Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Le fil dont vous êtes le héros

Amoureux des jeux de société & de plateau, qu'ils soient d'aventures, de rôles, de stratégies, de figurines, de cartes : ce fil est pour vous.

  • Raspou le 12/04/2024 à 10h21
    [Candidats]

    Fin des matchs aller avec une 7e ronde encore passionnante:

    La partie la plus plate a été Caruana - Pragg, une Française où l'Américain n'a rien obtenu et où Pragg a montré sa solidité.

    Abasov a joué de manière plus ambitieuse que d'habitude avec les Blancs, contre un Vidit qu'il doit estimer prenable, mais ça a failli mener à la victoire de l'Indien, qui a encore joué une belle partie positionnelle active, avec grosse attaque à l'aile-Roi. Mais Abasov a bien défendu, Vidit manqué comme souvent de précision dans la phase tactique, et ça a fini en nulle.

    Le choc des favoris Naka - Nepo a tenu ses promesses: l'Américain a sorti une grosse prépa contre la Petrov du Russe, qui se fait décidément cibler là-dessus par ses adversaires. Pragg avait sacrifié du matériel pour une attaque effrayante qui aurait pu lui permettre de l'emporter; cette fois, c'est le contraire: Naka gagne qualité et pion mais au prix d'une grosse attaque sur son roque. A une imprécision près (Ff5?!), Nepo fait une partie parfaite dans une situation très dure à gérer (prépa adverse, obligation de garder l'initiative sous peine de finale perdante), et sa combinaison de perpétuel avec Fxg3! et Cf4! est magnifique. Une nulle importante pour le Russe.

    Scénario cruel pour Gukesh dans le choc des jeunes prodiges contre Firouzja: le Français joue comme d'habitude de manière agressive, mais sans s'envoyer en l'air comme contre Vidit; Gukesh joue longtemps une partie parfaite, alternant défense de son roque et contre-jeu à l'aile-Dame où il gagne un pion. Alireza est en gros zeitnot, sacrifie un second pion, et Gukesh trouve le spectaculaire Cxf2! qui semble écrasant... mais ne l'est pas complètement, si Alireza trouve tous les coups de défense, ce qu'il fait (Te4!, Db3!). On se dirige vers une finale où les Noirs ont trois pions pour la pièce, qui semble équilibrée, mais les deux joueurs sont dans un zeitnot effrayant (rappel: ils jouent sans incrément jusqu'au 40e coup). Gukesh joue le gain en poussant son pion "a", mais tombe malheureusement pour lui sur un moment de génie firouzjesque avec l'incroyable enchainement Cd7! et Tf3! qui construit un réseau de mat sur le Roi noir... Le pion "a" arrive jusqu'à a2 mais les Blancs matent avec leurs Tours et Cavalier, et Gukesh peut se prendre la tête entre les mains après ce dénouement tragique pour lui qui était si proche de prendre seul la tête du tournoi.


    Le point à mi-parcours, un classement très resserré où beaucoup de joueurs ont encore leur chance:
    +2 = Nepo
    +1 = Caruana, Gukesh, Pragg
    50% = Naka, Vidit
    -2 = Firouzja
    -3 = Abasov

    Si je reprends mes pronos d'avant-tournoi, que dire des perfs des uns et des autres?

    Chez les outsiders:
    - Abasov est bien le punching ball qu'on suspectait: il ne démérite pas mais il est dans un tournoi trop fort pour lui et le -5 final que je craignais est assez probable... ce serait bien qu'il réussisse à en gagner une, mais on ne voit pas bien comment.
    - Vidit est bien à 50% comme je l'envisageais, mais je me suis trompé sur le contenu: il joue de manière bien plus entreprenante et moins solide que ce que j'avais en tête, avec vraiment de chouettes idées dynamiques, deux belles victoires avec les Noirs et pas mal de bonnes positions. En revanche, comme annoncé, il a des faiblesses dans les complications qui rendent impossible la victoire dans un tel tournoi (parties contre Caruana ou Abasov qu'il ne gagne pas, contre Pragg qu'il perd...).

