Si vous saisissez votre mot de passe PUIS votre e-mail, vous aurez la confirmation que ça n'a aucun effet particulier. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de nous y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un de ces quatre matins!

  • lemon le 03/03/2010 à 13h31
    atta', on ne m'a pas encore rétorqué que Tocqueville était un penseur dit "de droite".

    Ce ne sont donc que les préliminaires, là.

  • Roger Cénisse le 03/03/2010 à 13h35
    Troglodyt
    mercredi 3 mars 2010 - 12:34
    Roger Cénisse
    mercredi 3 mars 2010 - 12:18

    Oui, enfin c'est un peu ce que disent les loups et les lions. Pourtant, les chèvres et les antilopes ne sont pas spécialement d'accord.

    C'est l'un des fondements de nos démocraties modernes.
    ____

    Le discours en question vient de Benjamin Franklin, qu'on peut difficilement taxer d'être un antidémocrate, non ?

    Que l'Etat soit responsable de toutes ses fonctions régaliennes, au sujet desquelles, par le fait que nous sommes citoyens de cet état, nous sommes soumis, ne me pose pas de problème particulier. Ces fonctions sont censées garantir les libertés individuelles, ce sont leur but.
    Qu'au titre de ces mêmes fonctions on rogne lesdites libertés individuelles, ça m'embête beaucoup plus.

    Dire que de toute manière, on peut bien perdre un peu de vie privée, puisque si on a rien à se reprocher on s'en fiche bien un peu, ben non, je suis pas d'accord. Même si je n'ai rien à me reprocher.

  • Sir Sourire le 03/03/2010 à 13h38
    lemon
    mercredi 3 mars 2010 - 13:31

    atta', on ne m'a pas encore rétorqué que Tocqueville était un penseur dit "de droite".
    ---

    Ça irait très bien avec ta cuisine de social-traître.

  • Facile à shooter le 03/03/2010 à 13h44
    Roger, si l'Etat assume ses fonctions régaliennes, c'est que tu as déjà rogné sur tes libertés individuelles, et que tu as accepté le contrat social. Le débat actuel, de Big Brother et de PetitPrésident, c'est "jusqu'à quel point peut-il rogner ?", pas "est-ce qu'il peut le faire ?". La deuxième question, on l'a tranchée il y a 3 siècles, et toi même ne semble pas avoir de problème avec ça.

  • Et Micoud, c'est du poulet ? le 03/03/2010 à 13h52
    Pour parler concrétement, il me semble que ce phénomène d'inaction face à ces violences a plusieurs origines qui combinées donnent lieux à ces situations :

    - L'individualisme des personnes dans la société d'aujourd'hui et le fait de savoir (ou de penser, ce qui a la même conséquence) ne pas pouvoir compter sur la solidarité de la foule qui nous entoure,

    - Le sentiment d'impunité du fauteur de troubles qui peut se retourner contre celui qui s'oppose à lui (ou pense pouvoir le faire, ce qui revient de nouveau au même) combiné à l'absence d'une source d'autorité proche ayant les moyens d'intervenir efficacement,

    - Le fait que le fauteur de troubles n'ai rien (ou presque) à perdre (ou le pense)

    Pardonnez ma comparaison, mais imaginons une agression sur un terrain, la "victime" peut se rebeller, quand bien même il s'agisse de Valbuena contre Jan Koller, il sait pouvoir compter sur ses partenaires pour intervenir, il sait que ça n'ira probablement pas loin car chacun à gros à perdre à en venir aux mains, et il sait que l'arbitre est là pour remettre de l'ordre et arrêter le grabuge.

    Dans les tribunes si tu réagis, tu n'as pas la garantie que la foule te suive, chacun ayant un réflexe naturel de se protéger sans prendre part au conflit. Si ça devait tourner mal, tu sais que le mec en face a probablement pas grand-chose dans la caboche et que le phénomène de groupe lui laisse penser qu'il est tout puissant et qu'il ne risque rien, tu risques gros. En plus ce mec a en effet pas grand-chose à perdre, pour sortir les caméras de sécurité pour prononcer une IDS il faut sans doute plus qu'un échange de baffes en tribunes, et enfin il sait qu'il ne va pas se prendre un CRS sur le râble dans l'instant, difficile d'être atteint en plein cœur d'une tribune.

