En vous connectant, vous certifiez n'avoir jamais trompé votre club favori. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Dans le haut du panier

NBA, Pro A, EuroLigue : l'important, c'est les (paniers à) 3 points.


  • Tricky le 17/06/2022 à 12h04
    Dans la série schadefreunde, tu as Klay qui s'en prend à Jarren Jackson Jr. (en le traitant de clochard) parce que celui-ci avait fait le malin après une victoire en demi-finale de conf.

    Et Steph qui fait le signe du zero en echo à la prédiction des analystes ESPN sur le nombre de titres qu'il allait pouvoir remporter :
    lien

  • Özil paradisiaque le 17/06/2022 à 14h43
    Je ne suis pas trop fan des petits retours en arrière pour se rappeler qu'intel à dit que ça marcherait pas etc.
    La revanche est un puissant moteur mais ce n'est pas le plus beau.

    D'abord : Bravo les Warriors!
    C'est pas facile d'être champion NBA : eux ils sortent de 2 saisons à vide suite à une finale perdue sur double blessures graves et ils reviennent au complet (dans leur version de base, j'y reviens après) et ils vont au bout.
    Clap clap clap.

    L'émotion de Curry est vraiment belle à voir et représente justement la valeur du cheminement.
    Quel joueur, quel talent, quelle mentalité. Et pas du tout dans la même veine que d'autres mais c'est un sacré leader.

    Ce noyau Curry/Klay/Draymond/kerr marque définitivement la NBA et ce titre valide ce noyau et cette équipe.
    Il y a eu, à juste titre, énormément de bruit autour de l'arrivée de KD et des 2 titres qui ont suivi. Ce 4ème titre il montre que ces Warriors ils ont gagné avant KD, ils ont gagné après KD et qu'au final ils n'ont (n'avaient) pas besoin de lui pour gagner.
    A l'inverse, KD sans ces Warriors... ... ...

    Gros succès pour "l'organisation" comme ils disent là-bas, qui, avec un peu de retard, à réussi le déménagement à SF et surtout a réussi une gestion incroyable de la "saison à vide" en tankant et en sachant réajuster l'effectif derrière.
    Petit bémol quand même : ça n'a pas trop de sens de parler de "titre à crédit" (comme l'OM 2010) mais quand même la masse salariale explosée, c'est pas trop dans le ton des championnats américains qui se veulent égalitaire. Economiquement les revenus générés sont là et permettent largement de financer la luxury tax mais dans l'équité sportive, ça penche vers le foot à l'européenne.

  • Özil paradisiaque le 17/06/2022 à 14h59
    Puisqu'il y a un gagnant, il y a 29 perdants, mais un seul en Finale et donc ce sont les Celtics.

    Evidemment si on avait dit en janvier que Boston irait juqsu'à un game 6 des Finals, tout le monde aurait signé des 2 mains.
    Evidemment on peut se dire que l'effectif est jeune, qu'il y a de l'avenir.

    Mais on peut aussi se dire qu'on ne sait pas quand le train repasse et dans ces Finals, les Cs ont eu leur chance, avait le niveau ou en tout cas pas loin de ces Warriors qui n'étaient pas injouable (comme ceux de 2017 et 2018). Et donc il y a de gros regrets notamment sur les matchs 4 et 5.

    Après j'avais donné mon sentiment hier soir avant le match et je pense que l'on a vu les mêmes limites notamment offensives.
    En vrai défensivement Boston a bien limité les Warriors qui n'ont jamais scorés plus de 107 points. Mais de l'autre côté du terrain ça a été beaucoup plus compliqué (et encore il y a le 4ème quart du match 1 qui fausse les moyennes). Ca s'est vu fort sur 2 points : l'efficacité au shoot de Tatum et les pertes de balles.
    Pour Tatum une fois qu'il aura remis son épaule en place ça ira mieux et il a quand même fait de sacré playoffs (pas parfait loin de là mais quand même sans lui ça s'arrête en demie au match 6).
    Pour les pertes de balles : il y a eu un choix qui a été fait d'avoir Smart en tant que meneur titulaire et ça a permis d'avoir Brown en 2, Tatum en 3 et d'être très bon défensivement ; ça a aussi mis Brown et Tatum dans des rôles de créateurs auquel ils n'avaient pas l'habitude jusque là. Et Smart n'était pas un meneur titulaire ou il jouait à côté d'un meneur jusqu'à récemment.
    A eux de revenir, de progresser.