    Chez les jeunes:
    - Firouzja est la grosse déception, avec tout ce qu'on pouvait craindre qui se réalise. Ce n'est même pas qu'il est mauvais (à part contre Vidit), c'est qu'il n'est pas dans le bon tempo, trop agressif quand il ne faut pas, pas assez précis quand il faudrait, très souvent en zeitnot... Sa victoire contre Gukesh ne doit pas cacher la forêt: c'est de nouveau un mauvais tournoi des Candidats qu'il joue, il est à -2 à mi-parcours comme il y a deux ans (et comme il y a deux ans il s'est remis à blitzer sur chess.com).
    - Les deux gamins indiens sont en revanche épatants pour leur première apparition à ce niveau:
    Pragg a su être souvent solide (contre Naka ou Caruana), mais il a eu aussi beaucoup d'idées dynamique et une super préparation dans les ouvertures, il m'a vraiment surpris sur ces deux aspects. Malheureusement pour lui il manque un chouia d'acuité tactique dans les positions complexes, ce qui lui a valu sa défaite contre Gukesh et de ne pas battre Nepo... Ca risque d'être un peu juste pour jouer la gagne mais il pourrait finir en positif, ce qui serait déjà une superbe performance... Il prouve en tout cas qu'il a sa place sans problème dans l'élite mondiale.
    A un instant firouzjesque près, qu'aurait-on dit de Gukesh? Le benjamin du plateau pourrait être seul leader à +3 à mi-parcours. Il a montré énormément de qualités, a su être solide, défendre très bien, profiter des occasions qui se présentaient (à part contre Nepo). Il ne faut pas le voir trop beau (à part physiquement: un championnat du monde Gukesh - Esipenko augmenterait beaucoup la popularité des échecs chez les jeunes filles du monde entier!): il n'est pas dominant dans le jeu, il peut se faire bouger, il a une tendance au zeitnot... et son craquage contre Firouzja, qui rappelle celui contre Abdusattorov aux Olympiades où il avait commencé par un incroyable 8/8, montre qu'il a encore une certaine friabilité. Ca risque d'être encore un peu juste pour jouer la gagne, tout va dépendre de comment il se remet de sa cruelle défaite de la ronde 7, mais il montre pourquoi tant de gens imaginent qu'il pourrait être un jour champion du monde.

    Chez les favoris:
    - Les deux Américains déçoivent. C'est plus évident pour Nakamura, qui n'est qu'à 50%, a eu un début de tournoi horrible, et n'a que partiellement réussi à inverser la tendance. Il a l'air mieux depuis quelques parties mais peine à créer des chances réelles, on le voit mal enchainer les victoires en seconde moitié de tournoi, mais sait-on jamais? Il était aussi à 50% il y a deux ans et ça avait été un peu mieux après.
    Ce n'est guère plus réjouissant pour Caruana, qui certes est invaincu et est à +1, mais dans le jeu ça a été assez pauvre, loin de ce qu'il peut faire quand il est en forme (il était à +3 à mi-parcours en 2022)... Il a su profiter d'un craquage d'Abasov et a poussé un peu contre Naka, mais à part ça, ses parties ont été soit sans grand intérêt soit franchement pas bonnes (Vidit). Il reste en course mais il va falloir changer de braquet.
    - Nepo n'a pas réussi une des échappées dont il a le secret (il était à +4 à mi-parcours il y a deux ans), mais il reste le favori le plus convaincant, bien placé pour l'emporter à nouveau. Il a gagné deux belles parties, a défendu de manière précise des positions compliquées avec les Noirs issues de grosses prépas adverses, gère très bien sa pendule, sait quand il faut pousser et quand il faut bétonner... Rien n'est fait mais il tient bien son rang, et aura l'occasion de creuser l'écart dès la ronde 8 (Blancs contre Abasov)... s'il a un point plein d'avance à l'issue de la R8, il faudra vraiment aller le chercher.


