auteur
Alex Lagazette

Du même auteur

> article précédent

Revue de stress #171

> article précédent

L'invention du consultant

La Gazette de la L1 : 33e journée

Partager

  

Les résultats de la journée


Dijon FCO 3 - 2 Stade Rennais FC
Olympique Lyonnais 2 - 1 Angers SCO
EA Guingamp 1 - 3 Olympique de Marseille
OGC Nice 0 - 1 SM Caen
Nîmes Olympique 2
- 1 Girondins de Bordeaux
RC Strasbourg Alsace 1 - 3 Montpellier Hérault SC
FC Nantes 3
- 2 Amiens SC
Toulouse FC 0 - 0 LOSC
Stade de Reims 0 - 2 AS Saint-Étienne
Paris Saint-Germain 3
- 1 AS Monaco

 

 

 

Le Classement en relief

 

 

  

 

Les gestes

Le coup franc de Nicolas De Préville qui heurte le montant droit et rase la ligne de but... sans rentrer. C'était beau quand-même.

 

La panenka de Téji Savanier qui avait vu ça en Ligue des champions à la télé et s'est dit qu'il en tenterait bien une.

 

 
 

 

 

 

Les antigestes

Quelques secondes après qu’Andy Delort foire une reprise de volée en se plaignant de l’éclairage, le bandeau publicitaire de la Meinau affiche le sponsor “Frey”. Taquin.

 

Les poteaux à Nîmes qui ont clairement choisi leur camp.

 

Le niveau du match Nîmes-Bordeaux. La ligue des talents? La ligue détale plutôt.

 

La VAR, lors de Toulouse-Lille, qui est remontée dans le temps pour annuler le but du LOSC, en jugeant comme main volontaire un ballon frappé à bout portant par un défenseur du TFC sur le coude du Lillois Jonathan Ikoné, pourtant couché au sol, mains plaquées sur le gazon, et dos au but.

 

 
 

 

"Que le sang de ces U10 amène succès et prospérité au RC Strasbourg!"

 

 

 

 

Les observations

Les joueurs du PSG avaient leur maillot floqué au nom de Notre-Dame. L'international turc Kazim Kazim a, lui, marqué Kazim au dos.

 

Si on enlève les penalties, Kylian Mbappé compte seize buts de plus que son premier poursuivant au classement des buteurs en Ligue 1.

 

 

 

 

Le coin fraîcheur

Ce t-shirt d'une supportrice bretonne.

 

 

 

 

 

Le championnat à l'envers

Et si, après toutes les péripéties, les choses étaient destinées à revenir à la normale? Même si la fin de saison approche, il est encore trop tôt pour être définitif... mais les résultats vont au-delà du symbole, que ce tir de Marcus Thuram resté du bon côté de la ligne incarne à la perfection: Guingamp est de retour sur le trône et ne veut plus le lâcher. "Cela se joue à rien. La différence se fait sur le fait que les mêmes tirs sourient à l'équipe bien placée au classement et ne sourient pas à celle qui est mal-classée", a d'ailleurs logiquement souligné Jocelyn Gourvennec.

 

La différence ne vient d'ailleurs pas tant de la performance des Bretons contre Marseille, qui était somme toute attendue, que de l'écroulement de leurs adversaires. Opposés respectivement à Rennes et Nice, Dijon et Caen sont rentrés dans le rang, lâchant de nouveaux points au pire des moments. Et pas sûr que leur retard soit un jour rattrapé, malgré les encouragements d'Antoine Kombouaré. "J'ai un groupe qui travaille bien", a-t-il rappelé, notant que "ce n'est pas fini".

 

Alors oui, ses hommes ont craqué mentalement et les Caennais ont manqué de réussite alors que leur performance était une nouvelle fois aboutie. Mais le manque de combativité ou de réalisme et les lacunes du gardien font également partie du jeu... Un jeu dans lequel reviennent discrètement Amiens et Monaco, qui ne peuvent plusr viser la première place mais ne sont qu'à quatre unités du podium. La bataille promet d'être épique.

 

 

 

 

Le championnat vu par Twitter

 

 

 

Merci à Elmander mon cher Larsson, Gouffran direct, Mama, Rama & Papa Yade, nestor ouma, PCarnehan pour leurs contributions. La compilation est de AKK rends tes sets et la lucarne est de vertigo.

  

 

Il est sorti, faites-le entrer chez vous

 

Présentation.
Pour le commander ou savoir où le trouver, cliquez.

Partager

> déconnerie

HBA, le BHL du futur

> sur le même thème

La Gazette de la L1 : 32e journée

Le championnat de France


Jérôme Latta
2019-09-13

La Ligue 1 a-t-elle sa place dans le "Big 5" ?

Une Balle dans le pied – Que diable fait le championnat de France dans le "Big 5 européen? Examinons la légitimité de cette appellation contestée, qui a pourtant la faveur des économistes du sport.


Richard N
2019-05-31

Platini à Nantes, le rêve de Lagardère

En 1979, le nom de Michel Platini est discrètement évoqué dans les couloirs du Football Club de Nantes. Rien ne s'oppose à un transfert, sinon la frilosité des dirigeants. Le club nantais a-t-il raté un rendez-vous avec son histoire?


Richard N & Christophe Zemmour
2019-05-29

Feindouno 1999, la proie du doute

Un jour, un but – Le 29 mai 1999 au Parc des Princes, les Girondins de Bordeaux conquièrent leur cinquième titre de champion grâce à un but de leur tout jeune espoir, Pascal Feindouno.


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)