Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Marinette et ses copines

Foot féminin, surtout chez les Bleues.

  • CHR$ le 22/10/2022 à 16h59
    Je dirais plutôt "on finira premières et on se fera sortir par l'Allemagne (qui aura subrepticement laissé laissé la première place à la Corée du Sud)". Mais plus probablement, on finira en tête, on sortira la Corée en 8e et on se fera taper par les Australiennes à domicile en quart.

    Sinon, il y a une assez grosse corrélation entre la bonne surprise tanzanienne et les souffrances françaises et canadiennes (sachant que le Japon était assez prévisiblement au-dessus). Sinon il y a un peu finale avant la lettre en ce moment avec le quart entre l'Espagne et le Japon (même si je vois bien la Colombie aller au bout, en profitant d'avoir fini devant l'Espagne pour s'offrir une route plus facile, surtout avec l'élimination des États-Unis).

  • Danishos Dynamitos le 30/10/2022 à 17h08
    En D2, on sait déjà que la montée du groupe 2 se jouera entre L'ASSE et l'OM.
    Les deux équipes en sont à 7 victoires sur 7: les Verts sont devant grâce à leur attaque de folie (plus de 40 buts) mais les Phocéennes n'ont toujours encaissé aucun but !

  • fabraf le 30/10/2022 à 17h24
    J'attendais ce we et le match de l'OM contre Nice, 3e, avant d'arriver à cette conclusion. Mais oui, tu as raison, après la victoire olympienne (2-0), on se dirige tout droit vers un duel fleurant bon les 70's.

    Et dans l'autre groupe, Lens et Metz restent au coude à coude (comme en 98) après leur nul en Lorraine.

    J'en profite pour faire un petit tour d'horizon :
    - En Italie, dans le choc de la journée, victoire de la Juve sur la Fiorentina permettant aux Turinoises de revenir sur le podium après un début poussif.
    - Aux USA, après avoir battu à la surprise générale OL Reign la semaine dernière, Kansas n'a pas pu réédité sa performance en finale cette nuit contre Portland
    - sinon pas d'autre rencontre notable ce we en Angleterre, Espagne, Allemagne ou en France

  • CHR$ le 03/11/2022 à 22h24
    Ça fait un certain temps que ça bruissait (avec des critiques de plus en plus fréquentes sur les nombreux gros scores en phase de qualification) et ça vient donc d'être annoncé par l'UEFA : les filles vont avoir droit comme les garçons à leur Ligue des Nations.
    Au premier abord, ça ressemble assez avec trois divisions, la Ligue A (4x4 équipes), la Ligue B (4x4 aussi) et la Ligue C (ce qui reste, actuellement ça doit être 19 mais si j'ai bien compris, c'est avant exclusion de la Russie et de la Bielorussie). De même, les quatre vainqueurs de groupe de la Ligue A disputent un final-four et il y a des promotions et relégations pour les derniers et les premiers (voire un avant dernier de Ligue B puisqu'il y aura probablement un groupe de plus en Ligue C).

    Là où c'est assez différent, c'est sur le lien avec les autres compétitions. Là où chez les garçons, c'est une vague séance de rattrapage qui donne un petit nombre de place à l'Euro, chez les filles ça va être une première phase d'éliminatoires pour l'Euro comme pour le mondial.
    Pour l'Euro 2025 (à voir pour la Coupe du monde où il y aura quatre ou cinq places de moins pour des européennes), les deux premières des groupes de Ligue A seront directement qualifiées (ce qui fera déjà la moitié du plateau). Le reste de la Ligue A affrontera (et battra aisément) les 8 meilleures équipes de Ligue C pour accéder à un tour de barrage. Les trois premiers des groupes de Ligue B joueront deux par deux un pré barrage pour les rejoindre. Et le barrage entre ces 8+6 équipes fournira le reste du plateau.

    Conséquence pour une équipe comme la France, il ne devrait plus y avoir l'occasion de rencontrer l'Estonie ou la Grèce et la qualification devrait se jouer contre des équipes abordables comme l'Italie, la Belgique, l'Autriche ou la Suisse, avec une première place à disputer contre une équipe du genre Pays-Bas, Espagne, Danemark ou Norvège.

