auteur
Alex Lagazette

Du même auteur

> article précédent

Réguler pour mieux régner

> article précédent

Sentimiento franjirojo

La Gazette de la Ligue 1 : 30e journée

Partager

 

Les résultats de la journée
Paris SG 1 - 0 Montpellier HSC
ES Troyes AC 2 - 2 AS Saint-Etienne
Evian Thonon Gaillard FC 2 - 2 Stade de Reims
Girondins Bordeaux FC 1 - 1 FC Lorient
Valenciennes FC 3 - 4 SC Bastia
Ajaccio AC 2 - 3 Toulouse FC
Olympique Lyonnais 1 - 2 FC Sochaux
Stade Brestois 1 - 2 Lille OSC
Stade Rennais 0 - 2 AS Nancy Lorraine
OGC Nice 0 - 1 Olympique Marseille
 

 

 

 

Le Classement en relief

"Nancy's not dead", tel est le message des punks du président Rousselot. Le suspens pour le titre, en revanche, est assez moribond.
 

 

 

 

 

 

 

Les gestes

 

Les caviars de Maxwell pour Chantôme et de Harek pour Maoulida.
 

L’altruisme de Jérémy Ménez qui décale Zlatan Ibrahimovic, l’altruisme de Zlatan Ibrahimovic qui sert Kevin Gameiro en meilleure position que lui. On aurait pu citer l’ouverture de Beckham au départ de l’action, mais lui on est plus habitué à le voir faire des passes.
 

L'égalisation troyenne de Faussurier dite du “petit trou de petite souris”, qui obligera Ruffier à coller un peu plus son poteau la prochaine fois.
 

La chevauchée de Thauvin, achevée par un "Y a personne, bon ben j'y vais seul, alors".
 

La parade autoritaire de Mandanda, au terme d'une action folle comprenant une tête de Fanni sur son propre poteau et une reprise puissante et équilibrée d'Anin.

 

 

 


Les joueurs de demain. Aujourd'hui : Kurt Zooma.

 

 

 

 

Les antigestes

 

La talonnade ratée de Samuel Bouhours, qui réussit à concéder un corner alors que l'adversaire le plus proche était à trente mètres.
 

La terrible boulette d’Audard, qui vient évidemment après un excellent match de sa part: c’est un peu le principe de la terrible boulette.
 

Le méchant tacle d’Ayité sur la cheville de Ninkovic, qui gâche sa superbe ouverture du score quatre minutes après celle-ci.
 

La tête impeccable de Zebina dans le petit filet de son propre gardien, incluant cette fraction de seconde durant laquelle nous nous demandons si les équipes ont changé de côté ou quoi.
 

La conduite de balle de Dejan Lovren, qui met le ballon dans la course de Sio, et qui fait vraiment le service minimum par la suite pour ne pas empêcher le contre sochalien d'aller au bout. En même temps, la fois d’avant il avait pris un carton jaune...
 

La sortie de Penneteau, qui va découper un attaquant bastiais à quarante mètres de son but le long de la ligne de touche, échappant au carton rouge mais pas à la perplexité générale.

 

 

 

 


Malheureusement, la vedette de l'équipe était suspendue.

 

 

 

 

 

Les minutes


La minute de coaching de Francis Lalanne
“Comment tu fais pour arrêter de fumer? Tu arrêtes. Comment tu fais pour battre l’Espagne? Tu les bats.” (France 3)
 

La minute “poisson d’avril” de Noël Le Graët
"Le Premier ministre à qui j’ai posé la question a été clair: seules les grandes entreprises seront taxées. Or les clubs professionnels sont considérés comme des PME." (leparisien.fr)
 

La minute médico-arbitrale d’Hubert Fournier
“La décision de l’arbitre d’exclure Floyd Ayité est prématurée, il n’y avait pas de blessure grave, il aurait pu demander au corps médical d’intervenir.

 

 

 

 

 

L'équipe-type mystère


Quelle expérience partagent les onze joueurs de cette formation assez expérimentée?

 

 


 

[Réponse de la dernière fois: aucun joueur n'avait été averti cette saison].

