Seuls 36% des internautes parviennent à saisir leur e-mail / password du premier coup. En feras-tu partie ? Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Etoiles et toiles

Non, ce n’est pas un forum sur le PSG, même si le titre aurait sans doute convenu, mais bien sur le cinéma, pour parler de tout ce qui touche de près ou de loin au septième art.

  • Luis Caroll le 19/11/2023 à 20h24
    On ne parle jamais assez de l'importance des contraintes dans la création.
    Avant, la pellicule coûtait cher, donc les films étaient plus courts, non pas parce que les réalisateurs le voulaient, mais parce qu'ils y étaient obligés. Depuis que ça ne coûte rien, tous les films sont trop longs.
    Tout comme les meilleurs films de monstres ne montrent pas les monstres non pas parce que ça fonctionnait mieux, mais parce que les effets spéciaux n'étaient pas au niveau (les mêmes réals ont montré les monstres dès qu'ils ont pu).

  • Milan de solitude le 19/11/2023 à 20h30
    Je suis très dubitatif. C'est plutôt depuis qu'on peut mettre en pause quand on veut pour aller pisser.

  • Pascal Amateur le 19/11/2023 à 20h32
    Et quand le monstre fait peur, on y va drôlement souvent !

  • lyes le 19/11/2023 à 21h53
    Pourtant la durée etait plus élevée en moyenne dans les années 70 non ?

  • Aristofan le 19/11/2023 à 21h55
    Je ne pense pas que le Scorsese d'il y a dix ou vingt ans aurait fait différemment. Il a toujours été insupportablement bavard… sauf que jusqu'à il y a peu, il y avait encore des producteurs qui veillaient aux délires de leurs cinéastes.
    Pour Netflix, Scorsese est une caution auteuriste, ca ne leur coûte rien de laisser libre cours au gras romanesque, tant que tu lances le film.

    Je me souviens d'un entretien avec Harvey Weinstein (sans commentaire) qui avait je crois produit Gangs of New York.
    On lui avait reproché d'avoir forcé Scorsese à couper plus d'une heure du film, il avait simplement répondu qu'il mettait n'importe qui au défi de regarder la version longue jusqu'au bout.

  • Luis Caroll le 19/11/2023 à 22h21
    Je sais pas pour les années 70 mais sur les blockbusters je sens bien les 30 min de plus en moyenne depuis les années 80
    lien

    A partir des années 2000 les films de moins de 100 minutes disparaissent quasiment, et quand je regarde les plus gros films de 2023 la tendance se confirme, il n'y a plus que les films pour enfants qui ont des durées réduites.

  • Bale de jour le 20/11/2023 à 00h22
    Étrange exemple. Uns version longue de Gangs aurait certainement été fascinante. Et le boulot de Weinstein en tant que producteur (au delà de tout le beurk du personnage) est globalement assez meh. Sauf si tu kiffes Shakespeare in love, son crowning achievement?

  • Aristofan le 20/11/2023 à 00h35
    Fascinante ? Je me serais contenté d'une version encore raccourcie, tant l'ensemble est kitsch, démonstratif et plombé par le cabotinage habituel de Daniel Day Lewis.

    On ne va certainement pas défendre le personnage abject qu'est Weinstein, mais sur son travail de producteur : n'a-t'il pas produit le parfait Pulp Fiction ?

  • Bale de jour le 20/11/2023 à 01h17
    Comme tant d'autres films qui ne marchent pas vraiment, Gangs n'aurait absolument pas bénéficié d'être raccourci mais bien au contraire de s'étirer, d'en montrer plus. Le montage est raté, mais pas parce qu'il est trop long, c'est bien l'inverse.

    Quant à Pulp Fiction, il a été produit par Lawrence Bender (comme tous les meilleurs Tarantino, pour moi), Weinstein était producteur exécutif. Je suggère de regarder la liste de films produits par Weinstein pour se faire un avis sur son travail de producteur, ou mieux - de lire le super Down and dirty pictures qui recontextualise pas mal tout ça.

  • Jah fête et aime dorer Anne le 20/11/2023 à 04h07
    Pour dire que les films s'allongent, déjà, il faudrait préciser lesquels.
    Car par exemple, j'ai l'impression que les blockbusters bollywoodiens ne sont plus tout à fait aussi longs qu'il y a trente ans, et aujourd'hui en France plusieurs comédies sortent en durant 1h20min générique compris voire moins, alors qu'il n'y a pas si longtemps un film de moins de 1h30min n'aurait pas été acceptable.
    Et il faudrait aussi préciser par rapport à quand, parce que les films d'antan (notamment muets) qui duraient des plombes, y'en avaient un paquet, et à toutes les époques (Metropolis, Autant en emporte le vent, Il était une fois en Amérique, La Condition de l'Homme, La Commune, etc.)