    Aujourd'hui c'est repos, et on repart ensuite comme à la première ronde mais avec couleurs inversés:
    Nakamura - Caruana
    Pragg - Firouzja
    Vidit - Gukesh
    Nepo - Abasov

  • Koller et Thil le 12/04/2024 à 12h04
    +2 = Nepo*
    +1 = Caruana, Gukesh, Pragg*
    50% = Naka*, Vidit*
    -2 = Firouzja
    -3 = Abasov

    J'ai repris ton classement (drôlement bien fait) pour y rajouter un * aux joueurs qui vont jouer 4 fois les Blancs sur la phase retour.

    Non pas que la victoire soit tellement plus probable vu que ça risque se s'envoyer en l'air assez souvent, mais surtout parce que ça permet de bétonner si on a pris un peu d'avance avant la fin.

    À noter que la dernière ronde (tmtc) verra un potentiellement explosif Caruana - Nepo.

    (Au fait vous savez pourquoi ils inversent les rondes 13 et 14 par rapport aux 6 et 7 ?)

  • Milan de solitude le 12/04/2024 à 13h33
    Sans ça, n'y aurait-il pas au moins un joueur qui enchaînerait trois fois la même couleur ?

  • Le Meilleur est le Pires le 12/04/2024 à 14h52
    Bah pourquoi ne serait ce pas le cas à l'aller alors.
    Étrange, oui.


    Match reporté cet aprem entre "le nantais" et moi même.
    Jouer entre le 19 et le 5 pour moi, peut etre mais pas sûr. Diantre, ca va faire une bonne periode sans jouer pour moi... ceci dit, la fin de la J2 jeudi, il me reste vendredi soir ou samedi fin matinée / début après midi pour jouer "dispo connue". Pour peu qu'Ozil et pipige se coordonnent bien, on serait à jour jeudi soir...

    Bon, de toute façon je vais tirer Balth a priori. Encore un poésico en vue.



    Dimanche 14 :
    Soirée : Pipige - inamoto (Coupe Barrage AR)

    Jeudi 18/04
    Lyes-Flo Riant Sans Son (GS Ronde 2)

  • inamoto le 12/04/2024 à 15h31
    [Suisse Ronde 2]

    Victoire avec les Noirs contre Bohort en ronde 2 du suisse à l'heure de la sieste. Sur 1.e4 je joue la française qui est bon an mal an l'ouverture que je connais le mieux avec les Noirs, donc toujours commode quand je n'ai pas le temps de réviser. Jusqu'au 10ème coup nous sommes sur des lignes très jouées. Les choses se gâtent quand Bohort oublie un pion en prise. Ce n'est qu'un pion, certes, mais dans ces positions ça compte beaucoup car je récupère des cases pour donner de l'activité à mes pièces en espérant donner vie un jour à mon fou de cases blanches. Ce sera fait suite à un gros blunder 21. a5 ?? qui espère gagner un temps sur ma dame alors que Bohort a un cavalier en prise. Mais je peux dans la foulée exercer une double menace 21... Db5 qui gagne à la fin soit une pièce soit une qualité. Bohort choisit la qualité, mais à ce stade de la partie ma position est tout confort : j'ai la colonne ouverte, des cases pour mes pièces, un pion et une qualité de plus, il faut juste faire gaffe et l'abandon intervient quelques coups plus tard.

    Bref une partie solide et sans génie, pas parfaite loin de là, mais au cours de laquelle le premier à gaffer est mon adversaire sans que je laisse passer l'occasion.

    Je reviens à 2-3 contre Bohort, et à 1 point dans le classement.
    Bonne suite de tournoi à mon adversaire. Cap sur pipige en coupe dimanche soir!

    La partie : lien

  • Jeune Mavuba Vaincu le 12/04/2024 à 16h49
    Deuxième match en 2 jours, deuxième arnaque, cette fois contre Altigone pour la ronde 2. lien

    Une Caro-Kann qui vire à la cata pour moi après avoir bifurqué vers une sorte de variante d'avance que je ne maîtrise pas, au lieu de rester sur les quelques lignes que j'avais révisé sur dxe4. Pire encore, je joue un g3 « thématique » (mais pas dans cette ligne-là), et suis négligent dans ma protection de mes pions d4 et e5 permettant une infiltration de cavalier avec menaces de fourchettes et de deroquage. Altigone fait tomber ces deux pions et force l'échange des dames, il a un duo de pion centraux contre quasiment rien, le module me met à -3 au 14eme coup.