    Avec ce système à plusieurs division, on revient finalement un peu à ce qui se faisait jusqu'aux éliminatoires pour la Coupe du monde 2007 où il y avait deux "catégories" et où les équipes des groupes de seconde catégorie ne pouvait pas accéder à la phase finale mais seulement à la première catégorie pour les éliminatoires suivants.

    Difficile de trancher si c'est un affreux élitismes (les meilleures équipes jouent entre elles) ou une nécéssaire homogénéisation des groupes (qui évitera les 11-0 qui ne font progresser personne). Mais une chose au moins semble positive : désormais, c'est la Ligue des Nations qui désignera les qualifiés pour les Jeux Olympiques, et non plus la Coupe du monde.

  • CHR$ le 16/11/2022 à 00h18
    Dans le numéro de L'Équipe sur les perspectives de médailles pour les prochains JO, une double page sur les sports collectifs : un article sur le basket hommes, des entrefilets sur le basket femmes, le volley hommes, le volley femmes, le handball hommes et le handball femmes. Plus un article sur le football hommes, avec l'hypothèse Mbappé. Et pis c'est tout.

    C'est là qu'on voit que la formidable machine médiatique mise en place par la FFF pour promouvoir son équipe féminine montre toute son efficacité.

  • CHR$ le 23/11/2022 à 21h04
    Une seule Française titulaire pour le match Chelsea-Real et ce n'est ni Ève Périsset d'un côté ni Sandie Toletti de l'autre (pourtant l'une et l'autre plutôt titulaires habituellement), ni même Méline Gérard mais Naomie Feller (j'ai failli écrire "la seule qui n'est pas internationale", mais en fait elle a une sélection, et elle a plus de chances d'en avoir d'autres que Gérard).

  • et alors le 24/11/2022 à 07h20
    Je vois que la Roma vient de faire 1-1 contre Wolfsburg, qui me semblait être une référence en foot féminin. Pour les spécialistes, c'est un coup de chance, ou on peut commencer à croire que la Roma féminine est devenue une vraie grosse équipe? (Je crois que c'est assez nettement la deuxième d'Italie, et un fournisseur important de la sélection.)

  • CHR$ le 24/11/2022 à 10h10
    Pas vu le match (en même temps que Chelsea-Real) mais à voir le score (but de Giacinti en tout début de match), j'imaginais une sorte d'attaque défense avec la Roma qui arrive à tenir le nul (sachant que c'est plus une bonne défense qu'une bonne attaque). Bon il semble que ça n'a pas été ça du tout et que le match a été assez équilibré.

    Plus généralement, oui Wolfsbourg est une référence européene, l'une des deux seules équipes à avoir battu Barcelone l'an dernier en demi-finale (même si c'était un peu pour du beurre, l'écart à remonter étant trop important) et encore largement en tête de la Bundesliga cette année. Cela dit, elles avaient déjà eu du mal l'an dernier contre la Juventus (un nul et une défaite, ce qui avait paradoxalement causé l'élimination de Chelsea en provoquant une égalité à trois) et le match d'hier n'était probablement vu comme le plus important de la saison dans un groupe de toute façon ultra facile.

    La Roma est clairement l'une des meilleures équipes italiennes, dauphine de la Juventus l'an dernier (d'où la Coupe d'Europe) et actuellement en tête de Série A avec huit victoires et une seule défaite (contre la Juventus, qui a laché pas mal de points par ailleurs) mais difficile de dire où ça la place au niveau européen. La Juventus était donc en quart l'an dernier mais avant cela, il faut remonter à 2016 pour retrouver une équipe italienne à ce niveau de la compétition (Brescia, qui avait pris 3-0 et 3-0 contre Wolfsbourg).
    Il est assez certain que le niveau monte en Italie avec la transformation de tous les anciens clubs en filiale de clubs pros masculins (ce qu'a fait la Roma en 2018) mais je pense que ça n'en fait pas encore vraiment des prétendants au titre.
    Là, les Romaines savent profiter de tirages favorables (Sparta en barrage et Slavia en poule plutôt que PSG, Bayern ou Arsenal qui aurait pu être leurs adversaires à chacun de ces tours, et même Sankt Pölten plutôt que Rosengard ou Real) pour se diriger tout droit vers les quarts, le nul contre Wolfsbourg mettant un peu de brillant sur le parcours.
    Enfin, autre indice sur le niveau de l'équipe : au premier tour, la Roma a éliminé le Paris FC aux tirs aux buts (0-0 à la fin du match), qui est assez clairement la troisième équipe du championnat de France. C'est à peu près l'idée que je me fais des meilleures équipes italiennes : qui seraient capables de jouer le haut du tableau mais pas le titre en D1, Liga ou Bundesliga (mais bon, l'an dernier Wolfsbourg avait aussi eu besoin des tirs aux buts pour éliminer Bordeaux, et je pense que Wolfsbourg serait nettement plus haut que Bordeaux au classement de D1).

