Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Paris sportifs : un match perdu d’avance

Une Balle dans le pied – Dopés par la crise et une communication agressive, les paris sportifs poursuivent leur croissance malgré les dégâts sanitaires et sociaux qu'ils provoquent. 

Auteur : Jérôme Latta le 11 Juin 2021

 

 

En début de mois, l'AS Saint-Étienne a présenté son nouveau sponsor maillot principal pour la saison prochaine, Zebet, opérateur de paris sportifs qui était déjà son partenaire. Les Verts rejoignent le Montpellier Hérault dans la catégorie des clubs de Ligue 1 présentant un bookmaker sur la face avant de leur tunique. L'information n'a pas suscité beaucoup d'émoi.

 

Peut-être parce que les sociétés de paris sportifs saturent déjà l'espace médiatique du football : publicités en haute rotation à l'occasion des matches et des émissions, parrainage de ces dernières, partenariats avec des journalistes sportifs et des influenceurs, activité intensive sur les réseaux sociaux, développement de « médias de marque », etc. Elles sont partout, et cette industrie déjà florissante a même bénéficié de la crise.

 

En 2020, malgré l'interruption des compétitions, le marché a en effet encore progressé, atteignant un record de 5,4 milliards de mises et 4,5 millions de comptes joueurs actifs – dont un million de nouveaux (+30 %). À la rentrée, la reprise des compétitions puis le deuxième confinement ont suscité un pic sans précédent, confirmant une croissance ininterrompue depuis la libéralisation de 2010. (…)

 

LIRE L'ARTICLE


 

Réactions

  • osvaldo piazzolla le 12/06/2021 à 12h34

    Merci Jérôme pour cet article salutaire. Si je peux me permettre d'ajouter quele chose et de convoquer un aspect qui est cher aux CdF, je crois que l'invasion de l'industrie du pari sportif est encore plus profonde . Puisqu'il est établi que l'incitation au pari est basée sur des incitations à réagir émotionnellement (en suscitant le pari envers son équipe préférée même si elle a aucune chance, comme un acte de soutien par exemple) plutôt que "rationnellement" (avec guillemets de rigueur pour la signification chargée de ce dernier terme), tout le storytelling des retransmissions de rencontres et des émissions grand public greffées (abondamment décrits ici) a évolué d'une description d'un sport vers une polémisation à outrance (et le VAR en est l'outil fidèle). Cette polémisation sert les intérêts du pari sportif jusque dans la définition même du spectacle télévisuel qu'est (devenu) le football. En bref, le maillon qui manque à l'article, je trouve, c'est que derrière la toute puissance de la télévision se cache la toute puissance d'un monstre encore pire. (mais par ailleurs, tu montres bien dans l'évolution du ciblage que ça ne leur suffit même plus : l'industrie du pari a d'autres terrtoires à conquérir)

  • Le Zouav le 12/06/2021 à 13h30
    En plus d'une présence très importante à la télé sur les créneaux qui vont bien, les sites de paris sportifs ont massivement investit les réseaux sociaux.

    Les têtes d'affiches télé/radio (Menes, Mathoux, Riolo, et d'autres), et beaucoup de "figures" de twitter sont adossé à une site de paris sportif, même un gars comme Roustan fait de la pub pour une de ces boites.

    Leur stratégies de débaucher des personnes qui avaient déjà une belle audience sur les RS (et donc les codes de ces réseaux) était clairement bonne.

    Autre médias, même constat : sur twitch (qui je le rappelle est propriété d'Amazon), on a aussi ce genre de partenariat, avec des streamers populaire qui font régulièrement du poker et/ou des paris.

    Comme précisé dans l'article, les jeunes sont particulièrement ciblés, et ca a l'air de très bien fonctionner.

  • Tonton Danijel le 13/06/2021 à 20h30
    Tiens, le JT de France 2 a consacré un reportage aux escrocs qui se font passer pour des champions du pronostic sportif (non, ils n'ont pas parlé de Pierre Ménès...). Ou comment persuader le pig... le client que le pari n'a rien d'aléatoire, alors que c'est sa définition.

  • Gloup le 21/06/2021 à 16h21
    Ajoutez à ce phénomène, les pubs pour se faire livrer de la bouffe en permanence, et après la légalisation du cannabis, des spots pour se détendre devant un bon match de foot entre potes... et hop, un beau pack abrutissant vendu avec ton abonnement TV payant... ne pas se laisser déborder va devenir une discipline à part entière.

Bonjour, le site souhaite utliser des cookies à des fins marketing.