En vous connectant, vous certifiez n'avoir jamais trompé votre club favori. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de nous y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un de ces quatre matins!

  • Hyoga le 27/09/2022 à 14h12
    OLpeth aujourd'hui à 12h57
    Elles estiment qu'elles ont assez attendu, que la patience a des limites mais qu'il ne faut pas exagérer. Qu'elles ont souffert depuis des siècles d'un excès de mutisme, et que les hommes s'accommoderont donc bien de souffrir quelques temps d'un excès de parole.
    ---

    En résumé.
    Les femmes parlent trop et les hommes s'en plaignent, ça fait des siècles que c'est comme ça. Le nouveau féminisme, c'est refuser que les hommes se plaignent que les femmes parlent trop.

  • AS Roma Gricole le 27/09/2022 à 14h12
    "les hommes s'accommoderont donc bien de souffrir quelques temps d'un excès de parole."
    Ce ne sont pas LES hommes qui souffrent (moi par exemple, je ne souffre pas trop). Ce sont DES hommes. Des individus réels qui sont sacrifiés pour la cause.
    Et le "quelques temps" est important dans ta phrase. C'est toujours le même mécanisme : "l'objectif est à portée de main ! Les inévitables excès (qui d'ailleurs ne sont pas bien méchants) ne dureront pas."

    Enfin, je trouve souvent étonnant qu'on mette toujours en avant "la jeunesse", comme si ça allait changer quelque chose. En face aussi il va y avoir des jeunes ! Tu vas juste avoir des jeunes militants d'un camp qui vont se fritter avec d'autres jeunes militants d'un autre camp.
    Il me semble que le rôle des plus anciens (dont Rousseau fait partie) devrait être au contraire de les tempérer plutôt que de les exciter et les envoyer au front.

  • Monsieur Jo le 27/09/2022 à 14h18
    Il faut rendre le mal qu'on nous a fait. Mais pourquoi précisément à celui qui nous l'a fait ?

  • Pascal Amateur le 27/09/2022 à 14h23
    Ah non, non, je ne crois pas : si "des" hommes souffrent, c'est bien et bien "les" hommes qui sont visées de façon essentielle – ce que, je le répète, je trouve rétrograde à une époque où le "genre" démontre qu'une identité sexuelle ne se résume pas à un biologisme zigounette-piloupilou. Même si, en effet, il s'agit de s'adresser à des masses binaires qui se satisfont de manichéisme ; mais enfin, on peut tenter d'ouvrir les esprits. Pour une certaine frange, il ne s'agit pas de promouvoir la femme, mais de détruire l'homme, c'est la vague haineuse qui porte désormais une bonne partie de l'humanité – le répondant misogyne à la Zemmour ou à l'italienne n'étant qu'un équivalent nourri d'autant de violence. C'est cela qui est effrayant : qu'on en vienne à promouvoir la guerre homme-femme, alors qu'en effet il s'agit d'hommes et de femmes dans leur singularité, à aimer ou haïr selon ce qu'ils sont singulièrement, et que, bon dieu, on ne peut plus réduire nos identité à ces deux cases uniques.

  • Tonton Danijel le 27/09/2022 à 14h26
    #NotGorafi:

    Pendant ce temps-là, not'ministre de l'économie prend la sobriété énergétique très au sérieux: lien

    Franchement, si les images de Bruno Le Maire en col roulé ne font prendre conscience à personne que la situation est grave...

  • John Six-Voeux-Berk le 27/09/2022 à 14h29
    Lol ?
    Il suffit de s'intéresser à la question du partage des tâches ménagères pour moins loller je crois.
    Et encore ce n'est qu'un détail ou presque.
    Il ne suffit pas d'un discours égalitaire (heureusement) dominant pour que la domination disparaisse ou s'amenuise immédiatement.

  • Pascal Amateur le 27/09/2022 à 14h31
    Marine Le Pen avait raison : quitte à élire des gens qui nous prennent pour des cons, autant choisir l'original plutôt que la copie.

  • Utaka Souley le 27/09/2022 à 14h42
    Bien sûr que tu peux leur donner tort !
    En quoi les hommes de ma génération ou de la tienne sont responsables des effets de la domination qu'auraient subi les femmes des siècles passés ?

    Je veux bien rendre compte de mes erreurs, de mes errements ou de mes crimes, mais pas de ceux de mes ancêtres.

    C'est quand même une curieuse conception de la justice et du droit.

  • Sens de la dérision le 27/09/2022 à 15h22
    Disons que ça évolue assez lentement pour que ce soit toujours un sujet aujourd'hui.

  • sansai le 27/09/2022 à 15h24
    Punaise les discussions à propos de féminisme dans un boy's club ça manque pas de sel.