    Dos au mur, je decide de prendre tous les risques pour m'activer. Je déroque mon roi pour garder l'activité de ma paire de fous, je balance f4 pour ouvrir une colonne, et Altigone ne trouve pas les meilleurs coups pour me contenir et/ou exposer mon roi ce qui me permet d'infiltrer une tour sur la 7e rangée et de ralentir le développement des siennes. J'accepte d'échanger une paire de tour pour en maintenir une sur la 7e (je rate même une combinaison qui me permettait d'enfermer la deuxième tour adverse).

    Je reste plus actif mais j'ai l'impression que les noirs vont finalement parvenir à se libérer petit à petit, et qu'une finale complètement perdante m'attend, on répète quelques coups. Et alors que j'aurais été très content de prendre une nulle inespérée (que Stockfish, lui considère déjà acquise à ce moment), Altigone perd le fil et interpose son fou protégé seulement par un cavalier que je peux échanger, et il abandonne immédiatement. Dommage, il avait sans doute encore des possibilités avec certes une pièce en moins mais contre 2 pions centraux passés liés.

    Par rapport à l'arnaque contre lyes, j'ai sans doute joué à la fois beaucoup plus mal (dans l'ouverture), et un peu mieux ensuite, arrivant à profiter de ma paire de fous pour neutraliser les pions d et e et gêner le développement des noirs.

    Après 4 matchs et 4 victoires, le bilan de début de saison est très flatteur au niveau comptable, mais dans le contenu, j'ai été 3 fois beaucoup moins bien, et gagné une fois au temps et 2 fois sur des dons de pièce adverse. Mais bon, je suis bien placé pour savoir qu'on n'est pas payé au mérite dans ce maudit jeu.

    A priori ce sera un gros morceau à la prochaine ronde, plus un MVP que j'imagine revanchard en Coupe, on va voir si ça continue à passer…

  • pavlovitch le 12/04/2024 à 17h03
    Match de coupe hier contre Breizhilien.
    Après une mauvaise victoire contre Inamoto et une défaite contre Cris cette saison, j'ai envie 1) d'assurer le résultat et 2) de soigner la manière.
    On avait joué trois fois ensemble pour trois victoires nettes, mais je sais qu'il a nettement progressé depuis.

    Aller: lien

    Je retente la Sicilienne. Un peu comme Ina, Breizh joue une variante avec 0 ambition théorique mais pas inférieure pour autant. Je joue vite et solide, pas très ambitieux non plus.
    On arrive dans une finale où je me sens légèrement moins bien à cause d'une structure handicapante. Mon milieu de jeu a vraiment laissé à désirer, j'aurais pu être plus tranchant! Je compte sur lui pour se tromper, et en effet, il me laisse rapidement prendre l'initiative avec 26...a5. Il cherche à me contrer en activant son cavalier.

    Je vois alors un joli thème d'enfermement du cavalier. Il y a des lignes sympas à calculer. Je vois la variante correcte 30...Tf6 31.exd5! cxd5 32.Cd8 d4! mais ne pousse pas plus loin: 33.Cc6 Tc4 34.Ca5 Txc2 est forcé, avec un pion de plus et un bon avantage. N'étant pas sûr, je joue 30..Te8 qui le laisse égaliser par 31.exd5! J'avais vu cette ressource, mais je me disais que je gardais quand même l'avantage. Mais Breizh se trompe dans l'ordre de coups et son cavalier est enfermé. Ma conversion n'est pas 100% précise mais le tableau de mat final est mignon.