    De ce que je vois dans les différents sports, les équipes qui gagnent ont tendance à re-gagner derrière et du coup ça rend assez cruciale la première victoire que les Celtics ont donc manqué. Je leur souhaite d'y arriver mais c'est sûr qu'il y avait une très belle opportunité et on ne sait pas de quoi l'avenir sera fait.


    Consolation : on sait qui est le vainqueur du Coty.

  • Tricky le 17/06/2022 à 15h25
    'Gros succès pour "l'organisation" comme ils disent là-bas, qui, avec un peu de retard, à réussi le déménagement à SF et surtout a réussi une gestion incroyable de la "saison à vide" en tankant et en sachant réajuster l'effectif derrière.
    Petit bémol quand même : ça n'a pas trop de sens de parler de "titre à crédit" (comme l'OM 2010) mais quand même la masse salariale explosée, c'est pas trop dans le ton des championnats américains qui se veulent égalitaire. Economiquement les revenus générés sont là et permettent largement de financer la luxury tax mais dans l'équité sportive, ça penche vers le foot à l'européenne.'

    --------------
    Avec trois bémols au bémol :
    1. De fait, ils avaient la même LT l'an dernier où ils se sont fait sortir aux play-ins et à peu près pareil l'année d'avant où ils ont fini à 15/50
    2. Je crois à l'inverse que c'est une tendance de plus en plus marquée dans les championnats US (voir aussi : les Rams). Plus que les chiffres de la LT (qui sont accru par la notion d'offense répétée), c'est la table des salaires qu'il n'est pas inintéressant de regarder. Et on s'aperçoit que les Dubs n'ont pas une payroll drastiquement différente d'autres (coucou les Nets, et les Clippers vont commencer à être amusants aussi, même Utah). Bref, course aux armements, et république des joueurs. Inversement, les pinces semblent toujours plafonner (hello les Suns).
    3. Au moins, ça se joue sur des joueurs nourris à la maison ou réhabilités contre toute attente. Hormis les 3, Wiggins s'est fait moquer par tout le monde, Poole était le plus mauvais shooter de toute la NBA, plus personne ne voulait d'Otto, GP2 a arrêté de se faire couper à 28 ans, Looney était perdu pour le sport de haut niveau, etc. C'est pas LA ici.

  • Tricky le 17/06/2022 à 15h27
    Tatum a 24 ans, Jaylen 25, Robert freaking Williams the Third 24.
    Et leur défense est de l'art à l'état pur.
    Je ne suis pas très inquiet.

  • Lucho Gonzealaise le 17/06/2022 à 15h34
    C'est aussi ce qu'on pouvait imaginer du Thunder il y a 10 ans...

  • Özil paradisiaque le 17/06/2022 à 16h29
    Ca dépend inquiet pour quoi : si c'est pour que Boston soit une bonne équipe de l'Est et fasse des demis et/ou finales de conférence : moi non plus je ne suis pas trop inquiet.
    Si c'est pour être un vrai prétendant (j'ai évité l'anglicisme de justesse) qui va au bout je ne sais pas.

    Robert Freaking Williams oui mais souvent Robert Injuried Williams.
    L'option ça a été d'avoir Smart et Tatum en porteur de balle : est-ce que vraiment ils sont équipés pour arriver à faire ça et être champion : honnêtement je ne sais pas.