 

 

 

 

 

Les observations en vrac


Plasil ne sait vraiment pas défendre. C’est dommage, il ne sait plus attaquer non plus.


Les matches du dimanche à 14 heures sont d’une si faible intensité qu’on dirait des rediffusions sur ESPN Classic.
 

Antonetti et Gillot souhaitaient donner un coup de fouet à leur équipe. Il aurait fallu frapper un peu moins fort.
 

C'est officiel: Ochoa ne marche plus sur l'eau et ne guérit plus les lépreux.
 

Valenciennes : 29 points lors des 19 premières journées, 7 depuis. La magie d’un mercato réussi.
 

Nous entrons dans le mois d'avril et Troyes a emporté plus de victoires en coupes nationales qu’en championnat.
 

Avant, pour le premier avril, les sites de supporters des Girondins pouvaient annoncer Ben Khalfallah et Diabaté titulaires. Mais ça, c’était avant.

 

 

 

 

Le rébus officiel 

 


 

[Réponse de la dernière fois : Éric Rabesandratana / Éric rabaisse Sandra Tana].

 

 

 

 

 

 

L'extrait gratuit


15e. Il a fallu 10 mois à Gignac pour comprendre que le corner de Valbuena c’était au mieux au premier poteau. 1-0
17e. Bon match de Kevin Anin, il faut toujours en avoir un dans son équipe, nous nous avons Valbuena.
20e. Morel est dans son match. Le problème c’est que cela ne semble pas être du foot.
24e. Fanni trouve chaussure à son Pied, coup franc.
25e. Voyant que le coup franc est bien tiré, Fanni ne peut s’empêcher d’y placer sa tête. Poteau, dommage, Mandanda était battu.
33e. Talonnade de Rod Fanni sur un centre niçois dans la surface marseillaise, j’ai bien cru que Baup allait me rejoindre..


Bob-Loulou n'a rien raté de Nice-OM, il a tout noté sur Marseille vu du ciel.


 

 

 

 

La stat définitive

 

 

 

 

 

 

Le coin fraîcheur


Jonathan Zebina
réagit tout en autodérision après son csc, le dédicaçant à sa famille et espérant que les supporters ont apprécié son "joli geste technique..."


Juan-Pablo Sorin
, dix ans après avoir passé une saison au Paris SG, commente les performances du club sur Twitter comme un supporter de la première heure.
 

Jérémie Janot veut bien de la caméra sur les arbitres pour une chose : ça permettrait à ceux qui sont prompts à critiquer les arbitres de se rendre compte de la difficulté de prendre une décision dans le feu de l’action.

 

 

 

 

 


Ambiance tendue au sein du G14.

 

 

 

 

L'extrait gratuit (2)


«Un autre brave homme me parle de sa situation personnelle : sa femme l’a quitté pour une autre femme, il a deux emprunts sur le dos, il est encore abonné pour six mois à Canal+ et se dit trop vieux pour pouvoir retrouver du boulot. Les yeux embués de larmes, il craque complètement : “Quand je regarde le PSG, j’oublie tous mes problèmes! Après chaque victoire, je me sens mieux! Tous les mecs de l’usine t’adorent, gamin! Le Barça, faut les taper! Hé, poussez pas, derrière!” Déséquilibré par la marée humaine, il glisse sur une flaque d’huile et passe par-dessus la barrière de protection. L’acide fait fondre son corps en quelques secondes. “J’espère que la télé a filmé. Un mort, c’est bon pour nous”, commente Marc, pragmatique.

J’avais beau me concentrer, je n’arrivais pas à comprendre comment de simples matches de football avaient pu permettre à ce malheureux de survivre aussi longtemps. Il avait converti nos buts en doses de morphine alors que nous ne pensions pas aux spectateurs lorsque nous marquions. Nous cherchions la caméra – éventuellement les coéquipiers – puis nous effectuions une célébration longuement étudiée. La misère humaine n’entrait pas en jeu sur le terrain et dans nos réflexions.»


Kevin Kohler retrouve son terroir auvergnat, sans vraiment remettre le spieds dessus. Episode 20.2 : Comme à l'usine.