    Je suis d'accord pour dire que la contrainte influe sur la manière de filmer. Mais inclure le prix de la pellicule dedans et en conclure que c'est parce qu'on est passé au numérique que les films s'allongent me semble erroné.

    Déjà, le prix de la pellicule, ça ne compte réellement que si tu fais ton film avec trois francs six sous, genre tu ne peux te permettre que deux prises par plan, par exemple La Nuit des Morts-Vivants tourné par Romero en mode commando pour un budget de 100.000 dollars, ou Who's That Knocking at My Door, le premier Scorsese, au budget de 75.000 dollars et tourné sur trois ans quand Scorsese dégotait de quoi tourner ici et là, ou alors un film Nouvelle Vague fauché français.
    Car le prix de la pellicule, c'est peanuts par rapport aux autres frais de tournage. Tu veux rajouter 12min à ton film et pour cela tu as besoin de deux jours de tournage de plus ? Ben la mise à disposition des lieux, les salaires de l'équipe, tous les frais de fonctionnement, etc. ce sera largement plus important que le prix de la pellicule. Scorsese, son deuxième film, c'est un petit budget de 600.000$, ce n'est plus le prix de la pellicule le facteur limitant.
    D'ailleurs, la durée des films reste globalement la même des années 60 à 2000 alors que sur la même période le prix de la pellicule diminue. Que cela coûte moins cher n'a pas encouragé une hausse de la durée des films.

    Sur les blockbusters hollywoodiens qui, comme le souligne le lien posté plus haut, voient leur durée augmenter, je pense que c'est dû à deux facteurs : Titanic et les séries.
    Titanic a montré aux producteurs que l'on pouvait faire un carton absolu avec un film qui durait 3h15min et a donc levé les réticences qu'avaient certains qui n'avaient pas confiance envers le public.
    Et l'écriture et la consommation des séries a changé la donne. Les gens peuvent regarder plusieurs épisodes d'affilée et donc les longues durées ne leur font plus peur. Et la durée des séries a permis de tout montrer, tout expliquer. Et il y a cette tendance qui se transmet aux films aussi de tout montrer, tout expliquer (et qui à mon avis fait preuve de manque de confiance envers le public), au point que les films se sérifient et se spin-offisent. On n'hésite plus aujourd'hui à annoncer des films en plusieurs parties, on n'hésite plus à sortir un film supplémentaire sur tel élément secondaire d'un autre film.
    Après, sur les blockbusters américains qui durent plus longtemps, je pense qu'il y a aussi une raison pécuniaire : en donner pour leur argent au public. Ah ben oui, si tu vas au cinéma deux fois par an et que tu paies 20$ la place, tu feras un peu la gueule si ton dure aussi longtemps qu'un de Dupieux, alors qu'avec 2h50min de film, ton argent a été rentabilisé. D'ailleurs, pour les films les plus courts, notamment les collections de courts-métrages pour tout petits qui durent 40~50min, les cinémas en France font souvent payer les places moins cher.

    Bref, c'est plutôt un choix qui dicte la longue durée de certains films, et non pas l'absence de contraintes posées par la pellicule.
    On peut notamment penser à plusieurs films d'antan sabrés au montage : les producteurs/réalisateurs/auteurs/etc. n'avaient pas empêché le tournage pour économiser de l'argent, mais avaient réduit la durée du film au montage car ils ne voulaient pas que le film dure trop longtemps. On peut par exemple penser au Criminel d'Orson Welles où, à rebours des souhaits du réalisateur, le monteur Nims coupa tout ce qui n'avançait pas immédiatement l'action, ou à Apocalypse Now, où initialement l'équivalent de 50min de film n'avait pas été introduit. M'enfin, je dis d'antan, mais pour le Transperceneige, sorti en 2014, Weinstein, distributeur du film aux USA, voulait sortir le film localement en l'amputant de 25min. C'est devant les réactions négatives (avec notamment certains acteurs qui appellent publiquement à ne pas voir la version américaine mais celle internationale) qu'il fit machine arrière.
    Et puis on peut rappeler que certains aujourd'hui encore tournent en pellicule et cela ne les empêche pas de faire des films longs (Oppenheimer est tournée en pellicule 65mm et dure trois heures).



    Ah, au fait, y'en a qui en 2018, à partir de la base de données d'IMDB, avaient fait une étude sur la durée moyenne des films depuis 1931, en étudiant de plus certains sous-cas (films les plus populaires notamment), étude que vous pouvez trouver ici : lien .
    Leur conclusion ? La durée des films augmente de 1930 à 1960 puis est stable (avec le bémol qu'au moment de l'étude, en 2018, un début de hausse se dessinait mais ils ne pouvaient pas conclure quant à l'évolution future). Un autre point intéressant de l'étude est la standardisation des durées des films. A partir des années 50 la durée devient assez standard, mais celle-ci l'est de moins en moins à partir de 2010.