Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Etoiles et toiles

Non, ce n’est pas un forum sur le PSG, même si le titre aurait sans doute convenu, mais bien sur le cinéma, pour parler de tout ce qui touche de près ou de loin au septième art.

  • lyes le 15/11/2023 à 21h49
    Pour rebondir sur les films Netflix je trouve que Okja est tout à fait correcte même si c'est faible dans la filmo de Bong Joon-Ho ça reste de très bonne facture. Ça a bien marché sur moi et comme dugamaniac ça m'a fait questionner le fait de manger de la viande (pas très longtemps hein).
    Sinon Mank j'ai beaucoup aimé aussi, j'ai trouvé l'approche plutôt bien foutue, le noir et blanc classieux et un paquet de punchlines bien cyniques qui fonctionnent bien pour moi.

    The Irishman est un bon film mais quelque chose me gène, je suis presque embarrassé de ne pas adorer au vu du casting et du sujet. Je crois que les effets numériques de rajeunissement m'ont mis mal à l'aise, ça donne l'impression de quelque chose de superficiel sur toute la première partie.

  • rockitrOM le 15/11/2023 à 22h09
    Mais oui, Marriage Story est vraiment à voir. Comme toi j'avais adoré l'introduction. Un duo Adam Driver / Scarlett Johansson est un sacré atout. Le film évoque tout en délicatesse et en équilibre le divorce d'un couple.

    En Netflixerie, j'avais beaucoup aimé Blonde aussi, un biopic percutant sur Marylin Monroe, côté sombre. ça fait quoi d'être Marilyn Monroe? une vraie performance de l'actrice Ana de Armas.

    Pour ces deux films, je n'ai pas senti le cahier des charges Netflix, loin de là (et pourtant, je ne vois que trop bien ce qu'est ce cahier des charges...)

  • magnus le 15/11/2023 à 22h23
    La scène où De Niro traîne le commerçant dehors pour le tabasser dans la rue est ridicule, le rajeunissement a des limites. Et les faux yeux clairs de De Niro, à quoi bon?

  • Tonton Danijel le 16/11/2023 à 08h47
    Vu aussi "Killers of the flower moon".

    Alors déjà je remercie Martin d'avoir consacré un film à ce massacre oublié (surtout de ce côté de l'Atlantique) et le cinéma peut aussi servir à ce devoir de mémoire.

    Mais je rejoins l'avis de Moravcik: qu'est ce que c'est (inutilement) long.

    SPOILER Killers of the flower moon

    Le plus gênant étant la romance entre Di Caprio et Gladstone, on se demande devant ce romantisme si quand même ils sont pas un peu cons, entre Léo qui laisse sa femme partir à Washington, celle-ci qui reçoit ses injections sans se poser trop de question - enfin, si, elle refuse d'être soignée par quiconque d'autres que son mari. Alors c'est certes là aussi la vérité, mais Martin aurait sans doute gagné en présentant des personnages plus tranchés.

  • Red Tsar le 16/11/2023 à 08h59
    Me voilà contraint de dire un mot en défense de Martin.
    D'accord, ce n'est pas son meilleur film. Mais ça reste quand même du grand cinéma.
    La mise en scène et la réalisation, c'est du haut niveau. Scorsese arrive à susciter toute une gamme d'émotions au fil du film. Il arrive aussi à jouer dans tous les registres en termes de rythme. J'ai également trouvé le jeu d'acteurs très bon. Di Caprio a levé mes doutes. De Niro est redevenu crédible.
    Est-ce que c'est trop long ? : probablement, surtout sur la fin. Mais j'ai trouvé que, finalement, la séance avait assez vite passé. Je n'ai pas eu un sentiment profond d'ennui au fond de mon siège. A la limite, je regrette presque le traitement trop rapide de l'enquête. Mais le fait que ce soit si facile montre aussi à quel point on aurait pu « éviter ça » (je n'en dis pas plus), avec un minimum de volonté.

