Si vous saisissez votre mot de passe PUIS votre e-mail, vous aurez la confirmation que ça n'a aucun effet particulier. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

La Gazette, numéro 23

Paris est éternel, entre bévues administratives et rêves de grandeur... L'interview impossible de Jean-Michel Aulas par les Cahiers... Le football français se vend mal à l'étranger, la Ligue s'en plaint mais ne fait rien...
le 18 Dec 2000

 

Paris, entre le zéro et l'infini
On ne sait pas si le responsable administratif du PSG est le même que celui du fameux fax d'il y a quelques années, mais la licence d'Okocha non signée par le médecin est un épisode qui ne dépare pas dans l'histoire tragi-comique du club parisien. Même à l'OM (Olympique de Montmartre), les dirigeants ne commettent pas de pareilles erreurs. En tout cas, le responsable bastiais est plus vigilant. Avec les affaires de faux passeports, va-t-on voir se multiplier les réserves dissuasives d'avant-match et la guérilla réglementaire entre les clubs?
Le PSG occupe le front de l'actualité en cet automne peu glorieux sportivement. Les informations sur les négociations en cours pour faire venir Ronaldinho ont un caractère légèrement surréaliste dans une telle période, surtout à l'évocation des 350 MF qui pourraient être investis dans cette transaction. Il semble quelque peu surprenant que les dirigeants (ceux de Canal+) valident une telle fuite en avant, alors que les 220 MF d'Anelka sont bien loin d'être amortis, tant dans les comptes que dans l'opinion.
L'an passé, le débarquement du prodige de Porto Alegre avait déjà été évoqué, lorsque Sport Plus, filiale de Canal+, avait conclu avec le joueur un contrat pour la gestion de ses droits marketing. Il est envisageable qu'à l'instar de Ronaldo avec Eindhoven, l'attaquant passe par un "club de transition" pour réussir son adaptation au foot européen. Mais pour cela, il faudrait que ce club offre quelques garanties sportives. Les dirigeants parisiens donnent l'impression qu'une telle ambition ne les oblige pas à un minimum de stabilité et de résultats dans l'immédiat, comme si le "coup" n'était pas lié au standing du club, mais devait au contraire lui apporter son standing. Par les temps qui courent, le PSG devrait peut-être montrer plus de modestie, s'il ne veut pas laisser croire qu'il court après les fiascos industriels.
Pierre Lescure avait donné son feu vert au lancement de l'opération. Mais qu'en pense aujourd'hui Jean-Marie Messier, son nouveau patron?

Disneyfoot, c'est tous les dimanches matin sur TF1
Malgré la venue d'un Jean-Michel Aulas qui suscite traditionnellement la polémique, Téléfoot a tranquillement ronronné en ce 17 décembre. Un téléspectateur qui n'aurait que cette source d'information sur le football (et il doit y en avoir des centaines de milliers) a donc vaguement entendu parler d'un problème de passeports et de menaces de l'ETA sur Lizarazu, et pas du tout du bus de l'Inter victime d'un cocktail molotov, ni de la réforme des transferts ou de la surcharge pondérale de David Ginola. Evitons les sujets graves....
Nous n'allons pas regretter que Aulas n'ait pas profité de l'occasion pour répandre sa propagande habituelle (comme l'avait fait Jean-Claude Darmon récemment, voir Darmon à Téléfoot, un con parmi des nuls), mais l'insignifiance du dialogue nous a laissés rêveurs malgré tout.
Pour le plaisir, petite liste non exhaustive des questions qui auraient pu être posées à notre président préféré:
- Pensez-vous que ce soit le rôle d'un président de club et vice-président de la Ligue de critiquer l'arbitrage aussi systématiquement que vous l'avez fait cette saison?
- Qu'avez-vous dit le 12 décembre à la Commission d'appel et de l'éthique qui vous avait convoqué à ce sujet?
- Avez-vous réellement menacé l'AS St-Etienne à la veille du derby si les Verts alignaient Alex? De quelles informations disposiez-vous et pourquoi ne pas en avoir fait état?
- A votre avis, les clubs ayant aligné des joueurs munis de passeports falsifiés doivent-ils faire l'objet de sanctions sportives?
- Voulez-vous à terme modifier le système de répartition des droits de télévision?
- Etes-vous intervenu pour que Tony Vairelles change de coupe de cheveux?