    C'est malheureux mais il y a plein de facteurs sur lesquels on ne peut rien faire (individualisme/manque de solidarité, autorité rapprochée impossible au cœur des tribunes, et la mentalité des mecs), par contre s'il faut multiplier les caméras et autre dispositifs de sécurité préventifs, au détriment de la vie privée comme on dit, que l'on s'en serve efficacement et durement et qu'on le fasse savoir, et bien je crois que dans ce genre de cas on a quand même bien plus à gagner qu'à perdre.

  • Et Micoud, c'est du poulet ? le 03/03/2010 à 13h55
    Et surtout je vois pas quel autre moyen est disponible pour lutter contre ça.

  • Edji le 03/03/2010 à 14h35
    animasana
    mercredi 3 mars 2010 - 13:07
    Tetsuo Shima
    mercredi 3 mars 2010 - 13:00

    En fait je comprends pas ta phrase. On ne doit pas faire d'héroïsme mais on doit se sentir coupable de ne pas en faire ?
    ---------
    Si je comprends bien Lemon, l'héroisme, c'est déjà intervenir quant il est trop tard, en somme.
    ----
    Ah oui, mais en même temps, lemon nous dit qu'il n'en a rien à carrer d'Auteuil, de Boulogne, des CRS et des IDS. Si sa forme d'intervention doit se résumer à une touchante confession dans le style "pardonnez-moi mes chers frères, j'ai péché", j'ai personnellement du mal à la trouver héroïque. Je trouve plutôt cette posture complaisante dans l'autoflagellation inconséquente.
    M'enfin bon, son discours est tout en nuances, plein d'émotion et gorgé de références littéraires et politiques, le mien d'un pragmatisme ridicule et versant dans l'incantation gratuite.
    Dont acte.

    (sinon, lemon, oublie la référence culinaire, si j'ai touché là un point sensible, je m'en excuse...c'était juste pour te montrer qu'il y avait un milliard de raisons de se sentir coupable pour le moindre de ses faits et gestes au regard du bordel ambiant, si la comparaison te paraît grotesque et inadaptée, je la retire toute honte bue [1] )

  • animasana le 03/03/2010 à 14h37
    Et Micoud, c'est du poulet ?
    mercredi 3 mars 2010 - 13:52

    - Le sentiment d'impunité du fauteur de troubles qui peut se retourner contre celui qui s'oppose à lui (ou pense pouvoir le faire, ce qui revient de nouveau au même) combiné à l'absence d'une source d'autorité proche ayant les moyens d'intervenir efficacement,
    -----------------------

    L'absence d'une source d'autorité proche, c'est aussi ce qui m'interroge. On a de plus en plus un gouvernement qui condamne dans ses jolis bureaux et promet des lois, et de moins en moins de monde pour les appliquer.
    Au final, j'ai l'impression que l'on crée de plus en plus de défiance vis à vis des autorités les plus proches, tout en déresponsabilisant le citoyen, en lui retirant tout rôle civique.

  • animasana le 03/03/2010 à 14h40
    Edji
    mercredi 3 mars 2010 - 14:35
    Si sa forme d'intervention doit se résumer à une touchante confession dans le style "pardonnez-moi mes chers frères, j'ai péché", j'ai personnellement du mal à la trouver héroïque.
    -----------
    Souhaite t il qu'elle le soit? (si l'on peut être héroïque derrière un clavier...)

  • lemon le 03/03/2010 à 14h41
    Ani, et c'est civique peut-être de parler de croute aux morilles alors qu'il y a des doubistes qui ne trouvent plus un seul coin à champignons dans leur région ?

    Je ne sais pas trop comment t'assumes ça.

Bonjour, le site souhaite utliser des cookies à des fins marketing.