  • Classico le 16/11/2023 à 09h18
    Je ne parviens pas à voir The Irishman non plus, alors que je suis un immense fan du Scorsese mafieux, et que la première heure du film, que j'ai vue, est objectivement de très bonne facture. Mais je crains qu'on doive admettre que Scorsese vieillit. C'est trop long : Killers of the flower moon et The Irishman auraient duré une heure de moins chez le Scorsese d'il y a encore 10 ans, avec beaucoup plus de rythme et des choix forts. Il y a lenteur et lenteur : celle de Gangs of New York était vaguement ennuyeuse et engourdissante mais se recourbait sur elle-même et nous mettait au défi de la percer ; la lenteur des derniers films est agaçante et superflue. Et si encore, dans Killers, elle reste très supportable du fait de la fraîcheur et de l'originalité du sujet traité, dans la production Netflix, du fait du fameux casting de grands anciens artificiellement rajeunis et du sujet plusieurs fois (mieux) traité chez le réalisateur, elle est franchement désagréable et ne fait signe que vers la vieillesse du réalisateur, qui est le vrai sujet du film, au détriment de l'histoire censée être racontée. Certains critiques s'en sont émus et y ont donc vu un chef-d'œuvre méta sur l'âge, ce que je peux tout à fait comprendre. Pour moi je déteste dire ça comme ça mais ce qui prédomine, c'est une désagréable odeur de vieux. J'ai peut-être trop peur de vieillir pour trouver ça enthousiasmant !

  • Red Tsar le 16/11/2023 à 19h39
    Je partage l'essentiel de ton propos.
    Comme je l'ai écrit, je ne prétends pas que ce film est un chef d'œuvre. Mais je voulais apporter quelques éléments pour l'autre plateau de la balance et équilibrer un peu le flot des critiques. Et il me semble un peu dommage d'autant insister sur le côté « trop long » du film.
    Même si ce film est en retrait dans la filmographie de Scorsese, ça reste un Scorsese, avec sa patte, son regard, et je lui sais gré de continuer à réaliser des films « fresques », ambitieux et amples.

    Sinon, Simple comme Sylvain, dans un tout autre genre, est un « petit » film réussi, avec une réalisation très maline.

  • Pascal Amateur le 18/11/2023 à 00h08
    Vu le dernier Miyazaki, dont je ressors un peu circonspect. Mais pour avoir lu vos messages à propos dudit film, je voulais indiquer que, pour moi, eh bien ce film semble en partie n'être pas du Miyazaki. Ma fille aînée, que j'ai bercée à ces Ghibli, en est ressortie avec la même impression. Y a comme du gloubiboulga venu d'ailleurs.

  • J'ai remis tout l'allant le 18/11/2023 à 11h35
    Vu 'Anon' suite à vos recommandations.

    Andrew Niccol + Clive Owen = Black Mirror au carré

    Que demande le peuple ? Amanda Seyfried ? Allez, zou, c'est cadeau, cerise sur le gâteau !

    De facture somme toute classique, c'est effectivement un bon divertissement, dans le haut du panier des productions Netflix, même si la résolution de l'intrigue est traitée manu militari de manière assez brouillonne.

    Vu également sur Netflix 'Nouveaux riches' : belle petite surprise, dejantée, bourrée d'humour et d'énergie, ça fait du bien au cinéma français !

  • lyes le 19/11/2023 à 18h47
    Vu le dernier Fincher sur Netflix et c'est une grande déception. Un film de vengance sans âme et narrativement loupé. Techniquement c'est superbe, le sound design, l'attention aux détails à l'image etc... ce qui rend d'autant plus énervante la voix-off qui nous explique TOUT tout le temps. Paradoxal au vu du personnage principal qui est la discrétion même. La scène d'introduction est symbolique à souhait: contexte intriguant, visuel immersif et... narration déclamée alors même qu'on ne connait pas encore le personnage, ses enjeux, sa personnalité.
    Difficile d'avoir de l'empathie pour sa vengeance personnelle ou sa compagne. Sa quête découpée en chapitres donne une impression de niveaux de jeu-video. Sans âme et lassant.

    Tout le film on ressent d'avantage le scénariste derrière son clavier qu'un tueur viscéralement à l'œuvre. Une sorte du pire d'un épisode de Dexter.

    Fassbender ne peut pas faire bien plus avec ce matériau. Les quelques personnages secondaires sont au niveau mais l'ensemble manque cruellement de cinoche pure et dure.
    Si j'ai envie de ce genre d'histoire narrativement en auto-pilote je lis un bouquin ou je joue à Hitman.

    Un essai bien manqué en ce qui me concerne, aucune subtilité, aucune émotion. Une fin sans aucun climax, fade à l'image du scénario.

    J'ai revu Sympathy for Lady vengeance de Park Chan-Wook hier, la version director's cut avec l'image qui se désature au fil du film pour finir sur un noir et blanc pur. La construction de la vengance, du plan, la narration globale m'a semblée un chef doeuvre en comparaison.