Seuls 36% des internautes parviennent à saisir leur e-mail / password du premier coup. En feras-tu partie ? Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Gerland à la détente

Le fil de ceux qui l'ont fait 7 fois. Consécutivement.

  • Mik Mortsllak le 12/02/2024 à 22h17
    Après avoir rattrapé le match, assez surpris qu'il soit question de Lopes sur le premier but, le ballon est bien placé puisque Nordin n'est pas gêné à la réception du centre que Sylla a eu tout le temps d'ajuster tranquillement, à la suite d'une transversale elle aussi ajustée sereinement face à notre pressing inexistant. On a retrouvé sur cette action des problèmes vus à Marseille contre une défense à 5, pour un même résultat.
    Pas de pressing tout le long de la 1ère MT en alignant pourtant trois récupérateurs, mais presser voudrait aussi dire laisser des espaces et un 2 contre 2 à gérer pour nos centraux, ce qui peut vite être gênant.

    La 2ème MT avait un air de déjà-vu avec ses nombreux ballons égarés au milieu qui ont donné pas mal de munitions aux Pailladins, avec également quelques oublis sur CPA en bonus.
    Avec de meilleurs attaquants en face ou plus en confiance, ça aurait pu mal tourner au score comme contre Rennes.

    Non seulement Caqueret marque mais il est aussi à l'origine du corner avec une récupération puis un ballon de but donné à Cherki. Il est sûrement plus à sa place dans ce rôle sur corner.
    Le principal point positif c'est que l'on peut maintenant compter sur un meilleur banc, alors qu'avant le mercato il aurait fallu faire entrer Diawara ou Baldé pour renverser le score.
    C'était donc très bof dans le jeu, ce qui est aussi le risque quand on décide de faire autre chose que ce qui a marché lors des deux victoires précédentes, et aussi contre un adversaire qui jouait différemment.

  • Hyoga le 12/02/2024 à 23h38
    "En comparaison regardez Coupet, il prend un but, t'as l'impression qu'il passe de suite a autre chose en mode « ca va aller les gars »"

    C'est valable pour l'ensemble de l'équipe quand on compare les époques, donc pas certain que ça soit une caractéristique du gardien.
    C'était notamment un des points qu'avait peaufinés Houllier: savoir gérer les aléas d'un match (du genre Ajaccio ouvre le score, ça arrive, mais sur 90 minutes on va les tordre donc pas d'affolement on continue normalement).

  • Jean Cashew le 13/02/2024 à 02h32
    Oui mais ça part en premier du gardien, c'est lui qui va ramasser le ballon dans ses filets et qui est le boss de toute la defense c'est lui qui insuffle l'état d'esprit, je pense que les grosses paniques qu'on a connu en incombe en tres grande partie a lopes , mais pas que lui évidemment.
    L'attitude défaitiste rejaillit sur tout ces coéquipiers, a un moment on avait l'impression que la défaite et le manque de chatte était inexorable, c'était vraiment dur de voir l'équipe comme ça.

    Là clairement la donne a changé, le reste de l'équipe a un visage bien plus conquérant, je trouve qu'ils ont bien imprimé l'opération maintien où chaque victoire compte même arrachée comme ce week-end, d'où les moments d'exultations que certains trouvent exagéré, moi je trouve que ça montre a quel point la frustration et la peur ont été grande

  • Sens de la dérision le 13/02/2024 à 07h58
    Même si on pourrait tempérer le bilan de Sage parce qu'il y a deux équipes de N3 et N2, Houllier, au contraire de Sage, avait pour lui d'avoir une équipe qui tournait déjà pas mal.

    C'est un peu comme ces idiots qui pensaient que la saison était morte parce que personne ne s'était maintenu avec aussi peu de points !

  • LYon Indomptable le 13/02/2024 à 09h57
    Hello camarade !

    Tu plaisantes j'espère ?
    Quand les géants DCC, O'Brien et Matic se font tout trois bouffer simultanément à la Paillade, de la tête, dans 6m², par Nordin et son 1m69, c'est donc la faute à Lop'sh ? Tu as revu l'action ???
    Se serait bien d'éviter de réduire nos soucis à un joueur quand c'est un équilibre d'ensemble qui interroge, un degré de concentration indigne de professionnels.
    Ou alors les rhumatismes de ma grand-mère, faut plus que je cherche, c'est la faute à Lop'sh probablement (wink)...

    En revanche, à te lire, les bons points, ce n'est jamais dû à la tête de turc du moment...