    Pas contre Jaylen Brown : il a été le meilleur Celtics des Finals, c'est vraiment un cadeau que de l'avoir. (attention aux blessures aussi).

  • DansonsLaBostella le 17/06/2022 à 17h23
    Les pertes de balle et les points concédés suite aux mêmes ont fini par les tuer en finale. Ca et la défense intérieure des Dubs (mazette Draymond et Wiggins...et même Klay sur certaines séquences). Jaylen est fantastique mais c'est une turn-over machine, avec autants de ballons perdus que de passes décisives en carrière. Stat hallucinante pour un swingman d'ailleurs.

    Et ni Smart ni White ne sont des manieurs de ballon juste moyens.

    En fait il leur faut Draymond Green pour initier l'attaque aux Celts (franchement le profil parfait je suis sérieux)...ou un meneur classique, même pas une star. Un trade de White pour Devonte Graham tricard aux Pels, bon passeur et capable de scorer même avec des pourcentages assez suspects me semblerait rendre service par exemple, ils ont tout le reste sinon.

  • Jean-Huileux de Gluten le 17/06/2022 à 20h09
    Et bien j'ai réussi à ne pas me spoiler et à regarder ce match en revenant du boulot. J'ai apprécié, de belles finales malgré les contre-perf successives de plusieurs joueurs. En premier lieu Tatum hier soir, bien sûr. Ça va faire mal au cerveau parce qu'on sent bien qu'il n'avait pas non plus besoin de sortir un match de mammouth pour garder les Celtics dans le match, juste d'être au niveau de certains de ses coéquipiers.

    Bravo aux Warriors, ce sont de beaux champions.

  • lyes le 17/06/2022 à 20h55
    Comme toi j'ai réussi à éviter le spoiler au boulot et à ne pas me servir de mon smartphone quasiment aujourd'hui, tout à l'heure je m'installe pour regarder mon enregistrement et la pendant que la box mouline, réflexe conditionné à la con j'ouvre twitter sans y penser. Premier tweet en image Curry avec le trophée de MVP. Je peux m'en vouloir qu'à moi-même.

    Des finales globalement imprévisibles et ce game 6 était dans la même veine. On attendait une énorme pression verte mais ça a vite fait pschittt avec un run de 21 points historique des warriors. Prendre 21 pions d'affilée à domicile en finale NBA dans un match couperet forcément ça casse un peu les espérances de bague.
    Un Klay Thompson horrible en Game 6. Un Draymon retrouvé et plus utile que jamais. Robert Williams et Al Horford en leaders des C's. Tatum qui redescend sur terre. Et Curry intenable, indéfendable.

    Je n'étais vraiment pas emballé par cette affiche, aucune émotion pour aucune des deux équipes mais j'ai adoré la guerre de tranchée, la série la plus intense physiquement et défensivement de l'année à eu lieue en finale. En dehors des 3pts il y a eu tellement de séquences très 90's.
    Une clé de cette finale est d'ailleurs l'incroyable perf défensive de Wiggins sur Tatum. On peut critiquer Tatum évidemment qui s'est auto-proclamé descendant de Kobe mais sur ce game 6 il n'a jamais eu le moindre moment de liberté. Complètement cuit à l'étouffée.

    J'avais émis des doutes sur Derrick White et il m'a encore paru tellement faible et inadapté à ce niveau d'exigence. Dommage il a l'air sympa.

    Bref. Incroyable de RE-devenir champion après deux saisons de pure galère, ça n'arrive pas si souvent dans le sport en général. Les previews de début d'année les voyait en finale de conf au mieux. Curry accède au statut de légende intouchable. 4 bagues dont celle-ci en patron, 1 mvp des finales indiscutable, 2 mvps de saisons régulière. Le record de 3pts all-time. On rentre dans un petit cercle de fuoriclasse la. Ca cogne fort fort à un top 10 all-time individuel.

Bonjour, le site souhaite utliser des cookies à des fins marketing.