  • et alors le 24/11/2022 à 19h57
    Merci!

  • CHR$ le 26/11/2022 à 11h48
    On est est à mi-parcours de la phase de poules de Ligues des championnes, l'occasion de faire un point d'étape.
    Globalement on n'est pas parti pour avoir de grandes surprises encore cette saison : au bout de trois matchs, les classements des groupes reflètent assez bien les chapeaux de départ et les différences sont plutôt liées à la période de transition avec la nouvelle formule qui fait arriver de nouvelles équipes qui ont un coefficient UEFA plus faible que leur niveau réel.
    Par exemple, l'AS Roma était chapeau 4 (et nettement plus faible coefficient du plateau) pour sa première participation mais il ne faisait pas vraiment de doute qu'elle avait plus d'arguments à faire valoir que le Slavia et Sankt Pölten qui doivent leur meilleur coefficient à leur présence passée dans la compétition (bref au fait d'avoir moins de concurrence nationale).
    En dehors de la Roma donc, et du Benfica qui a battu Rosengard (et qui n'est pas passé loin d'arracher à nouveau des points au Bayern, menant 2-0 et n'étant finalement battu que sur un but de Georgia Stanway à la 96e), seul Lyon n'est réellement pas à sa place actuellement, devancé non seulement par Arsenal mais également par la Juventus, et dans une moindre mesure le PSG devancé par Chelsea. Toutefois les deux clubs français ont toutes les cartes en main pour rejoindre les quarts avec un point pris sur la pelouse de leur concurrente pour la seconde place. Une fois les six points pris contre le faire valoir du groupe (tâche à moitié accomplie, la suite la semaine prochaine), il restera à battre cette concurrente à domicile, ce qui devrait être suffisant (ça le sera à coup sûr pour le PSG, pas encore pour l'OL, cela dépendra du retour entre Arsenal et la Juventus). Pour la première place en revanche, ça ne va sans doute pas être possible.

    En résumé, dans le groupe A, Chelsea a remporté tous ses matchs, Vllaznia perdu tous les siens, et le PSG et le Real ont fait match nul. Ça va probablement se finir à peu près pareil, donc avec une qualification de Chelsea et du PSG.

    Dans le groupe B, Wolfsbourg a concédé le nul à Rome (mais rien dans cette manière de le dire, on entend le présupposé : bien que ce soit à Rome, on attendait une victoire de Wolfsbourg) mais les deux ont battu Sankt Pölten et le Slavia et vont passer en quart.

    Dans le groupe C, tout le monde a battu Zurich (et ça ne devrait pas changer), la Juventus a obtenu deux nuls (à domicile) contre Arsenal et Lyon, et Arsenal a largement battu Lyon. Donc tout peut se produire, y compris une égalité à trois ou deux défaites d'Arsenal qui serait éliminé mais le plus probable reste une première place d'Arsenal et une seconde qui se joue lors de la dernière journée* au Formidable Outil entre Lyon et la Juventus.

    Enfin dans le groupe C, les choses sont assez claires : Barcelone atomise tout le monde (y compris le le Bayern, 3-0), le Bayern l'emporte de justesse pour le reste et les deux équipes vont passer en quart.

    Et donc sans surprise, on devrait avoir en quart deux clubs anglais, deux allemands, un espagnol, un ou deux français et un ou deux italiens. Et six clubs sur huit qui étaient déjà en quart l'an dernier (manquerait le Real remplacé par Chelsea et de toute façon Arsenal, Juventus ou Lyon qui sont dans le même groupe, remplacé par la Roma).

    * d'ailleurs bizarrement, si Lyon joue bien ses matchs dans l'ordre habituel 1-2-3-3-1-2, soit Arsenal-Juventus-Zurich-Zurich-Arsenal-Juventus, le PSG inverse les deux derniers, le match contre le Real se disputant à l'avant dernière journée)