    Peut-être faudrait-il éviter de nous chercher des excuses aussi questionnables que celle-là pour expliquer notre indigence au milieu, les erreurs de gamin de nos 3 géants dans leur boulot défensif.
    Se focaliser sur un bouc émissaire certes de luxe, ça soulage, mais une fois ce plaisir satisfait, pas certain que cette analyse soit de celles qui aideront Sage à identifier problèmes puis solutions à nos problèmes globaux d'équilibre défensif.
    J'ose espérer que c'est plus complexe, moins binaire que ça, le foot et le remède à nos problèmes. Lesquels sont peut-être un peu plus profonds qu'un gardien en dessous de sa forme habituelle.
    Je reste sur ma ligne qu'au point où on en est, il n'y a qu'à faire jouer Perri. Avec la Coupe et ses tirs au but possibles, ce sera un atout certain comparé à Lop'sh.
    Et si Perri s'impose sur la dizaine-quinzaine de matchs à venir, on y verra plus clair pour l'effectif de la saison à venir, quitte à ce que Perri finisse au RWDM ou retourne au Brésil si l'essai n'a pas été concluant.

    Il est temps qu'on accélère et qu'on se positionne sur l'an prochain sans états d'âme. On a perdu suffisamment de temps. On va pas se rajouter une année de plus sans coupe d'Europe dans 18 mois...

    Qu'on tranche, mais au moins qu'on y mette un tout petit peu d'élégance, de cohérence et de bonne foi.

    Tout cela donne tellement raison aux Malo Gusto, Barcola et autres petites s*l*p*s adorées par un certain public, de s'être barrés en ne pensant d'abord comme nous tous dans nos métiers et vies respectifs, qu'à leur intérêt individuel. Eux qui ne sont rien d'autre que des variables d'ajustement comptable et sportif au final, du consommable. Pas d'hypocrisie, c'est la règle du jeu, on va pas pleurer. Mais un peu d'élégance ne nuirait pas.

  • gurney le 13/02/2024 à 10h21
    Tu parles d'un fait de jeu quand Jean Cashew évoque au global la sensation de manque de confiance que dégage Lopes.
    Effectivement sur l'action que tu décris, le but vient d'abord des défenseurs qui perdent un duel aérien qu'ils ne devraient jamais perdre.

    Pour quand même chercher la petite bête, on se rend compte que Lopes a perdu énormément en explositivité et en réflexe : lien

    Mais je poste pas cette vidéo pour l'accabler, mais pour rappeler que si il arrive à sortir un arrêt de masterclass à 0-0, c'est utile aussi (je rappelle la donnée actuelle : il prend énormément de buts sur le 1er tir adverse, et on en revient à son soucis global d'approche des matchs, d'ailleurs on pourrait reparler du lob qu'il est à deux doigts de se prendre contre Marseille, qui aurait je pense, pu mettre fin à sa carrière lyonnaise si la barre avait été rentrante ou si il avait mis un csc avec son poignée lors du rebond).

  • Jean Cashew le 13/02/2024 à 11h22
    Comme précisé par Gurney je parle de la situation générale pas d'une action.

    D'ailleurs pour aller dans ton sens, jamais je mettrais la faute sur lopes de se manger des mines en lucarne a chaque match, le problème viens clairement d'un manque de pressing/proximité de la part de nos milieux et/ou de nos défenseurs qui laissent trop d'espace aux adversaires qui nous mettent des minasses de l'espace a quasi chaque match cette saison.
    Évidement que Lopes n'est pas le seul facteur de nos saisons moribondes, mais c'est quand même un des facteurs.

    Par contre sur Perri laissons le jouer la coupe, mais je suis pas prêt a me débarrasser de lopes comme d'une vieille chaussette, si l'on doit s'en séparer cet été faisons les choses bien, avec classe, c'est quand même pas n'importe qui dans l'Histoire de l'OL même si le palmarès n'est pas là.

    Sinon Barcola, coeur avec les doigts, même s'il est partie il m'a tellement fait kiffé la saison dernière…

  • LYon Indomptable le 13/02/2024 à 12h04
    Lecture très partielle ou incompréhension de mon post, je te laisse décider, camarade.

