biaisées" tu fais un procès d'intention assez biaisé lui aussi à mon avis (limite délite interprétatif ;-). La photo du nouveau stade est beaucoup plus classe, celle de l'ancien souligne son côté vétuste, c'est une question de point de vue. Moi quand je vois ce beau truc tout neuf, ça justifie la construction à mes yeux...

    Et pour ce qui est des loges, ce qui est dit dans le dossier du mag (cf. interview de l'économiste), c'est que la construction d'un parc de loges est vraiment une motivation première des clubs en raison des revenus énormes qu'elles génèrent. Je suis à peu près sûr que la différence entre le vieux et le nouveau stade est significative de ce point de vue, contrairement à ce que tu suggères... Regarde sur le site officiel l'importance accordée aux services VIP.

  • AWOL le 24/11/2005 à 12h57
    le plus incongru dans cette histoire de déménagement est peut-être la reconversion de Highbury en résidence de luxe...
    lien

    assez hallucinant

Bonjour, le site souhaite utliser des cookies à des fins marketing.