Le championnat de France n'est pas une star internationale
Il reste un morceau du gâteau des droits de télévision, qui ne faisait pas partie du package vendu lors de l'été 99, reste à rénocier. Il s'agit des droits du football français pour l'étranger, qui ne rapportent "que" 31 MF par an à la Ligue, contre 330 pour la Premier League anglaise (L'Equipe 14/12). Un des objectifs des nouveaux patrons de la Ligue, qui composent justement la "commission marketing", était précisément d'accroître ces ressources. Malheureusement, les Proisy, Aulas, Campora, Dayan et... Marchand n'ont pas beaucoup avancé, et la Ligue a fait du surplace sur ce dossier comme sur les autres. Est-ce parce que certains clubs ont dans l'idée de vendre eux-mêmes leurs images, comme si la loi Buffet n'avait pas renforcé l'interdiction de le faire? On n'en finit pas de s'étonner du décalage entre le discours libéralo-volontariste de ces dirigeants et leur réelle capacité d'action. Lors de l'Assemblée générale de la LNF le 1er décembre, Gérard Bourgoin les avait sermonnés et avait annoncé la création d'un séminaire pour travailler sur le sujet, afin de porter à 100 MF les droits pour la saison prochaine. On arrivera peut-être quelque part avec tout cela, si la grenouille ne veut pas se faire aussi grosse que le bœuf.
Sur le fond du problème, il faut bien dire que le championnat de France est très sous-estimé et sous-exposé en Europe, où nombre de voisins (en haut à gauche et en bas à droite notamment) ne prennent plaisir qu'à regarder leur nombril. Il souffre certes de nos propres complexes, décidément éternels, mais son déficit d'image tient à d'autres facteurs, comme la faiblesse chronique de ses ténors, qui ont bien du mal à inscrire leur travail dans la durée, notamment dans les compétitions européennes. Mais après tout, pour la reconnaissance internationale, il y a l'équipe de France. Et nous n'en avons pas besoin pour aimer notre championnat.

Réactions

  • pmt le 19/12/2000 à 00h00
    La coupe de Vairelles lui donnait un petit air de Marc Hateley et des bons chanteurs de "soupe" des années 80... moi, je la regrette... Et maintenant, j'attends un grand débat : pour ou contre les Dreadlocks de Djetou!!! Et puis, la coupe de cheveux du footeux, c'est très important, regardez Pedros tel un Samson des temps modernes a perdu son talent avec sa chevelure...


    Merci pour ce GRAND DÉBAT beaucoup lus interessant que les râtées administratives du PSG... Je trouve que vous avez très bien situé la Non-problématique de cet encart télévisé du madelinisme footbalistique qu'est téléfoot.

  • Aye le 19/12/2000 à 00h00
    Ne vous inquiétez pas, la coupe de Tony n'a pas encore disparu...

    elle est toujours à la mode en 2.Bundesliga (en 1.Bundesliga, ce n'est plus comme avant depuis que Jeremies s'est coupé les tifs)

    Mais le paradis, cà reste quand même le championnat tchèque, à croire que sans la coupe à la Vairelle, tu n'obtient pas la licence en Rep. Tchèque.

  • fopadéconé le 20/12/2000 à 00h00
    si M.Aulas a fait ça, s'il est bel et bien à l'origine de la nouvelle coupe de Tony Vairelles, alors, oui, il mérite d'être poursuivi, et même coiffé pareil. je sais, c'est dur, mais la sanction doit être exemplaire.

La revue des Cahiers du football