Seuls 36% des internautes parviennent à saisir leur e-mail / password du premier coup. En feras-tu partie ? Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Les hooligans subventionnés du foot argentin

La justice argentine suspend les compétitions nationales, suite aux agissements des barrabravas, groupes de supporters ultraviolents financés par les clubs eux-mêmes.

Auteur : Jamel Attal le 19 Mai 1998

 

Le juge Victor Perrota a déclenché une tempête en Argentine, où il a suspendu les tournois officiels organisés par la fédération locale, suite à la répétition d'incidents graves lors de rencontres de championnat. Les derniers en date ayant vu deux supporters de River Plate blessés par balles aux jambes, le magistrat - qui a reçu par la suite des menaces téléphoniques - a décidé que la suspension serait maintenue tant que la sécurité du public ne serait pas garantie. C'est une association civile, "Fair Play", qui a porté la plainte à l'origine de la procédure.

Depuis quelques années, le foot argentin compte ses morts et ses blessés graves dans les stades et aux alentours, accompagnant les agissements des "barrabravas", groupes de supporters fanatisés aux méthodes radicales: irruption dans les tribunes de bandes armées (revolvers et couteaux), coups de feu, attaques de train et dépouille des passagers... L'ironie terrible de l'histoire est que ces barrabravas sont quasiment professionalisées: leur financement est même assuré par les clubs et les joueurs pour "mettre de l'ambiance" dans les tribunes, par le biais d'argent liquide, de billets gratuits, de remboursements de frais... Ces sinistres prestataires de service semblent destinés à scier la branche sur lesquels leurs commanditaires sont assis.



Au Brésil voisin, les enfants des favelas déboulent en masse à la sortie du Maracana pour dévaliser les spectateurs. Il semble qu'en Amérique du Sud, le choc de l'argent et du football produise des phénomènes extrêmes, dont nous avons en Europe des formes plus discrètes mais non moins porteuses de violence sociale. Les événements argentins sont à rapprocher de la complaisance de certains clubs avec leurs franges de supporters extrémistes, tandis que les incidents de Rio rappellent une évolution bien connue de ce côté de l'Atlantique avec l'exclusion des spectateurs traditionnels au profit de sages consommateurs (voir les projets de la Juve qui veut déporter les supporters devant leur télé, ou la politique d'un club comme Manchester United qui renvoie les siens dans les pubs). La violence ne fait que se déplacer en même temps que le problème.
 

Ajoutons sans verser dans la parano sécuritaire que la Coupe du monde risque d'importer quelques barrabravas, les autorités argentines n'ayant pas trouvé de solution pour leur interdire le déplacement. Les revendeurs de billets au noir vont-ils se faire braquer?

Réactions

Aucune réaction