Seuls 36% des internautes parviennent à saisir leur e-mail / password du premier coup. En feras-tu partie ? Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

"Double peine": comment sanctionner les joueurs qui annulent des buts ?

Une Balle dans le pied – Alors que tout le monde réclamait la suppression de la "double peine", tout le monde a semblé la regretter quand Jörgensen a échappé à l'expulsion lors de Croatie-Danemark.

le 3 Juil 2018

 

 

(…) Avant d’être partiellement supprimée il y a deux ans, la règle dite de la « double peine » (penalty + expulsion) était pourtant massivement critiquée pour sa sévérité excessive, au motif qu’elle punissait une équipe d’un but quasi assuré et d’une réduction à dix. Le terme est cependant impropre. Les deux sanctions ne punissent en effet pas deux fois la même faute, mais deux fautes en une : un geste illicite dans la surface (valant penalty); l’anéantissement d’une occasion de but (valant expulsion). Une règle cruelle, mais juste.

 

En la faisant évoluer, le Board a voulu introduire des nuances et distinguer les situations passibles d’un simple avertissement de celles valant une expulsion. Pour que le défenseur ne voie que du jaune quand il annihile une occasion de but, il faut qu’il ait cherché à disputer le ballon (avec une chance de l’atteindre). Dans tous les autres cas, ce doit être rouge, que ce soit pour antijeu (main intentionnelle, tirage de maillot, obstruction…) ou pour brutalité. L’intention était louable, mais en introduisant ce distingo, la FIFA a ouvert une nouvelle zone d’interprétation pour l’arbitre, donc de controverses sur sa décision. 

 

 

LIRE L'ARTICLE


Réactions

  • asunada le 03/07/2018 à 06h14
    Une autre solution éventuelle dans ces cas:
    Carton jaune et pénalty. Si celui ci est transformé, on en reste là. Dans le cas contraire, le jaune devient rouge direct.

    Là aussi on n'est pas à l'abri de dévoiement de l'esprit de la règle mais ça me semble un peu plus équitable sans inventer un but qui n'existe pas.

    Le but de pénalité, j'ai du mal à mettre des mots dessus mais il me semble qu'on touche à l'essence même de ce sport fabuleux et des sentiments intenses et exacerbés qu'il offre.

  • Sens de la dérision le 03/07/2018 à 08h10
    Selon moi, il y a deux points sur lesquels l'article se trompe.
    1. La "double peine" n'était pas massivement critiquée, elle était critiquée quand ça arrivait à son équipe.
    2. La polémique elle est surtout arrivée par oubli de la nouvelle règle non ? Et aussi parce qu'on ne change pas les habitudes comme ça.

  • Jamel Attal le 03/07/2018 à 09h28
    @Sens de la dérision

    1. Ça allait au-delà, à mon avis. Cf. les hauts cris poussés à l'occasion d'une "double peine" anodine évoquée dans l'article en lien, en 2011: l'ami Pierrot et autres experts ne faisaient pas dans la nuance (règle "ridicule", "débile"). On se souvient aussi de l'épisode plus marquant de Barthez lors de la finale de l'OM en 2004, et de quelques autres. "Massivement critiquée", ça me semble juste, j'ajoute "jamais défendue".

    2. L'oubli ou l'ignorance, sans doute, mais peu importe : une règle est majoritairement décriée et celle qui la corrige l'est aussi… Ça indique qu'on y a pas beaucoup réfléchi.

  • Richard N le 03/07/2018 à 09h32
    @asunada : en somme, selon ta proposition, si le gardien stoppe le penalty, il provoque l’exclusion automatique de son coéquipier ? Hum...

  • leo le 03/07/2018 à 10h04
    asunada
    aujourd'hui à 06h14

    Le but de pénalité, j'ai du mal à mettre des mots dessus mais il me semble qu'on touche à l'essence même de ce sport fabuleux et des sentiments intenses et exacerbés qu'il offre.
    ---

    Tout à fait, accorder un but alors que le ballon n'a pas franchi la ligne tiendrait du sacrilège à mes yeux. Un pénalty sans gardien serait ridicule mais préférable à ce but de pénalité.

  • Danishos Dynamitos le 03/07/2018 à 10h34
    Deux solutions:
    - Transformer le jaune en rouge en cas de penalty non transformé. Je n'aime pas cette solution artificielle mais si le but est de réduire le sentiment d'injustice...
    - N'appliquer la double peine qu'aux joueurs de champ et pas aux gardiens (sauf brutalité etc...) afin de ne pas la rendre trop sévère

    Le but de pénalité est une hérésie. Qui peut prouver par exemple que Rebic n'allait pas tirer à côté ?

  • et alors le 03/07/2018 à 10h51
    Richard N
    aujourd'hui à 09h32

    @asunada : en somme, selon ta proposition, si le gardien stoppe le penalty, il provoque l’exclusion automatique de son coéquipier ? Hum...
    ------

    Et si le tireur préfère voir le fautif exclu (en début de match, si c'est la star adverse, si c'est le gardien et que les trois changements ont été faits...), il n'a qu'à envoyer son ballon en tribune. Ca promet de grands moments.

  • Danishos Dynamitos le 03/07/2018 à 10h55
    C'est pas faux. Cas de figure qui pourrait être très probable si par exemple le score est acquis et que cela permet une suspension d'un joueur clé pour le prochain match de l'adversaire !

  • et alors le 03/07/2018 à 11h00
    Plus drôle encore : quart de finale Brésil-Belgique, 10e minute, 0-0. Neymar a provoqué un pénalty (il faut imaginer qu'il est revenu défendre, certes). Les Belges peuvent prendre un but d'avance ou s'assurer de jouer 80 minutes à 11 contre 10, sans le meilleur attaquant adverse.

    Hazard choisit donc de tirer tout doucement son pénalty vers Alisson, le gardien semble pouvoir se saisir facilement du ballon mais le laisse filer entre ses jambes. La caméra derrière le but montrera même qu'il l'a un peu poussé puisque la frappe trop molle n'aurait pas franchi la ligne.

    La Belgique prend l'avantage, mais Neymar marquera un triplé en deuxième mi-temps.

  • José-Mickaël le 03/07/2018 à 13h02
    Je trouve que le mieux est de revenir à l'ancienne règle, c'est-à-dire d'enlever la mention « bla bla bla si le joueur a tenté de jouer le ballon ». Cet ajout a plusieurs défauts :
    - il ne résout aucun vrai problème (l'ancienne règle était très bien, pourquoi la changer ?) ;
    - encore une décision qui dépendra de l'arbitre ;
    - ça complique le règlement.