 

 

 

 

 


Il n'y a pas que sur le terrain qu'on peut voir des petites frappes de l'intérieur.

 

 

 

 

 

Le championnat à l'envers


Le décevant match nul de Troyes contre Saint-Étienne suffit aux Aubois puisque Nancy s’est laissé surclasser par les Rennais. Et Patrick Gabriel de s’inquiéter, puisque son équipe ne compte que 4 points d’avance sur les places non-qialificatives pour la Ligue 2. Sochaux, contre-performant à Gerland, cède la place sur le podium à Brest, qui a imposé sa supériorité sur Lille.


Lors du sommet du week-end, Evian Thonon-Gaillard aura regretté la fatale inexpérience du jeune Nsikulu: à cause de lui, le Stade de Reims cède in extremis deux points. Mais tous les regards sont déjà tournés vers le grand choc à venir le week-end prochain, entre Nancy etTroyes... L’Enversico.

 

 

 

 



"Et tu l'as vraiment surfée, cette vague, à la fin de Point Break?"

 

 

 

 

La rétrogazette de la 29e journée 


1992/93 (02/04/1993) : Avant son match de poule de Ligue des champions face aux Rangers, Marseille se déplace à Geoffroy-Guichard. Marseille remporte le match 2 buts à 0 grâce à des buts de Völler et Desailly. Cette victoire permet au club phocéen de récupérer la première place du championnat, qu’ils ne quitteront plus jusqu’à la dernière journée.


1999/00
(08/04/2000) : L’AS Saint-Étienne reçoit le Paris SG. Laurent Robert ouvre le score à la 27e minute de jeu pour le club de la capitale, mais l’ASSE égalise quelques instants plus tard grâce à un but d’un jeune milieu de terrain zaïrois, Alain Masudi. C’est à ce jour son seul but en Ligue 1.
 

2006/07 (01/04/2007) : Au stade de la Beaujoire, Fabien Barthez se loupe complètement sur un tir de Ducourtioux et permet à Sedan de battre Nantes 1-0. Dix minutes après sa bourde, le gardien international se fera remplacer à sa demande.

 

 

 

 

 

La bonne enseigne


Notre brave et bonne enseigne fait un tour aux stazunis, où l'on trouve un cousin de l'animateur de France 98 (à Boston), une librairie qui suggère que la recrue star du PSG est peut-être un intello (à la Nouvelle Orléans), et une double enseigne (sur Broadway, New York) sous laquelle Stéphane et Karim peuvent tenir ensemble. (Merci à Paul, Pierre et In Savinaud Veritas pour ces BE transatlantiques)

 



Merci à A la gloire de Coco Michel, Edji, Gouffran direct, Kireg, Lucho Gonzealaise, lyes215, Maniche Nails, manuFou, Mik Mortsllak, Ousmane au ski, pipige, Rigoboum Song et Van Der Wiel Age People pour leurs contributions. Le rébus est encore l'œuvre de Nadine Zamorano. Les lucarnes sont issues du Diaporama des lecteurs. Leurs auteurs sont gironflon, Kireg, Save Our Sport, Alain Delon? Non Alain Deroin et Pascal Amateur.
 

Partager

> déconnerie

L'Appel du 18 juin

Le championnat de France


Jérôme Latta
2019-09-13

La Ligue 1 a-t-elle sa place dans le "Big 5" ?

Une Balle dans le pied – Que diable fait le championnat de France dans le "Big 5 européen? Examinons la légitimité de cette appellation contestée, qui a pourtant la faveur des économistes du sport.


Richard N
2019-05-31

Platini à Nantes, le rêve de Lagardère

En 1979, le nom de Michel Platini est discrètement évoqué dans les couloirs du Football Club de Nantes. Rien ne s'oppose à un transfert, sinon la frilosité des dirigeants. Le club nantais a-t-il raté un rendez-vous avec son histoire?


Richard N & Christophe Zemmour
2019-05-29

Feindouno 1999, la proie du doute

Un jour, un but – Le 29 mai 1999 au Parc des Princes, les Girondins de Bordeaux conquièrent leur cinquième titre de champion grâce à un but de leur tout jeune espoir, Pascal Feindouno.


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)