Si vous saisissez votre mot de passe PUIS votre e-mail, vous aurez la confirmation que ça n'a aucun effet particulier. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Premier League et foot anglais

Le rendez-vous des amateurs du foot venu d'Angleterre, qui sent la sueur de pub et la bière chaude.

  • L'amour Durix le 26/07/2022 à 13h55
    Tu veux pas mettre des liens comme MV pour expliciter tes allusions ?
    Au moins sur les anus d'autruches s'il te plaît.

  • Pascal Amateur le 26/07/2022 à 15h05
    Mmmm, si je me souviens bien, c'est une histoire de tête mise dans un trou quand l'autruche a peur, mais je confonds peut-être.

  • McManaman le 26/07/2022 à 15h18
    Merci MV !
    Les studios Harry Potter, déjà faits avec mes lycéens, c'est justement là que je suis passé près de Watford pour la première fois.
    Ce sera donc sans doute pub avant le match, même si ça me chatouille que mes pintes financent les pro brexit. En même temps, premier séjour en Angleterre depuis ledit brexit, à un moment c'est assez inévitable, sauf à imaginer un label "remainer" sur les pubs, hôtels et magasins.

  • Lionel Joserien le 26/07/2022 à 15h24
    Tu pisseras par terre pour marquer ta désapprobation.

  • Mangeur Vasqué le 26/07/2022 à 15h36
    Les politiciens conservateurs brexiters en activité, députés ou ministres/secrétaires d'État (ces derniers ayant obligation d'être député, cô en France depuis peu je crois), se soucient surtout de leur réélection au parlement, dans des circos quasiment toujours rurales (donc quasi toujours pro Brexit).

    Et les autres (nombreux), ceux qui ont arrêté la politique (retraite, reconversion, retour au privé, etc.) ou ceux qui ont hérité d'une pantouflerie, s'en contrefichent. Tout ça c'est fini pour eux, c'est de l'histoire ancienne, ils sont passés à autre chose.

    A part ça, ils fonctionnent à la diversion et au déni comme je disais hier. La ligne officielle, observée par tous (et renforcée, avec force infox, par la puissante et influente presse de droite, quasi exclusivement pro Brexit), et que les problèmes ne sont jamais dûs au Brexit mais à l'UE et "son intransigeance/manque de flexibilité" (accords en Irlande du Nord), aux Français (dans le cas de Douvres), à la pandémie, au Labour, aux Chinois, etc. ou c'est la faute du wokisme, de la guerre en Ukraine, des pauvres, des assistés ou des jeunes trop snowflake pour bosser et remplacer la main-d'oeuvre UE perdue, etc. etc. Leur catalogue Excuses est un puits sans fond, intarissable, inextinguible.

  • Pascal Amateur le 26/07/2022 à 15h57
    Ah ben voilà, l'Amour, tu l'as ton explication sur l'anus d'autruche : c'est un puissant fion !

  • Roger Cénisse le 26/07/2022 à 16h15
    Amis brittons, suiveurs des championnats gorgés de bières, de sueur et de hors jeux mesurés au millimètres par la VAR, le cloub de mon aorte s'apprête visiblement à engager Kasper Schmeichel, jusqu'à présent gardien de Leicester, si je ne m'abuse.

    J'en étais resté sur un bon gardien il y a quelques années, mais n'ayant pas suivi ces derniers temps, est-ce que vous pouvez m'en dire plus ? Pourquoi partirait-il de Leicester ? Ils en veulent plus ? Il est devenu mauvais ?

  • Mangeur Vasqué le 26/07/2022 à 16h22
    Dans ce clip de "Led by Donkeys" lien par exemple on voit Chris Grayling raconter ses salades (à 19 secondes), le ministre des transport de 2016 à 2019. Ça a été l'un des ministres les plus incompétents des gouvernements conservateurs depuis 2010 et a été poussé dehors tellement il était mauvais.

    Bon ben aujourd'hui (outre son poste de député dans un circo Tory super safe) il a ce petit boulot sympa de consultant-conseiller portuaire chez Hutchinson Ports (quelques heures/semaines) lien

    Il a défrayé la chronique avant d'être écarté car il est à l'origine d'un truc très comique.