    Retour: lien
    Il me sort la Scandinave avec Cf6, variante contre laquelle j'aime bien jouer avec beaucoup de temps à la pendule, moins en blitz. Comme d'hab, les Blancs ont le centre. Mais on peut se faire contrer. Seulement, Breizhilien se développe trop lentement, il a encore son roi au centre quand je parviens à pousser d5 et ouvrir les lignes. Il abandonne au 21ème coup. La partie aurait pu se conclure ainsi: 21...Fxe6 22.Texe6 Rf8 23.Txf6 gxf6 24.Txf6 suivi d'un mat rapide.

    Bilan: la qualif n'a jamais été en danger, mais la manière n'était pas tout à fait là. Quant à Breizh, il s'en est nettement mieux sorti qu'à certaines de nos anciennes rencontres où il n'avait pas vraiment existé.

  • pipige le 12/04/2024 à 23h53
    Dimanche 14 :
    20 h 30 : pipige (menelas60) - Ozil Paradisiaque (OzilParadisiaque) (Gs ronde 1 retard)
    21 h 30 : Pipige - inamoto (Coupe Barrage AR)

    Jeudi 18/04
    Lyes-Flo Riant Sans Son (GS Ronde 2)

  • Milan de solitude le 13/04/2024 à 21h07
    Les branquignols à la conquête du monde

    Je viens de jouer un tournoi de 12+3 à Palerme. Nous étions 56, j'avais le 14ème Elo, j'ai consciencieusement fini 14ème à 4/6 (8ème ex aequo).

    Première ronde : une bambine non classée à qui je prends une pièce au quatrième coup... En finale avec une tour de plus, je l'entends appeler l'arbitre parce que j'ai joué avant que mademoiselle appuyât sur la pendule (ce qui n'est même pas répréhensible). Ce qu'on inculque aux gosses...
    Deuxième : un gosse qui me donne une pièce dans l'ouverture ; mais deux coups après, il gagne une tour (joli piège mais j'ai manqué de vigilance, je pouvais sans doute manger la pièce et éviter le contrecoup en replaçant ma dame au lieu de l'échanger contre la sienne), et réussit à faire ressortir son cavalier, et même à manger un cavalier sur une inattention de ma part. J'ai donc une tour de moins... Mais il me donne un peu plus tard sa tour d'avance. Dans une finale où chacun a un trois contre deux à une aile, et où je suis plus actif, je fais parler la technique pour l'emporter.
    Troisième : je donne une dame dans un gambit de Budapest... C'était contre un quarantenaire un peu mieux classé que moi.
    Quatrième : Petrov équilibrée. Mon adversaire, un adolescent moins bien classé, réfléchit beaucoup et finit par se faire violence pour simplifier un peu en donnant sa paire de fous. Je la donne à mon tour pour gagner un pion. En toute logique, nous devrions aboutir à une finale de fous de couleur opposée où je ne parviendrai pas à valoriser mon pion supplémentaire. Mais je joue assez habilement quand il reste encore les deux tours, et mon adversaire, en grave crise de temps, place mal son fou : il le perd et la suite est un long fleuve tranquille.
    Cinquième : nouvelle défaite contre un quarantenaire magyarophile. J'essaie d'être encore plus dynamique que lui et ça se retourne contre moi. Je travaillerais le gambit de Budapest si je travaillais encore les échecs.
    Sixième : je prends deux pions à un gosse dans l'ouverture et là, le coup de bambou : il joue Tc8 en fin de variante, qui attaque la dame (aucun échec possible) et, derrière elle, le fou c1, que la dame ne peut pas protéger ; si je le laisse jouer Txc1+, il gagne aussi la tour h8. Je sacrifie la dame. Je finis mon développement, lui aussi, mais par un malheureux O-O?? qui offre une fourchette royale. J'ai donc une qualité et deux pions. Finale injouable qu'il joue assez mal.

    Bilan : une victoire trop facile, une victoire plus ou moins au temps, deux arnaques et deux défaites contre le gambit de Budapest. Quatre victoires contre des marmots et deux défaites contre des croûtons. En Italie, le respect des aînés n'est pas un vain mot.

