Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de nous y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un de ces quatre matins!

  • Pascal Amateur le 30/11/2023 à 09h50
    Les morts... et ceux qui tuent. (Encore que, ça peut en faire frissonner certains de plaisir.)

  • Tonton Danijel le 30/11/2023 à 09h51
    C'est un vrai scandale, ces criminels qui sont infoutus de remplir le bon formulaire CERFA.

  • valdo le 30/11/2023 à 09h55
    Ton post me semble assez caricatural.
    Je ne sais pas quelles sont tes sources mais affirmer par deux fois que toutes les féministes israéliennes relèvent un manque de soutien est à minima exagéré.
    En profiter pour faire le "procès" du mouvement féministe en France (comme si toutes les associations avaient le même positionnement - cf les autres retours) et de l'intersectionnalité me semblent également problématique. Quand on sait tout le travail mené en France et ailleurs par ces même associations (et pour 95% de ces assos, leurs soutiens inconditionnels aux victimes), décréter qu'elles sont indifférentes au sort des femmes israéliennes (elles aussi caricaturées dans ton post - elles sont toutes riches ?) me laisse perplexe.

    Après, que tu ais des contacts avec des féministes qui aimeraient être plus largement soutenues, je le comprends parfaitement. Le manque de soutien, de relais d'information, de parole politique, de décisions est un reproche réel et récurrent, en France comme dans le monde. Tu dois pouvoir trouver près de chez toi un grand nombre d'associations féministes qui soutiennent et portent assistance aux femmes. A mon sens, leur travail mérite mieux que ton retour lapidaire.

  • José-Mickaël le 30/11/2023 à 10h00
    Lorsqu'on parle de la crainte d'un génocide (et non d'un génocide tout court), le mot est-il inapproprié ?

    Je me souviens qu'un dirigeant israélien avait dit récemment (peut-être Netanyahou ?) qu'il n'existe pas de peuple palestinien. Ça plus les bombardements aveugles, je comprends qu'on craigne un génocide d'une partie des Gazaouis. (J'ai plutôt l'impression qu'Israël cherche à chasser les Gazaouis, pas à les éradiquer, mais vu qu'ils n'ont aucun autre endroit où aller...)

  • lyonnais le 30/11/2023 à 10h37
    Je ne parlais pas de la France particulièrement.

    Même si des tensions sont apparues le 25 Novembre lors de la manifestation parisienne. Et que si NousToutes a bien évoqué les crimes sexuels du Hamas, ça semble l'avoir été pour se défendre de ces attaques suite à la manifestation alors que le premier message un mois plus tôt n' évoquait que le cas spécifique des femmes gazaouis sous les bombes, le reste étant très général.

    Idem du côté de l'ONU pour les femmes.

    Mais il y a dans la presse de nombreux appels à la prise en compte de ce crime au niveau de ce qu'il devrait être et témoigner d'un sentiment d'abandon. Je m'en fait l'écho. Il me paraît difficile de balayer ça d'un revers de main.

  • Pascal Amateur le 30/11/2023 à 10h47
    Cela me fait penser à Léon Blum qui se revendiquait, dans cet ordre, "Français, socialiste et juif" — avant qu'on lui fît remarquer que son peuple lisait de droite à gauche. Il n'y aurait rien d'étonnant qu'à notre époque d'essentialisation, on résume quiconque à un seul trait distinctif. D'où la question contemporaine : peut-on être femme et juive ? Le "juif" est créé comme une catégorie, bien davantage que le "palestinien(ne)" (qu'est-ce ? Comment le-la définit-on, sinon comme la victime de l'oppression juive ? La tragédie est là, d'une Palestine que personne ne défend, globalement, en dehors des moments de massacre).

  • AS Roma Gricole le 30/11/2023 à 10h49
    De mon point de vue, l'utilisation de l'expression "génocide" n'est pas appropriée.

    Il n'y a pas besoin d'avoir une volonté génocidaire pour faire n'importe quoi. J'ai l'impression qu'on a vraiment oublié ce que c'est que la guerre, et à quel point c'est dégueulasse.

    A moins de considérer que toute guerre est un génocide, mais ca deviendrait un peu excessif.

    (Et bien sûr, je trouve aussi tout à fait inapproprié le qualificatif de nazi dont on affuble ceux qui usent de terrorisme. A employer les mots à tort et à travers, on les vide de leur substance)

  • rockitrOM le 30/11/2023 à 10h57
    ces échanges me font penser au collectif "Collages Féministes Juives", issu des "Colleuses" (mouvement féministe qui placarde des slogans qui interpellent sur les murs de nos villes, et que j'apprécie beaucoup)
    lien
    Dans un "les pieds sur Terre" (France Q) elles racontent la génèse de ce collectif, la perception de leur mouvement au sein des cercles féministes, et la perception des riverains.
    lien

    ya même un article dans "Times for Israël"
    lien

  • blafafoire le 30/11/2023 à 11h03
    "Il n'y a pas besoin d'avoir une volonté génocidaire pour faire n'importe quoi. J'ai l'impression qu'on a vraiment oublié ce que c'est que la guerre, et à quel point c'est dégueulasse."

    Oui, et d'ailleurs comme le dit Tal Bruttmann, on fait ça depuis l'Antiquité, donc bon...

  • Seb#54 le 30/11/2023 à 11h19
    lien

    Quote : Selon l'avocat d'Anticor, "il y a bien un conflit d'intérêts, une prise illégale d'intérêts, mais pour que l'infraction soit complètement constituée, il faut l'élément intentionnel, la connaissance que le prévenu a de l'infraction qu'il commet, l'intentionnalité". Jérôme Karsenti tacle ainsi la logique de la Cour de justice de la République : "Elle nous dit que Eric Dupond-Moretti, avec l'expérience, le savoir qu'il a, le poste qu'il occupait, n'avait pas conscience de commettre l'infraction". Face à ce raisonnement, l'avocat d'Anticor raconte que "du côté des parties civiles, nous étions totalement ébahis", puisque, assure-t-il, "la décision est en droit parfaitement immotivée".

    Jérôme Karsenti dénonce la "nature politique" de la Cour de justice de la République, avec "15 magistrats, dont 12 issus des rangs politiques, sénateurs et députés", à égalité, ce qui fait dire à l'avocat d'Anticor qu'"on ne peut pas lui faire confiance : vous aviez 3 députés et sénateurs de la majorité, 6 sénateurs de droite, qui régulièrement signent des amendements avec Eric Dupond-Moretti", souligne l'avocat de l'association Anticor.

    "Le conflit d'intérêts, c'est l'absolue crainte de l'homme politique et il y a donc une forme de compréhension assez large de ce que c'est que le conflit d'intérêts en se disant 'moi aussi je peux un jour en être la victime'", avance Jérôme Karsenti. Or, affirme l'avocat, "cette perception-là, cette incompréhension-là, a renvoyé une décision inacceptable pour la démocratie et qui envoie un très mauvais message, désastreux, au citoyen et qui fait que les puissants ou les misérables ne sont pas jugés de la même manière".