    En résumé, fin 2018, pour préparer un éventuel "No Deal Brexit" et atténuer le potentiel chaos en résultant, le gouvernement et le ministre des transports (notre Chris Grayling donc) se disent dit qu'il faudrait (r)ouvrir des lignes supplémentaires pour le fret urgent, histoire de décongestionner Douvres. On pense à rouvrir Ramsgate-Ostende en particulier.

    Le "no deal" c'était sérieux comme problème potentiel, grosses complications logistiques. Fallait s'assurer que transporter vivres, médocs, etc. continuerait sans accroc et, crucialement, sans rompre la chaîne du Continent vers le Royaume-Uni.

    Donc, appel d'offre.

    Là, une mystérieuse société appelée Seaborne Freight lien se manifeste. Totalement inconnue au bataillon, créée un an auparavant.

    On s'attendait plutôt à un gros du marché rompu à ces opérations, P&O Ferries, DFDS, etc. Mais bon, pourquoi pas retenir une jeune compagnie de ferry ambitieuse et sérieuse.

    Certains médias flairent l'embrouille lien (des profiteurs du Brexit qui essayeraient de capitaliser sur la panique ambiante) et enquêtent sur cette nouvelle compagnie de ferry, sans rien trouver de bien probant…

    Grayling la présente pourtant comme "une compagnie de ferry très expérimentée" et lui file d'entrée pour 14 millions £ de contrat, en accompte. Aux doutes des médias, il répond qu'il faut donner sa chance aux start-ups britanniques, qu'il faut soutenir les entreprises locales, etc.

    ( lien "It's a new start-up business, government is supporting new British business and there is nothing wrong with that," he told BBC Radio 4's Today programme. "We have looked very carefully at this business, we have put in place a tight contract that makes sure they can deliver for us. I don't see any problem with supporting a new British business.""

    Sauf qu'il s'avère au fil des semaines que la dite "ferry company" ne possède aucun ferry, même pas une barque avec un moteur !

    Elle n'a par ailleurs aucune expérience logistique de ce genre d'opération, et aucun staff.

    Et clou du truc, Seaborne Freight a pompé à la va-vite toute une section de son site internet directement sur un takeaway voisin ! (boui-bui de vente à emporter), voir https://i.dailymail.co.uk/1s/2019/01/03/16/8095444-0-image-a-16_1546534184531.jpg

    Chris Grayling déclarera fameusement au parlement que si si, cette societé possédait bien des embarcations car lui-même "did see ships", lien
    Il avait "vu des navires" (appartenant à cette société), selon la fameuse phrase prononcée par l'Amiral Nelson.

    En tout, 108 millions £ de contrats avaient été signé avec cette société et deux autres, via un "secretive and flawed procurement process".

    Il a fallu dédommager ces sociétés évidemment puisque les contrats étaient signé, ce qui a coûté 50 millions £ au contribuable lien (une goutte d'eau par rapport à l'ampleur des magouilles généralisées).

    Mais ce qui a retenu l'attention, c'est le coup de la societé de ferries sans ferry, ça fait toujours marrer au R-U lien

    Donc un an plus tard, Grayling se trouvait ce petit job sympa donc lien Chris Grayling lands £100k job advising some of UK's top ports (en plus de ton taf de député) à 100 000 £/an.

  • Mangeur Vasqué le 26/07/2022 à 16h43
    Il a fait une saison correcte (a disputé quasiment tous les matchs de PL, 37) mais il vieillit (35 ans), a fait plus de bourdes que d'habitude, n'est plus aussi vif qu'avant et le manager ne semble plus en mesure de lui assurer une titularisation automatique et la place de number 1 incontesté.

    Le sentiment est qu'il serait préférable de le remplacer. Ce site de supps Foxes explique les raisons :

    lien

    The future –

    A possible loss of his seemingly impregnable No.1 spot with mistakes and loss of sharpness growing every time.

    From the outside looking in, Kasper Schmeichel is the 'unshiftable' number one at Leicester. A rock of a goalkeeper that managed the second-most Premier League saves in 2021/2022 (131). A man that added another three more penalty saves to his collection this season.