  • Raspou le 14/04/2024 à 08h53
    [Candidats]

    Ca repart sur les chapeaux de roue pour la ronde 8 marquant le début de la seconde moitié du tournoi:

    De manière inattendue, la partie la plus calme du jour est celle entre Pragg et Firouzja, une Sicilienne assez intéressante mais où aucun déséquilibre majeur n'est créé, et qui finit en une nulle tranquille. Alireza ne semble plus être en tilt et Pragg reste à +1 avec toutes ses chances pour la suite.

    De manière tout aussi inattendue, l'autre nulle du jour est entre le leader Nepo et la lanterne rouge Abasov: le Russe a poussé contre la Petrov de l'Azéri, avec plein de pièges tactiques en milieu de jeu et en finale, mais Abasov a super bien défendu et arrêté sa spirale de défaites avec les Noirs... Un résultat qui doit lui faire plaisir. Côté Nepo, c'est une grosse occasion de s'échapper qui s'envole; son tournoi reste bon mais il va quand même falloir qu'il remette un coup de collier s'il veut l'emporter.

    On se demandait comment on retrouverait Gukesh après sa défaite cruelle contre Alireza: le jeune Indien a montré de quel bois de champion il était fait en jouant une partie magnifique, avec les Noirs, contre Vidit... Certes, ce dernier a trop poussé et affaibli sa position, mais la manière dont Gukesh l'a contré avec son contre-jeu sur la colonne "a" suivi d'une attaque sur la dernière rangée, avec superbe tableau de mat à la clé, ça vaut le détour. Incroyable de se dire que Gukesh est co-leader et qu'il pourrait facilement avoir 1 ou 1,5 point de plus, ça en dit long sur la qualité de son jeu dans ce tournoi.

    Autre grosse partie et résultat important: dans le choc des Américains, Nakamura l'emporte joliment contre Caruana, dans une structure de pion isolé où il a la paire de Fous et où il fait monter la pression jusqu'à ce que Fabi craque dans une position difficile, permettant à Naka de placer une jolie tactique finale. Confirmation des tendances opposées des deux joueurs: Caruana, qui n'a pas montré grand chose et aurait déjà pu perdre contre Vidit, se délite un peu plus: pour lui, c'est déjà l'alerte rouge, et s'il conserve une chance, c'est uniquement parce qu'il n'y a pas encore d'échappé... mais il va falloir qu'il se mette à gagner très vite, et on ne voit pas trop par quel miracle ça arriverait vu son état de forme. Pour Naka c'est tout le contraire, il semble monter en puissance et n'est qu'à un demi-point de la tête, autant dire que tout redevient possible pour lui, ce qu'on n'imaginait pas au soir de la 2e ronde (ni même de la 4e).

    Le classement:
    +2 = Nepo et Gukesh
    +1 = Pragg et Naka
    50% = Caruana
    -1 = Vidit
    -2 = Firouzja
    -3 = Abasov

    Aujourd'hui, des affrontements intéressants:

    Abasov - Caruana:
    L'Américain doit rebondir très vite mais Abasov a été très solide avec les Blancs (sauf quand il a essayé de bousculer Vidit)... Fabi trouvera-t-il une façon de le déstabiliser?

    Deux parties avec une situation similaire: Firouzja - Nepo et Vidit - Naka
    Comment Alireza et Vidit vont-ils aborder ces parties? Est-ce qu'ils ont encore un espoir d'une remontée improbable, auquel cas ils pourraient aller all-in avec les Blancs, auquel cas tout peut arriver? Ou est-ce qu'ils vont passer en mode bétonnage contre deux des favoris? Je pense qu'Alireza va envoyer du jeu (c'est sa personnalité), et pour Vidit ça va dépendre de comment il a vécu sa défaite d'hier, qui a dû lui faire très mal.

    Enfin, le choc de la jeunesse indienne, avec Gukesh qui aura les Blancs contre Pragg et pourrait, qui sait, être le premier joueur à vraiment s'échapper? Mais il est possible aussi que les deux se montrent prudents et ne veuillent pas prendre de risques excessifs.