Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Scapulaire conditionné

Marine et blanc, et Jean-Louis Triaud devant

  • damirez le 01/05/2022 à 19h36
    À quoi bon...
    Le peno on aurait pu le rater, comme la dernière fois.
    Trop d'occasions non saisies sur les matchs précédents.
    Si au moins ça permet de repartir sur des bases saines...on se console comme on peut.

  • Mevatlav Ekraspeck le 01/05/2022 à 20h06
    Ce qui serait croquignolet c'est que vous soyez maintenus en L1 du fait de la relégation via la DNCG… du LOSC.

  • balashov22 le 01/05/2022 à 20h12
    Actuellement, ça les mettrait en place de barragiste et ça sauverait Sainté, non ? Pas sûr que ça suffise...

  • Gouffran direct le 01/05/2022 à 20h26
    Même pas morts!
    Lopez: la vengeance du serpent déplumé.

  • Yul rit cramé le 02/05/2022 à 10h38
    Que de bonnes nouvelles ce week end.

    Déjà, on a resserré notre défense, et ca commence à payer, on n'a encaissé qu'un seul but.
    Un exploit.

    Mais surtout, dans l'optique du sprint final pour le maintien, on a réalisé la bonne opération du week end, en remontent un but de goal-average sur le barragiste saint Étienne.

    La machine est en route, je crois que notre destin est tracé, plus rien ne peut nous arrêter.

  • vertigo le 02/05/2022 à 11h27
    Hum... J'avais tenté cette technique de motivation le week-end où Sainté avait pris 6-2 et Clermont 6-1. Ça marche pas...

  • cocobeloeil le 02/05/2022 à 18h56
    Hmmmm, tu me parais bien optimiste. Tu oublies de signaler que Metz a pris un point et se rapproche dangereusement. On n'a pas dit notre dernier mot, donc, pour finir lanterne rouge.

  • dugamaniac le 03/05/2022 à 17h19
    Je me rends pas compte, il y en a qui y croit encore?
    Moi non.

  • Gouff le 03/05/2022 à 19h19
    Plus depuis le 5-1 en une MT à Nantes, perso...

  • Gouffran direct le 04/05/2022 à 06h29
    Je n'ai aucun souvenir d'une relégation sportive.
    Je n'ai aussi aucun souvenir du TFC vainqueur de quoi que ce soit (les titres de L2 ne comptent pas).
    J'ai quelques souvenirs de Zizou avec des cheveux.
    J'ai peu de souvenirs de Bordeaux en D2.

    J'ai beaucoup de souvenirs de sandwichs ventrèche avant et après les matchs, la remontée des boulevards pour aller boire un coup (pas loin du Xaintrailles), un perroquet pour papa et ses amis, un Cacolac pour moi, retour à la maison, les klaxons, la radio pour avoir les scores.
    Je me rappelle des places en pesage, de la piste de cyclisme bien raide, des gars qui se faisaient des promontoires avec des boîtes en carton, d'autres qui amenaient des sièges de balançoires avec la corde raccourcie et des crochets qu'ils accrochaient au grillage nous séparant de ceux qui pouvaient se payer une place assise.
    J'entends encore les annonces des plaques minéralogiques des gars mal garés et des fois un gars s'écrier:" putain c'est ma caisse!"
    Je revois les buvettes en grillage de métal au pied du pesage, les gars qui amenaient leur bouffe et même leur pinard sans que ça fasse sourciller quiconque.
    Ces foutus ballons promotionnels Opel balancés par les ramasseurs de balle, mais jamais dans ma direction.
    En plus j'en ai vus en vrai et ils étaient nuls alors...
    J'humais l'odeur de la barbaque sur les grills dans les camions. Les sandwichs avec du pâté Lou Gascoun préparés par maman.
    J'entends encore les bonnes rigolades après les victoires, les silences ou les coups de gueule après les défaites.

    J'entends encore mon père qui me dit:" si on bat la Juve, on va voir la finale en Belgique!".
    J'entends encore des années plus tard ma mère me dire un soir de Bordeaux-PSG que mon père aurait aimé voir ça.
    J'entends encore mon nom prononcé par le speaker un soir de match où mon équipe a joué contre les pupilles à 7 des Girondins avant un match face à Tours (l'ironie de la chute de ce club n'aide pas ce souvenir).
    Le vestiaire, le tunnel, le bruit des crampons, le bruit qui monte, monte, la lumière et... 5 000 types éparpillés en train de manger un sandwich (ventrèche bien-sûr).
    Je ne vendrai pas ma collec de maillots des Gigis, ni mes fanions d'époque (Juve, finale Coupe de France), je continuerai de porter avec fierté mes maillots, mon écharpe de 1987 et celle de 98, je les aimerai toujours, même en L2 ou plus bas, mais ça fait mal.
    J'ai aussi vu Prunier et Witschge se battre à l'entraînement au Haillan et ça aussi ça a fait mal, surtout à Witschge.
    Ce message marche aussi pour l'adieu à Lescure et les funérailles de Bancarel ou Marc Planus.

Bonjour, le site souhaite utliser des cookies à des fins marketing.