    A goalkeeper that is calm in possession and helps start the building from the back. The narrative would have you believe that he is blighted by a meek, disorganised and threadbare defence, which would explain how City has conceded 86 goals in a 57-game season. But that would only tell a small portion of the story normally reserved for neutrals not looking too hard. Kasper Schmeichel was a virtual ever-present having appeared in 52 of the 57 games and unfortunately for him, many of the problems could be placed at his door. He has been slow to react to a number of problems.

  • Mangeur Vasqué le 26/07/2022 à 17h02
    C'est clair que la question est délicate et extrêmement clivante ici, pour pas mal de gens (surtout des Remainers), dois-je continuer à fréquenter tel ou tel endroit (sachant que le proprio est un Leaver), etc.

    Disons que dans des cas comme les pubs Spoons (et y'en a toujours un près de chez toi, ils sont omniprésents en milieu urbain ou petites villes), ça peut poser un problème d'éthique ou un cas de conscience. Je connais pas mal de gens qui boycottent les Spoons. Moi je les fréquente beaucoup moins (je n'y allais pas bcp de toute manière, ça pue parfois la friture, etc.), mais il m'arrive d'y aller, mais dans un seul Spoon en fait et rarement, le Quayside à Newcastle, un pub Spoon avec une terrasse qui donne sur le fleuve Tyne, l'endroit est assez sympa.

    Même après le référendum et la victoire assurée, Tim Martin a continué à faire imprimer des centaines de milliers de nouveaux beermats qui partaient dans tous les sens (défense des pêcheurs, anti-mondialisation et anti "big business" – comme si lui dirigeait un petit pub de quartier… –, etc.) préconisant un Brexit dur, appelé "No Deal Brexit".

    Le No Deal, dans la tête des extrêmistes du Brexit (surnommés "Brextremists" lien) ça signifiait "quitter l'UE sans aucune négotiation", renverser la table, claquer la porte et se barrer, refuser de payer les 39 milliards que doit/devait le R-U à l'EU, et au diable les conséquences.

    À peine 6 mois après la sortie de l'UE (31/12/2020), Tim Martin chouinait dans les médias "qu'il n'arrivait pas à recruter de staff" et exhortait le gouvernement "à assouplir le nouveau système d'immigration"

    lien "Wetherspoons boss Tim Martin calls for more EU migration to help staff bars"

    lien "Fizzing takedowns as Tim Martin wants looser EU immigration rules due to staff shortage"

    Wetherspoon ne va pas fort : lien "Wetherspoon's warns of £30m loss as older drinkers stay at home"

    (système d'immigration très dur et coûteux, et parfois cruel ; à points, faut avoir une promesse d'embauche avec salaire minimum de 26 000 £/an pour la plupart des emplois, faut que l'employeur soit sponsorisé par le Home Office – pas gratuit évidemment –, les visas de travail & séjour sont très chers, et c'est ridiculement difficile, long et cher de faire venir son époux/épouse/sa petite famille – de 1 500 £ à + de 8 000 £, etc. J'ai rencontré une Chinoise y'a quelques années ici à Newcastle qu'avait mis 28 mois, et un tas d'obstacles à franchir, juste pour obtenir le visa époux (temporaire) en Chine pour rejoindre son mari, britannique et professeur d'université à Sunderland.

    Voir par exemple le cas de ce couple anglo-allemand, Christian et Jenny Gruner, fin d'article lien, 8 000 £ pour les visas époux/famille/regroupement familial ("If we don't get this family permit on time, I know we will never be able to go back to the UK as a family because I am never going to be able to afford the spouse visa fees – which are £8,000," she said.)

    Ce qui explique par exemple, qu'en 2015, donc avec des règles plus souples qu'aujourd'hui, déjà au moins 15 000 enfants/mère ou père étaient séparés de leur parent vivant au Royaume-Uni, j'en ai connus, voir cet article de la BBC lien "Immigration rule 'has split 15,000 children from a parent').

    Gros durcissement depuis 2012 en particulier et l'introduction du "Home Office hostile environment policy" de l'Home Office lien (services d'immigration, surnommé "Go Home Office"). "Hostile environment " est le terme officiel hein, concocté par Theresa May (l'artisane du truc en 2012, alors ministre de l'Intérieur), il s'agissait alors de faire passer un message dur à l'électorat, qui en redemande évidemment.

Bonjour, le site souhaite utliser des cookies à des fins marketing.