auteur
Julien Tomas

Du même auteur

> article suivant

Revoir Guadalajara

> article précédent

Achevez-la

BLAISE OF GLORY

2008-2010, les joueurs à suivre – Blaise Matuidi a comme prévu explosé à Saint-Étienne. À vingt-deux ans, son bel avenir commence demain.
Partager
Son arrivée de Troyes à l'été 2007 avait provoqué quelques interrogations chez les supporters de l'ASSE. Il est vrai que, mise à part une vague ressemblance homonymique avec le peu regretté Alain Masudi, Blaise Matuidi ne disait pas grand chose à grand monde, et que l'indemnité de transfert payée par le club (quatre millions d'euros) semblait bien démesurée pour un jeune joueur de vingt ans, qui venait de descendre en Ligue 2 avec son club.
Pourtant, dans l'Aube, Matuidi avait fait naître quelques promesses. Régulier de l'équipe de France Espoirs avec les Gourcuff, Benzema, Ben Arfa, Menez et Nasri, il est titulaire en L1 depuis l'âge de dix-huit ans et compte alors 65 matches dans l'élite. Deux ans et une autre soixantaine de rencontres plus tard, la seule interrogation des supporters stéphanois au sujet de Blaise Matuidi est de savoir s'ils auront le bonheur de le voir à Geoffroy-Guichard une année de plus...


matuidi_2.jpgGrandir dans la tempête
Appelé à prendre la place de l'emblématique Julien Sablé, parti à Lens et dont la carrière s'essoufflait après dix années à Saint-Etienne, il ne met pas longtemps à convaincre le peuple vert qu'il n'a pas perdu au change. De période d'adaptation, il n'y a pas et Blaise Matuidi s'impose d'emblée comme le maître du milieu de terrain, formant avec Christophe Landrin un duo de récupérateurs très efficace. À l'image de son équipe, il monte en puissance tout au long de la saison et fait partie, avec Sall, Feindouno et Gomis, de l'axe fort sur lequel l'ASSE s'appuie pour retrouver l'Europe, vingt-cinq ans après.

Les attentes autour du club sont grandes au début de la saison 2008/2009, mais l'entame en est moyenne et dès septembre, Blaise perd Pascal. Matuidi se retrouve bien seul au milieu de terrain. Autour de lui, les blessures s'accumulent, les résultats ne sont pas bons... mais le joueur prend une nouvelle épaisseur. Ses performances personnelles restent excellentes et il devient tout naturellement un des leaders d'une équipe en crise. Landrin blessé, il est associé à Machado ou à Hautcoeur, deux joueurs limités défensivement, et il tient à lui seul le milieu de terrain.


L'absent a raison
Surnommé le "chewing-gum" par son pote Nasri en raison de sa faculté à coller son adversaire direct, Matuidi concède très peu de fautes, couvre un nombre de kilomètres impressionnant et est capable de relancer proprement chaque ballon qu'il récupère. Un profil qui lui ouvre de belles perspectives internationales. Cette saison, il a même dépanné au poste de latéral gauche pendant quelques matches en donnant des complexes aux spécialistes de l'équipe que sont Varrault ou Sauget...

Loïc Perrin blessé à son tour, c'est lui qui hérite du brassard de capitaine, symbole fort à Sainté, où l'on a l'habitude de le confier aux joueurs formés dans la maison. Il fait honneur à son nouveau statut en marquant un but superbe d'une lourde frappe du pied gauche contre le futur champion, Bordeaux. Blessé au cours du match aller de Coupe UEFA à Brême, son importance est telle, dans l'optique du maintien, que son retour est précipité. Il rechute contre Lille lors de la 32° journée et déclare forfait pour les six derniers matches de la saison. L'occasion pour les supporters de découvrir une stat qui parle d'elle-même: à ce moment, Blaise Matuidi a manqué dix matches de championnat en deux saisons, jamais remportés par l'ASSE (1).

Footballeur discret, efficace et travailleur comme Geoffroy-Guichard sait les aimer, il s'est imposé cette saison comme le joueur préféré de fans stéphanois peu gâtés. En témoigne cette ovation géante qui lui a été adressée à sa sortie, en fin de match, lors de la fête qu'a constitué le match retour d'UEFA contre l'Olympiakos. Maintenue, l'AS Saint-Étienne a de meilleures chances de conserver un joueur qui, convoité par quelques clubs anglais, lui doit théoriquement deux ans de contrat. Et s'il reste, on prend les paris qu'il deviendra le premier joueur français sous contrat à Sainté à jouer la Coupe du monde depuis Platini en 1982.


(1) Même sans leur meilleur joueur, les Verts gagneront au Havre puis contre Valenciennes lors de la dernière journée, sauvant leur place en L1.

Photo : asse.fr


2008-2010, les joueurs à suivre

Sakhommence aujourd'hui
Gloire à l'AS Sow
Ederson toujours deux fois
Mignot, le plan de relance
Ben Arfa : le meilleur est avenir ?
Partager

Le forum

Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 01h21 - Le déjeuner sur Hleb : (bon en revanche, sans surprise le doc sur Anelka n'a aucun intérêt. Allez on peut à la limite... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 01h16 - Le déjeuner sur Hleb : @sehwag Oui, en plus tu as raison, même en Chine, ce n'est pas forcément évident. Alors en... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 00h26 - PCarnehan : Quelqu'un sait quelque chose sur le docu diffusé actuellement sur RMC machin (TNT en clair) ? Il... >>


Lost horizons

aujourd'hui à 00h24 - Lucho Gonzealaise : En soi, la création de deux régions séparées avec Rennes en pôle breton et Nantes en pôle... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 00h13 - De Gaulle Volant : Question technique, Je lis que certains, ici, sont abonnés à OL TV et visionnent ainsi certains... >>


Qui veut gagner des quignons ?

05/08/2020 à 23h48 - FPZ : (Pas de regrets, non)(Pas de mots croisés non plus...) >>


CdF Omnisport

05/08/2020 à 23h30 - 2Bal 2Nainggolan : Christ en Gourcuffaujourd'hui à 22h38Pronostic vital engagé pour Jakobsen...la saison (carrière... >>


Le Ch'ti forum

05/08/2020 à 23h28 - Bof : Charles Boli, formé à Lens, est le fils de Roger et donc le neveu de Basile. Je le trouve très... >>


L'empire d'essence

05/08/2020 à 21h47 - Schpatz : Le problème c'est que le titre n'était pas en mauvaise posture après Jerez 1, maintenant oui.... >>


Paris est magique

05/08/2020 à 21h38 - M le Mendy : leoaujourd'hui à 18h58Verratti, plus ou moins important que Mbappé contre l'Atalanta... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)