    Je ne me suis pas arrêté à son but, mais je l'ai juste pris comme point de départ de mon propos, pour illustrer combien il était réducteur ou biaisé de mettre l'ensemble de nos errements défensifs, comme semble l'avoir fait John Cashew, sur le dos d'un Lop'sh peut-être pas aussi tranchant que la saison dernière.
    Je suis donc parti de ce point pour, comme lui, arriver au général. Mais avec une conclusion différente de la sienne. A savoir que contrairement à John Cashew, je ne le jugerais pas responsable de notre déséquilibre d'équipe constaté avec dépit dimanche durant 75 longues minutes de jeu, et les matchs d'avant. On a été plus proche d'un 2-0 dont Lop'sh nous épargne miraculeusement (avec la gentille complicité des attaquants montpelliérain) ce dimanche que de la victoire finale. Et cela, faut-il donc le mettre aussi sur son dos ?
    Doit-on donc lui reprocher cette floppée de situations de buts qu'une équipe avec des attaquants juste niveau LigUn aurait dû nous planter ? De cela aussi est-il responsable ?
    John Cashew nous a déjà répondu par la positive en expliquant que c'était de la faute de Lop'sh si notre bloc défensif global était bancal ("[Le gardien] est le boss de toute la défense, c'est lui qui insuffle l'état d'esprit, je pense que les grosses paniques qu'on a connu en incombe en tres grande partie a lopes"). Pas de place pour l'ambigüité au moins. Affaire conclue !!!
    C'est à cela que je réagissais, et sûrement pas qu'à une faute de main ou de placement qu'on lui attribuerait. Si l'on se focalise sur ses bourdes individuelles, dans quel argumentaire rangera-t-on ses sauvetages, quand il en fait ? Dans celui du hasard ? Dans celui de la chatte à Lopes ?
    Le Gone actuel n'est à n'en pas douter le meilleur que l'on ait eu sur son temps passé chez nous. De là à expliquer qu'on doit à sa présence non rassurante nos carences, notre déséquilibre permanent, notre manque d'engagement, notre fébrilité défensive, notre manque d'agressivité collective, notre pauvreté devant, notre production inégale d'une période à l'autre d'un même match, notre manque de concentration et de sérieux de notre dispositif en phase défensive, c'est "audacieux" comme posture, je trouve.
    Voilà en tout cas qui ne devrait pas beaucoup contribuer à la réflexion de Sage sur cette semaine de travail au cours de laquelle il va encore chercher à donner une cohérence au jeu de son groupe.

    Pour couper court dans ce débat,
    je suis de toute façon d'avis que Sage range Lop'sh au placard. L'histoire du Football nous apprend que quand tu commences à devenir le paratonnerre des frustrations d'une foule qui t'a adoré, il vaut mieux mettre les voiles afin de préserver ta santé mentale et ton image passée, car il n'y a pas plus versatile et amnésique qu'une foule qui se nourrit de ce qu'elle a apprécié. Surtout quand sur le banc tu as une solution à tester comme Perri, et que c'est un "yaka faukon", une "herbe plus verte" contre lesquels aucun joueur ne peut rien.
    Surtout, cela nous évitera un drame affectif et un sale climat sportif auxquels nous n'aurons pas beaucoup d'énergie à consacrer sur ces 13 dernières semaines qui vont défiler à vitesse Grand V.
    Et si par malheur Perri se révèle pire que le Lop'sh actuel, on avisera en temps opportun.

    Pour Lop'sh, vu les vents mauvais qui commencent à souffler pour lui dans la faune des bas du front des Rézosocio, il lui faudra être élégant et soigner sa sortie (pas dans les pieds Antho !!!).

    On va voir s'il a toujours son sens de l'anticipation du danger qui vient, ou s'il ne va "rien vouloir lâcher" parce qu'il est un "compétiteur"...
    A l'heure où l'OL n'est plus le Club qui l'a vu et fait grandir, je serais lui, je prendrais mon bon gros chèque, je ferais la bise à mes Gones avant qu'ils ne me traitent de petite s*l*p*, et j'irais découvrir une nouvelle culture en Arabie Saoudite ou rejoindre un nouveau "projet" exaltant à l'étranger.

    Il faut savoir lire un contexte, et choisir sa sortie plutôt que de la subir.

  • LYon Indomptable le 13/02/2024 à 12h21
    "Évidement que Lopes n'est pas le seul facteur de nos saisons moribondes, mais c'est quand même un des facteurs."
    ------
    Là, avec cette reformulation, ou ce déplacement du thème du débat, on est d'accord. Et donc au même titre que le reste de notre effectif, de notre encadrement technique, de notre gouvernance aussi ou je me trompe ?

    En revanche, je réagissais précédemment parce que j'étais décontenancé par ta formulation suivante :
    "je pense que les grosses paniques qu'on a connu en incombe en tres grande partie a lopes".
    On est d'accord que c'était un registre un peu plus incarné, personnifié même... et radical ?

  • Jean Cashew le 13/02/2024 à 12h53
    Oui on est davantage d'accord là que sur ton message précédent où ça me donne l'impression soit de m'être mal exprimé soit que tu m'aies mal compris.

    Je ne remet pas toutes les fautes sur Lopes, et bien sûr qu'il fait encore des trucs bien.

    Par contre ça risque de pas te plaire, mais pour étayer mes propos, même quand il fais une super parade, ses réactions surexcitées, ses soufflantes sur la defense, sa tête de «  c'est pas passer loin », sont loin d'apporter de la sérénité je trouve.

    Mais ne me fais pas dire ce que je ne dis pas : malgré ses défauts j'aime toujours bien Lopes, a choisir je préférais qu'il se remette a l'endroit, plutôt que de le voir partir. Il est encore relativement jeune pour un gardien (33 ans)